Coronavirus : La Nouvelle-Zélande n’a plus aucun cas actif de Covid-19 et s’apprête à lever ses restrictions

EPIDEMIE Le pays des kiwis, qui compte une population de cinq millions d’habitants, a dénombré 1.154 cas confirmés et 22 décès depuis le début de la pandémie

20 Minutes avec AFP
— 
Jacinda Ardern, la cheffe du gouvernement néo-zélandais, durant la période de crise sanitaire.
Jacinda Ardern, la cheffe du gouvernement néo-zélandais, durant la période de crise sanitaire. — Marty MELVILLE / AFP

Si dans certains coins du monde l’épidémie de coronavirus continue à faire des ravages, en Nouvelle-Zélande le dernier patient infecté et placé à l’isolement est rétabli. C’est qu’a annoncé la Première ministre du pays, Jacinda Ardern.

Ce lundi, la cheffe du gouvernement a annoncé la levée de toutes les restrictions nationales qui avaient été décrétées pour lutter contre la pandémie.

Si les contrôles aux frontières demeurent par contre en vigueur, les mesures de distanciation sociale et les restrictions du nombre de personnes pouvant se rassembler ne sont plus nécessaires a expliqué Jacinda Ardern. « Nous sommes confiants quant au fait que nous avons éradiqué pour l’instant la transmission du virus en Nouvelle-Zélande », a-t-elle déclaré lors d’un discours télévisé.

L’archipel du Pacifique Sud, qui compte une population de cinq millions d’habitants, a dénombré 1.154 cas confirmés et 22 décès. Depuis dix-sept jours, plus aucune nouvelle contamination n’a été recensée.

« Le fait de n’avoir aucun cas actif pour la première fois depuis le 28 février est certainement un jalon important dans notre périple mais, comme nous l’avons précédemment dit, il sera essentiel de maintenir la vigilance contre le Covid-19 », a indiqué le directeur général du ministère de la Santé, Ashley Bloomfield.

Après avoir imposé un confinement strict de sept semaines levé en mai, l’alerte sanitaire vient d’être ramenée au niveau 1, sur une échelle qui en compte 4. Les théâtres et discothèques vont donc pouvoir rouvrir sans aucune restriction. Et au pays des kiwis, le rugby va pouvoir reprendre ses droits.

Blacks are back

Les événements sportifs ne seront plus obligés de se tenir à huis clos, une évolution majeure pour la fédération locale de rugby, qui va permettre à sa compétition « Super Rugby Aotearoa » de débuter dans des stades pleins.

« Nous sommes incroyablement fiers, et reconnaissants, d’être la première compétition sportive professionnelle au monde en position de permettre à nos équipes de jouer à nouveau devant leurs fans », a déclaré le patron de New Zealand Rugby, Mark Robinson.