Singapour : Naissance rare de deux varis roux au zoo, une espèce de lémuriens particulièrement menacée

CARNET ROSE La dernière naissance d’un maki vari roux au zoo de Singapour datait de plus d’une décennie

20 Minutes avec AFP

— 

Singapour : Naissance rare de deux varis roux au zoo, une espèce de lémuriens particulièrement menacée — 20 Minutes

C’est l’une des espèces les plus menacées de la planète. Et voilà qu’elle compte deux nouveaux spécimens. Deux lémuriens de l’espèce « maki vari roux » sont nés récemment dans le zoo de Singapour, ont annoncé ce jeudi des responsables, qui décrivent une naissance exceptionnelle.

La dernière naissance d’un vari roux, primate endémique de Madagascar, au zoo de Singapour remontait à plus d’une décennie, a précisé la réserve de la faune et de la flore de Singapour. L’arrivée des jumeaux, qui n’ont pas encore reçu de nom, est « vraiment spéciale », parce que les primates ne se reproduisent qu’une fois par an, a-t-on indiqué de même source.

Examen de santé final et puçage pour l'un des deux petits lémuriens nés au zoo de Singapour en juillet.
Examen de santé final et puçage pour l'un des deux petits lémuriens nés au zoo de Singapour en juillet. - AFP

La dernière naissance au zoo date de 2009

Les varis roux sont reconnaissables à leur couleur rouille caractéristique, avec le visage, les mains, les pieds et la queue noirs, ainsi qu’une tache blanche distinctive sur la tête. Le dernier primate de cette espèce à être né dans le zoo de Singapour est Bosco, le père des jumeaux, il y a onze ans. La mère, Minnie, huit ans, est arrivée à Singapour en provenance d’un zoo japonais en 2016. Bien que les bébés lémuriens soient nés plus tôt cette année, ils ne sont devenus une attraction que récemment, le zoo ayant été fermé pendant plusieurs mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Menacés entre autres par la chasse et l’exploitation forestière, les maki vari roux sont classés « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Sur les 107 espèces de lémuriens restants à Madagascar, quelque 103 sont menacés, dont 33 « en danger critique d’extinction ». C’est la dernière étape avant « l’extinction à l’état sauvage », a averti le mois dernier la réserve de la faune et de la flore de Singapour.