Coronavirus EN DIRECT : 29.778 décès depuis le début de l'épidémie en France, dont 26 à l'hôpital ces dernières 24 heures…

LIVE Suivez en direct avec nous les dernières informations liées à la pandémie de coronavirus

L. Br. & J.-L. D.
— 
Coronavirus en France (Illustration)
Coronavirus en France (Illustration) — SYSPEO/SIPA

L’ESSENTIEL

  • La France a enregistré 26 décès supplémentaires liés au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de décès depuis le début de l’épidémie à 29.778. En réanimation, le nombre de patients continue parallèlement de baisser avec 634 malades, soit 17 de moins que jeudi.
  • En France, l’inquiétude porte sur la Guyane, où le virus circule de manière « particulièrement active ». Des évacuations sanitaires vers les Antilles sont en cours de planification.
  • Aux Etats-Unis, c’est une vague estivale qui s’ébauche, avec une hausse des contaminations record au Texas, 5.996 nouveaux en 24 heures. Selon les autorités sanitaires, 5 à 8 % de la population a été contaminée par le coronavirus.

EN SAVOIR PLUS

VIDEO

 

0h00 : C’est la fin des live Covid, après 160 jours

Je verserais presque une petite larme. Après 160 jours de direct 24h/24, 7j/7, c’est l’heure de se dire au revoir, et on vous explique pourquoi ici.

Le confinement de Wuhan fin janvier, quand il y avait seulement 17 morts et 444 cas dans le monde, l’arrivée du Covid en France, l’annonce du confinement par Macron, les confs de presse surréalistes de Trump avec ses « injections de désinfectant »… On a vécu cinq mois d’une intensité journalistique inégalée, et on a tenté de vous informer au mieux, de Paris à Los Angeles, en passant par Tokyo et le Vietnam.

Mais rassurez-vous, si on arrête les lives, notre couverture du Covid continue bien entendu, car la situation est particulièrement inquiétante aux Etats-Unis et en Amérique latine. On surveillera aussi les nouveaux clusters en France, et la gestion des pouvoirs publics. Car la bataille continue, alors qu’on devrait franchir à tout moment la triste barre des 10 millions de cas et les 500.000 morts dans le monde. Stay safe, goodnight, and good luck !

23h50: Les voyageurs en provenance des Etats-Unis seront bien interdits en Europe

Selon le NY Times, la liste des pays dont les voyageurs seront autorisés dans l'espace européen à partir du 1er juillet a été bouclée, et les Etats-Unis n'en font pas partie.

23h30: Plus de 40.000 nouveaux cas aux Etats-Unis aujourd'hui

C'est un nouveau record, pour le troisième jour d'affilée, avec notamment 9.000 nouveaux cas rien qu'en Floride. Mais Mike Pence l'assure: «Nous avons aplati la courbe».

 

23h10: Dick Cheney a un message (portez un masque)

L'ancien VP, âgé de 79 ans, envoie un message fort alors que Donald Trump et Mike Pence refusent toujours de porter un masque en public, ce qui, même si c'est symbolique, pourrait encourager les Américains récalcitrants à faire de même.

 

22h55 : Direction les Etats-Unis…

Je passe les commandes de ce dernier live dédié au coronavirus à Philippe Berry, mon collègue installé outre-Atlantique. L’occasion de saluer les « liveurs de nuit » qui depuis les Etats-Unis, puis l’Asie, ont veillé à vous livrer des actualités 24h/24 ou presque.

Big up général à ceux qui ont été aux manettes de ces lives, des alertes mobiles, des posts sur les réseaux sociaux, au podcast et à la vidéo… Et merci à vous, bonne fin de soirée et bon week-end !

22h15 : Record de contaminations en 24 heures en Algérie

L’Algérie a enregistré depuis jeudi 240 cas de contaminations au coronavirus, soit un record en 24 heures, près de trois semaines après les premières mesures de déconfinement, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.

L’Algérie est le pays du Maghreb le plus touché par la pandémie, avec au total 12.685 personnes contaminées et cas et 885 décès.

21h50 : Bolsonaro pas content

Le président brésilien Jair Bolsonaro a fait appel vendredi de la décision d’un juge l’obligeant à porter un masque de protection en public en raison de la pandémie.

Dans son recours, l’Avocat Général de l’Union (AGU), qui représente les intérêts de l’Etat brésilien, argumente que l’arrêt rendu lundi par le magistrat Renato Borelli n’était « pas nécessaire », le port du masque ayant déjà été rendu obligatoire par décret dans le District Fédéral de Brasilia.

Ce magistrat avait jugé recevable la requête d’un avocat fustigeant la « conduite irresponsable du président » face au coronavirus, qu’il a minimisé et qualifié de « petite grippe ». S’il ne porte pas de masque dans un lieu public, Jair Bolsonaro est passible d’une amende de 2.000 réais (environ 340 euros), a stipulé le juge.

L’AGU a précisé que ce recours ne visait en aucun cas à exempter le président brésilien de l’obligation du port du masque, mais que l’objectif était de s’assurer que le président était traité comme tout autre citoyen.

21h30 : Plus de 490.000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 490.771 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi.

Plus de 9.684.490 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 4.806.500 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

21h : Passage de relai (snif)

C’est avec une certaine émotion que je passe (pour la dernière fois) le relai à la reine de l’info en continue, Alexia Ighirri. Encore un grand bravo à mes collègues qui ont animé ce live durant 160 jours ! Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée et un très bon week-end ! – Thibaut

20h30 : Des médecins cubains arrivent en renfort en Martinique, une première en France

Quinze médecins cubains sont arrivés vendredi en Martinique, pour aider le territoire face à l'épidémie de coronavirus et pallier la pénurie de médecins, une première pour la France.

Leur mission en Martinique, qui durera trois mois (bien trois mois), servira à couvrir certaines spécialités dont la pneumologie, l'infectiologie, la radiologie ou encore la médecine d'urgence, selon les autorités martiniquaises. Ces médecins pourront aussi aider à lutter contre l'épidémie de coronavirus.

La France devient donc le troisième Etat européen après l'Italie et Andorre, à recevoir l'aide directe de professionnels de santé cubains. L'île socialiste a mis en place de longue date l'exportation de services médicaux, qui constitue l'un des moteurs de son économie.

19h54 : En Italie, l’école reprendra le 14 septembre avec une « sécurité maximale »

Les jeunes italiens retrouveront le 14 septembre le chemin de leurs écoles, fermées depuis le 9 mars pour cause de coronavirus, a annoncé vendredi le Premier ministre Giuseppe Conte.

Les établissements scolaires rouvriront à cette date avec une série de mesures supposées garantir la distanciation sociale et une « sécurité maximale », a expliqué Giuseppe Conte au cours d’une conférence de presse.

19h35 : « Nous avons un problème grave », dit un haut responsable de santé américain

La hausse rapide du rythme des contaminations au nouveau coronavirus dans le sud des Etats-Unis est un « problème grave », a averti vendredi Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses.

« Nous avons un problème grave dans certaines zones », a déclaré le docteur Fauci, l’expert le plus écouté du gouvernement américain sur la pandémie, lors d’une conférence de presse de la cellule de crise sur le coronavirus de la Maison Blanche, après que le vice-président Mike Pence a tenté de rassurer les Américains sur la situation actuelle.

19h26 : 26 décès à l’hôpital ces dernières 24 heures

Depuis le début de l’épidémie, 29 778 personnes sont décédées en France dont 26 à l’hôpital ces dernières 24 heures, indique la direction générale de la santé ce vendredi.

 

 

18h40 : La Floride suspend la consommation d’alcool dans les bars

La Floride a annoncé vendredi suspendre la consommation d’alcool dans les bars pour faire face à l’explosion de cas de coronavirus dans cet Etat connu pour sa fête et ses plages.

« Le Département de régulation des entreprises suspend de manière immédiate la consommation d’alcool dans les bars à travers l’Etat », a-t-il annoncé en milieu de journée, peu de temps après que le Texas, qui fait également face à une résurgence du virus, a annoncé la fermeture de ses bars.

18h38 : 16 joueurs de la NBA positifs au Covid-19 sur 302 testés

Seize joueurs de NBA ont été testés positifs au Covid-19 mardi, sur 302 au total, a annoncé vendredi la ligue nord-américaine de basket, qui a fait de ces dépistages une étape préliminaire à la reprise de sa saison fin juillet en Floride.

L'identité de ces joueurs n'a pas été dévoilée dans le communiqué de l'instance, ni les clubs auxquels ils appartiennent. Chacun s'est aussitôt mis en quarantaine et le restera tant qu'un médecin ne lui aura pas donné l'autorisation d'en sortir.

18h34 : La Suède s’indigne de figurer dans la liste des pays à « forte résurgence » de l’OMS

Les autorités suédoises ont dénoncé vendredi la décision de l’Organisation mondiale de la santé de classer le royaume nordique parmi les pays « à forte résurgence » de cas de nouveau coronavirus, évoquant une « mauvaise interprétation totale » des données suédoises.

La branche Europe de l’OMS avait inclus la veille la Suède, qui a choisi une approche isolée en Europe en ne confinant pas sa population pour lutter contre le nouveau coronavirus, dans une liste de onze pays au total où « l’accélération de la transmission a entraîné une forte résurgence » du virus.

Dans cette liste figurent aussi l’Arménie, la Moldavie, la Macédoine du Nord, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kirghizstan, l’Ukraine et le Kosovo.

18h14 : Jean-Loup est parti au bar, je reprends le live

Jean-Loup, alias « Jean Loulou d’amour » ou « JLD », est parti fêter la fin de ce live au bar (et c’est bien mérité). Vous pouvez toujours lui adresser vos messages de félicitation par mail. Mais faites vite : dans quelques heures, il ne sera plus capable de les lire. En attendant d’aller le rejoindre, je reprends les manettes jusqu’à 21h.

 

18h00 : Allez, je vais aller au bar fêter la fin de ce live, je laisse ma place à Thibaut Chevillard
(Oui, c’est les chaises musicales ce live). Merci les loulous de nous avoir suivi des heures, des jours, et littéralement des mois durant. Un petit mot pour nos FPE et CM d’amour qui nous ont mis en avant, et je remercie mes parents et mes proches pour leur soutie… Ok, j’en fais trop, il est temps d’y aller.
PS : Serveur, serveuse ou patron du Shywawa, si tu me lis, prépare toi, ce soir tu vas avoir une magnifique recette (l'alcool est à consommer avec modération, prenez soin de vous).

17h30 : Contre le Covid-19, les Américains se demandent s'il faut rendre le masque obligatoire

La hausse est continue depuis deux semaines dans 30 des 50 Etats de la république américaine, notamment dans les plus grands et peuplés du Sud et de l'Ouest, la Californie, le Texas et la Floride. Beaucoup ont même battu leur record de nouveaux cas quotidiens depuis le début de la pandémie.

Seul le Nord-Est (New York) et dans une moindre mesure le Midwest (avec Chicago) gardent aujourd'hui le virus sous contrôle.  Les élus s'interrogent: Faut-il obliger les Américains à porter un masque en public?

17h15 : Pour voir son père, une Britannique devient bénévole dans une maison de retraite

Nina Ambrose ne pouvait supporter l'idée d'être séparée de son père, âgé et malade, pendant la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus. Cette Britannique de 49 ans a trouvé la solution : se porter volontaire pour travailler dans la maison de retraite où il réside. 

Avant l'apparition du Covid-19, qui a fait plus de 43.000 morts au Royaume-Uni, elle rendait visite à son père, Roger, atteint de la maladie d'Alzeihmer, jusqu'à quatre fois par semaine dans l'établissement de Chelmsford, dans le sud-est de l'Angleterre, où il réside.

17h00 : Le Conseil d'Etat interdit l'usage des caméras thermiques dans les écoles d'une commune

16h40 : La crise sanitaire coûtera « près de 8 milliards d’euros » aux communes

L’Association des maires de France estime que le coût de la crise sanitaire s’élèvera à « près de 8 milliards d’euros sur trois ans » pour les communes, dont près de 6 milliards pour la seule année 2020.

« Les communes et les intercommunalités enregistrent des pertes fiscales, tarifaires et patrimoniales », souligne le président de l’AMF, François Baroin, dans un courrier à Jean-René Cazeneuve (LREM), chargé d’une mission d’évaluation de l’impact de la crise sur les finances locales, diffusé vendredi.

16h30 : Voilà plusieurs tweets que Vincent Vantighem, marathonien aux jambes de fer, au coeur d'or et à la fanbase twitter solide comme l'argent, nous flatte

 

 

16h15 : Le Texas ordonne la fermeture de ses bars

Dallas, ton univers impitoyable. Le gouverneur du Texas a ordonné vendredi la fermeture des bars dès midi après une flambée des cas de coronavirus dans l’Etat américain.

« À l’heure actuelle, il est clair que l’augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d’activités, notamment aux Texans qui se rassemblent dans les bars », a indiqué le gouverneur Greg Abbott dans un communiqué, en demandant à chaque Texan de « faire sa part » et de respecter les mesures de distanciation sociale.

15h57 : Des lits d’hôpitaux en carton – littéralement — en Inde

En besoin criant de lits pour faire face à la flambée de cas de coronavirus, l’Inde se tourne notamment vers des sommiers en carton pour accueillir les malades dans des centres d’isolement.

Ces lits, constitués d’un assemblage de boîtes, sont une innovation de deux frères fabricants de carton. Elle leur est venue à l’esprit durant le confinement, en place de fin mars à début juin dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants, lorsqu’ils cherchaient un moyen de se rendre utile.

« Le plus important est que le virus ne reste à la surface du carton que 24 heures », explique Vikram Dhawan, l’un des deux concepteurs, rencontré par l’AFP dans leur manufacture affairée de Bhiwadi, dans l’État du Rajasthan (nord).

15h29 : « Quand sait-on que c’est fini ? »

Ici Rachel, je ne pouvais pas lasser se terminer ce 160e et dernier live quotidien de 20 Minutes sur le coronavirus sans vous faire un petit clin d’œil.

Je me permets dans le même mouvement de faire de la retape pour le prochain live : celui des municipales, dès 18h00, dimanche ? Je vous promet de rendre ce second tour hyper funcky.

15h00 : Plus de 30 milliards de dollars nécessaires pour développer vaccins, tests et traitements selon l’OMS

L’initiative internationale (baptisée ACT Accelerator) lancée fin avril par l’OMS et ses partenaires pour accélérer le développement, la production et l’accès équitable aux nouveaux diagnostics, thérapies et vaccins contre le nouveau coronavirus aura besoin de « 31,3 milliards de dollars au cours des 12 prochains moins », a indiqué l’agence onusienne dans un communiqué.

A ce jour, 3,4 milliards de dollars ont été promis. « Il faut donc 27,9 milliards de dollars supplémentaires, dont 13,7 milliards pour couvrir les besoins immédiats », a précisé l’OMS. « C’est un investissement qui vaut la peine d’être fait. Si nous ne nous mobilisons pas maintenant, les coûts humains et les répercussions économiques vont s’aggraver », a déclaré Ngozi Okonjo-Iweala, l’envoyée spéciale pour l’initiative internationale, au cours d’une conférence de presse.

14h45 : Protestation des syndicats de Sanofi après l’annonce de suppressions d’emplois

Les syndicats français de Sanofi ont critiqué vendredi le projet du groupe pharmaceutique de supprimer 1.700 emplois en Europe, dont un millier en France, un plan « impensable » pour la CFDT, « inacceptable et honteux » pour la CGT.

Ce nouveau plan de suppressions de postes est « énorme. C’est impensable pour nous. On ne peut pas comprendre, on n’est pas d’accord et on va combattre ces suppressions d’emplois qui n’ont pas lieu d’être. Elles servent à quoi ? », a protesté Florence Faure, coordinatrice CFDT (premier syndicat chez Sanofi). Et j’en glisse une pour les collègues de RMC/BFM en grève, soutien et force à vous les loulous.

14h30 : Les éditions 2020 de la Coupe Davis et de la Fed Cup reportées en 2021

14h20 : Tant d'amour pour ma ptite personne, c'est si beau

 

14h16 : IL est de retour !

Pour votre plus grand plaisir, je vous laisse avec le Michael Jordan de l'info en direct, le Zidane de la presse web... Le seul, l'unique... Jean-Looooooooooooup Delmas  (sous vos applaudissements)

14h00 : Merkel condamne la discrimination contre les habitants de foyers de coronavirus

Les comportements discriminatoires observés à l'encontre des habitants de deux cantons allemands remis en confinement suite à l'éruption d'importants foyers de contamination de coronavirus sont «complètement inacceptables», a déclaré vendredi le porte-parole d'Angela Merkel.

«Que des gens à Gütersloh et à Warendorf soient parfois insultés ou leurs voitures rayées, est bien sûr complètement inacceptable et (constitue) un comportement répugnant», a estimé Steffen Seibert lors d'une conférence de presse régulière à Berlin.

«Nous devons faire preuve de respect et de sympathie les uns envers les autres, en particulier dans les situations difficiles», a ajouté le porte-parole de la chancelière allemande, ajoutant que chacun pouvait subitement se retrouver dans un foyer de Covid-19.

Mardi, l'Allemagne avait pour la première fois instauré un reconfinement à l'échelle locale en Rhénanie du nord-Westphalie (ouest), concernant plus de 600.000 personnes face à l'éruption d'un important foyer de contamination parti du plus grand abattoir d'Europe.

 

13h45 : Tensions autour d'un foyer épidémique dans le sud de l'Italie

De nouveaux renforts de police anti-émeute ont été envoyés vendredi dans une localité du sud de l'Italie, où l'apparition d'un foyer de coronavirus parmi des travailleurs étrangers suscite depuis plusieurs jours des tensions avec la population locale.

Quelque 700 personnes, pour la plupart des Bulgares employés dans le secteur agricole, sont confinées depuis lundi à Mondragone, localité à 60 km au nord-ouest de Naples, après la découverte de 43 cas de contamination au Covid-19 parmi eux, selon le président de la région de Campanie, Vincenzo de Luca.

Occupant illégalement un complexe de cinq immeubles, ils ont reçu l'ordre de rester confinés sur place une quinzaine de jours, alors que des tests de dépistage sont en cours dans tout le quartier.

13h36 : Pas d'athlétisme à la rentrée... Les meetings Ligue de diamant de Paris et d'Eugene annulés

Les meetings de Paris et d'Eugene (Etats-Unis), comptant pour la prestigieuse Ligue de diamant d'athlétisme, ont été annulés vendredi en raison des répercussions de la pandémie de coronavirus. La réunion de Paris, initialement prévue en juin, avait été dans un premier temps reprogrammée au 6 septembre, mais la Fédération française d'athlétisme (FFA) a annoncé vendredi son annulation pure et simple.

Le rendez-vous d'Eugene, dans l'Oregon, connu sous le nom de Prefontaine Classic, était programmé le 4 octobre, mais a été annulé en raison des dispositions sanitaires dans cet Etat du nord-ouest des Etats-Unis pour lutter contre le coronavirus.

 

13h33 : Le bilan de la pandémie dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 487.274 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre. Selon le décompte de l’AFP, plus de 9.604.040 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 4.770.300 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 122.238 décès pour 2.398.491 cas. Au moins 663.652 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 54.971 morts pour 1.228.114 cas, le Royaume-Uni avec 43.230 morts (307.980 cas), l'Italie avec 34.678 morts (239.706 cas) et la France avec 29.752 morts (197.755 cas).

13h26 : Jean-Loup est parti manger

Que ses fans se rassurent : l'un des meilleurs (et des plus drôles) livers de la planète sera de retour en début d'après-midi. En attendant, je reprends les manettes de ce live et vais tenter de vous informer aussi bien qu'il l'aurait fait. 

13h10 : « Situation préoccupante en Guyane », selon Santé publique France

L’épidémie de Covid-19 s’intensifie en Guyane où la situation est jugée « préoccupante » avec l’apparition de « tensions » pour la prise en charge des malades, indique l’agence sanitaire Santé publique France (SpF).

« La situation est préoccupante en Guyane où l’épidémie liée au SARS-CoV-2 est active et en progression », commente SpF dans son point hebdomadaire sur l’épidémie portant sur la situation jusqu’à la semaine écoulée.

12h55 : Le gouvernement propose un crédit d’impôt de 50 euros pour s’abonner à un média

Le gouvernement propose aux "ménages les moins aisés" un crédit d’impôt d’un maximum de 50 euros pour un premier abonnement à un titre de presse d’information politique et générale, afin de soutenir la filière, selon un amendement au nouveau budget examiné à partir de lundi à l’Assemblée.

Donc ça fait des mois qu’on attend un plan d’aide à la presse et le premier bail qui vient concerne uniquement les médias payant, quelle vie. Complicado cette journée les loulous.

12h45 : L'épargne issue du confinement pourrait réduire de moitié les pertes de l'économie française

Si elle était dépensée, l'épargne forcée accumulée par les ménages pendant le confinement et le déconfinement pourrait réduire de moitié les pertes de l'économie française provoquées par le coronavirus,  estime l'OFCE dans une étude.

«La grande différence par rapport à la crise de 2008, c'est que les ménages ont accumulé pendant le confinement beaucoup d'épargne, avec une diminution plus forte de leur consommation que de leurs revenus», a expliqué le directeur de l'OFCE Xavier Timbeau, lors de la présentation d'une évaluation de l'impact économique du coronavirus. Bref, il est temps de claaaaaquer votre thune les loulous, merci bien, le pays vous remerciera. 

12h30 : Voilà, ma N+7 qui enfonce la plaie ouverte de ce vieux sondage en public
Ca va vous sinon, belle journée ?

 

12h10 : Un été en pointillé pour les « colos », fragilisées par le Covid-19​

Bye bye la colo surf ou la nuit dans une cabane : fragilisés par la crise du coronavirus, les organisateurs de colonies de vacances sont contraints cet été de jongler entre règles sanitaires et organisation tardive, au grand dam de parents désireux d’aventures pour les enfants après un long confinement.

Depuis début juin, l’Union française des centres de vacances (UFCV) est ainsi « assaillie d’appels pour des inscriptions de dernière minute ou des changements après une annulation », relate son délégué national Gabriel Hubschwerlin. Faute d’inscriptions possibles ces derniers mois, « les parents se précipitent pour des départs en juillet. Or, tout est quasiment plein », poursuit-il, estimant que l’UFCV, qui fait partir chaque été entre 30.000 et 40.000 enfants, a 40 % de places en moins cette année.

 

11h50 : Sanofi veut supprimer 1.700 emplois en Europe, dont un millier en France

11h40 : La Guyane renforce les restrictions

La préfecture de Guyane a encore renforcé jeudi soir les mesures de restriction pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, en décidant la fermeture des bars et restaurants sur tout le territoire, un confinement ciblé d’une vingtaine de nouveaux quartiers fortement touchés, et le durcissement du couvre-feu.

Le pont de Saint-Georges de l’Oyapock, qui relie la Guyane au Brésil, est par ailleurs désormais « complètement fermé dans le sens Brésil-France. Le franchissement de la frontière vers la Guyane est ainsi complètement interdit », a précisé la préfecture dans un communiqué diffusé dans la nuit pour Paris.

11h20 : Des « primes Covid » plus ou moins généreuses dans les banques

Les primes exceptionnelles destinées à gratifier les salariés présents au travail pendant le confinement commencent à arriver dans les banques, tenues de rester mobilisées au plus fort de la crise sanitaire, avec des politiques néanmoins très disparates. Certaines banques offrent ainsi des primes à leurs employés « au front » en mars-avril-mai, d’autres non. Comme quoi, avec les banques, « le monde bouge », mais pas forcément les primes (oui, je me lance dans l’humour corrosif sur l’état de notre société, vous pouvez me retrouver place de la Répu à 19h00).

11h00 : Déficit public à 10,8 % du PIB au 1er trimestre en Italie

Traditionnellement, le déficit public est toujours plus élevé au premier trimestre qu’aux trimestres suivants. Mais la hausse est néanmoins importante par rapport aux 7,1 % enregistrés au premier trimestre 2019 et 7,2 % au premier trimestre 2018.

« Le déficit des administrations publiques a sensiblement augmenté par rapport au premier trimestre 2019, en raison de la baisse des recettes et de l’augmentation des dépenses », en particulier du fait des mesures de chômage technique et des diverses indemnités versées aux salariés ne pouvant travailler en raison de la pandémie, a expliqué l’Istat dans son communiqué.

10h40 : Selon la Banque centrale européenne, le pire de la crise économique est « probablement passé »

« Le pire est probablement passé », a déclaré la dirigeante française Christine Lagarde lors d’une conférence, insistant sur le fait que la reprise sera néanmoins « incomplète » et qu’elle va « transformer » l’économie.

10h25 : Il faut lire Delphine Bancaud

Pendant ces 160 jours de live, j’espère vous avoir appris une chose – bon déjà qu’il faut faire des pompes dans les burpees certes –, mais aussi de plus nous lire nous et nos merveilleuuux papiers. Et on continue ce petit tour de nos articles tops avec le papier du jour, de Delphine Bancaud, sur Jean-Michel Blanquer. Et je ne dis pas ça parce que c’est ma cheffe du jour.

 

10h10 : Le Conseil constitutionnel valide le délit de violation du confinement

Le Conseil constitutionnel a validé l’infraction pénale de violation du confinement, créée par la loi d’état d’urgence sanitaire, un délit dénoncé comme « bricolé » mais jugé suffisamment précis et donc « conforme » à la Loi fondamentale.

Le Conseil « juge que le législateur a suffisamment déterminé le champ de l’obligation » faite aux citoyens et « écarte le grief tiré de la méconnaissance du principe de légalité des délits et des peines », explique-t-il dans un communiqué.

10h00 : Le gouvernement anglais appelle à la prudence sur les plages

On n’y pense pas forcément tant il fait frisquet et gris, mais l’Angleterre a pas mal de plages («Bah oui, c’est une île idiot », me rétorqueront les plus géographes d’entre vous). Et même des plages bondés de monde en ce moment avec la vague de chaleur. De quoi bien faire flipper le gouvernement britannique qui a exhorté ce vendredi la population à respecter les règles de distanciation physique sous peine de voir l’épidémie redémarrer..

Avec des températures au delà de 30°C, la journée de jeudi « était extraordinairement chaude », a déclaré le ministre de l’Environnement, George Eustice, à la télévision Sky News. « Je pense que nous devons appeler les gens à être prudents ».

9h40 : « Dis, c’est quoi le bilan aujourd’hui de la circulation de l’épidémie ? »

Deuxième café pris, on peut reprendre. Selon un communiqué de Santé Publique France, en France et à l’exception de Mayotte et de la Guyane, l’ensemble des indicateurs de circulation du SARS-COV-2 à des niveaux bas et il y a une stabilité du nombre hebdomadaire de clusters signalés durant les 3 dernières semaines et inférieur aux nombres observés au cours des semaines 20 à 22. Santé Publique France indique ne pas voir e signaux en faveur d’une reprise de l’épidémie.
De quoi souffler un peu.

9h20 : La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,96%

La Bourse de Paris a débuté dans le vert vendredi (+0,96%), profitant du dynamisme affiché le veille par le secteur bancaire à Wall Street qui se répercutait sur les établissements européens.
Une bonne nouvelle entre mes deux cafés du matin.

9h00 : The end of an era

Vous étiez trop jeune pour voir la chute du mur de Berlin ou la fin de l’empire austro-hongrois et vous vous dites « J’aime bien ma vie mais c’est nul qu’il y ai si peu d’évènements historiques majeurs avec de grandes disparitions qui la jalonnent » ? Et bien soyez heureux car vous vivez actuellement la chute d’une institution historique, puisqu’il s’agit aujourd’hui du dernier live de 20Minutes sur le coronavirus (dites moi si j’en fais trop hein). Et non, il n’y aura pas de seconde vague nous faisant reliver des semaines entières, je ne veux rien entendre.

8h55 : La rue Sainte-Catherine sans masque

 

8h22 : Des mesures spécifiques pour protéger le bureau de vote et les scrutateurs dimanche

Pour le deuxième tour des municipales, les membres du bureau de vote (constitué d’un président et de deux assesseurs), les scrutateurs, les électeurs assistant au dépouillement et, le cas échéant, les candidats et leurs délégués, devront porter un masque « chirurgical ».

A l’issue du vote, il sera possible d’assister au dépouillement à condition, là encore, de porter un tel masque de protection et de respecter les gestes barrières, dans la limite des capacités d’accueil.

Pour éviter que des personnes vulnérables soient exposées s’il manque des assesseurs, ils seront pris parmi les électeurs présents selon l’ordre suivant : « le plus jeune, puis le deuxième électeur le plus jeune », et non le plus âgé puis le plus jeune, comme c’est habituellement le cas.

J’en profite pour vous renvoyer vers notre dossier sur ce deuxième tour très particulier : c'est par ici !

8h17 : Quelle protection contre le coronavirus pour le deuxième tour des municipales ?

Finie la poignée de main avec le maire en sortant de l'isoloir ! Le second tour des élections municipales se déroulera dimanche dans des conditions sanitaires renforcées pour limiter les risques de contamination au Covid-19 lors des opérations de vote. Parmi ces mesures : plus de procurations (deux par personne, au lieu d'une), le masque sera obligatoire, du gel hydroalcoolique et un point d'eau avec du savon seront proposés aux électeurs, une distance d'un mètre entre chaque personne.

8h11 : A Toulouse, une entreprise crée une bulle pour protéger les dentistes et leurs patients

Béatrice Colin vous raconte.

 

7h39 : Plutôt Pyrénées, Auvergne ou côte d’Opale ?

(J’espère que vous avez répondu Pyrénées). D’après un sondage, la majorité des Français (86 %, en augmentation de 11 points) passeront leurs vacances d’été en France après la crise sanitaire, entre envie de nature et d’espace.

Le gagnant de l’été sera sans nul doute le tourisme local : « les autres années, 40 % des Français partant en vacances restaient dans leur région d’habitation ou dans les régions de proximité, cette année on atteint 52 % », indique le cabinet Protourisme. « Il y a une tendance à rechercher le vert et la montagne, certains départements d’intérieur ont vraiment progressé comme le Cantal ou le Lot », souligne Solange Escure, présidente de la fédération des Gîtes de France. Et si le littoral attire, « on note en plus une tendance forte pour l’arrière-pays, là où il n’y a pas grand monde », souligne Nicolas Dayot, président de la fédération du secteur (FNHPA).

7h33 : Un premier avion a redécollé à l'aéroport d'Orly, fermé depuis près de trois mois

Un premier avion a décollé vendredi à 06h25 d'Orly, après près de trois mois de fermeture de l'aéroport. Il s'agit d'un appareil de la compagnie Transavia, qui a été arrosé par les canons à eau des voitures des pompiers de l'aéroport lors d'une cérémonie dite de «water salute» avant de décoller à destination de Porto.

L'aéroport était fermé aux vols commerciaux depuis le 31 mars au soir à la suite de la chute brutale du trafic aérien. Il a baissé de 98% en mai à Paris-Charles de Gaulle, où tous les vols commerciaux ont été regroupés pendant le pic de la crise du Covid-19.

7h30 : Lisbonne reconfine, l’Espagne surveille trois clusters

Les habitants de 19 quartiers de la banlieue nord de Lisbonne où persistent des foyers de contagion au coronavirus seront de nouveau confinés à domicile à partir du 1er juillet, a annoncé jeudi le Premier ministre Antonio Costa. Il a évoqué un « devoir civique de confinement à domicile », qui restera en vigueur pendant au moins deux semaines.

En Espagne, les autorités sanitaires ont détecté « des foyers que l’on suit avec beaucoup de soin » et dont certains « nous préoccupent par leur ampleur », a déclaré l’épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, Fernando Simon. Trois d’entre eux sont considérés comme « à risque », a-t-il poursuivi : en Aragon, à Malaga et en Cantabrie, côté Atlantique.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Chers lecteurs, c’est avec un petit pincement au cœur que je vous annonce que c’est notre dernier live coronavirus, après cinq mois de couverture quotidienne. On vous explique pourquoi ici ! En attendant, on va bien sûr suivre ensemble toute la journée l’actualité liée à l’épidémie de Covid-19. C’est parti !

Et pour retrouver les infos de la nuit, c'est par ici.