Iran : Exécution d’un homme condamné pour espionnage au profit des Américains

VENGEANCE Mahmoud Moussavi Majd aurait fourni des informations pour permettre aux Etats-Unis de tuer le général Qassem Soleimani en janvier dernier

20 Minutes avec AFP

— 

Le président iranien Hassan Rohani à Téhéran le 18 juillet 2020.
Le président iranien Hassan Rohani à Téhéran le 18 juillet 2020. — /AP/SIPA

Sept mois après la mort du général Qassem Soleimani, Téhéran continue de se venger. L’Iran a exécuté ce lundi un homme reconnu coupable d’espionnage pour les Etats-Unis et Israël. Surtout il serait, selon la justice iranienne, à l’origine des fuites sur les déplacements de Soleimani, tué dans une frappe de drone américain.

« La condamnation de Mahmoud Moussavi Majd a été exécutée lundi matin pour espionnage afin que le cas de sa trahison envers son pays soit clos pour toujours », a indiqué le site officiel de la justice iranienne, Mizan Online.

Pour Trump, Soleimani était le « terroriste numéro un »

Architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, le puissant général Soleimani, commandant de la branche des Gardiens de la Révolution iraniens chargée des opérations extérieures de la République islamique, a été tué le 3 janvier devant l’aéroport international de Bagdad, avec son lieutenant, l’Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, leader des paramilitaires pro-Iran dans ce pays. Pour justifier l’ordre de le tuer, le président américain Donald Trump avait assuré après son décès que Soleimani, qu’il a qualifié de « terroriste numéro un » dans le monde, préparait des attaques « imminentes » contre des diplomates et militaires américains.