Coronavirus : Face à la « progression alarmante » du Covid, la Californie referme partiellement bars et restaurants

ETATS-UNIS Dans les trois quarts de l’Etat, les bars vont fermer pour au moins trois semaines, et la restauration en « espace clos » va être interdite, à trois jours de la fête nationale du 4 juillet

P.B.

— 

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, le 30 juin 2020.
Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, le 30 juin 2020. — Rich Pedroncelli/AP/SIPA

Rétropédalage d’urgence sur le déconfinement. Face à la « progression alarmante » des cas de coronavirus, le gouverneur californien a annoncé, mercredi, la fermeture immédiate des bars, des musées et des cinémas pour « au moins trois semaines » dans une grande partie de l’Etat, notamment à Los Angeles et dans la Silicon Valley – San Francisco avait déjà annoncé vendredi que la seconde phase de réouverture était repoussée à la mi-juillet.

La restauration « en espace clos » est également interdite, mais les terrasses peuvent, pour l’instant, rester ouvertes, a précisé Gavin Newsom. A trois jours de la fête nationale du 4 juillet, les plages seront également fermées ce week-end en Californie du Sud et dans la baie de San Francisco. Le gouverneur a encouragé la population à porter un masque et à éviter les rassemblements. Le week-end de Memorial Day, fin mai, semble en effet avoir accéléré la transmission du virus. La semaine dernière, le Texas et la Floride, où l’épidémie inquiète, avaient également imposé des restrictions sur les bars.

Triplement des cas quotidiens de Covid en un mois

Ces derniers jours, la Californie a enregistré plus de 6.000 nouveaux cas quotidiens de Covid, soit trois fois plus que fin mai. Les hospitalisations, même si les services d’urgence ne sont pas encore saturés, progressent, tout comme le taux de tests positifs. Les décès restent pour l’instant stables, mais la courbe devrait, selon toute logique, repartir à la hausse d’ici 15 jours.

Les restrictions concernent 19 comtés, notamment ceux de Los Angeles, Orange, Sacramento et Santa Clara, qui couvrent près de 75 % de la population californienne. Gavin Newsom a insisté, « le combat est loin d’être gagné ».