Article 5: «Nul ne sera soumis à la torture»

DROITS DE L'HOMME Le point avec Chen Guangcheng, avocat et défenseur des femmes victimes de stérilisation forcée en Chine...

A Pékin, Philippe Charles - ©2008 20 minutes

— 

Paysan aveugle, Chen Guangcheng, 37 ans, n'a jamais été admis à l'université en raison de son handicap. Révolté, il se forme seul en déchiffrant en braille les textes de loi. En 2005, quand les autorités de sa ville natale lancent une campagne de stérilisation forcée et d'avortement à l'encontre de dizaines de milliers de femmes pour appliquer la politique de l'enfant unique, il décide d'attaquer les cadres locaux. Pour dénoncer ces pratiques, interdites par la loi, il se rend à Pékin où il est acclamé par des centaines de parents de victimes. Depuis août 2006, au terme d'un procès auquel ses avocats n'ont pu assister, il purge une peine de 4 ans et 3 mois de prison pour «troubles à l'ordre public».