Etats-Unis : Donald Trump fait polémique avec un discours politique devant une église, une Bible à la main

COMMUNICATION Le président américain s’est rendu devant une église endommagée lors des manifestations à Washington pour y tenir un discours politique

M.F

— 

Mort de George Floyd: La colère continue de gronder, alors que Trump menace de déployer l'armée — 20 Minutes

L’opération de communication passe mal. Donald Trump s’est rendu ce lundi devant l’Église épiscopale St. John à Washington. Le lieu de culte, situé non loin de la Maison-Blanche a été endommagé la veille par un incendie lors de manifestations pour dénoncer la mort de George Floyd. Les manifestants avaient été évacués par les forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

Entouré de son service de sécurité il s’est posté devant le bâtiment, a brandi une Bible et a déclaré face aux journalistes : « Notre pays est grand. C’est ce que je pense. C’est le plus grand pays du monde. Nous allons le rendre encore plus grand et cela ne prendra pas longtemps. Vous voyez ce qui se passe ? Ça revient. Ça revient en force. Notre pays sera plus grand que jamais. »

« Je suis révoltée »

Après ce court message politique, Donald Trump est parti comme il était venu, sans répondre aux questions des journalistes. Cette intervention a provoqué l’indignation de l’évêque de Washington.

« Je suis révoltée. Le président n’est pas venu prier lorsqu’il s’est rendu à Saint-John. Il n’est pas venu reconnaître l’agonie de notre pays en ce moment et en particulier celle des personnes de couleurs dans notre nation, qui demandent quand viendra enfin un pouvoir public qui reconnaîtra et mettra fin à 400 ans de racisme systémique. Je n’arrive pas à croire la scène que j’ai vue ce soir », a déclaré l’évêque diocésain de Washington Mariann Budde.