Etats-Unis : Romarin, lavande, hibiscus… On en sait plus sur les mystérieuses graines en provenance de Chine

POCHETTE SURPRISE Plusieurs Américains ont reçu des graines qu'ils n'avaient pas commandées, dans des enveloppes en provenance de Chine, provoquant l'inquiétude des ministères de l'Agriculture

L.Br.

— 

Image d'illustration de graines.
Image d'illustration de graines. — USA Today Network/Sipa USA/SIPA

Chou, hibiscus, lavande, menthe, ipomées, moutarde, rose, romarin et sauge… Les services fédéraux de l’agriculture ont détecté pas moins de 14 espèces de plantes dans ces mystérieuses enveloppes de graines envoyées depuis la Chine dans 22 états des Etats-Unis à des foyers qui n’en avaient pas commandé.

Il s’agit d’un « mélange de plantes ornementales, de fruits, de légumes et d’herbes », peut-on lire dans le rapport de l’autorité fédérale (USDA). « Ceci n’est qu’un sous-ensemble des échantillons que nous avons collectés jusqu’à présent », a commenté Osama El-Lissy dans le New York Times. L’agence fédérale oriente désormais son enquête vers une tentative d’arnaque, appelée « brushing scam » en anglais : elle consiste à booster les avis d’un magasin en ligne, en envoyant des produits non sollicités afin de créer de faux avis. Comme le client a bien reçu le colis, l’avis est déclaré vérifié.

Un risque pour la biodiversité

Mais même si ces envois n’ont pas de vocation criminelle, les spécialistes conseillent de ne pas planter ces graines. « Elles peuvent introduire des mauvaises herbes et des maladies problématiques », a déclaré Art Gover, chercheur à la Penn State University. Si certaines graines qui n’ont pas encore été identifiées s’avèrent être des espèces invasives, elles pourraient nuire aux plantes endémiques.

Bernd Blossey, professeur au département à l’Université Cornell à New York, conseille une solution radicale pour s’en débarrasser : « Il y a peut-être d’autres choses que du thym ou du romarin dans ces paquets. Chaque fois que vous avez en face de vous une graine de provenance inconnue, ma suggestion est de la brûler, pas de la jeter à la poubelle. » Les autorités appellent toute personne qui reçoit l’un de ces paquets à ne pas l’ouvrir, et à contacter directement les services fédéraux de la région. Si les graines ont déjà été plantées, il faut les retirer du sol.