Harvard et MIT attaquent en justice la révocation des visas pour les étudiants étrangers dont les cours restent virtuels

ETATS-UNIS Harvard et MIT ont demandé mercredi à un tribunal fédéral de bloquer la décision du gouvernement Trump de révoquer les visas des étudiants qui poursuivront leurs études à distance

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'Harvard, l'illustre université américaine.
Illustration d'Harvard, l'illustre université américaine. — Charles Krupa/AP/SIPA

Les universités de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont demandé mercredi à un tribunal fédéral de bloquer la décision du gouvernement Trump révoquant les visas pour les étudiants étrangers dont les cours resteront virtuels à la rentrée.

« Nous défendrons ce dossier avec détermination afin de permettre à nos étudiants étrangers – et aux étudiants étrangers de toutes les universités du pays – de continuer leurs études sans risquer d’être expulsés », a indiqué le président de Harvard, Lawrence Bacow, dans un tweet annonçant cette action enregistrée devant le tribunal fédéral de Boston.

Le gouvernement de Donald Trump a annoncé lundi qu’il n’autoriserait pas les étudiants étrangers à rester aux Etats-Unis si leurs universités décidaient, pour cause de coronavirus, d’enseigner uniquement en ligne à la rentrée. C’est le cas notamment de Harvard, l’une des plus prestigieuses universités américaines.