ONU: La Chine adhère au Traité sur le commerce des armes

MULTILATERALISME Le Traité, adopté en 2013 par l’ONU, prévoit que les signataires évaluent si les armes vendues vont notamment servir à des criminels ou à violer les droits de l’Homme

20 Minutes avec AFP

— 

Le Conseil de sécurité de l'ONU à New York, le 5 mars 2020.
Le Conseil de sécurité de l'ONU à New York, le 5 mars 2020. — CHINE NOUVELLE/SIPA

La décision est importante car elle concerne pas moins que le deuxième fabricant d’armes de la planète. La Chine est devenue lundi signataire du Traité sur le commerce des armes (TCA), qui compte désormais 107 Etats.

Ne pas violer les embargos

Cette adhésion « illustre la détermination et la sincérité de la Chine à maintenir un régime international de maîtrise des armements, à soutenir le multilatéralisme et à forger une communauté avec un avenir commun pour l’humanité », a estimé l’ambassadeur chinois auprès de l’ONU, Zhang Jun. En vertu de la procédure, le TCA s’appliquera à la Chine au terme d’une période de 90 jours.

Le Traité a été adopté en 2013 par l’ONU et est entré en vigueur l’année suivante. Il prévoit que chaque pays signataire évalue avant toute transaction si les armes vendues risquent d’être utilisées pour contourner un embargo international, d’être détournées au profit de criminels ou violent les droits de l’Homme. Les armements couverts vont du pistolet aux avions et navires de guerre, en passant par les missiles.

Les Etats-Unis, principal pourvoyeur d’armes de la planète, avaient signé ce traité sous la présidence de Barack Obama, mais le Congrès ne l’a jamais ratifié.