Coronavirus : Donald Trump indique qu'il veut « ralentir les dépistages » aux Etats-Unis

CRISE SANITAIRE Un membre du staff de la Maison-Blanche a expliqué qu’il s’agissait d’une plaisanterie, sans qu’on sache réellement si c’est vrai

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump lors de son meeting de Tulsa, samedi soir.
Donald Trump lors de son meeting de Tulsa, samedi soir. — Sue Ogrocki/AP/SIPA

Le président américain n’a pas fait dans la dentelle pour premier meeting depuis la crise sanitaire. Donald Trump a déclaré samedi qu’il avait demandé à ses autorités sanitaires de ralentir le rythme du dépistage du Covid-19 parce que cela provoquait une augmentation du nombre de cas détectés aux Etats-Unis, le pays le plus endeuillé du monde par la pandémie.

Sans expliciter s’il était sérieux, le président américain a affirmé à la foule de ses partisans réunis à Tulsa, dans l’Oklahoma, que le dépistage était « une arme à double tranchant ».

« Ils font des tests, et des tests… »

« Voilà le mauvais côté : quand on fait ce volume de dépistage, on trouve plus de gens, on trouve plus de cas », a-t-il poursuivi lors de ce premier meeting organisé pendant la pandémie aux Etats-Unis. « Alors j’ai dit à mon équipe "Ralentissez le dépistage". Ils font des tests, et des tests… », a ajouté Donald Trump, dont la gestion de la crise sanitaire aux Etats-Unis est largement critiquée. « Il plaisantait évidemment pour dénoncer la couverture médiatique absurde », a ensuite indiqué un responsable de la Maison-Blanche, sous couvert d’anonymat.

Six membres de l’équipe de campagne Trump ont été testés positifs au Covid-19 et placés en quarantaine quelques heures avant ce rassemblement. Jusqu’à présent relativement épargné, l’Oklahoma connaît en ce moment une forte poussée des cas détectés. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché par le nouveau coronavirus avec plus de 2,2 millions de cas et près de 120.000 morts, pour près de 330 millions d’habitants.