Corée du Sud : Le permis de conduire a désormais une version sur smartphone

NUMERISATION L’application, particulièrement sécurisée grâce à la blockchain, génère une version numérique du permis avec photo ainsi qu’un QR code et un code-barres

20 Minutes avec agence

— 

En Corée du Sud, le permis de conduire à une version sur smartphone (illustration).
En Corée du Sud, le permis de conduire à une version sur smartphone (illustration). — Pixabay / Pexels

Trois opérateurs de téléphonie mobile sud-coréens se sont associés à la police nationale et à la société ATON pour mettre au point une version électronique du permis de conduire consultable sur smartphone.

Le document numérique a été intégré à l’application mobile PASS, déjà utilisée dans les magasins du pays pour sécuriser et effectuer des paiements via téléphones mobiles, explique Engadget. Le dispositif sera disponible dès juillet pour les clients des opérateurs locaux SK Telecom, KT et LG Uplus.

Remplacer la version papier

Cette version numérique pourra notamment être utilisée pour fournir aux commerçants une preuve de l’âge des clients achetant des marchandises dont la vente est contrôlée. Le document sur smartphone servira également de base pour faire refaire un permis de conduire perdu ou volé ou pour le faire renouveler. Le système pourra donc à terme remplacer la version papier de la pièce d’identité officielle.

Pour télécharger le permis de conduire sur son téléphone, il faut entrer les différentes informations indiquées sur le document dans l’appli PASS. Le programme crée alors un fichier image constituant un permis numérique semblable à l’original, y compris au niveau de la photo de l’utilisateur. L’appli génère aussi un QR code et un code-barres.

Un dispositif sécurisé

La sécurisation du dispositif a été particulièrement soignée par ses créateurs. Le service ne pourra pas être utilisé par une même personne sur plusieurs appareils. Une protection reposant sur la technologie blockchain a été développée pour les données les plus sensibles. Les codes du programme seront fréquemment remis à jour et un dispositif anti-capture d’écran a par ailleurs été ajouté au système.

Oh Se-hyeon, vice-président de SK Telecom en charge de la blockchain et de l’authentification indique à FutureIoT vouloir « promouvoir l’utilisation [du service] dans des interactions à distance, qui se multiplient depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19 ».