Non, cette photo ne montre pas des Black Panthers en train de détruire des statues du Christ aux Etats-Unis

FAKE OFF Une publication virale sur les réseaux sociaux montre des hommes vêtus de noir en train de saccager des statues du Christ

Francois Launay
— 
Cette image représente des activistes chiliens en train de piller une église
Cette image représente des activistes chiliens en train de piller une église — Capture d'écran
  • Une série de photos devenue virale sur Facebook montrerait des Black Panthers en train de piller et saccager des statues du Christ.
  • Une fausse affirmation car les images datent de novembre 2019 et ont été prises au Chili en novembre 2019 quand des anarchistes s’en sont pris aux églises en marge d’un grand mouvement de protestation sociale.

Des hommes masqués et vêtus de noir en train de saccager des statues du Christ. Une série de sept photos publiées sur le même post Facebook  est devenue virale en quelques heures. L’auteur de la publication assure que ces scènes se sont passées ces derniers jours aux Etats-Unis.

Selon elle, des membres des Black Panthers, mouvement révolutionnaire de libération afro-américaine, se seraient introduits dans des églises pour y saccager des statues du Christ.

FAKE OFF

Une rapide recherche inversée d’images permet de vite démentir cette affirmation. Si ces statues du Christ ont bien été saccagées, cela n’a rien à voir avec les Etats-Unis et encore moins avec le mouvement des Black Panthers.

La majorité des photos publiées sont en fait reliées à un seul événement : le pillage de nombreuses églises au Chili en novembre 2019 par des activistes. En marge des manifestations et protestations violentes qui s’étaient déroulées dans le pays contre le gouvernement chilien et les inégalités sociales​, des casseurs en avaient profité pour piller notamment des églises de Santiago, la capitale du pays.

Des groupes anarchistes et anti-système, en lutte contre la sacralité de la religion, sont à l’origine de ces pillages. Des temples protestants avaient aussi connu le même sort à Valparaiso, une autre ville importante de ce pays d’Amérique du Sud. Aucun lien donc avec les Black Panthers et les Etats-Unis.