Chine: Le drapeau américain ne flotte plus sur le consulat des Etats-Unis à Chengdu

GUERRE FROIDE Dans un contexte de tension diplomatique accrue autour du coronavirus et de Hong Kong, les deux pays s’accusent d’utiliser les consulats pour faire de l’espionnage

20 Minutes avec AFP

— 

Un ouvrier détache la plaque du consulat américain de Chengdu, le 26 juillet 2020.
Un ouvrier détache la plaque du consulat américain de Chengdu, le 26 juillet 2020. — Ng Han Guan/AP/SIPA

Les tensions ne sont pas près de retomber entre les Etats-Unis et la Chine. Pékin a «pris possession» ce lundi à 10 heures (heure locale) du consulat des Etats-Unis à Chengdu (sud-ouest), selon le ministère chinois des Affaires étrangères. Le gouvernement chinois avait ordonné, vendredi, la fermeture de cette représentation diplomatique en représailles à une mesure similaire prise à l'encontre du consulat de Chine à Houston par les Etats-Unis. Pékin avait protesté après l'entrée sur place vendredi d'agents américains.

Le drapeau américain a ainsi été abaissé lundi matin au consulat, trois jours après l’annonce de sa fermeture par Pékin. La décision est la conséquence de la mesure similaire prise à l’encontre du consulat de Chine à Houston par l’administration Trump, dans un contexte d’accusations d’espionnage mutuelles au goût de guerre froide.

Les journalistes étrangers à l’écart

« Ce matin à 6h18, le consulat des Etats-Unis à Chengdu a abaissé le drapeau américain », a annoncé la chaîne publique CCTV, montrant l’image de la bannière étoilée descendre lentement le long de son mât à l’intérieur du complexe diplomatique. Contrairement aux jours précédents, les journalistes étrangers n’étaient pas autorisés par les forces de l’ordre à approcher du bâtiment.

Depuis vendredi, les journalistes ont pu voir des employés du consulat de Chengdu sortir des sacs-poubelle et un autocar quitter les lieux, tous rideaux fermés, pour une destination inconnue. « Certains employés du consulat des Etats-Unis à Chengdu se sont livrés à des activités sortant de leurs attributions, ils se sont ingérés dans les affaires intérieures de la Chine et ont mis en danger la sécurité et les intérêts chinois », a accusé la diplomatie chinoise.

Les Américains entrent dans le consulat chinois

Dans le même temps aux Etats-Unis, des agents américains sont finalement entrés dans le consulat chinois de Houston vendredi après avoir ouvert la porte à l’aide d’outils. Pékin a protesté contre cette intrusion car c’est « une propriété nationale de la Chine » au regard du droit international. Dans un contexte de tension diplomatique accrue autour du coronavirus et de Hong Kong, Washington a justifié sa décision en affirmant que ce consulat était « une plaque tournante de l’espionnage et du vol de propriété intellectuelle ».