Affaire russe : Donald Trump commue la peine de son ami Roger Stone

ETATS-UNIS Le président américain a dénoncé une peine «injuste» de 40 mois de prison

20 Minutes avec AFP

— 

 Roger Stone lors d'un meeting le 23 octobre 2018
Roger Stone lors d'un meeting le 23 octobre 2018 — Michele Eve Sandberg/REX/Shutterstock/SIPA

En politique, quand on annonce une décision un vendredi à 20h00, c’est qu’elle est en général controversée. Le président américain Donald Trump a commué la peine de prison de son ami Roger Stone, qui avait été condamné en février à 40 mois de prison dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, a indiqué vendredi la Maison Blanche.

« Aujourd’hui, le président Donald J. Trump a ordonné une mesure de clémence exécutive pour commuer la peine injuste de Roger Stone », a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué, ajoutant que cet ami de longue date du président, une « victime du canular russe », était dorénavant « un homme libre ».

La peine de prison de Roger Stone, qui avait été reconnu coupable en novembre de mensonges au Congrès et de subordination de témoin, devait commencer la semaine prochaine. Dès la condamnation de Stone, Donald Trump avait expliqué qu’il voulait gracier son ex-collaborateur de 67 ans, un conseilleur politique sulfureux connu pour son style haut en couleur et son tatouage de Richard Nixon dans le dos.