Déconfinement en Alsace : L'Allemagne et la Suisse de nouveau accessibles sans restriction lundi

OPEN FRONTIERES Plus besoin de montrer patte blanche nulle part

T.G.

— 

La police allemande qui surveille un accès du pont de l'Europe, entre Strasbourg et Kehl. Cette image sera de l'histoire ancienne ce lundi.
La police allemande qui surveille un accès du pont de l'Europe, entre Strasbourg et Kehl. Cette image sera de l'histoire ancienne ce lundi. — T. Gagnepain / 20 Minutes

Finies les longues files d’attente. Oubliées les attestations. Adieu les contrôles. Les frontières allemandes et suisses rouvrent pleinement à partir de ce lundi, dès minuit. Soit 24 heures avant la date initialement retenue par le gouvernement de Berlin. Samedi, le porte-parole du ministre de l’Intérieur allemand a indiqué que son pays s’alignerait sur la France, qui sera aussi librement accessible à ses voisins à la même heure.

Ce lundi, le passage d’un pays à l’autre ne sera plus qu’une formalité, après environ trois mois de restrictions. Les travailleurs frontaliers ont longtemps été les seuls à pouvoir passer, avant que l’ouverture ne soit élargie à des critères de rapprochement familial ou lié à des raisons de santé.

Les trams franchissent aussi les frontières

Désormais, plus aucun document ne sera nécessaire. Cela devrait avoir d’importantes répercussions, comme par exemple pour la ville-frontière de Kehl. De nombreux Strasbourgeois ne devraient pas attendre très longtemps pour aller y acheter cigarettes, produits d’entretien ou même y faire le plein à prix réduit. La plupart pourront s’y rendre en tram, les dessertes de la petite ville allemande étant toutes assurées à partir de ce lundi. Un peu plus loin, à Rust, beaucoup se rendront également à Europapark. A condition uniquement d'avoir réservé, crise sanitaire oblige.

Du côté de la frontière suisse, le cas est anecdotique mais en dit long sur la situation des dernières semaines. La ligne 10 du tram de Bâle desservira de nouveau l’arrêt du village de Leymen, en Alsace. Elle avait été stoppée en avril, après des décennies de fonctionnement.