Les libéraux vainqueurs au Québec

LEGISLATIVES Le parti du Premier ministre sortant Jean Charest a remporté lundi...

AFP

— 

Le Parti libéral a réussi de justesse à se maintenir au pouvoir au Québec, mais en perdant sa majorité, lors d'élections législatives dont le véritable vainqueur est une petite formation nationaliste qui bouleverse la donne politique dans la province francophone.
Le Parti libéral a réussi de justesse à se maintenir au pouvoir au Québec, mais en perdant sa majorité, lors d'élections législatives dont le véritable vainqueur est une petite formation nationaliste qui bouleverse la donne politique dans la province francophone. — Peter McCabe AFP

Trois à la suite suite! Le parti libéral (PLQ) du Premier ministre sortant Jean Charest a remporté lundi les élections législatives au Québec et sera majoritaire à l'assemblée de la province francophone canadienne, ont annoncé les chaînes de télévision sur la base de projections.

Sa victoire fait de Jean Charest le premier chef de gouvernement à remporter au moins trois élections de suite dans la province francophone depuis Maurice Duplessis, au pouvoir de 1936 à 1939 puis de 1944 à sa mort en septembre 1959.

Les indépendantistes en perte de vitesse

Selon des résultats officiels encore partiels, les libéraux étaient crédités de 43% des suffrages, contre 34% aux indépendantistes du Parti québécois (PQ) et 16% à l'Action démocratique du Québec de Mario Dumont (ADQ, droite).

Le PQ de Pauline Marois parvient à retrouver la seconde place sur l'échiquier politique québécois, que lui avait ravie l'Action démocratique du Québec lors des précédentes élections, en mars 2007. L'ADQ se trouve réduite cette fois-ci à la portion congrue.

En retrouvant une majorité qu'il avait perdue lors du scrutin de mars 2007, Jean Charest a remporté son pari. Il avait provoqué ce scrutin anticipé en affirmant avoir besoin d'un «mandat fort» pour faire face à la «tempête» provoquée par la crise économique mondiale.