Coronavirus: Rio de Janeiro annule sa traditionnelle fête du Réveillon

PANDEMIE Ce modèle de fête de fin d’année « n’est pas viable dans le scénario actuel de la pandémie, sans qu’il y ait de vaccin », a expliqué l’office de tourisme de Rio de Janeiro

B.D. avec AFP

— 

Les célébrations de fin d'année sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, au Brésil, le 1er janvier 2019.
Les célébrations de fin d'année sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, au Brésil, le 1er janvier 2019. — Daniel RAMALHO / AFP

La traditionnelle fête de fin d’année à Rio de Janeiro, qui rassemble habituellement des millions de spectateurs sur la plage de Copacabana pour y admirer les feux d’artifice, a été annulée en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé ce samedi la mairie de la capitale touristique du Brésil.

Ce modèle de fête de fin d’année « n’est pas viable dans le scénario actuel de la pandémie, sans qu’il y ait de vaccin », a expliqué l’office de tourisme de Rio de Janeiro, rappelant que la ville étudiait un report possible du carnaval de Rio. L’office de tourisme de la ville présentera dans les prochains jours au maire Marcelo Crivella différentes options pour la fête de fin d’année, sans la présence directe du public, qui seront accessibles en ligne ou par la télévision.

Sao Paulo reporte aussi ses événements

Vendredi, le maire de Sao Paulo, Bruno Covas, avait annoncé le report sine die du carnaval de la plus grande métropole du Brésil en raison du coronavirus. La nouvelle date du carnaval n’a pas été déterminée mais cela pourrait être « à la fin mai ou au début de juillet » 2021, avait-il dit. Sao Paulo a également annoncé l’annulation des fêtes de fin d’année et celle de la parade des fiertés LGBTQ +, l’une des plus grandes du monde, et reporté de juillet à novembre la Marche pour Jésus, qui attire également des millions de personnes.

A Rio, où se déroule pour le carnaval un fastueux défilé avec des chars monumentaux qui attire chaque année des millions de touristes, cinq des principales écoles de samba ont récemment annoncé leur souhait d’un report jusqu’en 2021. Elles ne souhaitent pas de carnaval tant qu’un vaccin n’aura pas été produit. L’office de tourisme a déclaré à cet égard qu’il attendait la prochaine assemblée de la Ligue indépendante des écoles de samba.

Sur les 85.238 décès enregistrés vendredi au Brésil, un pays de 212 millions d’habitants, 12.654 l’ont été à Rio de Janeiro. Le Brésil est le deuxième pays le plus touché par le coronavirus, avec quelque 2,3 millions de personnes contaminées depuis le début de la pandémie et plus de 85.000 morts, selon les chiffres officiels.