« Ne vous arrêtez pas » : La fille de Martin Luther King exhorte les Américains à poursuivre la lutte

ENGAGEMENT « Nous ne pouvons arrêter nos manifestations tant que nos voix ne sont pas entendues et nos demandes de réformes policières satisfaites », a lancé Bernice King

20 Minutes avec agences

— 

Bernice King, fille de Martin Luther King, ce mardi 23 juin à Atlanta.
Bernice King, fille de Martin Luther King, ce mardi 23 juin à Atlanta. — Curtis Compton/AP/SIPA

« Ne vous arrêtez pas ». La fille de Martin Luther King a imploré mardi les Américains de poursuivre les manifestations pour la justice raciale lors des funérailles de Rayshard Brooks, un jeune homme noir abattu par un policier blanc à Atlanta.

« Je connais la douleur de grandir sans père », a lancé Bernice King dans l’église baptiste Ebenezer de cette grande ville du Sud, où son père, le leader de la lutte pour les droits civiques, a prêché de 1960 jusqu’à son assassinat en 1968.

« Pas de justice, pas de paix »

« Tragiquement, nous en sommes encore là », a-t-elle regretté devant la famille de Rayshard Brooks, dont la mort, le 12 juin, a ravivé la colère antiraciste après celle de George Floyd, le quadragénaire noir asphyxié par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai dernier.

« Nous en sommes là parce que des individus continuent de se cacher derrière leur badge, leur formation, leurs politiques et procédures, plutôt que de reconnaître l’humanité des autres, et notamment des vies noires », a estimé Bernice King. « Pas de justice, pas de paix », a-t-elle scandé le poing levé, en reprenant un slogan martelé dans tout le pays au cours du dernier mois.

« La justice jaillira comme un torrent intarissable »

Pour elle, l’Amérique est à « un tournant ». « Si nous ratons l’occasion, nous nous retrouverons à nouveau sur ce chemin qui mène au chaos et à l’autodestruction », a-t-elle mis en garde, en appelant à poursuivre la mobilisation.

« Nous ne pouvons arrêter nos manifestations tant que nos voix ne sont pas entendues et nos demandes de réformes policières satisfaites », a-t-elle lancé, avant de conclure en paraphrasant son père : « La mort de Rayshard Brooks n’aura pas été vaine parce que la justice jaillira comme un torrent intarissable ».

Abattu de deux balles dans le dos

La veille, des centaines de personnes avaient défilé dans cette église iconique pour la communauté noire, afin de rendre un dernier hommage au jeune père de famille qui a reçu deux balles dans le dos alors qu’il tentait d’échapper une arrestation pour ébriété sur la voie publique.

L’auteur des tirs mortels, Garrett Rolfe, 27 ans, a été arrêté et inculpé pour « meurtre » et son collègue présent au moment des faits, Devin Brosnan, placé en liberté sous caution et inculpé pour « agression ».

« Votez comme vous ne l’avez jamais fait »

Lors des funérailles, financées par l'acteur Tyler Perry et ponctuées de chants gospel, le pasteur Raphael Warnock, candidat démocrate à un poste de sénateur lors des élections du 3 novembre, a appelé les Afro-américains à manifester mais aussi à se rendre massivement aux urnes.

« Si vous voulez vraiment créer de la peur dans le cœur de vos adversaires, votez comme vous ne l’avez jamais fait jusque-là », a-t-il plaidé.