Etats-Unis : Il s’achète une Lamborghini avec les aides versées pour faire face au coronavirus

FRAUDE Cet Américain de 29 ans a reçu environ 4 millions de dollars d’aides sous forme de prêts et en a utilisé une partie pour s’acheter une voiture de luxe

20 Minutes avec agence

— 

Une Lamborghini Huracán Evo.
Une Lamborghini Huracán Evo. — David Zalubowski/AP/SIPA

Le gouvernement américain a décidé d’attribuer des aides exceptionnelles pour les particuliers et les entreprises en raison de la crise économique engendrée par le coronavirus. David T. Hines, chef d’entreprise en Floride, a ainsi pu bénéficier d’un total de 4 millions de dollars d’aides sous forme de différents prêts.

*Mais il a décidé d’en utiliser une partie, 318.000 dollars exactement, pour s’offrir une Lamborghini Huracan Evo, explique le New York Times, lundi.

Voiture, bijoux, hôtel…

Au-delà de l’utilisation contestable de ces aides, c’est aussi la manière qu’il a employée pour les obtenir qui est discutable. Ce jeune homme de 29 ans avait initialement demandé plus de 13 millions de dollars pour payer une masse salariale de 4 millions de dollars. Or, « ces prétendus employés n’existaient pas ou gagnaient une fraction de ce que Hines prétendait dans ses demandes de prêts garantis par l’État », précise un inspecteur postal dans le Miami Herald.

Au total, le chef d’entreprise a tout de même récolté 3.984.557 dollars et il en a utilisé une partie pour se payer une voiture de luxe, mais aussi des nuits d’hôtels ou encore des bijoux. Mais la justice s’est penchée sur son cas et sa Lamborghini a été saisie. Les autorités tentent maintenant de récupérer le reste des aides versées au jeune homme, identifié après avoir commis un délit de fuite, le 11 juillet. Il sera convoqué le 14 octobre prochain devant un tribunal pour fraude bancaire et déclaration mensongère à un organisme de prêt. Il encourt jusqu’à 70 ans de prison.