Libye : Une centaine de migrants secourus au large des côtes

IMMIGRATION Une autre embarcation de migrants a été « capturée » par une vedette des gardes-côtes libyens

20 Minutes avec agences

— 

Le navire humanitaire Sea-Watch en Méditerranée.
Le navire humanitaire Sea-Watch en Méditerranée. — Elio Desiderio/AP/SIPA

Une centaine de migrants ont été secourus ce mercredi au large de la Libye par un navire humanitaire de Sea Watch. Le bateau a porté assistance à un canot à 29 milles nautiques de la côte, à hauteur de la localité de Zawyia, a annoncé l’ONG allemande sur son compte Twitter, précisant que « plusieurs des personnes secourues ont immédiatement reçu des soins médicaux ».

« Pendant l’opération de sauvetage est arrivée une vedette des gardes-côtes libyens qui les auraient repoussés [vers la terre] si nous n’étions pas intervenus », a par ailleurs affirmé l’ONG.

Une autre embarcation « capturée »

Selon un communiqué du collectif italien de gauche Mediterranea, qui affrète un second navire humanitaire patrouillant dans la zone, le Mare Jonio, une autre embarcation de migrants a été « capturée » par une vedette des gardes-côtes libyens à la mi-journée, dans la zone de Tripoli. « Nous avons dû assister impuissants à l’intervention des miliciens libyens qui (…) ont violé toutes les conventions internationales en repoussant des dizaines de réfugiés vers les bombes et la torture auxquelles ils tentaient de s’échapper », a indiqué le collectif.

La vedette libyenne a pris de vitesse le Mare Jonio pour intervenir sur « une embarcation presque immobile, et donc en difficulté évidente », explique Mediterranea. Arrivé sur place, le bateau de l’ONG n’a trouvé qu’un canot gris vide, « avec des tubes endommagés et dégonflés, et, comme toujours, le moteur déjà emporté ».