Russie : Un historien spécialiste du Goulag écope de 15 ans de prison

JUSTICE Il rejette en bloc le fait d’avoir réalisé des images « pornographiques » de sa fille adoptive

20 Minutes avec agences

— 

Iouri Dmitriev
Iouri Dmitriev — TK/SIPA

Le parquet russe a requis mardi 15 ans de détention contre l’historien Iouri Dmitriev, connu pour ses recherches sur les personnes disparues pendant la terreur stalinienne et accusé de pédopornographie, a déclaré son avocat. Viktor Anoufriev a confirmé ces réquisitions annoncées par les agences de presse russes, ajoutant que l’historien de 64 ans aurait droit à une dernière prise de parole demain avant la fin de son procès.

« [Iouri Dmitriev] tient admirablement », a-t-il ajouté, alors que cette affaire dure depuis plusieurs années. Cet historien, qui dirigeait l’antenne de l’organisation Mémorial – cofondée par Andreï Sakharov – en Carélie, région russe frontalière de la Finlande, a été arrêté en décembre 2016 et accusé d’avoir réalisé des images « pornographiques » de sa fille adoptive. Il rejette toutes les accusations et a toujours assuré avoir pris ces photos à des « fins médicales » pour suivre l’évolution de la santé de la fillette, malade depuis son adoption.

Un acquittement annulé en 2018

Iouri Dmitriev avait été acquitté en avril 2018 alors que le parquet requérait neuf ans de camp, mais cet acquittement a été annulé deux mois plus tard par la Cour suprême de Carélie. Il avait été de nouveau placé en détention fin juin 2018.

Pendant près de 30 ans, Iouri Dmitriev a dressé la liste de 40.000 noms de personnes exécutées et déportées en Carélie pendant la terreur stalinienne. Il est également à l’origine de la découverte de l’un des plus grands charniers de la région, à Sandarmokh, où les restes de 7.000 à 9.000 personnes exécutées à l’époque stalinienne ont été retrouvés. Ses soutiens voient dans cette affaire un moyen d’intimider et de faire taire cet historien, dont les découvertes ne cadrent pas avec le discours officiel russe de réhabilitation de l’époque soviétique.