Les Françaises en prison sans téléphone

- ©2008 20 minutes

— 

Sarah Zaknoun et Céline Faye, les deux Françaises condamnées en République dominicaine à huit ans de prison ferme, ont été privées de téléphone pendant une semaine à la suite des appels de journalistes français à leur prison. « Le standard de la prison a explosé, toutes les rédactions ont appelé, et la supérieure a décidé de priver Sarah et Céline de téléphone pendant une semaine », a déploré Nabyla Zaknoun, la soeur de Sarah. Cette dernière avait répondu aux journalistes « parce qu'elle pensait que cela allait l'aider, pas que cela allait se retourner contre elle ». Dans un entretien téléphonique diffusé sur France Info, Sarah Zaknoun disait avoir été victime d'un procès expéditif. Les deux jeunes filles, âgées de 19 ans et toutes deux originaires de Besançon, ont été condamnées la semaine dernière par le tribunal pénal de Puerto Plata pour trafic de drogue. Samedi, le Quai d'Orsay a fait part de son refus d'interférer dans l'affaire, soulignant que la justice dominicaine s'était prononcée.