Ukraine : Tous les passagers du bus pris en otage ont été libérés

MONDE La police ukrainienne a annoncé mardi avoir libéré tous les passagers d'un bus, pris en otage à Loutsk

20 Minutes avec AFP

— 

Ukraine : Un homme armé retient en otage « une vingtaine » de passagers d’un bus — 20 Minutes

Edit : Cet article a été mis à jour mardi soir avec l’annonce de la libération de tous les otages.

« Nous n’avons perdu personne », a souligné dans un message sur Facebook le président Zelensky. Mardi soir, la police ukrainienne a annoncé avoir libéré tous les passagers d’un bus, pris en otage à Loutsk, par un homme armé qui a ouvert le feu sur les policiers et affirmait avoir dissimulé une bombe dans la ville. Les autorités ukrainiennes ont d’abord fait état d’une vingtaine de passagers retenus pendant plusieurs heures dans le véhicule, alors que la police et l’assaillant menaient des négociations « tendues » selon les forces de l’ordre. Mais après la libération réussie, le nombre d’otages a été revu à la baisse, à 13.

L’homme avait pris en otage, dans la journée de mardi, des passagers d’un bus dans cette ville de l’ouest de l’Ukraine. Le centre de Loutsk, ville d’un peu plus de 200.000 habitants, avait été fermé à la circulation selon le ministère de l’Intérieur ukrainien.

Un ancien détenu

Des images diffusées par des médias locaux montraient le minibus à l’arrêt, deux de ses vitres endommagées et les rideaux des passagers fermés. Des policiers lourdement armés avaient alors été déployés.

Le preneur d’otage, un ancien prisonnier, avait appelé la police, sans préciser quelles seraient ses revendications ou ses motivations et en en se présentant comme Maxime Plokhoï, un pseudonyme pouvant être traduit par « mauvais Maxime ».

Plus tard dans la journée, l’assaillant a été identifié comme Maxime Krivoch, un citoyen ukrainien de 44 ans originaire de la région russe d’Orenbourg, déjà condamné à deux reprises, notamment pour « banditisme », « fraudes » et détention illégale, et ayant passé près de dix ans en prison en Ukraine.

Dans la soirée, le président Volodymyr Zelensky a publié une vidéo sur Facebook où il a rempli une demande du preneur d’otage et appelle « tous à regarder le film Earthlings sorti en 2005 », en référence à un documentaire américain sur le mauvais traitement des animaux destinés à être des animaux domestiques.