Etats-Unis : Une carte bancaire créée par des antifas ? Il s’agit d’une plaisanterie

FAKE OFF Dans un tweet viral, un Américain explique qu'il existe une carte bancaire antifa. L'objet en question est une plaisanterie créée par des Allemands

Mathilde Cousin

— 

Cette carte n'est pas une carte bancaire.
Cette carte n'est pas une carte bancaire. — Capture d'écran Twitter
  • Dans un tweet viral, un Américain explique qu’il existe une carte bancaire antifa qui « peut être automatiquement rechargée après un pillage, une émeute ou un harcèlement par un gang ».
  • La carte bancaire ne fonctionne pas. Il s’agit d’un gag créé par des Allemands, comme ils le confirment à 20 Minutes.
  • Les groupes antifas sont dans le viseur de Donald Trump, qui les a accusés d’avoir fomenté les violences qui ont surgi après la mort de George Floyd.

Des antifas ont-ils créé une carte bancaire ? C’est que laisse penser, à tort, un tweet viral. Un Américain a posté le 9 juin l’image de ce qui ressemble à une carte de paiement, sur laquelle on peut lire l’inscription « ANTIFAmily ».

Cet homme, qui se décrit comme un ancien soldat de l’Air Force américaine et « propriétaire d’entreprise », explique : « Avez-vous déjà vu une carte de débit antifa qui peut être automatiquement rechargée après un pillage, une émeute ou un harcèlement par un gang ? » « Voici à quoi elle ressemble », ajoute-t-il, en légende de la photo.

Cette carte n'est pas une authentique carte de paiement.
Cette carte n'est pas une authentique carte de paiement. - Capture d'écran Twitter

FAKE OFF

Cette carte n’est pas une authentique carte de paiement. Elle a été créée à l’initiative de « Hooligans gegen Satzbau » (« Hooligans contre la syntaxe »), une intiative numérique lancée par des Allemands en 2014. Ce groupe parodique a été conçu « comme une réponse numérique à virage croissant vers la droite ». La satire est un des moyens utilisés par ces « hooligans ».

La carte est un clin d’oeil, un détournement pour se moquer des cartes de paiement proposées par les établissements bancaires. C’est « une carte plastique totalement non fonctionnelle », confirme à 20 Minutes l’administrateur de la page Facebook « Hooligans gegen Satzbau ». « La puce imprimée ne fait rien », précise-t-il, avant d’ajouter, grinçant : « Des gens disent qu’il y a de la "monnaie Soros" préchargée dessus. Si quelqu’un la trouve, dites-le nous, s’il-vous-plaît. Nous la cherchons encore. »

Une allusion aux accusations qui visent le milliardaire américain George Soros. Le financier a été accusé d’avoir financé des émeutiers à Minneapolis. Nos confrères américains de Politifact ont réfuté cette accusation.

Une puce « anti Nazis »

Une visite sur le site où la fausse carte de crédit est vendue achève de lever les doutes sur son absence d’authenticité. Les arguments commerciaux mis en avant par les banques y sont détournés : la carte permettrait « d’échanger des bons d’achat de vêtements contre des textiles noirs. » Les créateurs ont également inventé une carte « platinum » qui fournit notamment « les besoins quotidiens en adrénochrome [ allusion à une drogue consommée dans le film Las Vegas Parano], en désinfectant et en vitamine C » et qui est équipée d’une puce « NFC », décrite comme l’acronyme de « Nazi Fuckoff Chip » (Puce anti-nazis).

Les groupes antifas sont dans le viseur de Donald Trump, qui les a accusés d’avoir fomenté les violences qui ont surgi après la mort de George Floyd. Le président américain veut les classer comme « terroristes ».

Vous voulez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.