Colombie: Opération militaire contre le principal gang de narcotrafiquants

DROGUE Cinq membres présumés du Clan del Golfo ont été tués lors d’un bombardement dans le nord-ouest du pays

20 Minutes avec AFP

— 

Des militaires colombiens le 30 juillet 2020 (illustration).
Des militaires colombiens le 30 juillet 2020 (illustration). — Fernando Vergara/AP/SIPA

Alors que la Colombie est soumise à un confinement drastique, l’exécutif ne relâche pas pour autant la pression sur les cartels de drogue. L’armée continue ses opérations contre les mafias ayant la mainmise sur la production de cocaïne. Le ministère de la Défense a ainsi annoncé lundi avoir tué cinq membres présumés du Clan del Golfo, principal gang de narcotrafiquants de Colombie, lors d’un bombardement dans le nord-ouest du pays.

Quelque 1.600 hommes composent le clan

L’opération militaire a été menée par la force aérienne et la police dans une zone rurale de la commune d’Acandi. Les membres du groupe armé étaient en train d’organiser une expédition de drogue vers l’Amérique centrale par voie terrestre via la dangereuse jungle du Darien, qui sépare la Colombie du Panama, ou par embarcations rapides, selon la même source. Issu de milices paramilitaires d’extrême droite démobilisées en 2006, le Clan del Golfo compterait quelque 1.600 hommes armés. Il est la cible d’une forte offensive des forces de l’ordre, selon un rapport publié l’an dernier par le ministère.

La Colombie est le principal producteur mondial de feuille de coca, matière première de la cocaïne, avec 154.000 hectares de plantations en 2019 selon l’ONU. Elle reste aussi le premier producteur de cette drogue, dont les Etats-Unis sont le premier consommateur, en dépit de quatre décennies de lutte contre le narcotrafic.