Pérou : Plus de 900 disparitions de femmes pendant le confinement

DISPARITION Pendant les trois mois et demi de confinement à cause de la pandémie, 915 femmes, dont 70 % mineures, ont disparu au Pérou. L’institution « Le Défenseur du peuple » demande à la police d’enquêter plus sérieusement sur ces affaires

20 Minutes avec AFP

— 

Des femmes attendent une distribution de nourriture, à Lima au Pérou le 27 mai 2020.
Des femmes attendent une distribution de nourriture, à Lima au Pérou le 27 mai 2020. — Martin Mejia/AP/SIPA

Neuf cents quinze femmes, dont 70% mineures, ont disparu au Pérou entre le 16 mars et le 30 juin, pendant les trois mois et demi de confinement à cause de la pandémie, des chiffres en nette hausse, a annoncé lundi l’institution « Le défenseur du peuple ».

Avant le confinement, ont dénombrait cinq disparitions par jour en moyenne, mais ce chiffre est monté à huit sur cette période. «Nous devons savoir ce qui s'est passé avec elles», a déclaré le défenseur du peuple, Walter Gutiérrez, à la radio RPP.

Combien sont toujours portées disparues ?

«Les cas des petites filles et des adolescentes représentent 70% du total des femmes disparues», a-t-il ajouté. Si certaines sont réapparues par la suite, faute d'un registre national de la police, on ne sait pas combien sont toujours portées disparues. «Il y a une résistance de la police à enquêter sur ces affaires, déplore Eliana Revollar, la responsable des droits de la femme au sein de l'institution. Nous exigeons que l'on mette en place le registre national des personnes disparues.»

En 2019, 166 féminicides ont eu lieu au Pérou, dont la dixième partie avait été cataloguée dans un premier temps comme une disparition.

Deuxième pays d'Amérique du sud le plus touchée par le Covid

Le Pérou est le deuxième pays de la région comptant le plus de cas de nouveau coronavirus (plus de 384.000), derrière le Brésil, et le troisième en nombre de décès (plus de 18.000), après le géant sud-américain et le Mexique.