Viande irlandaise contaminée à la dioxine: le boeuf aussi

SANTE Plusieurs troupeaux de bovins qui ont reçu la même alimentation que les porcs...

Avec agence

— 

Après la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne, touchés par la fièvre catarrhale du mouton, la France pourrait être à son tour confrontée à une menace d'épidémie de la maladie de la "langue bleue", après la découverte du virus sur deux vaches laitières dans le nord de la France.
Après la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne, touchés par la fièvre catarrhale du mouton, la France pourrait être à son tour confrontée à une menace d'épidémie de la maladie de la "langue bleue", après la découverte du virus sur deux vaches laitières dans le nord de la France. — Thierry Zoccolan AFP/Archives

Plusieurs troupeaux de bovins irlandais, qui ont reçu la même alimentation que les porcs contaminés à la dioxine, ont également été atteints, a annoncé mardi le ministre irlandais de l'Agriculture, Brendan Smith.

Des tests menés sur 11 troupeaux ont révélé que trois d'entre eux présentaient des traces de polychlorobiphényles (PCB) - un polluant généralement assimilé à de la dioxine - supérieures au maximum autorisé, a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

Les risques «extrêmement faibles»

Les risques pour le public «sont extrêmement faibles», a-t-il insisté. «Il n'y a pas de risque de santé publique» et «on ne s'attend pas à l'apparition de symptômes» parmi la population, selon lui.

La Commission européenne a confirmé ce mardi qu'une usine de production d'aliments pour animaux était liée à la contamination de viande de porc à la dioxine en Irlande.

«La nourriture contaminée a été livrée à 10 élevages de porcs et 38 élevages de bétail en Irlande ainsi qu'à neuf élevages de porcs en Irlande du Nord», a indiqué Nina Papadoulaki, porte-parole de la Commission responsable des questions de santé.