Bulgarie: Depuis quatre jours des manifestants demandent le départ du gouvernement

PROTESTATIONS Au cri de « Mafia », la contestation commencée jeudi dans la rue demande la démission du Premier ministre conservateur Boïko Borissov

20 Minutes avec AFP

— 

Une manifestation contre le gouvernement à Sofia en Bulgarie le 11 juillet 2020.
Une manifestation contre le gouvernement à Sofia en Bulgarie le 11 juillet 2020. — AFP

La colère contre le pouvoir en place ne faiblit pas en Bulgarie. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue dimanche pour la quatrième soirée consécutive pour protester contre la corruption et réclamer la démission du gouvernement conservateur du Premier ministre Boïko Borissov.

Plus de 3.000 manifestants à Sofia

A Sofia, plus de 3.000 personnes ont manifesté pendant plusieurs heures devant le siège du gouvernement, scandant « Mafia » et « Démission ». Les manifestants se sont aussi rendus devant le parlement, bloquant la circulation dans une grande partie du centre de la capitale jusque tard dans la soirée. Le ministère de l’Intérieur a annoncé en fin de soirée que le rassemblement dans la capitale s’était terminé sans incidents. Le même jour, des centaines de personnes ont aussi manifesté pour les mêmes raisons dans au moins dix autres villes du pays.

Les manifestations ont commencé jeudi à Sofia pour protester contre des perquisitions ordonnées par le parquet et menées par des policiers armés et des procureurs au siège de la présidence bulgare. Ces perquisitions ont été interprétées par les manifestants comme une attaque contre le président Roumen Radev, soutenu par les socialistes. Celui-ci est en effet très critique envers le gouvernement conservateur. Il l’a accusé samedi d’avoir « un caractère mafieux » et a réclamé la démission du Premier ministre, ce que ce dernier a refusé.

Une protestation nationale jeudi

Vendredi, le rassemblement à Sofia avait donné lieu à des violences. Dix-huit manifestants avaient été arrêtés, dont deux avaient été violemment battus et avaient dû être hospitalisés. Cela avait entraîné une participation encore plus grande aux rassemblements de samedi. Un nouveau rassemblement contre le gouvernement est convoqué pour lundi à Sofia et une protestation nationale pour jeudi. Treize ans après son entrée dans l’Union européenne, la Bulgarie est le pays de l’UE le plus touché par la corruption, selon l’ONG Transparency International.