Coronavirus: Le Brésil, 2e pays le plus endeuillé du monde avec plus de 41.000 morts

LIVE Revivez avec nous les dernières nouvelles de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde

Rachel Garrat-Valcarcel et Béatrice Colin

— 

Dans ce cimetière gratuit à Sao Polo, les corps sont déterrés après trois ans pour faire de la place pour l'afflux de dépouilles à cause du coronavirus.
Dans ce cimetière gratuit à Sao Polo, les corps sont déterrés après trois ans pour faire de la place pour l'afflux de dépouilles à cause du coronavirus. — Andre Penner/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • La baisse des hospitalisations à cause du Covid-19 se poursuit en France, mais le nombre total de décès s’élève désormais à 29.374 décès, dont 28 au cours des dernières 24 heures.
  • Plus de 7,7 millions de personnes ont été diagnostiquées positifs au Covid-19 dans le monde, dont 2 millions rien qu’aux Etats-Unis où 113.000 décès ont été enregistrés. En Afrique le seuil des contaminations a doublé en 18 jours et le cap des 40.000 morts vient d’être dépassé au Brésil.
  • Emmanuel Macron réunit ce vendredi matin le conseil scientifique, puis un conseil de défense pour faire le point sur la crise sanitaire. A l’issue de ces rendez-vous, des mesures d’assouplissement du déconfinement, notamment à l’école, pourraient être annoncées avant dimanche et son allocution télévisuelle.

A LIRE

VIDEO

 

Ce Live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous les dernières informations sur la crise sanitaire internationale. Bon week-end à tous

7h24: Le Chili enregistre ses pires chiffres quotidiens

La déclaration d’Arturo Zuniga, un responsable du ministère de la Santé du Chili, est claire et alarmiste : « la situation dans notre pays continue à s’aggraver ». Le pays a enregistré vendredi ses pires chiffres quotidiens concernant l’épidémie de coronavirus, avec 222 décès et 6.754 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures.

Le Chili totalise 160.846 contaminations et 2.870 décès depuis l’apparition du premier cas le 3 mars. Les infections continuent d’augmenter régulièrement dans ce pays de 18 millions d’habitants, malgré le confinement imposé aux sept millions d’habitants de Santiago depuis près d’un mois.

6h02: Le Venezuela prolonge de 30 jours l’état d’alerte

La population au Venezuela devra encore patienter. Le gouvernement du pays a prolongé vendredi pour un mois « l’état d’alerte » décrété le 13 mars pour freiner l’épidémie de coronavirus. Cette décision va servir de base légale pour permettre aux autorités de prolonger les mesures de confinement. L’état d’alerte donne en effet des pouvoirs spéciaux au président Nicolas Maduro. Il lui a permis de décréter un confinement national et obligatoire dès le 17 mars pour les 30 millions d’habitants.

Le pays a enregistré au total 2.814 contaminations au Covid-19 et 23 morts, selon les chiffres officiels. Ces données sont toutefois remises en cause par des organisations de défense des droits de l’homme telles que Human Rights Watch.

3h24: Plus de 800 morts aux Etats-Unis en 24 heures

Les Etats-Unis ont enregistré 839 morts supplémentaires liées au coronavirus dans les dernières 24 heures. Cela porte à 114.613 le nombre de décès du Covid-19 dans le pays, selon l’université Johns Hopkins.

0h55 : Le Brésil, 2e pays le plus touché du monde

Le Brésil est devenu vendredi le 2e pays au monde derrière les Etats-Unis pour le nombre de morts du coronavirus, dépassant le Royaume-Uni avec 41.828 décès, selon les données publiées par le ministère de la Santé. Ces chiffres, qui pour la communauté scientifique sont largement plus élevés en réalité, ont fait état d’une hausse de 909 morts au cours des dernières 24 heures. Le plus grand pays d’Amérique latine, avec une population de 212 millions d’habitants, est aussi le 2e pour le nombre de contaminations derrière les Etats-Unis, avec 828.810 cas.

23h30 : La France rouvrira progressivement ses frontières extérieures Schengen à partir du 1er juillet

La France « procèdera à une ouverture progressive de ses frontières extérieures Schengen à compter du 1er juillet », ont annoncé vendredi les ministres des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de l’Intérieur Christophe Castaner dans un communiqué commun.

La décision a été prise conformément aux recommandations de la Commission européenne présentées jeudi et « cette ouverture s’effectuera de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des différents pays tiers, et conformément aux modalités qui auront été arrêtées au niveau européen d’ici là », ont-ils précisé.

Les étudiants internationaux seront autorisés, quel que soit leur pays d’origine, à venir en France et leurs modalités d’accueil seront favorisées. Leur demande de visas et titres de séjour seront traitées en priorité. En ce qui concerne les frontières intérieures européennes, les ministres confirment que la France lèvera le 15 juin à 0H00 l’ensemble des restrictions de circulation mises en place pour lutte contre la pandémie de Covid-19.

22h10 : Le point sur la pandémie dans le monde

A ce jour, le Covid-19 a fait au moins 422.851 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Plus de 7.569.860 cas ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les Etats-Unis restent le pays le plus touché avec 114.065 décès, suivis du Royaume-Uni (41.481 morts), du Brésil (40.919), de l'Italie (34.223) et donc de la France (29.374).

20h45 : Le Medef ne veut pas de changement du dispositif avant la rentrée

Le Medef veut que la prise en charge du chômage partiel ne baisse pas de nouveau avant la rentrée, a indiqué vendredi son président Geoffroy Roux de Bézieux.

« Je suis d’accord pour en discuter, mais il ne faut pas changer quelque chose qui vient d’être installé le 1er juin au 1er juillet ou au 1er août, ça serait absurde », a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux en marge d’une visite d’un site de recyclage de déchets de Suez à Limeil-Brévannes, en banlieue parisienne. Plus d'infos dans cet article.

20h30 : Plus de la moitié des Français ont modifié leurs habitudes alimentaires pendant le confinement

Grignotage et canapé ou petits plats « maison » diététiques : tous les Français n’ont pas vécu le confinement de la même façon, montre une étude qui souligne l’influence du niveau de revenus, de la présence d’enfants dans le foyer et des conditions de travail.

Au total, la restriction des déplacements, la fermeture des écoles et de nombreuses entreprises et parfois aussi l’anxiété liée à la crise sanitaire a modifié l’alimentation et le niveau d’activité physique de plus de la moitié des participants (57,2 %), selon cette étude de l’Equipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Eren), mise en ligne le 5 juin mais pas encore publiée.

20h00 : Tests Covid obligatoires pour les voyageurs vers l’Outre-mer cet été, fin des quatorzaines

Un test de détection du Covid-19 sera obligatoire en juillet et en août avant toute arrivée en Outre-mer, mais il n’y aura plus de périodes de « quatorzaines » ou de « septaines » imposées à l’arrivée, a annoncé ce vendredi le ministère des Outre-mer.

Cette évolution du protocole sanitaire pour accéder aux territoires ultramarins a été décidée lors du Conseil de défense et de sécurité nationale de jeudi, « au vu de l’évolution favorable de l’épidémie de Covid-19 en outre-mer », précise le ministère dans un communiqué.

19h45 : Les marchés européens récupèrent faiblement des pertes de la veille

Les marchés actions européens ont terminé la semaine en ordre dispersé, toujours sous le coup des fortes baisses de la veille et des inquiétudes sur le rythme de la reprise.

Le Dax allemand a subi une nouvelle séance dans le rouge, perdant 0,18 %. Les autres places européennes ont rebondi prudemment, comme Paris (+0,49 %), Londres (+0,47 %), Milan (+0,43 %) et Madrid (+0,20 %). « Le paysage n’a pas changé dans les vingt-quatre dernières heures », souligne David Madden, un analyste de chez CMC Markets UK.

19h30 : 29.374 morts en France, dont 28 personnes de plus en 24 heures

La France a enregistré 28 décès supplémentaires liés au Covid-19 dans les hôpitaux, portant à 29.374 le nombre total de morts depuis le début de l’épidémie, selon un bilan communiqué vendredi par la Direction générale de la Santé (DGS).

« La levée progressive et prudente du déconfinement se traduit par une évolution favorable de la situation épidémiologique sur le territoire national », souligne le ministère, alors que le gouvernement pourrait prochainement annoncer des mesures d’assouplissement de ce déconfinement.

18h45 : Une minute de silence avant les matches de foot en Italie

La fédération italienne de football a annoncé vendredi qu'une minute de silence en mémoire des victimes du coronavirus serait respectée avant les matches de championnat et de Coupe qui vont se disputer à partir de ce week-end.

Ce moment de recueillement sera observé dès vendredi soir avant Juventus-AC Milan en demi-finale retour de Coupe d'Italie. Ce match sera le premier à se jouer en Italie depuis le 9 mars et une rencontre de Serie A entre Sassuolo et Brescia. Pendant les trois mois qui ont suivi ce match, toutes les compétitions ont été interrompues en Italie, l'un des pays les plus durement touchés par la pandémie avec plus de 34.000 morts.

18h30 : La Bourse de Paris finit sur un léger rebond une semaine rouge

La Bourse de Paris a clôturé en hausse vendredi (+0,49%), un rebond qui n'efface pas les pertes d'une semaine marquée par des prises de bénéfice et un regain d'incertitudes concernant la reprise économique. 

L'indice CAC 40 a gagné 23,66 points à 4.839,26 points dans un volume d'échanges modéré de 4,6 milliards d'euros. La veille, il avait dégringolé de 4,71%. Sur la semaine, la perte est de 358,71 points soit 6,90%. Allez vas-y championne, reprends-toi.

18h15 : Les bienfaits de l’allaitement l’emportent sur le risque de transmission selon l’OMS

« L’OMS a minutieusement étudié les risques pour les femmes de transmettre la maladie Covid-19 à leurs bébés durant l’allaitement. Nous savons que les enfants sont relativement peu à risque face à la maladie, mais sont très exposés aux autres maladies et affections que l’allaitement prévient », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

« Sur la foi des preuves disponibles, le conseil de l’OMS est que les bénéfices de l’allaitement excèdent tout risque potentiel de transmission », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse virtuelle.

17h58 : Groupon

La Commission européenne s’est félicitée vendredi d’avoir reçu un « soutien politique clair » de la part des Etats membres autour de son idée de se regrouper pour un accès privilégié à un futur vaccin contre le Covid-19. Toutefois, les Etats membres ont souligné que les règles devraient être très claires, la santé restant une compétence nationale et non communautaire.

« Nous avons reçu un mandat politique clair pour aller de l’avant avec notre stratégie », a déclaré la commissaire à la Santé Stella Kyriakides au cours d’une conférence de presse qui a suivi la réunion des ministres. Dans sa proposition présentée vendredi aux ministres et qui sera rendue publique mercredi prochain, la Commission suggère de mettre en place des contrats d’achats anticipés.

17h45 : Feel good

Je me permets une petite autopromo avec ce papier qui donne envie de se pendre.

 

17h32 : Coupe Covid

 

17h19 : Les priorités de Bolsonaro

Le président brésilien Jair Bolsonaro a suscité un tollé après avoir demandé jeudi soir à la population de filmer des hôpitaux pour vérifier leur occupation, en pleine pandémie de Covid-19. « Ce serait bien que vous alliez dans un hôpital près de chez vous (…) et trouviez un moyen d’entrer pour filmer », a lancé le chef de l’Etat lors de sa transmission hebdomadaire en direct sur Facebook.

« Beaucoup de gens le font déjà, mais il en faudrait plus, pour montrer si les lits sont occupés ou non », a-t-il poursuivi, avant d’expliquer que les vidéos publiées sur les réseaux sociaux seraient « filtrées » puis analysées par la police ou les services du renseignement. « D’après mes informations, je me trompe peut-être, mais pratiquement personne n’a perdu la vie par manque de respirateur ou de lit en soins intensifs », a affirmé le président d’extrême droite.

17h03 : Cargo de nuit

Le chef de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé vendredi tous les pays à faciliter les relèves des marins, cruciaux pour le commerce international, alors que des centaines de milliers d’entre eux sont bloqués en mer à cause des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. « Le secrétaire général demande à tous les pays de désigner formellement les marins et personnels associés de la marine marchande comme 'travailleurs clés' et de s’assurer que les relèves d’équipage se produisent et en sécurité », indique un communiqué de l’ONU.

Se disant préoccupé par la crise humanitaire croissante à laquelle ils font face à cause des restrictions de voyage liées à la pandémie, Antonio Guterres affirme que « des centaines de milliers d’entre eux, sur les deux millions » que compte la profession, « sont bloqués en mer depuis des mois ».

16h48 : Le malaise autour de l’US Open est partagé

Dominic Thiem (N.3), Alexander Zverev (N.7) et Grigor Dimitrov (N.19) ont, tout comme Novak Djokovic, affiché des réticences quant à une participation à l’US Open dans les conditions actuelles, alors que l’épidémie du coronavirus est toujours active. « Tout le monde veut jouer si cela est possible, mais avec les conditions qui sont actuellement en vigueur cela va être très difficile », a noté Alexander Zverev lors d’une conférence de presse vendredi à Belgrade.

Tout comme Djokovic récemment, Zverev a évoqué le passage obligatoire par une quarantaine de 14 jours après l’atterrissage sur le sol américain ainsi que l’impossibilité d’y emmener plus d’un membre de son équipe et de loger dans des hôtels à l’aéroport. « Dans ces conditions je ne pense pas que beaucoup de joueurs seront à l’aise pour jouer », a-t-il ajouté.

16h35 : Contestation

L’ancien patron de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand-Est, Christophe Lannelongue, a indiqué vendredi avoir déposé un recours devant le Conseil d’Etat contre son limogeage début avril après des propos controversés sur des suppressions de postes à l’hôpital de Nancy

16h16 : Gasquet pas confiant pour l’US Open

Richard Gasquet a avoué vendredi avoir du mal à imaginer que l’US Open, prévu du 24 août au 13 septembre, puisse se tenir, en raison des conditions sanitaires liées au coronavirus. « J’ai du mal à voir concernant l’US Open, tout est flou. Personne ne sait, donc c’est difficile d’imaginer la tenue de l’US Open », a déclaré le Français à l’AFP à Biot où il participe à partir de samedi à l’UTS, la compétition imaginée par le coach de Serena Williams, Patrick Mouratoglou.

L’ATP, qui gère le circuit professionnel masculin mais pas les tournois du Grand Chelem, a organisé mercredi une visio-conférence avec les joueurs pour évoquer le calendrier du second semestre 2020, alors que la saison est gelée depuis la mi-mars et jusqu’à fin juillet au moins. Résultat de cette réunion ? « Personne ne sait. Il n’y a rien qui en est sorti », a assuré Gasquet.

16h03 : Festival en ligne

Instagram France et le média féminin Les Eclaireuses organisent ce week-end et lundi « The Day After Festival », un événement 100 % en ligne « autour du monde de demain », avec la participation de nombreux intervenants et personnalités qui créent des contenus sur le réseau social. L’animatrice Cristina Cordula, l’humoriste Ary Abittan, l’actrice Noémie de Lattre, la chanteuse Aurélie Saada, Mory Sacko et Justine Piluso (participants de Top Chef 2020) sont annoncés à cet événement, qui vise à « donner la parole à des personnalités et créateurs de contenus sur leur vision du monde de demain », selon Instagram.

Ce festival en ligne, qui est le tout premier organisé en France par la filiale de Facebook, prendra la forme de 9 retransmissions en direct, « autour de sujets sociétaux et actuels, tels que l’accessibilité à la culture, la lutte en faveur de l’environnement et contre le racisme, l’acceptation de soi », précisent les organisateurs.

15h50 : C'est ouvert en Norvège

La Norvège va ouvrir lundi ses frontières à tous les pays nordiques en imposant des conditions qui excluent à ce stade la quasi-totalité de la Suède, où l’épidémie de nouveau coronavirus reste vive, a annoncé le gouvernement norvégien vendredi. Si Oslo avait déjà prévu d’autoriser les voyages avec le Danemark à compter du 15 juin, cette mesure va aussi s’étendre à la Finlande, l’Islande et la Suède « mais cela ne concerne que les régions où le niveau d’épidémie est acceptable », a déclaré la Première ministre Erna Solberg lors d’une conférence de presse.

En pratique, au regard des critères quantitatifs et qualitatifs retenus, seule l’île suédoise de Gotland (sud-est, située en mer Baltique) sera dans un premier temps ouverte aux voyages d’agrément, sans obligation de quarantaine. « En Norvège, l’épidémie est sous contrôle », a fait valoir Erna Solberg. « Une contamination venue de l’étranger représente un risque de résurgence ici dans le pays ».

15h37 : Les transports lyonnais vont mal

L’autorité organisatrice des transports lyonnais a réclamé vendredi aux pouvoirs publics un « plan massif de soutien aux transports publics », après avoir estimé à 165 millions d’euros l’impact de la crise sanitaire sur ses comptes 2020.

Le Sytral évalue pour cette année à 100 millions d’euros le recul de ses recettes passagers et à 65 millions d’euros la baisse des versements des entreprises, selon un communiqué. Il a notamment remboursé leur abonnement aux usagers. Si son offre est revenue pratiquement à la normale dès le 25 mai, la fréquentation du réseau ne se situe toujours qu’à 60 % de son niveau habituel.

15h24 : Les petits plats dans les grands

Le chef triplement étoilé et « cuisinier de l’année » Arnaud Donckele va accueillir dans son restaurant à Saint-Tropez des soignants dans le cadre d’une opération « pour qu’on ne les oublie pas », alors que l’épidémie du coronavirus recule. L’initiative « A table, les soignants ! », visant à offrir des repas au restaurant à du personnel médical qui a été en contact direct avec le Covid-19 a été lancée lundi avec l’ambition de durer jusqu’à la fin de l’année, avec le soutien du Guide Michelin et le géant du luxe LVMH.

Quelques 500 tables sont d’ores et déjà disponibles et « 100 soignants ont envoyé des mails en une heure » pour en bénéficier, a précisé à l’AFP l’humoriste Anne Roumanoff à la tête de l’Association « Solidarité avec les soignants », qui s’occupera de l’attribution de ces repas. L’idée était de trouver une formule « pour remercier les soignants dans la continuité » des initiatives des chefs qui ont livré des repas aux hôpitaux pendant le confinement, a déclaré à l’AFP Arnaud Donckele.

15h10 : La Première dame d’Ukraine testée positive au coronavirus (officiel)

La Première dame ukrainienne, Olena Zelenska, a annoncé vendredi avoir été testée positive au coronavirus au lendemain d’un nombre record de nouveaux cas de cette maladie enregistrés dans cette ex-république soviétique, sur fond de déconfinement. « Aujourd’hui, j’ai reçu un test de dépistage positif », a écrit Olena Zelenska sur sa page Facebook tout en précisant que son mari, le président Volodymyr Zelensky, et leurs deux enfants étaient testés négatifs au Covid-19.

14 h 56 : Vous vous souvenez des masques ?

Une promesse de vente a été signée entre l’homme d’affaires libano-suisse Abdallah Chatila et le groupe immobilier Bleu Mercure pour faire renaître une usine de masques sanitaires en Bretagne, a annoncé vendredi Bleu Mercure, propriétaire du site. La promesse de vente a été signée jeudi et comprend 25.000 m² de surface bâtie dans la zone d’activité Genesis Baie d’Armor à Ploufragan (Côtes-d’Armor), où se trouve l’ancienne usine Chaffoteaux-et-Maury, fermée en 2013.

Abdallah Chatila envisage de créer une usine de masques FFP (1, 2 et 3) et d’équipements de protection sanitaire d’ici fin 2020. « Soutenu par un investissement de 20 millions d’euros, le projet table sur la production de 250 millions de masques par an et la création de 150 emplois », précise le communiqué.

14h37 : Minute papillon !

Anne-Laëtitia Béraud vous fait part de quelques recommandations lectures. Si jamais vous êtes reconfinés. 

14h15 : Le Premier ministre italien Giuseppe Conte entendu par un juge sur la gestion de la crise du Covid-19 (officiel)

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a été entendu vendredi pendant près de trois heures par un juge sur la gestion par le gouvernement de la crise du coronavirus, a indiqué son service de presse à l’AFP. La procureure de Bergame (nord), Maria Cristina Rota, a auditionné Giuseppe Conte à la primature à Rome, dans le cadre d’une enquête sur les retards dans la création de « zones rouges » dans deux communes du nord du pays, en mars dernier, alors que l’épidémie de Covid-19 était en pleine expansion.

13h40 : Des salariés dénoncent la « casse sociale » dans la presse, à l’appel de la CGT

Plus d’une centaine de salariés de la filière de la presse se sont rassemblés vendredi matin à Paris, à l’appel de la CGT du Livre, pour dénoncer la « casse sociale » dans le secteur, sévèrement endommagé avec la crise du coronavirus.
Priez pour mon emploi, merci à vous.

13h30 : Pékin en alerte après l'apparition de trois nouveaux cas

La municipalité de Pékin a fait fermer vendredi deux marchés et reporter la rentrée d'élèves du primaire après l'apparition de trois nouveaux cas de Covid-19 dans la capitale chinoise, après deux mois sans aucune contamination.

La Chine, premier pays touché par le virus fin 2019, est depuis parvenue à freiner considérablement la contagion, tombée ces dernières semaines à une poignée de nouveaux cas chaque jour. Et la majorité concerne des ressortissants chinois rentrés de l'étranger.

13h20 : La police confrontée au « vol » des corps de victimes du virus

Des hôpitaux indonésiens ont dû renforcer la sécurité des morgues après une série d’incidents au cours desquels les corps de personnes mortes de la maladie Covid-19 ont été subtilisés par des proches qui voulaient les enterrer selon les rites traditionnels, a indiqué la police vendredi.

Trente-trois personnes ont été arrêtées après la prise d’assaut cette semaine de plusieurs hôpitaux de Makassar, sur l’île de Célèbes, par des familles réussissant parfois à emporter de force des dépouilles qui devaient être enterrées selon les règles sanitaires pour éviter toute propagation du virus.

13h10 : L’ex-patron de l’ARS Grand Est conteste son éviction

L’ancien patron de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est, Christophe Lannelongue, a indiqué avoir déposé un recours contre son limogeage début avril après des propos controversés sur des suppressions de postes à l’hôpital de Nancy.

« J’ai déposé un recours le (jeudi) 4 juin devant le Conseil d’Etat », la plus haute juridiction administrative, afin de demander « l’annulation du décret qui a mis fin à mes fonctions », a expliqué à l’AFP le haut fonctionnaire, qui a réintégré depuis l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

12 h 57 : Ràl

« Déjà que je me maquillais peu, mais alors avec les masques… » Entre télétravail et port du masque obligatoire, la crise du Covid-19 a porté un coup au maquillage, et particulièrement au rouge à lèvres, les Françaises préférant insister sur les soins du corps et les yeux. Dès le deuxième mois de confinement, le marché de la « beauté prestige », regroupant parfumeries et grands magasins, a accusé le coup. En 2019, il affichait un chiffre d’affaires de près de 3 milliards (2,974) d’euros, mais en avril ses performances se hissaient péniblement à 22 millions, selon des chiffres fournis par le cabinet d’études NPD Group.

Parmi les produits, certains s’en sortent mieux. Crèmes pour le visage, le corps, baumes à lèvres : le grand gagnant face au coronavirus est… le soin, confient plusieurs grandes marques interrogées par l’AFP.

12h44 : La Dolce vita peut reprendre

L’Italie va entamer une nouvelle phase de son déconfinement, avec un allégement des dernières restrictions en vigueur contre l’épidémie de coronavirus dans la péninsule, a-t-on appris vendredi de source officielle. Le Premier ministre Giuseppe Conte a signé jeudi soir un décret en ce sens, qui entrera en vigueur lundi.

Selon ce texte sur la phase trois du déconfinement, les « sports de contacts » entre amateurs, seront de nouveau autorisés à compter du 25 juin. Cela inclut les sports d’équipes, et donc les parties de foot ou basket entre amis. Les cinémas rouvriront le 15 juin. Les discothèques, à l’air libre ou en lieux clos, pourront rouvrir à partir 14 juillet. Le décret confirme par ailleurs la quarantaine obligatoire pour tous les visiteurs entrant en Italie et venant d’un pays autre que l’espace Schengen.

12h31 : Une aide francilienne pour les enfants bousiers et boursières

La région Ile-de-France va verser en juin une aide de 100 euros aux familles de lycéens boursiers pour faire face aux « surcoûts » liés à « la fin de l’accès aux cantines scolaires » et à la facture numérique des cours par Internet, annonce vendredi sa présidente Valérie Pécresse. Valérie Pécresse avait annoncé en avril que cette aide serait de 60 euros par lycéen boursier. Mais la somme a finalement été portée à 100 euros, indique-t-elle dans un courrier aux parents d’élèves boursiers.

« Avec votre enfant à la maison pendant trois mois, vous avez dû faire face à de nombreux surcoûts, liés d’une part à la fin de l’accès aux cantines scolaires dont les tarifs sont très favorables aux lycéens boursiers, et d’autre part à l’équipement et l’abonnement Internet nécessaires pour assurer la continuité pédagogique avec les enseignants », souligne la présidente de la Région.

12h18 : Holidays at home

La brise de Cornouailles plutôt que le soleil d’Ibiza ? La pandémie va contraindre de nombreux touristes britanniques à passer leurs vacances d’été dans leur pays et à faire une croix temporaire sur les voyages à l’étranger. Craintes des contaminations, baisse du pouvoir d’achat ou encore quarantaine imposée à l’entrée au Royaume-Uni, tout concourt à refroidir les envies de départ des Britanniques, d’ordinaire friands de plages méditerranéennes.

« Les conversations que nous avons avec les clients et les exemples de réservations montrent clairement que de nombreuses personnes vont rester proches de leur domicile au Royaume-Uni cette année », remarque Derek Jones, patron de la branche britannique de l’agence de voyages suisse haut de gamme Kuoni. Les Britanniques « considèrent que les voyages à l’étranger dans un futur proche sont trop risqués », selon lui.

12h05 : A la recherche du vaccin

Emmanuel Macron se rendra mardi sur un site du groupe pharmaceutique Sanofi près de Lyon pour « soutenir la recherche et la production de vaccins » dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, a indiqué vendredi l’Elysée.

Ce déplacement sur le site de Marcy-l’Etoile (Rhône) sera suivi par une visioconférence avec les représentants des laboratoires privés dans l’après-midi à l’Elysée, a précisé la présidence. Emmanuel Macron s’était « ému » à la mi-mai de l’annonce que Sanofi servirait en priorité les Etats-Unis s’il trouvait un vaccin contre le Covid-19 et avait reçu dans la foulée les dirigeants du groupe.

11h52 : Un coucou de Montebourg

L’ancien ministre de l’Économie socialiste Arnaud Montebourg a estimé vendredi que l’État avait été « lamentable » dans sa gestion de la crise sanitaire et que « beaucoup de morts auraient pu être évités » avec une autre organisation. « Le code génétique de la France, c’est l’État et l’État a été lamentable », a déclaré l’ancien ministre sur France Inter, estimant que « beaucoup de morts auraient pu être évités si on avait organisé autrement la gestion de la crise sanitaire ».

« Ce n’est pas pour rien qu’il y a des milliers de plaintes au pénal contre les dirigeants de l’administration et le gouvernement. A force d’organiser la défaisance de l’État, et bien l’État il est défait lorsqu’il doit se battre et c’est ce qui s’est passé », a-t-il lancé.

11h39 : Des bonnes nouvelles

Il n’y a toujours pas de signal de reprise de l’épidémie de Covid-19 en France un mois après la levée du confinement, selon le dernier point hebdomadaire de Santé publique France. L’agence sanitaire constate la « poursuite de la diminution de la circulation du SARS-CoV-2 depuis plus de neuf semaines » et note l'« absence de signaux en faveur d’une reprise de l’épidémie » en France, à l’exception toutefois de la Guyane et Mayotte.

Dans ce bulletin de surveillance diffusé jeudi soir, Santé publique France relève que le nombre de foyers d’infections (ou « clusters ») signalé chaque semaine diminue pour celle du 1er au 7 juin par rapport aux trois précédentes. A la date du 9 juin, leur nombre total se monte à 193 (179 en France métropolitaine et 14 en outre-mer). Mais plus de la moitié sont déjà maîtrisés et aucun n’a donné lieu à une diffusion incontrôlée du virus à l’extérieur, selon l’agence sanitaire.

11h26 : L’Afrique pour l’instant à côté de l’épidémie

 

11h13 : Des JO sans sponsors ?

Près des deux tiers (65 %) des partenaires des JO de Tokyo 2020, reportés d’un an en raison du coronavirus, ne sont pas certains de maintenir leurs engagements, selon un sondage publié vendredi par la chaîne japonaise de télévision publique NHK. Certains partenaires se sont dits inquiets des conséquences pour leurs opérations promotionnelles durant les Jeux dont la voilure devrait être réduite, face au risque de propagation du Covid-19 et de la montée des coûts pour les organisateurs, selon la NHK.

« Nous cherchons (…) des moyens de simplifier l’organisation des Jeux, voir comment nous pouvons réduire la complexité des Jeux » et leur coût, a notamment souligné mercredi le président du CIO Thomas Bach dans un entretien à l’AFP, sans toutefois évoquer un éventuel huis-clos. Les sponsors redoutent aussi une annulation pure et simple des JO de Tokyo, les organisateurs ayant souligné que 2021 était la « dernière option » pour les tenir.

11h00 : Ce n’est peut-être pas si mal que les touristes étrangers ne puissent pas venir cette année

 

10 h 47 : La vie normale

« Il y a besoin de reprise économique et pour nous tous de reprendre une vie entre guillemets normale », a souligné vendredi le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau pour justifier un probable assouplissement du déconfinement. Emmanuel Macron réunit vendredi matin le Conseil scientifique, puis un conseil de défense pour faire le point sur la crise sanitaire, et des mesures d’assouplissement du déconfinement pourraient être annoncées avant dimanche, selon des sources gouvernementales.

10h34 : Pas de crise pour les arnaqueurs et arnaqueuses

La crise du coronavirus a vu l’émergence de nouvelles arnaques financières, pour lesquelles elle constitue un « terreau » particulièrement favorable, ont prévenu vendredi les deux régulateurs français du secteur. « La crise financière est un terreau » aux arnaques, a regretté Benoît de Juvigny, secrétaire général de l’Autorité des marchés financiers (AMF), lors d’une conférence commune avec l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Ces deux institutions, qui contrôlent à elles deux le monde de l’investissement et celui de la finance, surveillent notamment les escroqueries qui visent les particuliers.

10h21 : La chute

Le Royaume-Uni a subi un effondrement de 20,4 % de son produit intérieur brut (PIB) en avril, soit le premier mois plein du confinement mis en place face à la pandémie, a annoncé vendredi le Bureau national des statistiques (ONS).

Il s’agit d’une chute record, qui intervient après un plongeon du PIB de 5,8 % en mars, précise l’ONS.

Le confinement a débuté le 23 mars et a mis un coup d’arrêt brutal à l’activité économique dans le pays qui est le deuxième le plus endeuillé dans le monde avec plus de 41.000 morts testés positifs au coronavirus recensés.

10 h 08 : Le déficit des retraites s’aggrave à cause de l’épidémie

Le déficit du système de retraites français devrait approcher les 30 milliards d’euros en 2020, en raison de la crise du Covid-19, selon une estimation provisoire publiée vendredi par le Conseil d’orientation des retraites (COR). D’après les projections du COR, le solde du système de retraite s’établirait en fin d’année à -29,4 milliards d'euros, au lieu des -4,2 milliards d'euros initialement prévus. Cette forte dégradation s’explique par la chute des recettes (-25,7 milliards), liée aux reports et exonérations de cotisations.

9 h 55 : La belle bleue

Et si le ciel restait vide ? La crainte d’un 14 juillet « historique », sans feux d’artifice, hante les artificiers à un mois de cette fête qui les fait vivre à 70 %, alors que mairies et préfectures s’interrogent nerveusement sur la taille des rassemblements en plein air. « Ce qui se passe est assez incroyable, sans précédent. Je pense que les gens, les citoyens, peut-être les autorités, n’ont pas conscience qu’ils risquent de ne pas avoir de feux d’artifice un 14 juillet. Ce serait la première fois. Même pendant la guerre, il y en avait… », relève David Prateau, directeur artistique de l’historique maison Ruggieri.

En cause, la jauge pour les rassemblements extérieurs, 5.000 personnes à condition que les gestes barrières et la distanciation soient garantis par l’organisateur. Sinon, c’est la limite de 10 personnes qui prévaut dans la phase actuelle du déconfinement.

9h34 : Action en justice de British Airways, EasyJet et Ryanair contre le gouvernement britannique au sujet de la quarantaine

Les compagnies aériennes British Airways, EasyJet et Ryanair ont annoncé vendredi avoir lancé une action en justice contre le gouvernement britannique afin qu’il renonce à la quarantaine imposée aux voyageurs arrivant au Royaume-Uni.

Elles estiment dans un communiqué commun que la quarantaine en place depuis lundi pour au moins trois semaines « va avoir un effet dévastateur sur le tourisme britannique et l’économie, et va détruire des milliers d’emplois ». Les compagnies ont demandé à ce que l’affaire soit entendue par la justice aussi vite que possible.

9h23 : C’est l’enjeu du jour, la réouverture totale des écoles ou pas

A priori, les Françaises et les Français ne sont pas chauds.

 

9h12 : Le rebond

Les créations d’entreprises ont rebondi de 59,9 % au mois de mai en France, avec la sortie du confinement, sans toutefois retrouver leur niveau d’avant-crise, a rapporté l’Insee vendredi. Elles avaient chuté de 33,4 % en avril et de 25,7 % en mars, rappelle l’Institut national des statistiques.

8 h 55 : Fin du huis clos ! En Australie, des stades « pleins » dès le mois de juillet

Dès juillet, l’Australie, qui a enregistré 7.285 cas et 102 morts, autorisera jusqu’à 10.000 spectateurs dès juillet, a annoncé vendredi le Premier ministre Scott Morrison, emboîtant le pas au voisin néo-zélandais. « Nous allons permettre la venue du public aux évènements dans les stades et autres lieux de cette nature d’une capacité maximale de 40.000 places », a déclaré vendredi à la presse le chef du gouvernement australien. Mais « cela ne se produira pas immédiatement. Cela ferait partie de la troisième étape, lorsque les Etats et territoires choisiront de le faire, et cela demandera un peu plus de travail », a-t-il ajouté.

 

8 h 52 : Chute libre de l’économie britannique avec une baisse de 20 % de son PIB

La pandémie n’épargne pas le Royaume-Uni, que ce soit en matière de nombre de personnes touchées, ou d’économie. Il a subi un effondrement de 20,4 % de son produit intérieur brut (PIB) en avril a indiqué vendredi le Bureau national des statistiques (ONS). Il s’agit d’une chute record, qui intervient après un plongeon du PIB de 5,8 % en mars. « Le recul du PIB en avril est le plus fort jamais vu au Royaume-Uni, plus de trois fois plus fort que le mois précédent et près de dix fois plus que le repli le plus marqué avant le Covid-19 », souligne Jonathan Athow, statisticien à l’ONS.

 

8 h 43 : Le masque ne fait pas bon ménage avec le rouge à lèvres… Et cela à des conséquences économiques

Mettre du rouge à lèvres avec un masque. S’y essayer ce n’est pas forcément l’adopter. Certaines femmes l’ont laissé tomber, comme le maquillage durant le confinement. Et cela à des conséquences sur le marché de la « beauté prestige », regroupant parfumeries et grands magasins. En 2019, il affichait un chiffre d’affaires de près de 3 milliards d’euros, mais en avril il se hissait péniblement à 22 millions selon des chiffres fournis par le cabinet d’études NPD Group. Selon cet analyste le maquillage pour les lèvres, notamment les rouges à lèvres, a vu baisser ses ventes en ligne de 58 % sur les ventes par rapport à avril 2019.

8 h 40 : Sur le déconfinement « on peut aller un peu plus loin »

« Les choses se passent bien pour le déconfinement, on peut aller un peu plus loin ». Interrogé au micro de RTL ce matin, Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à Santé Publique France, a expliqué que la France pouvait continuer à se déconfiner et qu’elle était désormais mieux armée pour affronter une deuxième vague.

 

8 h 28 : Vigilance toujours dans le Grand-Est

Un appel à la vigilance a été à nouveau lancé jeudi par les autorités dans le Grand-Est. Du 1er au 7 juin, le nombre de cas a été multiplié par trois en Meurthe-et-Moselle et dans la Meuse. Le recours plus systématique au dépistage est une des causes de cette hausse, mais le virus circule toujours aussi.

 

8 h 22 : Dois-je me mettre en quarantaine version quatorzaine de retour de l’étranger ? Petit débrief

Pas facile de s’y retrouver lorsqu’on arrive de l’étranger, surtout avec les restrictions de nos voisins. On vous dit ce qu'il faut faire ici.

 

8 h 05 : La Kerlifonie ? La Bretagne, ça vous gagne

Se dépayser dans sa propre région ? La Bretagne dit mille fois « oui » ! Après avoir enregistré plus d’un milliard d’euros de pertes depuis le début de la crise du coronavirus, l’économie touristique bretonne mise sur les séjours des Bretons dans leur belle région cet été nous explique notre «breizh» journaliste Jérôme Gicquel.

 

7 h 52 : Une double greffe des poumons pour une jeune malade du Covid-19

Les pneumologues ont indiqué que le nouveau coronavirus laissait parfois des séquelles importantes sur les poumons. Parfois irréversibles. C’est le cas pour une femme d’une vingtaine d’années qui a reçu une double greffe des poumons à Chicago. « Ses poumons ne montraient aucun signe de rétablissement, ils avaient même commencé à développer une fibrose terminale », a indiqué jeudi Ankit Bharat, chef de la chirurgie thoracique à l’hôpital Northwestern de Chicago. C’est la première greffe de ce type aux Etats-Unis, mais pas dans le monde, des médecins chinois ayant réalisé la même opération en mars sur une sexagénaire. Avant d’être atteinte par le Covid-19, cette patiente était en bonne santé. Elle est aujourd’hui consciente mais reste sous respirateur.

 

7 h 40 : La hausse inquiétance des cas en Afrique

La barre des 200.000 contaminations par le coronavirus a été franchie en Afrique cette semaine a annoncé jeudi l'Organisation mondiale de la Santé. Signe très inquiétant, « il a fallu 98 jours pour atteindre la barre des 100.000 cas et 18 seulement pour franchir celle des 200.000 », a expliqué docteur Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

 

7 h 33 : Jacques Toubon met en garde

Jacques Toubon, le Défenseur des droits qui doit rendre bientôt son mandat après six ans passés à la tête de cette institution, dresse le bilan de son action. Interviewé par notre journaliste Vincent Vantighem, il aborde la crise sanitaire et ne cache pas craindre « que des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et qui se doivent d’être temporaires, soient inscrites de manière permanente dans la loi ».

 

7 h 28 : Des milliers de comptes Twitter fermés #propagande #fakenews

Ils ont notamment servi à promouvoir les vues de Pékin concernant la lutte contre le coronavirus. Twitter a annoncé vendredi la fermeture de plusieurs dizaines de milliers de comptes « liés aux Etats » chinois, russe et turc et utilisés à des fins de propagande et de désinformation. Le réseau social a indiqué avoir désactivé un « noyau » de 23.750 comptes liés à la Chine et relayés par quelque 150.000 autres comptes servant d'« amplificateurs ». Twitter a en outre fermé 7.340 comptes liés à la Turquie et 1.152 liés à la Russie.

7 h 20 : Conseil scientifique et de défense à l’agenda d’Emmanuel Macron

Matinée chargée aujourd’hui pour le Président de la République. Emmanuel Macron réunit en effet aujourd’hui le conseil scientifique et en suivant le conseil de défense pour faire le point sur la crise sanitaire et en particulier sur les mesures de déconfinement. A la suite de ces rendez-vous des annonces devraient être faites notamment sur l’allégement du protocole sanitaire dans les écoles.

Aloha En ce dernier jour avant un week-end bien mérité, vous êtes les bienvenu-e-s sur le live de 20 Minutes. Depuis plus de trois mois, nous vous y tenons informés quotidiennement en temps réel de la pandémie du nouveau coronavirus. Encore aujourd’hui, nous allons vous parler déconfinement et protocole sanitaire, des mots désormais familiers, que cela se passe en France ou ailleurs dans le monde. Embarquez avec nous !

Et pour retrouver les infos de la veille et la nuit sur notre précédent live, c’est par ici.