Etats-Unis : Une application de la police ciblée par une cyberattaque à base… de vidéos de K-pop

INSOLITE L’appli permettant à la population de dénoncer les agissements illégaux des manifestants antiracisme a été la cible d’un déni de service orchestré par la « K Army »

20 Minutes avec agence

— 

Des membres du groupe de K-pop « BTS », en 2017
Des membres du groupe de K-pop « BTS », en 2017 — Capture Pix/Shutterstoc/SIPA

Des fans de musique K-Pop ont paralysé la plateforme mise en place par la police de Dallas et facilitant la dénonciation d’activités illégales lors des manifestations en soutien au mouvement Black Lives Matter. Les forces de l’ordre avaient lancé un appel ce dimanche sur Twitter. Elles demandaient aux internautes de fournir via l’application iWatch Dallas des messages, des vidéos ou des photos permettant d’identifier les contrevenants. Mais ce sont des images de stars coréennes de la chanson qui ont été massivement partagées sur le portail.

La mobilisation des amateurs des groupes coréens est telle que l’appli a été saturée en quelques heures, empêchant son bon fonctionnement raconte BuzzFeed News. Le portail s’est retrouvé hors-service pendant plusieurs heures. Il a en fait été la cible d’une action bien connue des hackers : une cyberattaque par déni de service, précise Numerama.

L’appli submergée de montages vidéos

La « K Army », surnom donné à la communauté des fans de K-Pop à travers le monde, s’est organisée et a multiplié sur les réseaux sociaux les appels à submerger l’appli policière de contenu. Outre les vidéos et photos de leurs chanteurs préférés, les internautes ont aussi envoyé des montages ou leurs propres versions des performances de leurs idoles. D’autres personnes ont fait parvenir à la plateforme des vidéos des manifestants victimes de violences policières.

iWatch Dallas a également été visée par une action des fans de K-Pop sur l’App Store. Invités à évaluer l’appli, de nombreux utilisateurs ont en effet publié des paroles de chansons en guise de commentaire. Le programme s’est vu attribuer la note moyenne d’une étoile sur cinq, la plus basse possible. La plateforme était de nouveau en ligne et en état de marche ce mardi.