Coronavirus: Le Brésil dépasse l'Italie

LIVE Revivez avec nous les derniers développements de la pandémie de coronavirus à travers le monde

Rachel Garrat-Valcarcel, Clément Carpentier et Lucie Bras

— 

Un cimetière au Brésil, le 4 juin 2020.
Un cimetière au Brésil, le 4 juin 2020. — Fotoarena/Sipa USA/SIPA

L’ESSENTIEL

  • 29.065 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie, soit 44 de plus à date de jeudi, bien que le bilan ne soit pas réactualisé du côté des Ehpad.
  • 1.163 malades sont hospitalisés en réanimation et 23 nouveaux cas graves ont été admis dans ces services : la baisse se poursuit.
  • Emmanuel Macron et Edouard Philippe réunissent ce jeudi les organisations syndicales et patronales à l’Elysée pour plancher sur des solutions à la crise économique et sociale liée au Covid-19.
  • L’OMS a annoncé la reprise des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine. Elle les avait suspendus il y a neuf jours à la suite de la publication d’une étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet.

Ce Live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous les dernières informations sur la crise sanitaire mondiale. Bon début de journée

6h01: Pas de fêtes à Tokyo

En raison de la pandémie, les organisateurs des JO de Tokyo ne prévoient pas de festivités le 23 juillet, à un an de la nouvelle date de l’ouverture des Jeux reportés à 2021. Cette décision a été prise pour éviter le risque de nouvelles infections, mais aussi parce que les organisateurs ont jugé qu’un « ton modéré » était plus approprié, selon la chaîne de télévision publique NHK.

Des messages d’encouragements pour les athlètes pourraient être affichés en ligne à la place.

5h15: Le Pérou franchit la barre des 5.000 morts

Le Pérou, deuxième pays le plus touché par l’épidémie de Covid-19 en Amérique latine derrière le Brésil, a franchi jeudi la barre des 5.000 morts. Selon le ministère de la Santé, le nombre de décès est désormais de 5.301, dont 137 au cours des dernières 24 heures. Le nombre de contaminations a connu une hausse de 4.284 cas supplémentaires, portant le total à 183.198.

Deuxième en nombre de contaminations en Amérique latine, le Pérou (33 millions d’habitants) est troisième en nombre de morts derrière le Brésil (210 millions d’habitants) et le Mexique (127 millions d’habitants). Plus de 9.000 personnes sont hospitalisées dans le pays en raison du Covid-19, submergeant le système de santé qui souffre notamment de graves pénuries d’oxygène pour traiter les patients. La situation est telle que le gouvernement a déclaré jeudi qu’il était considéré comme une « ressource stratégique ».

4h24: Le Brésil dépasse l’Italie

Le Brésil vient encore de gagner une place dans le classement des pays déplorant le plus de décès liés au nouveau coronavirus. Le dernier bilan du ministère de la Santé fait état de 34.021 décès et 614.941 cas confirmés jeudi soir, sachant que les chiffres officiels sont largement sous-estimés selon les spécialistes. Le Brésil passe ainsi devant l’Italie et devient le troisième pays le plus endeuillé au monde.

1h40 : Le football sud-américain reprendra avec des « garanties maximales »

Le foot sud-américain va redémarrer avec les « garanties maximales » pour la santé des joueurs et des personnes concernées, a déclaré jeudi Alejandro Dominguez, le président de la confédération sud-américaine de football (Conmebol). Le football sud-américain est à l’arrêt depuis la mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus. Il y aura « une réponse coordonnée, homogène et responsable afin que le retour du football puisse avoir lieu avec le maximum de garanties pour tous », a déclaré Alejandro Dominguez.

1h00 : Risque de décès doublé pour les malades souffrant d’hypertension

Les patients souffrant d’hypertension artérielle admis à l’hôpital pour Covid-19 ont deux fois plus de chance de mourir que ceux qui ne souffrent pas de cette pathologie, selon une étude publiée vendredi dans la revue médicale European Heart Journal.

« Il est important pour les patients souffrant d’hypertension de réaliser qu’ils ont un risque accru de décès du Covid-19 », déclare l’un des auteurs principaux de l’étude, Pr Fei Li, cardiologue à l’hôpital Xijing de Xian (centre de la Chine).

Les patients hypertendus qui ont cessé de prendre leur traitement présentent un risque encore plus grand de décéder du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 après admission à l’hôpital, par rapport à ceux qui prennent leurs médicaments, selon ce travail.

Pour cette étude observationnelle, des chercheurs chinois et irlandais ont examiné rétroactivement les données des personnes admises entre le 5 février et le 15 mars à l’hôpital Huoshenshan de Wuhan (centre). Près de 30 % des personnes admises, soit 850 patients, souffraient d’hypertension. 4 % de ces patients sont morts contre 1,1 % pour ceux qui ne souffraient pas d’hypertension.

0h05 : Des salariés attaquent Amazon pour leur exposition au Covid-19

Trois employés d’un entrepôt d’Amazon à New York ont attaqué en justice le géant américain pour n’avoir pas pris les mesures nécessaires pour protéger ses salariés du nouveau coronavirus, en imposant notamment des cadences trop élevées.

Un employé de cette plateforme de distribution gigantesque située sur l’île de Staten Island, l’un des cinq grands quartiers de New York, est décédé des suites du Covid-19 début mai, mais ses proches ne sont pas partie à cette procédure.

Le groupe avait affirmé à l’époque que ce salarié n’avait pas été en contact avec un autre employé testé positif, ce qui signifie qu’il aurait contracté le virus en dehors du site.

Selon l’assignation, déposée mercredi devant un tribunal fédéral de Brooklyn au nom des trois salariés et de certains de leurs proches, une employée affirme pourtant avoir contracté le Covid-19 au centre même. Elle craint d’avoir contaminé une partie de sa famille, notamment sa cousine, qui vivait avec elle et est décédée à son domicile du Covid-19.

23h40 : Les casinos de Las Vegas rouvrent

Las Vegas a rouvert les portes de ses célèbres casinos jeudi après onze semaines de fermeture imposées par la pandémie de coronavirus, qui a durement touché une ville dépendant en grande partie de l’industrie touristique. Roulettes et bandits manchots sont revenus à la vie dès le douzième coup de minuit et joueurs invétérés ou simples curieux se sont pressés dans les salles de jeu, comme au « D », qui avaient offert des billets d’avion gratuits à plusieurs centaines de touristes américains pour fêter la reprise tant attendue.

« On est chauds ! Vous pouvez voir les sourires sur tous les visages », a lancé aux journalistes le propriétaire de ce casino, Derek Stevens. « Tout le monde est enthousiaste », rayonnait le patron du « D ».

Sur le fameux Strip de Las Vegas, quasiment désert depuis la mi-mars, casinos et hôtels ont dû attendre le lever du soleil pour retrouver un peu d’animation. Le Bellagio a rallumé ses spectaculaires fontaines peu avant la réouverture du casino, devant lequel des dizaines de touristes et de locaux faisaient la queue en début de matinée. La reprise de l’activité est une bénédiction pour Las Vegas, dont l’économie tournait au ralenti faute de tourisme et où le taux de chômage a explosé, atteignant jusqu’à 33,5 % au mois d’avril.

22h55 : Le conseil scientifique appelle à se préparer à quatre scénarios pour la suite

Le conseil scientifique chargé de guider les pouvoirs publics dans la gestion de la crise liée au Covid-19 recommande de se préparer à « quatre scénarios probables » pour les mois à venir, allant d’une « épidémie sous contrôle » à une « dégradation critique ».

Sous-titré « anticiper pour mieux protéger », ce nouvel avis mis en ligne jeudi vise à « préparer les différentes structures de l’Etat à affronter une éventuelle reprise de l’épidémie quelle qu’en soit sa forme ».

Le premier scénario, « le plus favorable », est celui d’une « épidémie sous contrôle » avec seulement quelques foyers « localisés pouvant être maîtrisés ». Les autres envisagent « des clusters critiques laissant craindre une perte de contrôle des chaînes et contamination » et « une reprise progressive et à bas bruit de l’épidémie, plus difficile à identifier ». Le dernier serait celui d’une « dégradation critique des indicateurs » de suivi de l’épidémie, traduisant « une perte du contrôle » de cette dernière.

22h14 : Déconfinement à l’école : l'Education fait un bilan d’étape

La ministère de l’Education annonce ce jeudi soir que 90 % des écoles sont désormais ouvertes, avec 400.000 élèves de plus été accueillis depuis le début de la semaine. 1,8 million d’écoliers ont retrouvé le chemin de l’école en présentiel. Dont 34 % de CP/CE1 de REP et REP +.

1.300 collèges de plus ont ouvert cette semaine, soit 90 % des collèges et 600.000 collégiens revenus partiellement en classe. Enfin, 100 % des lycées ont « débuté leur réouverture » en accueillant principalement la prérentrée des professeurs et des élèves en entretiens individuels. Les classes s’enclencheront à partir du 8 juin.

Enfin, « un effort particulier a été fait pour la voie professionnelle dès cette semaine », écrit le ministère, avec 50.000 élèves sont revenus en cours, notamment pour la zone verte 23 % des 2ème année de CAP et 35 % des terminales bac pro.

21h52 : The Lancet prend acte du retrait des auteurs de son article controversé

A la suite du retrait de trois des quatre auteurs de l’article (entrée précédente), la revue médicale The Lancet modifie son article controversé.

« Aujourd’hui, trois des auteurs ont rétracté leur étude », écrit la revue. « Ils n’ont pas été en mesure d’effectuer un audit indépendant des données qui sous-tendent leur analyse. En conséquence, ils ont conclu qu’ils "ne peuvent plus garantir la véracité des sources de données primaires". The Lancet prend les questions d’intégrité scientifique extrêmement au sérieux, et il y a de nombreuses questions en suspens concernant Surgisphere et les données qui auraient été incluses dans cette étude. Conformément aux directives du Comité d’éthique des publications (COPE) et du Comité international des rédacteurs de revues médicales (ICMJE), il est urgent de procéder à des examens institutionnels des collaborations de recherche de Surgisphere. » Et de préciser que « L’article sera bientôt mis à jour pour refléter cette rétractation. »

21h15 : Trois des auteurs de l’étude du Lancet se rétractent

« Nous ne pouvons plus nous porter garant de la véracité des sources des données primaires », écrivent trois des quatre auteurs au Lancet. Ils ont demandé la rétractation de l’article controversé sur l'hydroxychloroquine et mettent en cause le refus du quatrième, patron de la société les ayant collectées, de donner accès à la base de données.

 

20h32 : En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 114 hospitalisations, dont 18 en réanimation

20h30 : Baisse constante de l’occupation de services de réanimation

1.163 malades sont hospitalisés en réanimation (contre 1.429 le 28/05) et 23 nouveaux cas graves ont été admis dans ces services en 24h (contre 36 le 28/05). Le solde reste négatif en réanimation, avec 47 malades en moins par rapport à hier.

20h27 : 29.065 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie, c'est 44 de plus en 24h

18.715 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers et 10.350 en établissements sociaux et médico-sociaux (dont les Ehpad), selon un dernier bilan. Petite précision cependant : le chiffre des Ehpad date du 2 juin et sera actualisé le 9 juin prochain. 

20h09 : La NBA approuve le plan de reprise de la saison

Les franchises NBA ont voté jeudi en faveur de la reprise de la saison, suspendue depuis le 11 mars à cause du coronavirus, avec des matchs disputés à huis clos à Disney World en Floride, rapporte ESPN, un des principaux diffuseurs du basket aux Etats-Unis.

Le plan soumis par le patron de la ligue, impliquant 22 équipes, nécessitait le feu vert des trois-quarts des propriétaires des trente clubs. Il a été approuvé par 29 d’entre eux, affirment la chaîne sportive et le site The Athletic.

20h07 : En Espagne, un tiers des contaminés par le coronavirus sont asymptomatiques

Un tiers des personnes infectées par le nouveau coronavirus en Espagne sont asymptomatiques, a révélé ce jeudi un nouveau volet d’une étude menée par le gouvernement, qui confirme que 5,2 % de la population a été contaminée.

Cette étude conclut qu'« un tiers des personnes infectées n’ont pas de symptômes et donc ne se manifesteront pas auprès du système de santé », a déclaré lors d’une conférence de presse la directrice du Centre national d’épidémiologie, Marina Pollan.

19h31 : Port du masque obligatoire dans les transports en commun britanniques à partir du 15 juin

Les usagers des transports en commun en Angleterre devront porter un masque, ou au moins se couvrir le visage avec un tissu à partir du 15 juin, a annoncé ce jeudi le ministre des Transports, Grant Shapps. Les contrevenants pourront se voir refuser l’accès au transport et écoper d’une amende. Jusqu’à présent, le port du masque était seulement recommandé.

18h53 : Des discussions sur l’assurance-chômage « dans les semaines qui viennent » pour des décisions « d’ici l’été », annonce également la ministre du Travail

Muriel Pénicaud a participé ce jeudi à une réunion à l’Elysée sur les solutions à trouver en termes d’emploi, face à l’épidémie.​

Ces discussions permettront de s’accorder sur « les critères ou les mesures à adapter pour tenir compte du contexte » de la crise, de même que sur la date d’application, a-t-on indiqué au ministère du Travail. Alors que toutes les organisations syndicales réclament l’annulation de cette réforme, dont le deuxième volet a été reporté au 1er septembre à cause de la crise, « les choses sont très, très ouvertes sur l’assurance-chômage », a précisé le ministère.

18h46 : L’aide à l’embauche d’apprentis fortement augmentée jusqu’au 28 février 2021, annonce Muriel Pénicaud

​Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet au 28 février bénéficieront d’une aide élargie à l’embauche de 8.000 euros pour les majeurs et 5.000 euros pour les mineurs, a annoncé la ministre du Travail Muriel Pénicaud ce jeudi.

Alors que cette aide est aujourd’hui réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, le dispositif sera élargi jusqu’au niveau de la licence et à toutes les entreprises, ce qui représentera « un coût supplémentaire supérieur à un milliard d’euros », selon l’entourage de la ministre.

18h33 : Lille imagine un label sanitaire inédit pour rassurer les consommateurs

La métropole européenne de Lille a dévoilé jeudi un label inédit pour l'ensemble des établissements (hôtels, restaurants, magasins, lieux culturels...) respectant une charte sanitaire afin de lutter contre le Covid-19.

Créée en partenariat avec l'Institut Pasteur, cette charte, présentée comme une première en France, rassemble dix engagements visant à lutter contre l'épidémie, comme le respect des gestes barrières, de la distanciation sociale, le nettoyage spécifique et la désinfection des lieux ou encore la sécurisation des systèmes de climatisation et ventilation. Plus de 200 signataires de cinq secteurs - hôtels, culture, shopping, tourisme et événementiel - se sont déjà engagés à la respecter.

18h27 : Le bilan italien de ce jeudi 4 juin

Avec seulement 177 cas de coronavirus diagnostiqués en 24 heures, le virus ne circule presque plus dans le pays. 33.689 personnes sont décédées, dont 88 en 24h (+0,3 %). 228 malades restent hospitalisés en soins intensifs, un chiffre en baisse puisque c’est 15 lits de moins qu’hier.

 

18h08 : A New York, trois employés d’Amazon accusent l’entreprise de les avoir exposés au coronavirus

Le géant américain est accusé de n’avoir pas pris les mesures nécessaires pour protéger ses salariés du nouveau coronavirus, en imposant notamment des cadences trop élevées.

Selon l’assignation, déposée mercredi devant un tribunal fédéral de Brooklyn au nom des trois salariés et de certains de leurs proches, une employée affirme avoir contracté le Covid-19 au centre même. Elle craint d’avoir contaminé une partie de sa famille, notamment sa cousine, qui vivait avec elle et est décédée à son domicile du Covid-19.

Les trois salariés mettent aussi en cause les cadences de travail au sein de l’entrepôt et la gestion très stricte des pauses, qui « décourage les employés de quitter leur poste de travail pour aller se laver les mains ou nettoyer leur station de travail ».

17 h 56 : Méga-cluster à la prison de Mayotte

Plus de la moitié des détenus de l’unique prison de Mayotte ont été testés positifs au coronavirus, a indiqué jeudi la direction de l’administration pénitentiaire (DAP), qui affirme qu’il y a pourtant dans cet établissement le même protocole sanitaire que dans les autres prisons françaises. Les premiers cas symptomatiques dans ce centre pénitentiaire de Majicavo sont apparus le 22 mai, a expliqué la DAP à l’AFP. Le 25 mai, trois détenus ont été testés positifs. Ce chiffre est monté à huit le lendemain. L’Agence régionale de santé (ARS) a alors décidé de faire un dépistage massif. Concernant les personnels, 16 ont été testés positifs, mais 120 résultats de test sont encore en attente. « Aucun cas n’a nécessité d’hospitalisation », a assuré la DAP.

17 h 47 : La France met au pot

La France va doubler sa contribution à l’Alliance du vaccin (Gavi), qui passera de 250 à 500 millions d’euros sur 2021-2026, et ajoutera 100 millions lorsqu’un vaccin contre le Covid-19 sera disponible, afin d’aider à le rendre accessible à tous, a annoncé Emmanuel Macron jeudi. Cette annonce a été faite par un message vidéo lors du sommet virtuel réunissant plus de 50 pays et plus de 35 chefs d’Etat et de gouvernement pour refinancer le Gavi, organisme international qui réunit des acteurs publics et privés pour assurer un égal accès aux vaccins partout.

Le Gavi (Global Alliance for vaccines and immunisation) espère lever 7,4 milliards de dollars lors de ce sommet, pour continuer les campagnes mondiales de vaccination contre la rougeole, la polio ou la typhoïde, largement perturbées par l’épidémie de Covid-19.

17 h 38 : C’est le déclin final, levons-nous, et demain…

Le recul de la demande et les risques croissants pour les investisseurs pourraient amputer des deux tiers la valeur des énergies fossiles, et les profits de ce secteur, selon un rapport d’experts publié jeudi. La concurrence d’énergies non carbonées aux coûts de plus en plus compétitifs, et les politiques des Etats en matière climatique et de souveraineté énergétique sont en train de pousser l’industrie du pétrole, du gaz et du charbon, vers le « déclin final », estime le think tank Carbon Tracker.

« Le déclin final commence quand la demande atteint son sommet », explique à l’AFP l’auteur principal, Kingsmill Bond, ex-analyste financier à la City de Londres.

Avant l’épidémie de Covid-19, la plupart des experts situaient entre le milieu et la fin de la décennie 2020 le sommet de la demande mondiale de pétrole. Les groupes pétroliers visent plus loin, le PDG de Total anticipant, dans une interview jeudi, une demande à son maximum à 2030.

17 h 29 : Air iodé

Marion Pignot, de notre bureau de Bordeaux, connaît les bons tuyaux.

 

17 h 20 : Wauquiez sort le chéquier

Préférence régionale, préservation ou création de 50.000 à 100.000 emplois, démarrage de chantiers… : le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a présenté jeudi un plan de relance chiffré à un milliard d’euros pour faire face à la crise économique liée au Covid-19.

« La crise sanitaire a montré la capacité d’adaptation de nos entreprises et la nécessité de préserver un tissu économique local fort pour préserver notre souveraineté industrielle et sanitaire », a souligné Laurent Wauquiez en déclinant un plan de relance économique « d’un milliard d’euros » et de « 3 à 4 milliards dans les trois ans à venir ».

17 h 11 : Compo offensive pour la FFF avec les clubs amateurs

La Fédération française de football a annoncé jeudi le déploiement d’un plan de soutien de 30 millions d’euros en faveur des clubs amateurs pour amortir les pertes liées au coronavirus, sous la forme notamment d’une aide équivalente à 10 euros par licencié. Le « fonds de solidarité exceptionnel » servira à « soutenir la reprise d’activités » des 14.000 clubs amateurs en France et « faire face aux répercussions économiques de la crise du Covid-19 lors du démarrage de la saison 2020-2021 », a expliqué la FFF à l’issue d’un comité exécutif tenu dans la matinée.

17 h 02 : Baisse de l’augmentation

Le nombre de nouvelles demandes hebdomadaires d’allocations-chômage est passé sous la barre des deux millions la semaine dernière aux Etats-Unis, une première depuis le début de la pandémie de coronavirus dans le pays mi-mars, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Quelque 1,87 million de personnes se sont inscrites au chômage entre le 24 et le 30 mai, contre 2,12 millions la semaine précédente. Au total, environ 43 millions d’Américains se sont inscrits au chômage en deux mois et demi, mais près de 21,5 millions seulement étaient indemnisés au cours de la semaine du 17 au 23 mai, la différence s’expliquant par le fait que certains inscrits ne peuvent pas toucher le chômage, et que d’autres ont retrouvé un emploi.

16 h 53 : Vous êtes plutôt courbe bleu ou courbe rouge ?

 

16 h 44 : Un nouveau cas de Covid-19 dans le gouvernement britannique ?

Le gouvernement britannique compte un nouveau cas suspect de nouveau coronavirus : le ministre des Entreprises Alok Sharma s’est isolé après avoir présenté des symptômes mercredi à la Chambre des communes, alimentant les critiques contre la fin du vote à distance pour les députés. Pendant qu’il présentait devant les députés un projet de loi sur la gouvernance d’entreprises et l’insolvabilité, le ministres est apparu hagard, tamponnant sa transpiration avec un mouchoir.

16 h 35 : Réunion à l’Elysée

Emmanuel Macron et Edouard Philippe réunissent jeudi syndicats et patronat en quête de solutions pour préserver l’emploi, durement touché par la récession liée à la crise du coronavirus, l’exécutif misant en parallèle sur le déconfinement en cours pour relancer l’activité. « Il s’agira de travailler à ce qui peut être fait pour préserver l’emploi et l’accompagnement des plus fragiles, notamment les jeunes entrant sur le marché du travail », a précisé la présidence, à propos de cette réunion qui a démarré à 15 h 00.

Les revendications syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa) et patronales (Medef, CPME, U2P, FNSEA) risquent d’être nombreuses, voire divergentes, alors que les indicateurs macroéconomiques sont tous au rouge : le gouvernement anticipe une chute du PIB de 11 % cette année en raison du « choc économique extrêmement brutal » provoqué par l’arrêt quasi total de l’économie.

16 h 26 : Vous voulez dire que La Grande-Motte est à poil ?

 

16 h 17 : Des dons pour Besançon

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon a enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon, a indiqué jeudi l’hôpital.

Les autres dons ont été effectués par des associations, des entreprises ou des particuliers.

« Des sportifs et des artistes ont fait preuve d’initiatives originales et fédératrices pour récolter des fonds, notamment : un semi-marathon confiné dans un jardin, un match virtuel de handball, un clip de sensibilisation des sportifs bisontins ou encore l’œuvre d’une artiste mise aux enchères », a souligné le CHU.

16 h 08 : Didier qui ?

 

15 h 59 : Le gouvernement anticipe une dette de 120,9 % du PIB cette année (Bercy)

Par ailleurs, le nouveau projet de budget rectifié prévoit 40 milliards d’euros de soutien aux secteurs en difficulté, toujours d’après Bercy.

15 h 58 : Figurez-vous que le Medef se soucie du burn-out !

Pour critiquer le télétravail, eh ui. Le télétravail, encouragé depuis le début de la crise sanitaire, ne doit pas devenir la norme, a estimé jeudi le président du Medef pour qui les Français ont « besoin de retourner au travail ». Le télétravail « n’est pas l’alpha et l’oméga », a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux sur Europe 1. Il s’agit d’une « solution » qui a « amené beaucoup de satisfaction pour certains salariés mais aussi des contraintes, des burn-outs, des problèmes de management au sein des entreprises », a-t-il ajouté.

15 h 47 : Un pas en avant deux pas en arrière, ou l’inverse

 

15 h 36 : Le Covid-19 révélateur d’une crise de la recherche en France

Budgets et postes pérennes en berne depuis des années, précarité en hausse : le Covid-19 « a opéré comme un révélateur » des difficultés au sein de la recherche et de l’enseignement supérieur, selon un collectif et des syndicats déjà mobilisés avant la crise et qui s’estiment aujourd’hui confortés dans leur diagnostic. « Le confinement a opéré comme un révélateur très cruel de tout ce que nous dénoncions avant l’épidémie : la précarité, le manque de postes pérennes, l’arrêt de certaines recherches… », explique à l’AFP Clara Biermann, membre du comité de mobilisation national des facs et labos en lutte.

15 h 25 : Blanquer ne prend plus de risque et se limiter à « espérer »

Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a dit jeudi espérer que le protocole sanitaire qui encadre l’accueil des élèves dans les écoles pourra être assoupli « bientôt », même si ce ne sera pas pour tout de suite.

« Aujourd’hui nous travaillons par scénarios : un où le virus continuerait à circuler plus ou moins fortement et un de retour à la normale », a dit le ministre à Europe 1 et BFMTV, lors d’un déplacement avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu dans une école à Vincennes (Val-de-Marne). Il a promis de discuter de ces scénarios tout au long du mois de juin, avec les différents acteurs du secteur.

15 h 14 : La Suède aussi voit son économie trinquer

Des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus plus souples mais une économie quand même à la peine : en Suède, commerces et entreprises ont beau être majoritairement restés ouverts, l’économie va accuser le coup face à une crise sanitaire sans précédent. « Comme dans la plupart des pays du monde, l’économie suédoise connaîtra un déclin record au deuxième trimestre (…) il faudra beaucoup de temps avant que la situation ne se normalise », prévoit pour l’AFP Olle Holmgren, économiste à la banque SEB.

Le taux de mortalité compte parmi les plus élevés d’Europe, avec 449,7 morts/million d’habitants, quatre fois plus que chez son voisin danois et jusqu’à dix fois plus qu’en Norvège. Et l’économie, largement tributaire des exportations, trinque aussi.

15 h 03 : La crise va-t-elle changer le football pro en France ?

 

14 h 46 : Le PIB de la zone euro devrait rebondir de 5,2 % en 2021 et de 3,3 % en 2022 (BCE)

14 h 45 : La BCE s’attend à une chute de 8,7 % du PIB de la zone euro en 2020 (Lagarde)

14 h 43 : Opération séduction pour passer ses vacances en Grèce

Moins touché que ses partenaires européens, la Grèce déplore jusqu’ici 175 morts et près de 3.000 cas du nouveau coronavirus : un résultat que le gouvernement conservateur, après une année au pouvoir, cherche à exploiter en tentant de minimiser les répercussions de la récession profonde attendue en valorisant le tourisme, secteur clef en Grèce.

Sous le slogan « Nous avons ouvert et nous vous attendons », la campagne publicitaire de la saison touristique 2020, qui démarre officiellement le 15 juin, deux mois plus tard que d’habitude, sera présentée en grande pompe jeudi soir par le ministre du Tourisme, Harry Theoharis. Le Premier ministre doit également y délivrer un message ferme pour rassurer touristes et concitoyens sur la sécurité sanitaire du pays après la pandémie.

14 h 32 : Echange de (bon ?) précédés

Un avion militaire américain est arrivé jeudi à Moscou avec 150 respirateurs donnés par les Etats-Unis pour être déployés dans des établissements russes traitant les malades du coronavirus, le deuxième envoi de ce genre en deux semaines. Au total, 200 respirateurs fabriqués aux Etats-Unis ont été offerts par Washington. Ces respirateurs, d’une valeur de 4,9 millions d’euros, « sont un don au peuple russe », a indiqué sur Twitter la porte-parole de l’ambassade américaine, Rebecca Ross.

Ces dons font suite à l’envoi par la Russie le 1er avril de respirateurs à New York, très médiatisé mais qui s’est avéré embarrassant pour Moscou. Les respirateurs russes n’ont pas été utilisés aux Etats-Unis et font l’objet de vérifications dans les deux pays, des appareils du même modèle étant soupçonnés d’avoir causé deux incendies dans des hôpitaux russes, l’un à Moscou le 9 mai l’autre à Saint-Pétersbourg le 12 mai, qui ont respectivement fait un et cinq morts.

14 h 21 : Chute du marché automobile, outre-Manche aussi

Les ventes de nouvelles voitures ont plongé de 89 % en mai sur un an au Royaume-Uni, au plus bas depuis 1952, en raison du confinement instauré pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a indiqué jeudi l’association sectorielle SMMT. Parallèlement, 500 licenciements ont été annoncés chez le constructeur de voitures de luxe en difficulté Aston Martin et 1.500 chez la chaîne de concessionnaires Lookers. Quelque 20.247 voitures ont été immatriculées le mois dernier, soit 163.477 de moins qu’un an auparavant, d’après la SMMT.

14 h 10 : Un futur vaccin contre le Covid-19 doit être considéré comme un « bien public mondial »

Un futur vaccin contre le nouveau coronavirus doit être considéré comme un « bien public mondial », a déclaré jeudi le secrétaire général de l’ONU Antonio Gutteres à l’ouverture d’un sommet virtuel international organisé pour récolter des fonds pour l’Alliance pour le vaccin (Gavi).
« Un vaccin contre le Covid-19 doit être vu comme un bien public mondial, un vaccin pour les peuples », a-t-il déclaré dans une vidéo préalablement enregistrée, soulignant que nombre de dirigeants mondiaux ont lancé un appel en ce sens.

13 h 46 : La BCE gonfle de 600 milliards d’euros son programme d’urgence face au coronavirus, annonce un porte-parole
Ce programme est prolongé jusqu’en 2021. La banque centrale a annoncé qu’elle maintenait ses taux inchangés.

13 h 35 : La Cnil va commencer ses contrôles de StopCovid, Contact Covid et Si-Dep

La campagne de contrôles qui commence en juin se poursuivra jusqu’à ce que ces outils ne soient plus en service et que les données qu’ils contiennent soient supprimées, précise la Cnil. Elle doit notamment enquêter dans les bureaux de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et du ministère des Solidarités et de la Santé mais aussi via des sondages.

Le gendarme des libertés informatiques entend vérifier que StopCovid, disponible depuis mardi dans les magasins d’application de Google et Apple et en tête des téléchargements mercredi, et les fichiers Contact Covid et Si-Dep respectent bien « les droits d’accès et d’opposition » des citoyens, que ces derniers soient dûment informés et consentants, que la sécurité des systèmes d’information soit garantie et que les flux de données ne présentent pas de faille. En cas de manquements, la Cnil se réserve le droit d’imposer des « mesures correctrices » allant de mises en demeure à des sanctions.

13 h 17 : Pendant le confinement, la consommation d’amphétamines s’est envolée en Finlande (mais on ne sait pas si c’est lié)

Les autorités sanitaires ont découvert cette hausse en analysant… les eaux usées de la capitale Helsinki. Selon des rapports d’analyses, l’utilisation de ces stimulants a augmenté de 15 % depuis mi-mars, lorsque le gouvernement a annoncé ses premières mesures contre la crise sanitaire.

Si les chercheurs n’ont pas pu établir un lien direct entre cette hausse et le semi-confinement, « la consommation d’amphétamines n’a jamais été aussi élevée, au moins pour la région d’Helsinki », a déclaré Teemu Gunnar, responsable du service toxicologie médico-légal à l’Institut national de la santé et du bien-être.

Les Finlandais ne semblent toutefois pas s’être tournés vers d’autres drogues comme la cocaïne, l’ecstasy ou les méthamphétamines durant leur confinement, a indiqué l’institut.

13h14 : Les soignants reprennent la rue le 16 juin

Evoquée depuis plusieurs semaines, la date est à présent confirmée : le 16 juin sera « une journée d’action nationale d’initiatives et de grève » des soignants, ont indiqué dix organisations dans un communiqué. Ils réclament notamment une « revalorisation générale des salaires », un « plan de recrutement », un « plan de formation » et « l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits ».

Cette mobilisation aura lieu en plein milieu du « Ségur de la santé », lancé par l’exécutif le 25 mai et censé aboutir d’ici mi-juillet afin de concrétiser le « plan massif d’investissement et de revalorisation » annoncé fin mars par Emmanuel Macron.

12 h 54 : Pas trop noyé, le pastis

 

12 h 43 : Apprentissage de la frustration

 

12 h 32 : Union pour le vaccin

Le Royaume-Uni accueille jeudi un sommet virtuel destiné à récolter des fonds pour l’Alliance du vaccin (Gavi), le Premier ministre Boris Johnson appelant à une « nouvelle ère de coopération » mondiale en matière de santé face à la pandémie de nouveau coronavirus.

« J’espère que ce sommet sera le moment où le monde se rassemblera pour unifier l’humanité dans le combat contre la maladie », doit-il déclarer, selon des extraits de son intervention diffusée par ses services. « Je vous appelle à nous rejoindre, pour fortifier cette alliance qui sauve des vies et inaugurer une nouvelle ère de coopération mondiale dans la santé », doit dire Boris Johnson, dont le pays est le deuxième le plus durement frappé par le virus avec près de 40.000 morts.

12 h 21 : Tchin tchin !

 

12 h 10 : Qui est toujours dans le déni ici ?

Moi.

 

11 h 59 : 3.574 nouveaux cas en Iran, un record depuis le début de l’épidémie (officiel)

Les nouveaux cas confirmés d’infection par la maladie Covid-19 ont atteint un record en Iran, avec 3.574 personnes contaminées en vingt-quatre heures, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère de la Santé iranien, Kianouche Jahanpour.

L’indicateur, orienté à la hausse depuis un mois, a vu la propagation du nouveau coronavirus s’accélérer au cours des derniers jours, jusqu’à dépasser le pic de 3.186 nouveaux cas déclarés atteint le 30 mars. Le nombre de morts provoquées chaque jour par le virus reste relativement faible, selon les chiffres communiqués par M. Jahanpour, avec 59 nouveaux décès entre mercredi et jeudi.

11 h 48 : L’Etat devra aussi racheter de la dette de l’hôpital privé

La reprise de 13 milliards d’euros de dette hospitalière, prévue par le projet de loi sur la dette sociale bientôt examiné au Parlement, devra aussi bénéficier aux établissements de santé privés, au nom du « principe d’égalité », estime le Conseil d’État. Annoncée depuis novembre, cette opération financière était conçue pour soulager les hôpitaux publics d’un tiers du fardeau de leur dette – soit 10 milliards d’emprunts et 3 milliards d’intérêts.

Mais « en excluant du bénéfice de cette mesure les établissements de santé privés assurant le service public hospitalier », notamment le secteur privé non lucratif, le gouvernement risquait de « cré(er) une différence de traitement » et de « méconnaît (re) le principe d’égalité », selon l’avis du Conseil d’État relatif au projet de loi.

11 h 34 : Education nationale et bienveillance

L’édition 2020 du baccalauréat, délivré cette année sur la base du contrôle continu, doit être marquée du sceau de la « bienveillance » selon les textes officiels du ministère, qui n’ont pas levé toutes les interrogations entourant la validation du diplôme. Cette année aucune épreuve finale ne sera prise en compte pour la délivrance de l’examen.

Selon les textes officiels devant paraître jeudi au bulletin officiel, « cette organisation exceptionnelle est conçue dans un esprit de bienveillance vis-à-vis des candidats ». En clair, pas question qu’ils soient pénalisés par la fermeture des lycées décidée mi-mars. Ne seront prises en compte que les notes des premier et deuxième trimestres avant le confinement. Les livrets scolaires, qui doivent tous être rendus d’ici au 15 juin, pourront aussi « valoriser » l’implication ou les progrès des élèves. Quant aux moyennes annuelles, elles seront « arrondies à l’unité supérieure ».

11 h 23 : La cérémonie du 14 Juillet rendra aussi hommage aux soignants (Elysée)

Pour adapter la célébration du 14 juillet aux exigences sanitaires, le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées sera remplacé par une cérémonie militaire place de la Concorde, qui rendra aussi hommage aux soignants, a annoncé l’Elysée jeudi. La cérémonie comprendra « un dispositif resserré ramené à 2.000 participants et environ 2.500 invités », dans le respect des règles de distanciation sociale, a précisé la présidence.

11 h 18 : Une cérémonie place de la Concorde remplacera le traditionnel défilé militaire du 14 Juillet (Elysée)

 

11 h 10 : Compassion royale

Le prince Charles, héritier de la couronne britannique, estime « avoir eu de la chance » de ne souffrir que légèrement du nouveau coronavirus, une expérience qui l’a rendu encore plus « déterminé » à œuvrer pour replacer la nature « au centre de tout », a-t-il confié dans une interview par visioconférence à la télévision britannique Sky News.

« Je compatis particulièrement avec ceux qui ont perdu des êtres chers et n’ont pu être à leurs côtés durant ce moment. Cela, pour moi, est la chose la plus affreuse », a-t-il ajouté dans un extrait de l’entretien qui sera diffusé en intégralité plus tard jeudi. Agé de 71 ans, le fils aîné de la reine Elisabeth II avait été testé positif au nouveau coronavirus en mars mais n’a souffert que de légers symptômes. Il a guéri après s’être isolé durant sept jours, conformément aux directives officielles, et n’avait pas dû être hospitalisé.

10 h 59 : Retour de bâton ?

Ça se passe dans le sud de la France.

 

10 h 48 : Une meilleure répartition des richesses, une idée qui fait son chemin

Rétablir l’ISF, faire davantage bénéficier les salariés de la valeur créée par les entreprises : au moment où la crise met en difficulté nombre de Français, en particulier les plus précaires, des voix s’élèvent pour réclamer un meilleur partage des richesses. « La crise relance ces débats car en un sens elle exacerbe des inégalités qui préexistent », avec des personnes aux métiers peu valorisés avant l’épidémie qui se retrouvent en première ligne, avance Lucas Chancel, codirecteur du laboratoire sur les inégalités mondiales à l’École d’économie de Paris.

« On se rend compte que notre hiérarchie des salaires ne correspond peut-être pas à ce qui compte vraiment dans nos sociétés », ajoute-t-il. Le gouvernement a bien promis de réévaluer les salaires des personnels soignants et a demandé aux entreprises de verser des primes aux salariés en première ligne durant le confinement, comme ceux de la grande distribution.

10 h 37 : Casse-tête pour les organisateurs et organisatrices des JO de Tokyo

Les organisateurs et organisatrices de Tokyo 2020 réfléchissent à des moyens de réduire la voilure des Jeux olympiques d’été, reportés à 2021 en raison de la pandémie, a déclaré jeudi la gouverneure de la capitale nippone. Les médias japonais ont évoqué une cérémonie d’ouverture d’envergure réduite et un nombre de spectateurs limité. Le Comité international olympique (CIO) avait annoncé fin mars le report du plus grand évènement sportif au monde en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

Les Jeux doivent à présent débuter le 23 juillet 2021, mais les organisateurs sont face à un casse-tête inédit de réorganisation systématique des sites, des hébergements et des transports. Le quotidien Yomiuri Shimbun rapportait jeudi en citant des sources proches du dossier que tout le monde (athlètes, responsables officiels et spectateurs) serait obligé de subir un test de détection du coronavirus. « La priorité absolue est d’éviter le pire scénario, celui d’une annulation des Jeux », a dit au quotidien une source gouvernementale japonaise.

10 h 26 : LR attaque Ndiaye

La vice-présidente LR de l’Assemblée nationale Annie Genevard a accusé jeudi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye de « décrédibiliser » ce dernier en disant « une chose et son contraire sans que ça lui pose le moindre problème ». « Ce n’est pas la première fois que Sibeth Ndiaye dit n’importe quoi », a répondu sur Sud Radio la présidente du conseil national des Républicains au lendemain d’un incident au Sénat.

Les sénateurs LR ont quitté mercredi l’hémicycle, fait rare au palais du Luxembourg, lors de la séance de questions au gouvernement, pour protester contre une réponse jugée « sotte et blessante » de Sibeth Ndiaye à une question sur les visites ministérielles.

10 h 15 : C’est pas sourcé

Mais l’éminent professeur Axel Khan fait mine de s’interroger.

 

10 h 04 : C’est positif, donc négatif

Notons tout de même que la non-baisse voire l’augmentation du nombre de tests positifs n’est pas forcément anormale dans un pays où le confinement est globalement terminé et où donc les interactions sociales reprennent.

 

9 h 53 : Le Medef pas chaud pour les impôts

Geoffroy Roux de Bézieux est, étonnamment, plus contre de nouveaux impôts pour relancer l’économie. Il était sur Europe 1 ce matin.

 

9 h 42 : Temporaire sauf si

La maire de Paris, Anne Hidalgo, à la tête d’une alliance PS-EELV-PCF pour le second tour des municipales, n’exclut pas que certains aménagements de piste cyclables temporaire soient définitifs.

 

9 h 31 : C’est bien notre veine, ça

 

9 h 20 : Ultra moderne solitude

La plupart des personnes âgées ont eu davantage de contacts avec leurs familles pendant le confinement, mais une minorité déjà très isolée l’a été encore plus durant l’épidémie, révèle une étude publiée jeudi par l’association Les Petits frères des pauvres, qui appelle à une politique de prévention de la solitude.

« En dépit d’un bel élan de solidarité familiale et citoyenne, de nombreuses personnes âgées, en particulier les femmes âgées aux revenus modestes, ont encore davantage souffert de solitude et d’isolement », relève l’association. Cet isolement « ce n’est pas que pendant une crise, pas que pendant une canicule, c’est toute l’année », affirment les Petits frères, qui y voient un « facteur aggravant de perte d’autonomie ».

9 h 09 : La mise en garde de Clémentine Autain sur StopCovid

La députée insoumise de Seine-Saint-Denis était sur LCI ce matin et dit s’inquiéter d’une société du fichage.

 

8 h 50 : Près de 4 milliards de pertes pour la SNCF depuis décembre !

Le secrétaire d’État aux transports, Jean-Baptiste Djebarri, évoque sur FranceInfo des pertes de plus de 4 milliards d’euros pour l’entreprise française en raison de la grève de décembre et de la crise du coronavirus.

 

8 h 40 : Des clubs de Ligue 1 devant le Conseil d’Etat

L’institution examine ce jeudi les recours des clubs de Lyon, Amiens et Toulouse après l’arrêt définitif du championnat en raison de l’épidémie. Ces trois clubs dénoncent le classement arrêté et ses conséquences. Lyon n’est pas européen alors qu’Amiens et Toulouse devront jouer en Ligue 2 la saison prochaine.

8 h 25 : Une petite balade dans le Nord ces prochains jours, ça vous tente ?

On fait le point avec notre journaliste Gilles Durand sur la réouverture des plus grands sites culturels et touristiques de la région Hauts-de-France…

 

8 h 10 : Un nouveau budget rectificatif

Ce sera le troisième en trois mois explique Gérard Darmanin. Il affirme par ailleurs que « depuis le 11 mai les signaux sont positifs avec une reprise progressive de la consommation. »

 

8 h 00 : Le déficit public va se creuser à 11,4 % du PIB cette année

Avec le plongeon de l’activité et les dépenses massives engagées pour soutenir l’économie, le déficit public va se creuser à 11,4 % du PIB cette année a annoncé jeudi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

« Nous sommes de plus en plus endettés » car « nous avons dépensé beaucoup d’argent », mais « la situation est sous contrôle », a déclaré le ministre sur France 2.

7 h 45 : L’hydroxychloroquine toujours au top de l’info. Pourquoi ?

The Lancet, la revue scientifique britannique, a publié ce mardi une « expression of concern », émettant ainsi des doutes sur la fiabilité de l’étude sur la chloroquine publiée le 22 mai dans ses pages. Des doutes partagés par une autre revue scientifique de référence. Après avoir suspendu ses essais en cours sur l’hydroxychloroquine au lendemain de la publication de l’étude dans The Lancet, l’OMS annonce leur reprise ce mercredi. Les explication de notre journaliste Anissa Boumediene.

 

7 h 30 : Réunion pour l’emploi au sommet de l’Etat

Le Président de la République Emmanuel Macron, accompagné de son Premier ministre Edouard Philippe, accueillera à partir de 15 h à l’Elysée les partenaires sociaux. Objectif : trouver des solutions pour l’emploi alors que la crise économique et sociale se profile.

7 h 15 : Les derniers chiffres de la nuit

L’épidémie de Covid-19 a fait 919 morts supplémentaires par rapport à la veille aux Etats-Unis (107.000 au total). On recense près de 1.850.000 cas dans tout le pays. Le Brésil a enregistré 1.349 morts du coronavirus en vingt-quatre heures, un nouveau record pour ce pays sud-américain, nouvel épicentre de l’épidémie.

Au Mexique, le nombre de morts du coronavirus en vingt-quatre heures a doublé mercredi et a franchi pour la première fois le seuil de 1.000, avec 1.092 décès recensés contre 470 la veille.

Bonjour à toutes et tous ! Bienvenue pour une journée qui s’annonce importante sur le plan de l’emploi. Le point d’orgue de ce jeudi 4 juin sera la réception à l’Elysée des partenaires sociaux. Et même si vous êtes sûrement déçu de ne pas y aller, vous pourrez la suivre ici. Et tout le reste aussi !

Et pour les infos de la nuit, vous avez notre précédent live.