L’Iran s’apprête à exécuter un homme soupçonné d’avoir fourni à la CIA des informations sur Soleimani

MORT DE SOLEIMANI Reconnu coupable d’avoir espionné les forces armées iraniennes pour le compte de la CIA et du Mossad, il est soupçonné d’avoir fourni des informations ayant pu contribuer à la mort de Qassem Soleimani

20 Minutes avec AFP

— 

Des Iraniens rassemblées pour les funérailles de Qassem Soleimani, le 7 janvier 2020 à Téhéran.
Des Iraniens rassemblées pour les funérailles de Qassem Soleimani, le 7 janvier 2020 à Téhéran. — ATTA KENARE / AFP

Sa mort, le 3 janvier dernier par une frappe ciblée des Etats-Unis sur l’aéroport de Bagdad avait soulevé une vague de manifestations à Téhéran et fait du  général Qassem Soleimani un héros de la république islamique d'Iran.

Son pays s’apprête à exécuter un de ses ressortissants, accusé d’avoir fourni des informations aux Etats-Unis et à Israël sur les déplacements du général Soleimani.

Mahmoud Moussavi Majd a été reconnu coupable d’avoir espionné les forces armées iraniennes, « en particulier la Force Qods » et d’avoir fourni à la CIA et au Mossad des renseignements sur « les déplacements et les lieux où se trouvait le général martyr Qassem Soleimani », a indiqué le porte-parole de l’Autorité judiciaire, Gholamhossein Esmaïli, lors d’une conférence de presse télévisée.

Accusé d’avoir reçu d’importantes sommes d’argent pour sa collaboration avec ces deux services de renseignement, la condamnation à mort de Mahmoud Moussavi Majd a été confirmée par la Cour suprême et « sera appliquée bientôt » selon le représentant de l’autorité judiciaire iranienne.