Mort de George Floyd: Deux voitures de police foncent sur des manifestants à New York

ETATS-UNIS La foule manifestait après la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier à Minneapolis

A.B.

— 

A Brooklyn (New York), deux voitures de police encerclées par les manifestants ont foncé dans la foule qui réclamait justice pour George Floyd.
A Brooklyn (New York), deux voitures de police encerclées par les manifestants ont foncé dans la foule qui réclamait justice pour George Floyd. — Angela Weiss / AFP

Des milliers de policiers et soldats patrouillaient dimanche dans les grandes villes américaines, au lendemain d’une nouvelle nuit de manifestations contre le racisme ayant dégénéré en émeutes, le président Donald Trump étant accusé d’attiser la discorde. La colère qui s’est emparée du pays après la mort lundi à Minneapolis de George Floyd, un homme noir de 46 ans, des mains d’un policier blanc, a provoqué des émeutes accompagnées de pillages et incendies volontaires dans cette grande ville du nord du pays.

Les violences ont gagné samedi soir New York, Philadelphie, Dallas, Las Vegas, Seattle, Des Moines, Memphis, Los Angeles, Atlanta, Miami, Portland, Chicago, ou encore la capitale Washington. Les gouverneurs des Etats concernés ont fait appel à la Garde nationale et, pour certains, décrété un couvre-feu.

Samedi soir, la tension est montée d’un cran dans le quartier de Brooklyn à New York. Deux voitures de police encerclées par des manifestants et qui essuyaient des jets de projectiles ont foncé sur la foule, projetant plusieurs personnes au sol. Captées par des personnes présentes sur les lieux, des images de la scène ont été postées sur Twitter.

Une enquête ouverte

Le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, a déclaré qu’une enquête avait été ouverte après l’incident, selon CNN. S’il a trouvé la vidéo « troublante », le maire n’a toutefois pas voulu accabler les agents en cause. Il a expliqué que c’est parce qu’ils étaient encerclés que les policiers au volant des deux véhicules avaient cherché à s’enfuir. Dénonçant la « violence inacceptable » d’une petite proportion de manifestants, l’édile a défendu les deux officiers de police, déclarant que « le NYPD [la police de New York] a agi de manière appropriée ».

Un incident et une réaction qui ont ulcéré Alexandria Ocasio-Cortez, élue démocrate de New York au Congrès américain. « Vos commentaires ce soir étaient inacceptables, a-t-elle tweeté à l’adresse de Bill de Blasio. En tant que maire, les services de police sont sous votre direction. Ce moment exige leadership et responsabilité de chacun de nous. Défendre et trouver des excuses au NYPD qui fonce avec des SUV sur la foule était une erreur. Arrangez ça. Désescalade ».

Au lendemain des faits, on ignore pour l’heure s’il y a eu des blessés.