Coronavirus : 28.940 morts du coronavirus en France... L'action des lobbys industriels pendant la pandémie dénoncée...

CORONAVIRUS Retrouvez les derniers développements de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde

C. C., J.-L. D. & L. Br.

— 

Coronavirus en France (illustration)
Coronavirus en France (illustration) — Bastien LOUVET/SIPA

L’ESSENTIEL

  • En France, on déplore 28.940 décès. 1.253 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 sont toujours hospitalisés en réanimation.
  • C’est le début de la phase 2 du déconfinement ce mardi en France. Les cafés, restaurants et bars ont rouvert dans tout le pays.
  • L’OMS affirme que rien ne permet de dire que le Covid-19 soit devenu moins pathogène après les propos d’un célèbre médecin italien affirmant que le virus perdait de sa virulence.

LA VIDEO

A LIRE AUSSI

Ce live est déjà terminé! Rendez-vous tout de suite par ici pour continuer à suivre l'actu en direct.

6h52 : Un plan de relance de 26 milliards d’euros en Corée du Sud

Le gouvernement sud-coréen a annoncé mercredi un plan de relance sans précédent de 26 milliards d’euros afin de soutenir son économie, qui s’est contractée de 1,3 % entre janvier et mars, soit le recul trimestriel le plus important depuis la crise financière de 2008. Ce plan, d’un montant de 35.300 milliards de wons (26 milliards d’euros), est le troisième annoncé par le gouvernement de Moon Jae-in afin de répondre à la crise liée du coronavirus. Il prévoit la création de 550.000 emplois ainsi que la mise en place d'« un fonds d’urgence » destiné aux petites et moyennes entreprises frappées par la crise. Près de 10.000 milliards de wons sont destinés à favoriser l’emploi et les dispositifs de Sécurité sociale.

6h25 : Les universités australiennes pourraient perdre 10 milliards d’euros

Les universités australiennes ont estimé mercredi que les pertes liées à l’absence d’étudiants étrangers en raison de la fermeture des frontières pour lutter contre le coronavirus pourraient s’élever à 10 milliards d’euros. Le groupe de lobbying Universities Australia a souligné que ce manque à gagner aura des conséquences durables sur les établissements d’enseignement supérieur, mais également sur la recherche et l’innovation. L’éducation représente le troisième « secteur d’exportation » en Australie, après le minerai de fer et le charbon. L’an dernier, plus de 500.000 étudiants étrangers étaient inscrits dans une des nombreuses universités du pays, rapportant 32 milliards de dollars australiens (20 milliards d’euros) à l’économie. Selon Universities Australia, le secteur pourrait perdre en 2020 jusqu’à 4,8 milliards de dollars australiens et ce chiffre pour atteindre 16 milliards de dollars australiens (10 milliards d’euros) en 2023.

6h09 : L’Italie tente de sauver son industrie touristique

L’Italie rouvre ses frontières aux touristes européens mercredi, un mois après la reprise progressive de l’activité dans le pays qui espère à l’approche de l’été sauver son industrie touristique, secteur clé de son économie sapé par la pandémie. Les gondoles peuvent voguer sur les canaux de Venise, les amoureux jouer les « Roméo et Juliette » sur le balcon de Vérone et, depuis lundi, le Colisée de Rome ou les Musées du Vatican accueillent à nouveau les visiteurs. Mais les sites touristiques, comme les hôteliers et les restaurateurs, craignent que les touristes ne soient pas cette année au rendez-vous de l’Italie, l’un des pays d’Europe les plus touchés par la pandémie où le nouveau coronavirus a fait plus de 33.500 morts, avec la Lombardie (nord) comme épicentre européen de l’épidémie.

4h30 : Macron échange avec le président algérien sur le coronavirus
Emmanuel Macron s’est entretenu mardi avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune pour faire notamment le point sur la crise du coronavirus, a indiqué l’Elysée. Les deux présidents « ont exprimé leur solidarité face à la pandémie de Covid-19, fait le point sur la situation au Sahel et en Libye et affirmé leur volonté de travailler ensemble pour la stabilité et la sécurité dans la région », a précisé la présidence française. « Ils sont également convenus d’œuvrer à une relation sereine et à une relance ambitieuse de la coopération bilatérale dans tous les domaines », a-t-elle ajouté sans entrer dans les détails.

3h56 : 1.081 morts aux Etats-Unis en 24 h

Le nouveau coronavirus a fait 1.081 décès supplémentaires en vingt-quatre heures aux Etats-Unis, selon le comptage mardi soir de l’université Johns Hopkins. Cela porte à 106.180 le nombre total de morts dans le pays, où 1.831.435 cas ont par ailleurs été recensés, d’après les chiffres, actualisés en continu, de l’université. Les Etats-Unis sont de loin, avec ce bilan, le pays le plus touché au monde en valeur absolue par la pandémie de Covid-19.

3h29 : Vingt journalistes décédés du Covid-19 au Pérou
Vingt journalistes sont décédés au Pérou ces dernières semaines du nouveau coronavirus, la plupart en couvrant la pandémie, a annoncé mardi l’association nationale des journalistes (ANP). La plupart de ces journalistes ont attrapé le Covid-19 en couvrant les principaux foyers d’infection, comme des marchés ou des hôpitaux. « Ils sont allés dans des hôpitaux, qui sont des foyers d’infection, avec des masques faits maison », a déclaré à l’AFP Zuliana Lainez, secrétaire exécutive de l’ANP, dénonçant les faibles moyens de protection dont disposaient ses confrères. « La mort de journalistes à cause du Covid-19 confirme le besoin urgent de nous pencher sur leur manque de protection sanitaire et la précarisation de la profession », a ajouté la représentante. Le Pérou est le second pays d’Amérique latine le plus touché par la pandémie, après le Brésil, avec plus de 170.000 cas, dont plus de 4.600 décès.

2h58 : Des ONG dénoncent l’action des lobbys pendant la pandémie
La crise liée au coronavirus a été l’occasion pour des lobbys industriels de tenter d’assouplir des régulations sociales et environnementales, dénoncent mercredi deux ONG qui mettent en garde contre l’utilisation d’argent public au profit de ces mêmes industries.
Pendant cette crise, « les représentants des principales industries polluantes – l’énergie, le transport aérien, l’automobile, se sont immédiatement mobilisés (…) pour obtenir l’abandon, la suspension ou la remise à plus tard de nombreuses régulations », dénoncent les Amis de la Terre et l’Observatoire des multinationales dans un rapport. Le Medef, principale organisation patronale en France, avait demandé fin avril « un moratoire » sur la mise en place de mesures environnementales, notamment dans la lutte contre le gaspillage et le recyclage, demande rejetée par la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

2h31 : Des villes de Bolivie vont marquer les maisons des réfractaires au confinement

« Pour les gens qui ont le coronavirus et qui ne veulent pas s’isoler, nous allons mettre un panneau sur leur maison qui dira : il y a le Covid-19 ici. » Les autorités des villes boliviennes de La Paz et d’El Alto vont marquer avec des écriteaux les maisons des malades du coronavirus qui refusent de se confiner, face aux nombreuses violations des mesures sanitaires par des personnes contaminées, a annoncé mardi un ministre. Il a évoqué de nombreux cas de non-respect des mesures d’isolement par des malades du Covid-19, notamment celui d’une famille qui, tout en se sachant infectée, a signé une déclaration sur l’honneur affirmant le contraire afin de pouvoir embarquer à bord d’un vol intérieur. A la suite de quoi tout l’équipage de l’avion a dû être mis en quarantaine. « Nous ne pouvons plus supporter que des gens irresponsables mettent en danger la vie de la population », a affirmé le ministre.

2h04 : Les députés votent le « don de congés » aux soignants, en « chèques vacances »

L’Assemblée nationale a voté mardi soir une proposition de loi LREM permettant aux salariés de « donner » des congés sous forme de chèques vacances aux soignants, un texte jugé « hors sujet » voire « un peu obscène » par l’opposition de gauche, au vu des difficultés de l’hôpital. Cette mesure, adoptée en première lecture avant son examen au Sénat, permettrait à la « solidarité des Français de s’exprimer », après la crise du coronavirus. Le dispositif ne « se substitue pas aux mesures de grande ampleur nécessaires pour donner davantage de moyens » à l’hôpital, a souligné le rapporteur LREM Christophe Blanchet.

Chez les socialistes, Boris Vallaud a fait part d’un « malaise » face à cette proposition de loi « inaboutie » et « hors sujet », au regard des difficultés de l’hôpital. Selon Caroline Fiat (LFI), ce n’est « pas aux citoyens de remercier les personnels, mais à l’Etat ». Elle a plutôt proposé aux Français de « poser un jour de RTT » pour « manifester » le 16 juin, journée de mobilisation des syndicats et collectifs hospitaliers. Le communiste Pierre Dharréville a fustigé le « culot » de cette proposition de loi LREM « un peu obscène ».

1h28 : Plus de 30.000 morts au Brésil et un nouveau record quotidien de décès

Le Brésil a franchi mardi le cap des 30.000 morts du coronavirus, à 31.199, après avoir enregistré un chiffre record de décès au cours des dernières 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé. Le pays de 212 millions d’habitants a déploré en effet 1.262 morts supplémentaires, le bilan quotidien le plus élevé depuis le 21 mai (1.188), ce qui témoigne de la poursuite de la phase ascendante de la pandémie. Le Brésil, pays qui représente à lui seul plus de la moitié des cas et des morts du coronavirus en Amérique latine, a enregistré au total 555.383 cas confirmés de Covid-19, après une forte progression de près de 29.000 cas au cours des dernières 24 heures.

23h15 : Macron parle covid avec le président algérien

Emmanuel Macron s’est entretenu mardi avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune pour faire le point sur la crise du coronavirus, mais aussi sur la situation en Libye et au Sahel, a indiqué l’Elysée.

Les deux présidents « ont exprimé leur solidarité face à la pandémie de Covid19, fait le point sur la situation au Sahel et en Libye et affirmé leur volonté de travailler ensemble pour la stabilité et la sécurité dans la région », a précisé la présidence française.

« Ils sont également convenus d’oeuvrer à une relation sereine et à une relance ambitieuse de la coopération bilatérale dans tous les domaines », a-t-elle ajouté sans entrer dans les détails. L’Elysée précise que cet entretien s’est déroulé « dans l’esprit d’amitié » et « de respect mutuel de leur souveraineté qui anime les relations entre la France et l’Algérie ».

22h30 : La Lettonie ouvre ses frontières à une sélection de pays

La Lettonie va lever mercredi l’obligation de quarantaine pour les voyageurs en provenance de plus de 20 pays européens, mesure déjà adoptée par les autres pays baltes que sont l’Estonie et la Lituanie. La France fait partie de ces pays considérés « à faible risque », mais pas la Suède ou la Grande-Bretagne, où le taux de contamination demeure élevé.

22h15 : Un point sur les chiffres

La pandémie a fait au moins 377.213 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'Agence France-Presse à partir de sources officielles. Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché avec 105.644 décès. Suivent le Royaume-Uni avec 39.369 morts, l'Italie (33.530), le Brésil (29.937) et la France (28.940).

Au Mexique, le coronavirus a fait plus de 10.000 morts et la Russie a passé ce mardi le cap des 5.000 décès.

20h50 : Aucun mort du Covid-19 en Espagne, pour la deuxième journée consécutive

Ce pays de 46 millions d'habitants a recensé un peu plus de 27.000 personnes décédées. 

20h42 : La Bretagne n'a dépisté qu'un seul cas de coronavirus en 24h

 

20h19 : A Mayotte, près de la moitié des détenus testés positifs au Covid-19

Cent vingt-neuf détenus sur les 329 du seul centre pénitentiaire de Mayotte à Majicavo Lamir dans la commune de Koungou ont été testés positifs au Covid-19, affirme l’Agence régionale de santé (ARS) dans son bilan quotidien. Ce « cluster » inquiète l’ARS qui a organisé une campagne de tests sur les détenus et les 150 agents pénitentiaires depuis le début de la semaine.

Les syndicats CGT et FO accusent leur hiérarchie d’avoir fait preuve de négligence en ne les dotant pas de masques, de surblouses et d’autres matériels de protection dès l’apparition du virus à Mayotte à la mi-mars. Ceux-ci craignent que ce bilan soit revu à la hausse en raison de la surpopulation carcérale et la promiscuité régnant à Majicavo. Les détenus contaminés ont été placés à deux voire trois par cellule au 3e étage de l’établissement.

20h15 : En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 110 hospitalisations, dont 20 en réanimation

20h14 : La baisse se poursuit en réanimation

1.253 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 sont hospitalisés en réanimation (contre 1.555 le 26/05). 33 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation (contre 37 le 26/05). Le solde reste négatif en réanimation, avec 49 malades en moins par rapport à hier.

20h09 : 28.940 morts du coronavirus en France, soit 107 de plus qu’hier

18.590 patients sont décédés au sein des établissements hospitaliers et 10.350 autres malades en établissements sociaux et médico-sociaux.

19h51 : Les pêcheurs bretons dans une situation « extrêmement préoccupante »

La situation de la filière pêche et aquaculture bretonne est « extrêmement préoccupante » en ce début de déconfinement, a alerté ce mardi le président du Comité régional des pêches maritimes de Bretagne, Olivier Le Nezet. « L’impact du Covid-19 sur la filière est beaucoup plus important maintenant que pendant le confinement », a-t-il assuré.

Dans un courrier adressé au gouvernement et daté de lundi, il explique que le « marché ne peut pas absorber l’ensemble des débarquements », alors que la plupart des navires ont repris la mer et que « les prix se sont effondrés », poursuit la missive dont l’AFP a obtenu une copie.

La reprise d’activité de la restauration « ne suffira pas à inverser la tendance », estime Olivier Le Nezet, jugeant que la situation est aggravée « par un regain inédit des importations de produits [de la pêche] depuis le début du confinement ».

19h47 : Au Royaume-Uni, 48.000 morts attribuées au nouveau coronavirus

Plus de 48.000 personnes sont décédées au Royaume-Uni avec pour cause suspectée ou avérée le nouveau coronavirus, selon des chiffres du Bureau national des statistiques (ONS) établissant un bilan plus lourd que celui des autorités sanitaires.

Le nombre de décès liés à la maladie en Angleterre et au Pays de Galles a toutefois atteint son plus bas niveau en sept semaines, avec 2.589 morts la semaine s’achevant le 22 mai, indique l’ONS. Les chiffres publiés de manière hebdomadaire par l’ONS diffèrent des bilans quotidiens du gouvernement se limitant aux personnes testées positives au Covid-19. Le dernier bilan du gouvernement, publié mardi, était de 39.369 morts.

19h31 : Le ministre de l’Agriculture appelle à consommer français

« Continuez à regarder les étiquettes et priorisez l’agriculture française. Le patriotisme agricole est absolument essentiel », a réagi Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, en direct sur BFM... depuis un bistro.

19h21 : L’anakinra, un nouvel espoir

Ce médicament donne aujourd’hui des résultats « encourageants » dans la prise en charge des formes sévères de coronavirus.

 

19h04 : Le service Junior & Cie de la SNCF, destiné à accompagner les plus jeunes dans les trains, rouvrira le week-end du 20 juin

18h58 : La SNCF vend désormais toutes les places de ses TGV et Intercités pour l’été

La SNCF a mis en vente ce mardi toutes les places encore disponibles sur les TGV et Intercités programmés cet été, y compris celles laissées auparavant vacantes pour raisons sanitaires. « Ces trains étant à réservation obligatoire, la SNCF veillera dans la mesure du possible à ce que le moins de voyageurs ne voyageant pas ensemble soient assis à côté les uns des autres », a-t-elle précisé dans un communiqué. Pour rassurer les voyageurs qui seraient toujours effrayés par le coronavirus, tous les billets resteront échangeables et remboursables sans frais jusqu’au 31 août.

« Nos trains sont désinfectés au quotidien et nous augmentons dès à présent les passages d’agents de propreté, qui désinfectent les points d’eau et tout objet de contact durant le trajet », a assuré le directeur de SNCF Voyages Alain Krakovitch, cité dans le communiqué.

18h52 : Le déficit du budget de l’Etat devrait atteindre 220 milliards d’euros en 2020, annonce également Gérald Darmanin devant l’Assemblée

C’est 50 milliards de plus que le chiffre inscrit dans le budget rectificatif présenté début avril par le gouvernement, a annoncé ce mardi Gérald Darmanin.

« L’Etat prend très largement sa part dans la crise du Covid », a assuré le ministre des Comptes publics lors d’une audition à l’Assemblée nationale. « Aujourd’hui à date », le déficit prévu est de « 220 milliards » d’euros. « C’est plus de quatre fois le déficit de la Sécurité sociale », a-t-il souligné.

18h42 : Un coup d’œil au bilan italien, où le nombre de malades en réanimation est toujours en baisse

408 personnes sont toujours hospitalisées en soins intensifs, avec un solde négatif de 16 lits depuis hier. 318 cas supplémentaires ont été détectés.

18h18 : Des nouvelles de la drague dans le monde d'après

 

18h12 : Ça remonte à la pompe

Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France ont poursuivi leur remontée la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce mardi. Le prix du gazole, carburant le plus vendu, valait 1,1854 euro par litre, en hausse de 0,86 centime par rapport à la semaine précédente, selon les données du ministère de la Transition écologique et solidaire.

L’essence super sans plomb 95 s’est pour sa part vendue à 1,2827 euro, en progression de 1,43 centime. Quant au SP95-E10, qui contient jusqu’à 10 % d’éthanol, il a gagné 1,80 centime, à 1,2666 euro.

18h11 : Le déficit de la Sécu revu à 52,2 milliards d’euros en 2020, un niveau « très préoccupant » pour Darmanin

Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre un niveau « historique » de 52,2 milliards d’euros en 2020, soit sensiblement plus que les 41 milliards d’euros annoncés fin avril, a indiqué mardi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

« A l’heure où je vous parle, nous sommes à une dégradation de 52,2 milliards d’euros, c’est-à-dire qu’on a une dégradation (…) d’un peu plus de 10 milliards d’euros » par rapport à la dernière prévision du gouvernement, a expliqué Darmanin lors d’une audition à l’Assemblée nationale. « Evidemment ce sont des chiffres très préoccupants », a-t-il ajouté.

17h45 : Edouard Philippe annonce des aides pour les « très jeunes entreprises »

Edouard Philippe a annoncé ce mardi qu’un dispositif d’aide pour les « très jeunes entreprises » créées juste avant le confinement serait présenté en juin, sans en préciser pour l’heure les détails.

« Un texte réglementaire sera pris dans le courant du mois de juin pour accompagner les entreprises tout récemment créées de façon à ce que les plus jeunes et peut-être d’une certaine façon les plus audacieux ne soient pas pénalisés par la crise sanitaire », a déclaré le Premier ministre lors des questions au gouvernement à l’Assemblée.

17h35 : Audiences TV toujours élevées en mai, TF1 et France 3 en profitent

L'effet confinement a continué de profiter aux chaînes de télévision en mai, les Français ayant passé en moyenne 4 heures et 3 minutes par jour devant le petit écran, une durée élevée même si elle n'atteint pas les sommets d'avril et mars, selon des données de Médiamétrie mardi.

Les Français, confinés jusqu'au 11 mai en raison de la crise du Covid-19, ont regardé la télévision 25 minutes de plus chaque jour en moyenne qu'en mai 2019. Ils ont tout de même moins regardé la télévision qu'en mars et en avril, où des records d'écoute ont été atteints avec respectivement 4 heures 29 et 4 heures 40.

17h25 : Les Républicains dévoilent leur plan de relance post-coronavirus

Suppression de charges pour les PME, aide à l’embauche des jeunes, fonds souverain… soucieux d’occuper le terrain économique, Les Républicains ont dévoilé mardi leur plan de relance pour doper l’activité après la crise du coronavirus.

« C’est le retour des Républicains sur le champ économique et social » a résumé le président du groupe LR à l’Assemblée, Damien Abad, en présentant ce plan dont plusieurs mesures feront l’objet de propositions de loi. Le parti chiffre à « 10 % du PIB » soit 250 milliards d’euros le coût de ces mesures déclinées en cinq objectifs.

17h10 : Très heureux d’avoir permis de libérer la parole sur ces violences acoustiques insupportables

 

17h10 : Très heureux d’avoir permis de libérer la parole sur ces violences acoustiques insupportables

 

17h00 : Nouvelle rallonge budgétaire de 100 millions d'euros pour les hôpitaux

Les hôpitaux et cliniques vont bénéficier d'une nouvelle enveloppe de 100 millions d'euros destinée à compenser les surcoûts liés à la crise du coronavirus, a annoncé ce mardi le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Santé Adrien Taquet.

«Une première enveloppe nationale de 377 millions a été allouée en avril pour compenser les surcoûts liés à la prise en charge des patients covid», a rappelé Adrien Taquet, interrogé lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale

16h50 : Elle est lààààààà

L'application française de traçage de contacts StopCovid est disponible au téléchargement dans le magasin d'applications Google Play, a constaté l'AFP mardi vers 16H00.

La publication sur le magasin d'application d'Apple devrait suivre rapidement, a-t-on indiqué dans l'entourage du secrétariat d'Etat au numérique Cédric O.

16h40 : Nicolas Dupont-Aignan fait 33 propositions de relance basées sur le « patriotisme économique

Le président de Debout la France propose dans un communiqué d’annuler les charges et les impôts au deuxième trimestre, de « réserver les aides, primes et 75 % des marchés publics » aux produits fabriqués en France, d’exonérer de charges les emplois agricoles et « d’interdire immédiatement » le travail détaché en France.

Sans préciser comment il financera ce plan, le député de l’Essonne entend aussi « relancer le Commissariat au plan », « suspendre les accords de libre-échange déloyaux » et « imposer une taxe carbone aux frontières européennes ».

16h30 : Un début d’été avec « des règles sanitaires » toujours renforcées prévient Edouard Philippe

Les Français commenceront « probablement l’été avec des règles sanitaires plus strictes que celles qui prévalaient avant le confinement », a indiqué mardi Edouard Philippe en refusant de se prononcer sur une date de retour à la normale.

« Quand est-ce que les conditions seront redevenues normales ? Vous me posez une question à laquelle je peux difficilement répondre », a répondu le Premier ministre au député Philippe Vigier, coprésident du groupe Libertés et territoires lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

16h20 : Le gouvernement prolonge le dispositif de report de cotisations sociales des entreprises

Le ministère des Comptes publics a annoncé mardi que les entreprises en difficulté pourraient bénéficier d’un report de paiement des cotisations sociales pour le mois de juin, mais sur demande cette fois, alors que ce dispositif est très sollicité depuis sa mise en place en mars.

Depuis le 15 mars, les entreprises en difficulté ont la possibilité de décaler de trois mois la date de paiement de leurs cotisations sociales, sans pénalité. Ces reports s’élèvent à « 23 milliards d’euros, ce qui représente un volume massif de soutien à la trésorerie des entreprises et des travailleurs indépendants », souligne le ministère des Comptes publics dans un communiqué.

16h10 : Le patron de la Banque mondiale alerte sur le manque de fonds pour les plus pauvres

L’économie mondiale est confrontée à des « pertes abyssales » et la reprise va être freinée par le manque de fonds pour réparer les dégâts causés par la pandémie de coronavirus, a prévenu le président de la Banque mondiale dans une interview à l’AFP.

Pour David Malpass - dont l’institution a déjà déboursé 160 milliards de dollars d’aide d’urgence à une centaine d’Etats - l’ampleur de la crise va forcer les pays en développement à repenser la structure même de leur économie. Pour lui, l’effet dévastateur de la pandémie de Covid-19 sur l’économie mondiale est bien supérieur aux 5.000 milliards de dollars de richesses détruites, évoqués lors d’une première estimation des dégâts.

16h00 : Pour votre information, sachez que mon voisin flûtiste a repris ses méfaits

Et c’est toujours aussi insupportable. Je n'ai plus une once de culpabilité à avoir enchaîné les jumping squatt et les burpees sur le sol comme un taulard à 21 heures certains soirs de confinement (mon dos va bien, merci de vous en inquiéter).

15h40 : Les derniers collèges et les lycées rouvrent progressivement dans une situation « imparfaite »

En zone verte, tous les élèves sont concernés mais en zone orange (Ile-de-France, Guyane et Mayotte), les collèges n’accueilleront prioritairement que ceux de 6e et de 5e. Pour l’académie de Paris, sur 114 collèges publics, « 20 % ont accueilli des élèves dès mardi matin, 10 % mercredi et 70 % jeudi », selon le rectorat de Paris. Jean-Michel Blanquer a concédé que « la situation (de reprise) est imparfaite, chacun le comprend et le voit bien » mais « ce qui est important c’est qu’on soit sur une pente positive ».

15h30 : « Rien ne remplace le terrain », estime Olivier Giroud

« On travaille dur et c’est vraiment bon d’être de retour sur le terrain, de revoir ses coéquipiers et simplement de jouer au foot, de taper dans le ballon et de marquer à nouveau des buts », a expliqué l’avant-centre des Blues.

« Cela m’a vraiment manqué (…) Rien ne remplace le terrain, les changements de direction, les accélérations (..). Presque tous mes équipiers ont eu des ampoules à la reprise de l’entraînement, mais ce n’est que de la joie d’être de retour sur le terrain », a-t-il ajouté. A deux doigts de lancer un débat Giroud vs Benzema pour relancer un peu ce live.

15h20 : Il est où Stopcovid, il est où ?

 

15h10 : Réunion jeudi à l'Elysée avec les partenaires sociaux, selon des syndicats

Le courrier d'invitation envoyé mardi indique que la réunion à l'Elysée se tiendra en présence du Premier ministre Edouard Philippe et ses ministres Muriel Pénicaud (Travail), Bruno le Maire (Economie et Finances), Gérald Darmanin (Action et des comptes publics), Didier Guillaume (Agriculture, Alimentation) et Laurent Pietraszewski (secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Santé et des solidarités, chargé des retraites).

Sont invités à l'Elysée, du côté des organisations syndicales, Laurent Berger (CFDT), Philippe Martinez (CGT), Yves Veyrier (Force ouvrière), François Hommeril (CFE-CGC), Cyril Chabanier (CFTC) et Laurent Escure (Unsa). Du côté des organisations patronales sont conviés Geoffroy Roux de Bézieux (Medef), Alain Griset (U2P), François Asselin (CPME) et Christiane Lambert (FNSEA).

15h00 : Les syndicats de La Halle en appellent à Muriel Pénicaud

L’intersyndicale de La Halle interpelle la ministre du Travail Muriel Pénicaud au sujet de la situation de l’enseigne de vêtements et de chaussures, où « au moins 2.200 salariés vont perdre leur emploi dans les prochaines semaines », dans un courrier communiqué ce mardi.

Les syndicats CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et SUD rappellent que « comme pour Camaïeu », le placement en redressement judiciaire « n’est pas une surprise » et reprochent au groupe Vivarte, actionnaire de La Halle, d’avoir « piloté l’entreprise avec la volonté constante de tirer un profit à court terme de leur investissement » et « sans jamais poser les bases d’un projet industriel global et de long terme ».

14h50 : Les clubs de football espèrent des aides et « des stades ouverts » pour la reprise

Les clubs professionnels français ont exhorté ce mardi le gouvernement à se mobiliser pour la reprise du football pendant l’été, demandant « un plan de relance » économique pour le secteur et espérant « des stades ouverts » au public pour le début de la saison prochaine.

Dans un communiqué commun inédit depuis la suspension des compétitions pour cause de pandémie, les deux grands syndicats de clubs professionnels (Première Ligue et UCPF) tirent les conclusions de cette période ayant abouti à l’arrêt définitif de la saison 2019-2020, là où les principaux championnats étrangers ont enclenché la reprise.

14h40 : Interdiction de s’envoyer en l’air ? Le gouvernement britannique défend le déconfinement

Le gouvernement britannique a défendu mardi ses nouvelles consignes détaillant le déconfinement, raillées pour pénaliser les relations sexuelles en maintenant l’interdiction de se rendre dans un autre domicile que le sien. Depuis lundi, de nouvelles directives assouplissent le confinement en vigueur depuis le 23 mars pour réduire la propagation du nouveau coronavirus au Royaume-Uni, permettant notamment aux écoles de rouvrir progressivement.

Les Anglais peuvent désormais se retrouver en extérieur en groupe de six, pour faire de l’exercice ou bien un barbecue. Mais il est toujours interdit à deux personnes de maisons différentes de se réunir chez l’un ou chez l’autre, au delà du jardin. Certains médias se sont amusés d’une « interdiction de s’envoyer en l’air ». Le hastag « #Sexban » (#InterdictionDuSexe) a commencé à se répandre sur Twitter, certains utilisateurs soulignant malicieusement que les ébats sexuels à la vue de tous semblaient être autorisés, mais pas ceux ayant lieu dans l’intimité du logement.

14h30 : Des robots pour une cérémonie de remise des diplômes​

Une université malaisienne a proposé de recourir à des robots vêtus de toges et de toques pour pouvoir remettre des diplômes aux étudiants en évitant tout risque de contamination par le coronavirus. Mais l’initiative n’a pas plu aux diplômés qui ont réclamé une vraie cérémonie.

Dans une vidéo diffusée par l’université Sultan Zainal Abidin, deux robots vêtus de robes universitaires noires à bordure dorée et coiffés de toques se voient remettre un diplôme par les responsables universitaires au nom d’étudiants dont l’identité est affichée sur l’écran de chaque humanoïde.

14h20 : Pire chute en onze ans des prix immobiliers en mai au Royaume-Uni

Ce recul de 1,7 % sur un mois, le pire depuis février 2009, en pleine crise financière, intervient alors que les prix des logements avaient atteint un record en avril, d’après une étude de la banque mutualiste Nationwide.

Il se traduit par une baisse moyenne de 4.000 livres par propriété pour un prix moyen de 218.902 livres. « Début 2020, avant le choc de la pandémie au Royaume-Uni, le marché du logement enregistrait une progression régulière » mais l'« activité a fortement ralenti à cause des mesures mises en place pour contrôler la propagation (du virus) », commente Robert Gardner, chef économiste de Nationwide.

14h08 : Les salariés de Safran craignent des milliers de suppressions d’emplois en Europe

Les représentants des salariés au comité d’entreprise européen (CEE) du groupe Safran craignent « des milliers d’emplois supprimés en Europe » et réclament « une présentation globale de la politique industrielle à l’échelle mondiale » du motoriste et équipementier aéronautique.

« Safran annonce des plans de réductions d’effectifs dans plusieurs pays européens, principalement au Royaume-Uni et en Pologne, mais aussi en Allemagne où des négociations sont en cours », ajoutent les représentants du personnel.

Le 28 mai, Safran a annoncé un chiffre d’affaires divisé par deux en avril par rapport à 2019 en raison de la crise du secteur aérien provoquée par le Covid-19 et a évoqué des "licenciements à l’international" déjà engagés pour faire face à la crise, sans donner de détails.

13h53 : La Russie prévoit un plan de relance de 65 milliards d’euros, annoncé le Premier ministre Mikhail Michoustine

Le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine a estimé ce mardi à 5.000 milliards de roubles (65 milliards d’euros au taux du jour) son plan de relance de l’économie, sévèrement affectée par l’épidémie du nouveau coronavirus.

Ce plan vise à « stabiliser la situation » d’ici la fin de l’année, pour arriver ensuite, « aux 3e-4e trimestres de 2021, à une croissance pérenne de l’économie », a-t-il dit lors d’une réunion en visioconférence avec le président Vladimir Poutine retransmise à la télévision.

13h48 : Dix millions d’habitants testés à Wuhan, 300 positifs

Une campagne de dépistage massive menée à Wuhan s’est achevée sur un bilan de 300 personnes positives sur 10 millions testées dans la ville chinoise à l’épicentre du Covid-19, ont indiqué ce mardi les autorités. Les habitants faisaient ces dernières semaines la queue pour être dépistés dans de grandes tentes médicalisées installées sur des parkings, dans des parcs ou des quartiers d’habitation. Chaque jour, environ un demi-million de tests ont été réalisés.

Les 300 résultats positifs sont le fait de personnes asymptomatiques, ont souligné les autorités. La Chine ne les inclut toutefois pas dans ses statistiques des malades confirmés. « Les chiffres montrent que Wuhan est désormais une ville sûre », s’est félicité Feng Zijian, directeur adjoint du Centre national chinois de contrôle et de prévention des maladies.

13h35 : Le tourisme en France reprend du poil de la bête

La dynamique des réservations touristiques des Français pour leurs vacances d’été « s’est accentuée » ces derniers jours, s’est félicité ce mardi le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne.

« La dynamique de réservations va croissant, accentuée ces derniers jours depuis les annonces » gouvernementales du 28 mai, a indiqué le secrétaire d’Etat. « Les perspectives reviennent dans le vert pour la clientèle nationale, le moteur domestique va être essentiel », a résumé Jean-Baptiste Lemoyne.

Dans les campings par exemple, « on a triplé le nombre de réservations en rythme journalier. On est en phase de rattrapage, mais on imagine peut-être avoir un niveau normal pour les Français » qui représentent les deux tiers de la clientèle en été, a renchéri Nicolas Dayot, président de la Fédération de l’hôtellerie de plein air.

13h34 : A l’usine Renault de Maubeuge, l’activité et l’emploi seront maintenus « au-delà de 2023 »

L’activité et l’emploi sur le site MCA, filiale de Renault à Maubeuge (Nord), seront maintenus « au-delà de 2023 », a déclaré ce mardi à l’AFP Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, à l’issue d’une réunion à Bercy en présence notamment de Bruno Le Maire, de la direction de Renault et des syndicats.

On apprend aussi ce midi que le gouvernement va valider « la garantie du prêt » de 5 milliards d’euros au constructeur automobile.

13h31 : L’Iran confrontée à de nouveaux cas de Covid-19, un ministre déplore l'« imprudence » de la population

Le ministre iranien de la Santé Saïd Namaki s’est inquiété ce mardi du « fait que des gens soient devenus complètement imprudents face à la maladie. » « Ils ont soit totalement confiance en nous, soit ils pensent que le coronavirus est parti. Et cette dernière affirmation est complètement fausse », a-t-il ajouté, cité par l’agence iranienne Isna.

Son ministère a annoncé la détection de 3.117 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total d’infections détectées depuis février à 157.562. Ce nombre s’approche du record de nouveaux cas enregistrés en une journée en Iran, atteint le 30 mars avec 3.186 cas, un record également pour les pays du Moyen-Orient.

13h28 : A Marseille, un ferry en provenance d’Algérie a accosté à Marseille, pour la première fois depuis le début de la crise

 

13h19 : Nos jours heureux

Emmanuel Macron a salué ce mardi la réouverture des cafés et restaurants qui « signe le retour des jours heureux » lors de la phase II du déconfinement, synonyme d’un quasi-retour à la normale en France.

 

13h15 : Le journal Le Monde évalue ses pertes à 30 millions d’euros pour 2020

Cette dégradation représente « plus de trois années de résultat d’exploitation » du groupe, précise un message signé du président Louis Dreyfus et du directeur Jérôme Fenoglio, que l’AFP a pu consulter. En cause, la pandémie de coronavirus, et le dépôt de bilan du distributeur Presstalis.

« Nous n’observons aujourd’hui aucun signe de reprise et le manque à gagner envisagé pour l’exercice 2020 est estimé à 15 millions d’euros », estiment les dirigeants. « Le décrochage que nous subissons risque donc de ne pas être temporaire », soulignent-ils.

Le groupe négocie un prêt garanti par l’Etat d’un montant de 17 millions d’euros ainsi qu’un apport des actionnaires (Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Daniel Kretinsky, Prisa) qui interviendraient à la rentrée afin « d’éviter une crise de trésorerie immédiate ».

12h55 : Les salariés de Choisy-le-Roi en grève reconductible

Les salariés de Renault du site de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) étaient en grève mardi à l’appel de l’intersyndicale locale (FO, CFDT, CGT, CFE-CGC) pour protester contre la fermeture annoncée de leur site, a-t-on appris de sources syndicales.

« Plus de 200 salariés », sur les 262 que compte le site au total, « mobilisés pour la sauvegarde leurs emplois », étaient rassemblés depuis 6H00 locale devant l’usine, spécialisée dans la rénovation et le reconditionnement des moteurs et boîtes de vitesse, a indiqué Brahim Hachouche (FO).

12h45 : Le gouvernement allemand divisé sur un nouveau plan de relance

La coalition gouvernementale allemande veut accoucher mardi d’un nouveau plan de plusieurs dizaines de milliards d’euros pour relancer l’économie, mais doit surmonter ses divergences sur plusieurs points, dont une prime à l’achat pour soutenir l’automobile.

Lors de cette réunion, qui débute à 12h00 et pourrait durer jusque dans la nuit, les conservateurs d’Angela Merkel plaideront pour baisser les taxes et soutenir les entreprises, tandis que leurs partenaires sociaux-démocrates devraient plutôt réclamer des aides financières pour les familles et les municipalités.

12h35 : Arrêter la L1, « une erreur » pour Mediapro, « inquiet » du climat du foot français

Arrêter définitivement le Championnat de France était une « erreur stratégique », a regretté mardi le patron de Mediapro, futur diffuseur de la Ligue 1, se disant « inquiet » face au manque d'« unité » du football français, un « problème à résoudre » en vue du partenariat à venir.

« Pour la première fois il y avait un accord stratégique entre les ligues importantes et l’UEFA pour finir la saison. Pour nous, casser cette alliance était une erreur stratégique. Nous avons exprimé cette position pendant plusieurs réunions et après la ligue et le gouvernement ont pris la décision » d’arrêter la saison, a lancé Jaume Roures lors de l’annonce du nom de sa future chaîne, baptisée « Téléfoot » en partenariat avec TF1.

12h25 : Les cures thermales rouvriront progressivement dès mi-juin

Les établissements de cures thermales, qui étaient fermés depuis mi-mars en raison du confinement, rouvriront « progressivement à partir de la deuxième quinzaine de juin », a indiqué leur syndicat professionnel.

A partir de ce mardi, « les 109 établissements thermaux qui étaient fermés depuis le 16 mars sont autorisés à rouvrir », à l’exception de celui « d’Enghien-les-Bains (Val-d’Oise), situé en zone orange », selon un communiqué du CNETh, syndicat professionnel des établissements thermaux.

12h15 : Ecoles et entreprises rouvrent à Singapour

Des écoliers portant des masques ont repris les cours mardi à Singapour et un tiers environ de la population active est retourné au travail pour la première phase du déconfinement dans la cité-Etat d’Asie du Sud-Est.

Après deux mois de confinement, le gouvernement a autorisé une partie des élèves à retourner en classe et seules les entreprises de certains domaines, comme le secteur manufacturier ou les services d’entretien de l’air conditionné, ont pu rouvrir tandis que de nombreux employés de bureau sont restés travailler chez eux.

12h00 : « Quel plaisir de retrouver ça », les Parisiens redécouvrent leurs terrasses de café

Des bords du canal Saint-Martin au boulevard Saint-Germain, les Parisiens redécouvraient mardi le plaisir de boire un café sur les terrasses tout juste rouvertes, avec – luxe suprême dans la capitale – de l’espace, distanciation sociale oblige.

Attablée Chez Prune, institution du canal Saint-Martin, Charlotte, la trentaine, a mis son réveil « juste pour ça ». « On est super content, c’est le café en bas de chez nous, on est content de le voir rouvrir, il y a même de la place ! », jubile cette habitante de l’Est parisien, qui a vécu son confinement dans un petit appartement sans espace extérieur. J'arriiiiiiive bientôt.

11h45 : Premier mort du coronavirus dans les camps de réfugiés rohingyas

Le nouveau coronavirus a fait un premier mort dans les camps de réfugiés du Bangladesh, où près d’un million de Rohingyas vivent dans la promiscuité et une pauvreté extrême, ont annoncé mardi les autorités sanitaires locales.

La victime est un réfugié rohingya de 71 ans qui vivait à Kutupalong, le plus grand camp de réfugiés de la planète. « Il est mort le 31 mai. Mais nous avons eu seulement la nuit dernière la confirmation qu’il est mort du Covid-19 », a déclaré Toha Bhuiyan, un responsable sanitaire du district de Cox’s Bazar (sud-est), où sont situés les camps rohingyas.

11h25 : Les discussions post-Brexit reprennent, Londres et l’Union Européenne loin d’un compromis

Entravées par la pandémie, les négociations post-Brexit entre Londres et Bruxelles reprennent mardi sans grand espoir de sortir de l’impasse, malgré la pression du calendrier et le risque d’un « no deal ».

Qualifiant la situation de « sérieuse », le négociateur européen, Michel Barnier, a appelé dans Le Monde les Britanniques à « plus de réalisme ». Il leur reproche de chercher à obtenir « une sorte de "best of" (…) des accords commerciaux » conclus par l’UE dans le passé, sans les contreparties. Sympa ce monde d’après.

11h15 : La F1 présente un calendrier de huit courses en Europe entre juillet et septembre

La saison 2020 de Formule 1, retardée par la pandémie de coronavirus, débutera le 5 juillet en Autriche et les huit premières courses se dérouleront en Europe entre juillet et septembre, selon le nouveau calendrier officialisé mardi.

Un second GP suivra en Autriche le 12 juillet, avant la Hongrie le 19 juillet, la Grande-Bretagne le 2 et 9 août, l'Espagne le 16 août, la Belgique le 30 août et l'Italie le 6 septembre. 

11h00 : L’intersyndicale de Conforama interpelle Bruno Le Maire

L’intersyndicale de Conforama interpelle mardi Bruno Le Maire dans un courrier qui « dénonce le silence du ministère de l’Economie » et revendique l’obtention « sans délai » du prêt garanti par l’Etat demandé par le groupe.

Les syndicats CFE-CGC, CGT et FO soulignent dans leur communiqué que « les 9.000 salariés de Conforama sont confrontés à une incertitude totale quant à leur avenir », en dépit d’une réunion le 22 mai avec le Ciri, la cellule du ministère de l’Economie qui accompagne les entreprises touchées par la crise sanitaire. Les syndicats dénoncent depuis plusieurs semaines la réticence de « deux banques majeures » (HSBC et BNP-Paribas) à octroyer le prêt de 320 millions d’euros demandé par Conforama avec une garantie de 90 % de l’Etat.

10h50 : La Russie dépasse les 5.000 morts

Lors des dernières 24 heures, 182 personnes sont décédées du Covid19 en Russie, portant le total à 5.037 morts. Le nombre de nouveaux cas a lui augmenté de 8.863 pour atteindre 423.741. La Russie reste le troisième pays avec le plus de contaminations signalées dans le monde, derrière le Brésil et les Etats-Unis.

10h40 : Retour à l’école reporté à la dernière minute au Sénégal

Les autorités sénégalaises ont décidé de reporter le retour à l’école quelques heures seulement avant l’échéance prévue mardi matin pour des centaines de milliers d’élèves. Les classes sont suspendues depuis mars en raison de la pandémie de coronavirus.

La reprise est repoussée jusqu’à « une date ultérieure », a indiqué le ministère de l’Education nationale dans un communiqué publié en pleine nuit, sans préciser de nouvelle date. Le ministère invoque la découverte de la contamination d’enseignants en Casamance (sud).

10h30 : La crise du coronavirus « n’est pas terminée », prévient le président italien

Alors que près de 33.500 personnes sont décédées en trois mois du Covid-19, aujourd’hui apparemment maîtrisé, les célébrations de la Fête de la République italienne du 2 juin se déroulent cette année entre « sentiments d’incertitude et raisons d’espérer », a déclaré Sergio Mattarella. « La crise n’est pas terminée et les institutions comme les citoyens devront encore faire face à ses conséquences et ses traumatismes (…) », a-t-il prévenu.

Les souffrances de ces derniers mois « ne doivent pas être brandies les unes contre les autres », a-t-il plaidé, jugeant qu’il « serait inacceptable et impardonnable de disperser cet héritage, fait de sacrifice, de douleur, d’espoir et de besoin de confiance en notre peuple ».

10h20 : En Afrique du Sud, la pandémie ravive le dossier brûlant du mal-logement

Un quart de siècle après la fin officielle du régime raciste de l’apartheid, les bidonvilles d’extrême pauvreté d’Afrique du Sud, foyers de plus d’un million de familles, illustrent la question lancinante de la propriété des terres, dont de nombreux Noirs sont encore privés.

Régulièrement, ces « implantations informelles » – leur nom officiel – viennent hanter, le temps des campagnes électorales, les présidents qui ont succédé à Nelson Mandela (1994-1999), avant de retomber aussitôt dans l’oubli. La pandémie de Covid-19 les a remises brutalement sur le devant de la scène. Dès le début du confinement fin mars, l’Etat s’est engagé à y amener l’eau et à vider les plus insalubres, conscient que le Covid-19 en ferait vite des cibles de choix.

 

10h10 : L’application StopCovid téléchargeable à partir de ce midi

Elle se serait presque fait désirer mais ça y est, l’application StopCovid sera téléchargeable ce midi, a annoncé Cédric O, secrétaire d’Etat au Numérique. L’application a pour but de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour qu’ils puissent prendre leurs précautions.

« On a besoin qu’un maximum de gens l’ait » et « ce qu’on vise d’abord, ce sont les personnes qui vivent dans les villes parce que ce sont elles qui font circuler le virus », a affirmé Cédric O.

10h00 : Des ponts aériens envisagés au Royaume-Uni pour contourner la quarantaine

Le gouvernement britannique réfléchit à introduire des ponts aériens avec certains pays ce qui éviterait aux voyageurs entrant au Royaume-Uni d'observer une quarantaine, redoutée par les professionnels du tourisme, rapportent des journaux.

A partir de lundi, les voyageurs arrivant au Royaume-Uni par air, terre ou mer devront rester isolés quatorze jours, un projet désapprouvé par les professionnels de l'aviation et du tourisme qui avertissent de conséquences potentiellement catastrophiques pour leurs secteurs. Mais plusieurs assouplissements à cette mesure sont envisagés, rapportent le Times, le Telegraph et le Guardian. Les voyageurs arrivant de Grèce, Australie et Portugal pourraient éviter la quarantaine, selon le Daily Telegraph. 

9h50 : « Le chantage n’est jamais une voie », estime Bruno Le Maire au sujet de la question des emplois sur RyanAir

« Le chantage n’est jamais une voie », a ce mardi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, à l’heure où le syndicat majoritaire chez Ryanair en France dénonce « un chantage au licenciement » exercé par la compagnie irlandaise. Belle morale digne de la fin d’un épisode de Franklin.

Interrogé sur RTL sur ce conflit, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a estimé mardi que le chantage n’était « jamais une voie ». « En revanche, qu’il y ait des accords d’entreprise de longue durée qui permettent de préserver l’emploi, en inventant des dispositifs imaginatifs (..) ça oui, c’est même souhaitable », a-t-il ajouté.

9h40 : Bon alors cette phase 2, on en parle des bars ?

 

 

9h30 : « Le gouvernement pas responsable » du reflux de l’épidémie, selon Marine Le Pen

« Ce gouvernement, il n’est pas responsable du fait que l’épidémie reflue grâce à deux mois de confinement, qui a été un sacrifice considérable » et « va avoir des conséquences sociales et économiques très lourdes », a déclaré sur France 2 la présidente du Rassemblement national.

Le confinement a été « obligatoire parce que la phase d’endiguement de l’épidémie a été ratée, à la différence d’autres pays qui ont eu un confinement plus léger », alors que « dès le départ il aurait fallu, comme le réclamait l’OMS, tester, isoler et traiter », a soutenu la cheffe du RN.

9h20 : Pour fêter la phase 2, la Bourse de Paris démarre en hausse

La Bourse de Paris a débuté en hausse mardi (+0,78 %), juste au-dessous des 4.800 points, soutenue par l’espoir d’une reprise de l’activité grâce à la poursuite des déconfinements.

A 09H00, l’indice CAC 40 prenait 37,1 points à 4.799,88 points, son niveau le plus élevé depuis le 11 mars. La veille, il avait fini en hausse de 1,43 % à 4.762,78 points.

9h10 : Les bouchons en Ile-de-France a un niveau record depuis mars

La phase 2, qui débute aujourd'hui, c'est un pas de plus vers la vie d'avant. Les bars, les salles de sport, les restaurants, et donc ... les bouchons. Le site Sytadin a ainsi rapporté plus de 200 kilomètres d’embouteillages à 8h30 ce mardi matin en Île-de-France, un niveau jamais atteint depuis le début du confinement. Mais pas encore un retour au monde d'avant, puisque la moyenne de bouchons quotidiens pré-confinement dépassait les 300 kilomètres en Ile-de -France.

Nombre de bouchons en Ile de France ce matin à 8h30
Nombre de bouchons en Ile de France ce matin à 8h30 - Sytadin

 

9h : Des écoles, des collèges, des lycées ouverts cet été ?

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education, a évoqué sur BFM une opération « écoles ouvertes » cet été avec notamment des lycées professionnels qui devraient maintenir leurs ateliers pour rattraper les cours mais aussi pour proposer des activités aux enfants. Il pourrait également y avoir du soutien scolaire dans les colonies de vacances.

 

8h50 : Bayrou pas favorable à une baisse des salaires

Le président du Modem s’est exprimé sur la volonté de certaines entreprises de baisser les salaires pour sauver des emplois. « Je ne crois pas que la baisse des salaires puisse être une réponse acceptable, car ça casse le moral et crée une récession. Il va falloir repartir sans créer de récession impossible à maîtriser. Autant que possible, il faut sauvegarder les salaires », explique-t-il sur LCI.

8h45 : L’application StopCovid devrait être disponible ce mardi à partir de midi

L’application de traçage destinée à repérer la propagation du Covid-19 devrait être mise en service aujourd’hui selon les dires du secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, dimanche dernier. StopCovid a pour but de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour qu’ils puissent prendre leurs précautions.

8h30 : Oh la belle petite balade à venir dans le parc des Calanques

Le Parc national situé entre Marseille et Cassis sera de nouveau accessible ce mardi, après deux mois de fermeture en raison de la crise du coronavirus. Les touristes devront s’adapter à la faune. Précisions de notre journaliste à Marseille Jean Saint-Marc.

 

8h15 : La France anticipe une récession de 11 % cette année

Le gouvernement anticipe désormais une chute du produit intérieur brut de 11 % cette année en France, contre 8 % jusqu’ici, a indiqué mardi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. « Le choc économique est extrêmement brutal » mais « j’ai la conviction absolue que nous allons rebondir en 2021 », a déclaré Bruno Le Maire sur RTL.

8h10 : Le gouvernement annonce le report des soldes d’été

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a indiqué de mardi que le début des soldes d’été était décalé du 24 juin au 15 juillet, afin de répondre à la demande de certains commerçants dont les points de vente sont restés longtemps fermés à cause du coronavirus. « Les soldes débuteront le 15 juillet et elles dureront quatre semaines », a-t-il déclaré sur RTL, expliquant que cette décision avait été prise à la « demande des petits commerçants ».

7h55 : Fin de la limitation de déplacement à moins de 100 km

C’est l’autre grand changement du jour avec le début de la phase 2 du déconfinement. Il n’y a plus de limitation de déplacement dans l’Hexagone. Plus besoin d’attestation. Mais le Premier ministre, Edouard Philippe, prévient « cela ne doit pas pour autant amener à relâcher l’attention : moins on circule, moins le virus se propage. »

 

7h40 : 3… 2… 1… C’est parti ! Les cafés, restaurants et bars rouvrent ce mardi

C’est la grande nouveauté du jour. Cela fait plusieurs jours que les établissements se préparent à accueillir les clients. Certaines mairies comme à Paris ou encore Toulouse donnent un coup de main aux gérants…

 

7h25 : Le dernier bilan de l’épidémie en France

Le Covid-19 a fait 31 nouveaux décès en 24h dans les hôpitaux français, où le nombre de patients en réanimation continue de baisser. Cela porte le bilan total de morts à 28.833, dont 18.506 à l’hôpital, mais les chiffres des décès dans les établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad) n’ont pas été actualisés depuis vendredi et devraient l’être mardi.

1.302 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 sont toujours hospitalisés en réanimation, soit 17 de moins par rapport à la veille. Quatre régions (Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 73 % des patients hospitalisés en réanimation.

7h15 : Pour tout savoir sur les nouveautés de cette phase 2 du déconfinement

Déplacements, vie sociale, loisirs, tourisme, établissements scolaires, sport…

 

Bonjour à tous ! C’est mardi et c’est surtout l’heure de se trouver une belle terrasse au soleil pour s’offrir un plat et une bonne petite mousse ! Vous vous souvenez, on faisait souvent ça dans le « monde d’avant »… A partir d’aujourd’hui, c’est de nouveau possible avec la réouverture des cafés, restaurants et bars en zone verte, et celle des terrasses en Ile-de-France, Guyane et à Mayotte. Mais attention, ce n’est pas une raison pour oublier notre live pour connaître les derniers développements de l’épidémie.​

Pour être bien au point, notre live d'hier avec notamment les infos de la nuit.