Coronavirus : Nouveau record quotidien aux Etats-Unis avec plus de 38.000 cas supplémentaires…

LIVE Revivez les derniers événements de ce mercredi liés à l’épidémie de coronavirus

Clément Carpentier

— 

Un bouchon pour accéder à un site de dépistage covid, en Floride, le 19 juin 2020.
Un bouchon pour accéder à un site de dépistage covid, en Floride, le 19 juin 2020. — Florida Times-Union-USA TODAY NE/SIPA
  • En France, le Covid-19 a fait 14 morts de plus lors des dernières 24 heures. Au total, 29.731 personnes sont décédées depuis le début de la pandémie. Ce mercredi, 658 malades sont toujours hospitalisés en réanimation, soit 24 de mois que la veille.
  • Devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, Didier Raoult a critiqué avec fracas les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine et le conseil scientifique.
  • La situation s'aggrave dans plusieurs Etats américains, avec une forte hausse des nouveaux cas et des hospitalisations au Texas, en Floride et en Arizona.

3h30: Ce live est terminé

C'est tout pour cette nuit, mais on se retrouve dès 7h. A toute!

3h20 : Réouverture repoussée pour Disneyland en Californie

Le parc d’attractions Disneyland en Californie a annoncé mercredi qu’il repoussait sa réouverture au public, initialement envisagée à partir du 17 juillet, dans l’attente du feu vert des autorités sanitaires. Fermé depuis plus de quatre mois à cause de la pandémie de coronavirus, Disneyland est le deuxième parc d’attractions le plus visité au monde, derrière Disney World à Orlando (Floride), et attire habituellement des millions de touristes chaque année.

La Californie fait partie des Etats américains qui enregistrent une recrudescence inquiétante de cas de Covid-19 ces derniers jours, avec des records quotidiens. Près de 200.000 cas y ont été dépistés depuis le début de l’épidémie. Le site avait annoncé début juin qu’il prévoyait de rouvrir ses portes le 17 juillet, à condition de recevoir l’autorisation des autorités locales.

2h45 : Joe Biden acceptera la nomination en personne lors d’une convention réduite

Joe Biden acceptera en personne sa désignation par le parti démocrate comme candidat à la présidentielle lors de la convention démocrate en août, mais l’évènement sera presque entièrement virtuel en raison de la pandémie, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Biden « a l’intention d’accepter fièrement sa nomination par le parti à Milwaukee », dans le Wisconsin, a dit dans un communiqué Jen O’Malley Dillon, une responsable de sa campagne. La convention est prévue du 17 au 20 août dans cet Etat remporté par Donald Trump en 2016 et que les démocrates veulent récupérer lors de l’élection du 3 novembre.

Après des consultations avec des responsables sanitaires, les organisateurs ont conclu que « les délégations des Etats ne devraient pas faire de plans pour se rendre à Milwaukee et devraient s’organiser pour mener les activités officielles liées à la convention à distance ». Les conventions, démocrate comme républicaine, sont d’ordinaire avec tout leur folklore des moments forts de la vie politique américaine.

1h00 : Nouveau record aux Etats-Unis avec 38.000 cas supplémentaires en 24h

La hausse se poursuit aux Etats-Unis, où l’on a dépassé les niveaux de fin avril, avec plus de 38.000 nouveaux cas en 24h. Et si l’augmentation des dépistages joue un rôle, la hausse des cas croit, dans le Sud (Texas, Floride, Arizona et Californie, notamment) à un rythme deux ou trois fois plus élevé que celle des tests. Le taux de tests positifs est également en hausse, tout comme les hospitalisations. Si les décès ne sont pas encore repartis à la hausse, cela risque de se produire dans les prochaines semaines. Une estimation des autorités sanitaires table d’ailleurs sur 150.000 morts d’ici mi-juillet, soit environ 25.000 de plus en trois semaines.

 

23h55: Accord syndicat-direction chez Lufthansa pour 500 millions d'euros d'économie

La compagnie aérienne allemande Lufthansa et le syndicat des personnels navigant UFO se sont mis d'accord mercredi sur un accord permettant 500 millions d'euros d'économies à un groupe en grave difficulté. Conclu à la veille d'un vote décisif des actionnaires sur un plan public de sauvetage de 9 milliards d'euros, l'accord, qui doit encore être approuvé par les membres du syndicat, prévoit des gels des rémunérations, des départs à la retraite anticipés, et des périodes de chômage technique pour les stewards et hôtesses de l'air, ont indiqué les deux parties dans un communiqué commun.

22h45 : Un joueur de Montpellier positif au covid

Un joueur de l’effectif de Montpellier a été contrôlé positif au Covid-19, a annoncé mercredi le club, qui avait enregistré fin avril le premier cas de coronavirus en Ligue 1. « Les tests en prévention (…) font apparaître un cas positif au Covid-19 parmi le groupe. Le club a pris les mesures nécessaires afin de le contrôler », a expliqué le MHSC dans un communiqué.

Le joueur a été placé en quatorzaine. Le joueur touché serait le défenseur serbe Mihailo Ristic, selon L’Equipe. Fin avril, le milieu de terrain Junior Sambia avait été hospitalisé en réanimation pour une forme grave du Covid-19. Il s’agissait du premier cas en Ligue 1. Mardi, le Toulouse FC, relégué en L2, avait annoncé quatre cas positifs.

22h35 : Les contaminations repartent à la hausse au Brésil

Le rythme des contaminations de coronavirus a repris sa courbe ascendante au Brésil après le déconfinement progressif dans certains Etats, jugé précipité par les spécialistes. Mardi soir, ce pays aux dimensions continentales a enregistré en 24 heures son deuxième plus grand nombre de contaminations, mais aussi de décès, avec 39.436 nouveaux cas confirmés et 1.374 morts.

Au total, le Brésil, qui compte 212 millions d’habitants, dénombre 52.645 morts et 1,14 million de personnes infectées, demeurant le deuxième pays le plus touché, derrière les Etats-Unis. « La courbe brésilienne est encore fortement ascendante », estime Domingos Alves, responsable du Laboratoire de recherche sur la Santé (LIS) de l’Université de Sao Paulo (USP).

22h00: Le cap des 10 millions de cas et 500.000 morts sans doute franchi la semaine prochaine

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 478.818 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l'apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi soir. Plus de 9.326.400 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays.

Mercredi, 5.177 nouveaux décès et 160.065 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Brésil avec 1.374 nouveaux morts, le Mexique (793) et les États-Unis (749). Au rythme actuel, la barre symbolique des 10 millions de cas et 500.000 décès devrait être franchie en début de semaine prochaine.

21h35 : Les maisons closes vont rouvrir aux Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais a annoncé mercredi la réouverture à partir du 1er juillet des maisons closes du pays, fermées depuis la mi-mars pour lutter contre la pandémie.

Le Premier ministre Mark Rutte a déclaré lors d’une conférence de presse que « tous les métiers de contact » seront de nouveau permis à partir de cette date, une autorisation qui concerne notamment les travailleurs et travailleuses du sexe.

21h10 : Première visite d’Etat à la Maison Blanche depuis le début de la pandémie

Le président américain Donald Trump a reçu son homologue polonais Andrzej Duda pour une visite controversée à quatre jours d’un scrutin périlleux où le dirigeant nationaliste briguera un second mandat. Très critiqué pour sa gestion de l’épidémie de coronavirus, le locataire de la Maison Blanche cherche, avec cette première visite d’un dirigeant étranger depuis l’arrivée du Covid-19 aux Etats-Unis, à démontrer, en dépit de chiffres de contamination inquiétants, que son pays tourne la page.

Les deux hommes se sont retrouvés dans le Bureau ovale avant une conférence de presse commune prévue dans les jardins de la Maison Blanche. « Je pense que nous n’avons jamais été aussi proches de la Pologne », a souligné Trump, insistant sur ses « très bonnes relations personnelles » avec le dirigeant polonais.

20h45: Un récap des 3 heures de Didier Raoult devant la commission

L'excellent Thibaut Le Gal était sur place et nous a fait un résumé ici.

 

20h25: Un joueur NBA des Pacers positif

L'arrière des Indiana Pacers Malcolm Brogdon a été testé positif au coronavirus, a annoncé mercredi la franchise NBA qui prépare la reprise de la saison prévue fin juillet dans la bulle de Disney World en Floride. «J'ai récemment été testé positif au coronavirus et je suis actuellement en quarantaine. Je vais bien et je me sens bien. J'ai l'intention de rejoindre mes coéquipiers à Orlando pour la reprise de la saison régulière et pour les play-offs», a déclaré Brogdon. Elément-clé des Pacers, 5e de la Conférence Est, Brogdon compilait au soir du 11 mars, date de l'interruption du championnat, 16,3 points, 7,1 passes et 4,7 rebonds de moyenne.

20h20 : Début des tests du vaccin d’Oxford au Brésil

Des chercheurs brésiliens ont commencé à injecter à des volontaires des doses d’un vaccin expérimental développé par l’Université d’Oxford, a annoncé mercredi l’Université fédérale de Sao Paulo (Unifesp), chargée de ces tests. Ce vaccin, élaboré par Oxford avec le laboratoire AstraZeneca, est considéré comme l’un des plus prometteurs parmi les projets en cours dans le monde. Connu sous le nom de ChAdOx1 nCoV-19, il a également été testé sur des volontaires au Royaume-Uni et le sera cette semaine en Afrique du Sud.

« Dès mardi, des volontaires ayant été testés négatif (au Covid-19) ont reçu le vaccin », a révélé l’Unifesp dans un communiqué. Les premiers volontaires sont des professionnels de la santé, fortement exposés au virus, notamment des médecins, des infirmières ou des ambulanciers, tous âgés de 18 à 55 ans. Au total, près de 2.000 volontaires brésiliens devraient participer aux tests.

20h15: 29.731 décès, dont 11 à l'hôpital ces dernières 24 heures

C'est l'heure du point quotidien, avec seulement 11 décès supplémentaires en 24 heures à l'hôpital, pour un total qui approche des 30.000.

 

20h10: C'est fini pour Raoult!

Près de 3 heures d'audition, et rien de nouveau. Raoult a critiqué le manque de tests, l'interdiction de prescription de l'hydroxychloroquine et tous les essais cliniques contredisant ses travaux.

20h05: Raoult persiste et signe, «je suis un grand scientifique»

Un député critique son «pseudo» essai clinique. Raoult s'énerve. «Je suis désolé que vous n'aimiez pas mon essai thérapeutique, moi je l'aime beaucoup». Qui continue: «Je suis un grand scientifique».

19h55 : Raoult parle « greffe fécale »

Ça digresse sévère, Didier Raoult parle de recherches qui n’ont absolument rien à voir avec le Covid. « La greffe fécale, c’est merveilleux, on sauve des vies ». On a demandé à Google pour vous : « La transplantation fécale consiste à introduire les selles d’une personne saine dans le tube digestif d’un patient afin de reconstituer sa flore intestinale ». L’inestimable Romain Lescurieux s’était penché sur cette question ici.

 

19h50 : « Je suis barbu mais je ne suis pas un prophète »

« J’ai cinq questions », commence Valérie Rabault (PS et apparentés), sous le regard noir de ses collègues. Elle relance Raoult sur une possible seconde vague. « Je suis barbu mais je ne suis pas un prophète », commence le Marseillais (ça doit faire BINGO sur ses expressions favorites). Qui ne répond pas vraiment à la question.

 

19h40: «Je ne comprends pas qu'on puisse interdire la prescription d'hydroxychloroquine»

Ça commence à tourner au disque rayé. Raoult revient encore sur l'hydroxychloroquine. «Je ne comprends pas qu'on puisse en interdire la prescription». Selon lui, 36 millions de cachets ont été prescrits en France l'an dernier, et il met en doute les risques cardiaques, tant que le dosage est surveillé.

19h25: Le chômage partiel longue durée sera indemnisé à 84% du salaire net

Le nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée, qui nécessitera un accord collectif, entrera en vigueur le 1er juillet et indemnisera les salariés à 84% du salaire net avec un reste à charge de 15% pour les entreprises pour une durée maximale de deux ans, a indiqué mercredi l'Elysée, à l'issue d'une rencontre avec les partenaires sociaux.

Ce système sera plus avantageux que le régime classique de chômage partiel, qui à compter du 1er octobre n'indemnisera plus les salariés qu'à hauteur de 72% du salaire net avec un reste à charge 40% pour les entreprises.

19h15: Raoult dénonce l'organisation «archaïque» et centralisée des tests en France

«La manière dont ça s'est organisé est totalement archaïque», estime-t-il faisant référence au système des centres nationaux de référence. Le test de diagnostic moléculaire du Covid-19 a été mis en place dès le 17 janvier par l'Institut Pasteur, centre national de référence (CNR) pour les virus respiratoires avec les Hospices Civils de Lyon, mais il a ensuite tardé à être déployé sur le territoire, ont estimé à plusieurs reprises les députés membres de la commission.

«L'idée qu'on ne pouvait pas faire les tests n'était pas vraie», a jugé Didier Raoult. Ce système de «petits CNR» conduit leurs responsables à «considérer que la maladie est leur territoire», comme des «blaireaux dans leur terrier qui mordent si on s'en approche», a-t-il fustigé. «Je ne suis pas d'accord avec la décision qui a été prise de ne pas généraliser les tests», a-t-il également déclaré, estimant qu'«on ne peut pas étudier» une maladie nouvelle «si on ne teste pas».

19h00: Le taux de tests positifs est en train de flamber dans trois Etats américains

Donald Trump assure que la hausse du nombre de cas dans la moitié des Etats-Unis est principalement due à l'augmentation des dépistages. Mais un chiffre vient démonter cette thèse: le taux de tests positifs (le pourcentage de personnes positives au Covid parmi celles testées) est en train d'exploser dans 3 Etats (Texas, Arizona, Floride). En Arizona, notamment, il a triplé de 7 à 20% en un mois.

18h50 : « Plus on est sachant, plus on est humble »

Le médecin et député LREM Borowczyk estime que Didier Raoult a manqué d’humilité et de modestie. Réponse de l’intéressé : « Plus on est sachant, plus on est humble. » Il explique qu’il n’a pas sorti l’HCQ de son chapeau mais a regardé les résultats venant de Chine « qui était sur la fin de son épidémie ».

 

18h35: (pause Raoult) New York impose une quarantaine aux Américains venant d'Etat où la pandémie s'accélère

Les Etats de New York, New Jersey et Connecticut demandent aux personnes venues de régions des Etats-Unis où la pandémie de coronavirus accélère de se soumettre à une quarantaine de 14 jours, ont annoncé mercredi leurs gouverneurs.

Les régions concernées sont déterminées en fonction d'indicateurs de santé publique, a indiqué le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, lors d'un point de presse, mentionnant neuf Etats.

18h30: Raoult vs Gilead

Il dénonce le copinage entre l'industrie pharmaceutique et les politiques, et suggère que les résultats très préliminaires encourageants du Remdesivir de Gilead avaient été annoncé pour manipuler le cours de Bourse.

18h25: Raoult pas «convaincu» par les essais randomisés

Les scientifiques vont s'étrangler. Alors que les véritables essais cliniques sont «randomisés» en double aveugle (ni les patients ni les chercheurs ne savent qui reçoit un traitement ou un placebo) pour éviter les biais et d'influencer les résultats, Raoult s'énerve: «La randomisation ne me convainc pas». Il préfère ses tests comparatifs. On le rappelle, plusieurs essais cliniques randomisés ont conclu que l'hydroxychloroquine n'était pas efficace.

18h20 : « Le conseil scientifique est une faillite totale »

Il est remonté, Didier. Un député lui demande si des actions prises plus tôt auraient pu permettre de sauver des vies. Raoult dénonce la mise en place «tardive» d’essais cliniques en France sur le combo hydroxychloroquine + azithromycin. « Le conseil scientifique est une faillite totale », enfonce-t-il.

18h15 : Troubles de la concentration et perte de l’odorat en séquelles

La perte de l’odorat est l’un des symptômes associés au coronavirus. Selon Didier Raoult, un tiers de ses patients qui ont perdu l’odorat ne l’ont pas retrouvé. Il fait aussi état de « troubles de la concentration ».

18h10: «Je ne suis pas un héros»

Raoult enchaîne les punchlines. Il parle de ses recherches et cite le philosophe allemand Hegel avant de lâcher: «Je ne suis pas un héros».

18h00 : « Si j’avais été président de l’Ordre des médecins, j’aurais démissionné immédiatement »

Raoult estime qu’il aurait fallu laisser les médecins décider au cas par cas de donner de l’hydroxychloroquine, estimant que c’était « une faute » de l’avoir interdite. « Si j’avais été président de l’Ordre des médecins j’aurais démissionné immédiatement »

 

17h49 : « Regardez, tout ça est transparent. Regardez sur internet, c’est simple comme chou »… Didier Raoult invité à donner des noms de membres du Conseil scientifique suspectés de conflits d’intérêts, qu'il a mentionnés plus tôt, botte en touche.

17h48 : « Je ne suis pas resté au Conseil scientifique car je trouvais que ce n'était pas un Conseil scientifique », estime Raoult

« Ce n’était pas à nous de réfléchir sur le confinement, personne ne peut répondre à ça. »

17h46 : « Il faut pouvoir avoir des centres capables de détecter tout à la fois »

« Il en faut 7 en France. L’organisation en France est désuète. Il ne faut pas laisser la recherche sur les maladies infectieuses à des petits centres nationaux de référence. »

17h44 : « Quand on a eu le premier cas positif, en huit heures on avait le génome entier »

17h42 : Ça fait trois fois qu’Eric Ciotti pose la même question et Didier Raoult n’y a toujours pas répondu

17h41 : L'Etat doit se saisir de la question des épidémies, affirme Raoult

17h27 : « L’IHU a été fait dans la douleur mais j’estime avoir fait mon devoir. On a amené la preuve qu’il fallait faire quelque chose de cette nature », estime Didier Raoult sur la question des tests

17h25 : « Je n’ai jamais prononcé le terme de deuxième vague », se défend Didier Raoult

17h24 : « On avait un mois d’avance [à l’IHU de Marseille] car la France comptait les morts et nous on comptait les cas positifs »

17h22 : « Les décisions du confinement et des masques dans la rue ne reposent pas sur des données scientifiques établies claires et démontrables. Ça ne sera jamais démontré. Il y a un point sur lequel je suis convaincu : je pense que les rassemblements sont déraisonnables. »

17h22 : Après le monologue, on passe aux questions

17h21 : « Je pense que le ministre a été mal entouré », estime Didier Raoult

17h18 : « La maladie c’est d’abord le virus, puis une association du virus et d’une réponse immunitaire, ensuite il n’y a plus que de la réponse immunitaire et enfin, il n’y a plus que des lésions. Le fait qu’il n’y ait qu’un seul traitement pour ces quatre étapes est une fantaisie »

17h17 : Didier Raoult réaffirme l’efficacité de l’hydroxychloroquine

« La chloroquine est recommandée pour à peu près 4,5 milliards de personnes dans le monde ».

17h13 : Didier Raoult critique l’étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine

« Il suffisait de lire pour se rendre compte que ce n’était pas vrai. Ça a pris une ampleur extraordinaire », critique Didier Raoult, estimant que l’ampleur économique de cette étude a profité aux laboratoires Gilead. « En tout cas, ça a pris un niveau que je n’ai jamais vu dans ma carrière et je ne suis pas un pigeon de l’année. »

17h04 : Didier Raoult parle de la mortalité de l’épidémie
« Je crois beaucoup aux données chiffrées brutes. Je me méfie beaucoup des manipulations des chiffres. Il faudra demander aux uns et aux autres une transparence totale sur la mortalité », détaille Didier Raoult.

« On comprend très mal l’épidémiologie des maladies infectieuses », reconnaît Didier Raoult, qui fait pour une fois preuve de modération dans ses propos. Le professeur estime que la limite entre le politique et le médicale doit être respectée : « les politiques doivent faire de la politique et les médecins doivent traiter le médical ».

17h03 : Ça commence !

16h57 : Didier Raoult auditionné par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale

On vous l’annonçait ce matin, l’audition de Didier Raoult devrait commencer sous peu, elle est prévue à 17 heures.

Les députés, qui entendent « tirer les leçons » de la crise sanitaire, l’interrogeront sur son traitement controversé, l’hydroxychloroquine, et sur la politique de dépistage massif pratiquée dans son établissement, l’IHU Méditerranée Infection de Marseille/Il sera aussi questionné sur ses sévères critiques de la gestion de l’épidémie de Covid-19 en France.

16h27 : Jet Aviation supprime 200 emplois à l’aéroport de Bâle-Mulhouse

L’entreprise d’aménagement intérieur d’avions Jet Aviation va supprimer environ 200 emplois sur son site à l’aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse, a-t-on appris ce mercredi auprès de sa direction.

La restructuration se traduira par au moins 190 suppressions d’emplois, sur un sureffectif évalué à 240 personnes, a précisé la direction dans un message interne dont elle a adressé copie à l’AFP. Jet Aviation emploie actuellement 1.200 personnes en grande majorité françaises à l'« EuroAirport » de Bâle-Mulhouse pour la transformation d’avions de ligne en avions à usage privé, pour de riches clients, notamment du Moyen-Orient.

16h11 : Le marathon de New York est annulé pour cause de pandémie

Il devait se tenir le 1er novembre 2020. C'est la seconde fois que la course de fond la plus populaire du monde est annulée, après la parenthèse de 2012 consécutive au passage de l'ouragan Sandy.

Le marathon de Berlin est également annulé, ont annoncé les organisateurs.

15h35 : On fait un point sur le retour des élèves à l’école (et avant le grand départ en vacances. Déjà ? Ben euh oui, déjà)

« Alors que l’ensemble des écoles et collège ont réouvert leurs portes à la totalité des élèves depuis le lundi 22 juin avec un protocole sanitaire allégé, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse est en mesure de donner une première estimation avec plus de 80 % des écoliers de retour à l’école et près de 75 % de collégiens accueillis dans les collèges, dans la plupart des académies », nous écrit aujourd’hui le ministère. Ce qui fait donc entre 75 et 80 % de parents probablement en train de danser le Kazatchok à l’heure où l’on écrit ces lignes.

15h15 : Le FMI table sur une récession mondiale plus sévère que prévu (-4,9 %) en 2020

La récession mondiale, consécutive aux mesures de confinement pour endiguer la pandémie de Covid-19, sera plus forte que prévu cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international publiées mercredi. Le FMI table désormais sur une contraction du PIB mondial de 4,9 % contre 3 % en avril. Toutes les régions du monde sont concernées par ces projections pessimistes.

Le PIB des Etats-Unis, première économie du monde, va ainsi plonger de 8 % contre 5,9 % estimés précédemment. De plus, l’institution de Washington estime que la reprise attendue en 2021 sera moins soutenue qu’initialement projeté (+5,4 % contre 5,8 %). Et au total, cette crise va induire une perte cumulée de plus de 12.000 milliards de dollars pour l’économie mondiale en deux ans.

14h50 : Selon Sibeth Ndiaye, la situation liée au Covid-19 est « extrêmement préoccupante » en Guyane

« La situation en Guyane est extrêmement préoccupante », a souligné mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, à l’issue du Conseil des ministres, évoquant « une difficulté importante » dans ce territoire confronté à une épidémie de Covid-19 qui s’aggrave. En Guyane, « nous avons des cas regroupés, avec une diffusion communautaire, autrement dit où le retraçage des chaînes de contamination n’est plus possible », a-t-elle expliqué, assurant que l’Etat était « aux côtés des Guyanais, de manière à répondre à cette difficulté importante que nous ne méconnaissons pas ».

La ministre des Outre-mer Annick Girardin, en déplacement en Guyane depuis mardi, a de son côté lancé mercredi matin sur RTL un appel à des renforts supplémentaires sur le territoire, notamment en infirmiers, réanimateurs et médecins, pour faire face à l’épidémie.

14h40: Allez, un peu de tendresse dans ce monde de brutes

Il vous est offert par notre journaliste maîtresse ès podcast à 20 Minutes, j'ai nommé Anne-Laëtitia Béraud. Joy, peace et ronrons ! 

 

14h30 : Le bilan du Covid-19 partout dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 477.570 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h00.

Plus de 9.279.310 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché avec 121.225 décès. Viennent ensuite le Brésil (52.645), le Royaume-Uni (42.927), l’Italie (34.675) et la France (29.720).

14h10 : Le secteur aérien appelle l’UE à soutenir sa transition verte

Le secteur aérien européen, ébranlé par la crise du coronavirus, a demandé mercredi aux gouvernements de l’UE et à la Commission européenne, qui prônent une relance verte, de l’aider à se décarboner.

« En raison des pertes de revenus considérables que subit actuellement l’ensemble de l’écosystème du transport aérien en Europe, il sera difficile de réaliser des investissements opportuns et ambitieux dans la lutte contre le changement climatique », soulignent les rédacteurs dans une lettre ouverte signée par une douzaine d’associations du transport aérien, dont A4E (représentant les compagnies aériennes européennes) ou l’IATA (Association internationale du transport aérien).

13h55 : L’Iran appelle sa population à porter le masque, après un nouveau record de décès observé ces dernières 24 heures

Le vice-ministre iranien de la Santé Aliréza Raïsi a appelé mercredi la population à porter un masque sanitaire, l’Iran enregistrant son plus haut nombre de décès quotidiens liés au nouveau coronavirus depuis début avril. « Porter un masque (doit) devenir obligatoire, a-t-il déclaré. Si nous utilisons des masques, notamment dans des lieux fermés et lors de rassemblements, nous pouvons vraiment réduire (la propagation) du virus ».

L’Iran a enregistré officiellement son premier cas de la maladie Covid-19 le 19 février et est depuis le pays le plus touché au Proche et Moyen-Orient. Lors de sa conférence de presse quotidienne télévisée, la porte-parole du ministère de la Santé, Sima Sadat Lari, a annoncé 133 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, le bilan quotidien le plus meurtrier depuis le 6 avril (136 morts). C’est aussi la sixième journée consécutive avec plus de 100 décès liés au nouveau coronavirus. Le bilan total depuis le début de la pandémie dans le pays est désormais de 9.996 personnes, a précisé Mme Lari.

13h45 : L’OIT prévoit un retour de millions de migrants dans leurs pays d’origine à cause de la crise du Covid-19

L’Organisation internationale du travail (OIT) a indiqué mercredi s’attendre à ce que des millions de travailleurs migrants, confrontés au chômage en raison de la maladie Covid-19, reviennent dans leurs pays d’origine, notamment en Afrique et Asie. Selon les statistiques de l’OIT, il y a 164 millions de travailleurs migrants dans le monde – près de la moitié étant des femmes – qui représentent 4,7 % de la main-d’œuvre mondiale.

« Nous savons que plusieurs millions de travailleurs migrants qui ont été confinés dans les pays dans lesquels ils travaillaient ont perdu leur emploi et doivent à présent rentrer dans leurs pays d’origine qui sont déjà aux prises avec une économie chancelante et une augmentation du chômage », a expliqué Manuela Tomei, en charge des Conditions de travail et de l’égalité à l’OIT. « Potentiellement, il s’agit d’une crise au sein même de la crise du Covid-19 », a-t-elle relevé dans un communiqué.

13h25 : Macron sera en visite en Allemagne lundi pour y rencontrer Merkel 

Emmanuel Macron se rendra lundi en Allemagne pour s'y entretenir avec Angela Merkel, leur première rencontre depuis le début de la crise du coronavirus, avant que l'Allemagne ne prenne la présidence de l'Union européenne, a indiqué mercredi l'Elysée. « A la veille de la présidence allemande du Conseil de l'UE», pour le second semestre 2020, « cette rencontre traduit leur volonté commune d'une étroite coordination entre la France et l'Allemagne, dans le prolongement de l'initiative du 18 mai », a-t-elle précisé.

Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont entendus ce jour-là pour proposer un plan de relance de 500 milliards d'euros afin d'aider l'UE à surmonter la crise historique engendrée par la pandémie de coronavirus, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne. Ce plan sera de nouveau au menu d'un sommet européen les 17 et 18 juillet à Bruxelles.

13h10 : 28 migrants secourus en Méditerranée testés positifs au Covid-19 

Vingt-huit migrants, sur les 209 secourus en Méditerranée par l'ONG allemande Sea Watch puis placés en quarantaine sur un ferry (le Moby Zazà) dans un port sicilien, ont été testés positifs au Covid-19, a annoncé le président de la région Sicile, Nello Musumeci. Le Moby Zazà a été désigné par le gouvernement italien pour que les migrants débarquant sur les côtes siciliennes puissent y effectuer leur quarantaine.

Le Sea Watch 3 de l'ONG allemande Sea Watch avait reçu le fert vert des autorités italiennes pour aborder en Sicile dimanche après avoir secouru les 209 migrants au large de la Libye lors de trois opérations de sauvetage distinctes en 48 heures.

12h53 : Deux écoles élémentaires fermées à Paris après des cas de Covid-19

Depuis mardi matin et jusqu'au vendredi 26 juin inclus, l'école élémentaire Lamoricière située dans le XIIe arrondissement de Paris et totalisant 180 élèves est fermée «par mesure de prudence et de vigilance», suite à la confirmation de «trois cas positifs de Covid-19», explique l'ARS à l'AFP, sans donner de détail sur les personnes concernées. Selon l'ARS, «étant donné que ces trois cas ont été répartis dans le temps entre début juin et lundi, il ne s'agit pas de cluster». L'ARS est en attente «d'investigations de veille sanitaire et verra ensuite les mesures à prendre», sur une éventuelle prolongation de cette fermeture ou pas.

Une deuxième école parisienne, l'école élémentaire du Renard, située dans le IVe arrondissement de la ville, qui compte environ 200 élèves, est, elle, fermée depuis mercredi matin «suite à la confirmation d'un cas positif», précise l'ARS. «Il ne s'agit pas non plus d'un cluster», a-t-elle souhaité souligner.

12h22 : Nouvelles suppressions de postes dans le secteur aérien

Au Royaume-Uni, Swissport, spécialisée dans les services aéroportuaires, compte supprimer plus de 4.500 emplois.

12h01 : Une petite minorité des entreprises françaises assurées contre les pertes d’exploitation

Au total, « près de 3 % des assurés couverts par les contrats analysés peuvent prétendre à une indemnisation » dans le cadre de la crise du Covid-19, notamment lorsque le contrat garantit les pertes quelle qu’en soit la cause et ne comporte aucune exclusion du risque pandémique, écrit l’ACPR dans un communiqué publié sur son site. À l’inverse, l’immense majorité des contrats, 93 %, ne couvrent pas les « conséquences d’un événement aussi exceptionnel que la pandémie actuelle », poursuit le superviseur.

Pour une partie des contrats toutefois, il faudra passer par la justice pour le déterminer ; quand « les clauses ne permettent pas de conclure avec certitude à une absence de garantie. Cette situation concerne 4 % des assurés couverts par les contrats analysés », pointe encore l’ACPR.

11h33 : Rebond des embauches de 75 % en mai, selon l’Acoss

Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) a rebondi de 75,9 % en mai avec le déconfinement mais reste en recul de 52,7 % sur trois mois, a indiqué ce jeudi l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss). Ce rebond intervient après une chute de 64,2 % en avril et 24,9 % en mars. Sur un an, le recul est de 50,7 %.

La hausse des déclarations d’embauche enregistrée en mai est plus prononcée pour les CDD de plus d’un mois (+ 91,7%) que pour les CDI (+ 61,8%). Au total, 178.000 embauches en CDD et 169.000 en CDI ont été comptabilisées.

11h18 : Une attraction de maison hantée en mode drive-in au Japon

Face à l’épidémie, cette troupe japonaise a dû imaginer un nouveau moyen de faire visiter sa maison hantée. Ils ont choisi… la voiture. Dans cette attraction revue et corrigée, le klaxon retentit et l’horreur commence. Des zombies rôdent autour de votre voiture, du sang gicle sur votre pare-brise.

Avec « un dispositif où les clients restent à l’intérieur de la voiture et le fantôme vient les effrayer depuis l’extérieur, on pouvait créer une maison hantée où le visiteur pourrait s’amuser tout en étant rassuré vis-à-vis du coronavirus », explique l’un des comédiens de la troupe Kowagarasetai. Dans leur véhicule, les spectateurs peuvent hurler autant qu’ils veulent, sans masques. Et pour accentuer la tension, des enceintes sont glissées dans l’habitacle du véhicule.

10h37 : Lors du crash de Karachi, le pilote parlait du coronavirus

On en sait plus sur le crash, le 22 mai, d’un Airbus A320 à Karachi, qui a fait 97 morts. Selon les autorités pakistanaises, il serait dû à la « négligence » des pilotes, victimes d’un « excès de confiance », et des contrôleurs aériens. Juste avant le crash, le pilote parlait… de l’épidémie Covid-19.

Selon l’enquête, pendant toute la phase d’atterrissage, « le pilote et le copilote n’étaient pas concentrés et tout au long de la conversation, ils ont parlé du corona. Le virus était dans leur esprit, leur famille était touchée et ils en discutaient », a raconté M. Khan, se basant sur les écoutes de boîtes noires de l’avion réalisées en France. « Quand (le pilote) a atteint le point d’atterrissage, la tour de contrôle lui a dit " vous êtes trop haut, vous devez descendre ". Il a rapidement écouté l’appel et a dit : " je m’en sortirai " ». « Puis il a recommencé à parler du coronavirus », a indiqué le ministre, pointant « l’excès de confiance » des pilotes et leur « défaut de concentration ».

10h29 : Le monde médical britannique appelle le pays à se préparer à une nouvelle vague

Les professionnels de santé ont exhorté ce mercredi la classe politique britannique à préparer le Royaume-Uni au « vrai risque » d’une deuxième vague de la pandémie alors que se profile une étape majeure du déconfinement, dans une lettre ouverte publiée dans le British Medical Journal. « Il s’agit maintenant non seulement de s’occuper des répercussions importantes de la première phase de la pandémie, mais aussi de s’assurer que le pays est correctement préparé pour contenir une deuxième phase », ajoutent-ils.

Cet appel intervient au lendemain de l’annonce par le gouvernement, critiqué pour sa gestion de la pandémie, de la plus importante étape du déconfinement à ce jour à partir du 4 juillet.

9h53 : Les affaires reprennent

Le climat des affaires en France s’est redressé « très nettement » en juin après le déconfinement, enregistrant un rebond historique, mais il demeure dégradé en raison de la crise du coronavirus, a indiqué ce mercredi l’Insee. Cet indicateur synthétique, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchande, a connu sa plus forte hausse mensuelle depuis son lancement en 1980, pour atteindre 78 points en juin, a précisé l’Institut national de la statistique dans un communiqué. Le climat des affaires reste toutefois « très en deçà » de sa moyenne de longue période, qui est, elle, de 100 points.

9h20 : Mais qui est le professeur Didier Raoult ?

Paul Blin-Kernivinen signe son portrait en vidéo.

 

9h14 : Le déconfinement ne va-t-il pas trop vite en France ?

La France s'appuie sur une stratégie complexe : maintenir la vigilance tout en reprenant une vie normale. Une ligne de crête décryptée par Jean-Loup Delmas.

 

8h30 : près de 25 destinations desservies par Orly vendredi

L’aéroport va rouvrir ce vendredi avec un premier vol commercial à 6h du matin à destination de Porto. Au total, près de 25 destinations seront desservies au départ d’Orly dans les prochains jours avec environ 70 décollages et atterrissages par jour contre 600 en moyenne en temps normal. Il s’agira avant tout de lignes d’obligations de service public (les Antilles, La Réunion, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, l’Islande, la Croatie, la Guyane ou encore la Corse ou Rodez).

8h10 : Le Dr Fauci inquiet de l’évolution de la situation aux Etats-Unis ces derniers jours

Aux Etats-Unis, l’immunologiste en chef de la Maison Blanche, Anthony Fauci, se dit « très inquiet » de la hausse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19. Ce chiffre était tombé à 20.000 par jour fin mai, mais il a augmenté de 50 % pour repasser à plus de 30.000 cette semaine. Si un plus grand accès aux tests explique en partie cette tendance, le déconfinement semble, selon lui, jouer un rôle dans la « hausse des transmissions ».

 

7h50 : Les partenaires sociaux à l’Elysée, acte II !

Trois semaines après le lancement d’une concertation pour « sauver l’emploi », Emmanuel Macron reçoit à nouveau mercredi les partenaires sociaux pour leur dévoiler de premiers arbitrages, notamment sur le nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée.

Alors que l’Unédic anticipe la destruction de 900.000 emplois en 2020, organisations syndicales et patronales attendent des réponses, ou au moins des « orientations » sur cinq sujets – chômage partiel, assurance-chômage, emploi des jeunes, travail détaché et formation professionnelle – discutés au ministère du Travail depuis le 8 juin.

7h35 : L’audition attendue de Didier Raoult devant les députés

La commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise sanitaire auditionne ce mercredi le controversé professeur Didier Raoult. Le professionnel de santé marseillais et fervent défenseur de la chloroquine devrait redire qu’il n’a aucune intention de renoncer à son traitement, qui n’a pourtant pas fait ses preuves officiellement aux yeux de la communauté scientifique.

7h20 : On démarre avec l’info de la nuit venue des Etats-Unis

Selon le New York Times,l’Union européenne envisage d’interdire son territoire aux Américains une fois qu’elle aura rouvert ses frontières aux pays tiers notamment à partir de 1er juillet. Le quotidien américain cite deux listes de pays dont les ressortissants seraient autorisés à se rendre en Europe, et qui font l’objet de négociations au sein de l’UE. Les Américains sont pour l’instant exclus des deux listes, tout comme le Brésil.

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Si la journée s’annonce chaude (le thermomètre pourrait monter jusqu’à 37°C), elle le sera aussi à l’Assemblée nationale avec l’audition d’un certain Didier Raoult. On suivra ça de près ainsi que toutes les dernières informations sur l’épidémie.