Tunisie : Six hommes sont morts après avoir bu de l’alcool frelaté, à la fin du ramadan

INTOXICATIONS Ils auraient consommé un dérivé du méthanol, ou fait une overdose d’un autre type d’alcool non alimentaire mélangé à de l’eau

20 Minutes avec agences

— 

Illustration: Une bouteille d'alcool frelaté.
Illustration: Une bouteille d'alcool frelaté. — Petr Sva/AP/SIPA

Six Tunisiens ont trouvé la mort et 14 autres sont actuellement en réanimation après avoir consommé de l’alcool frelaté au lendemain de la fête musulmane de l’Aïd el-Fitr, a indiqué ce mardi un responsable de la Santé. Au total, 39 hommes âgés de 22 à 60 ans ont été intoxiqués dans une région rurale proche de Kairouan, a indiqué le directeur des services de Santé de cette ville conservatrice, Hamdi Hadhri.

Ils auraient consommé un dérivé du méthanol, ou fait une overdose d’un autre type d’alcool non alimentaire mélangé à de l’eau, a-t-il ajouté, précisant que des tests étaient en cours. Deux fournisseurs ont été arrêtés, a indiqué le gouverneur de la région, Mohamed Bourguiba.

Quatorze personnes hospitalisées

De l’alcool frelaté est parfois consommé en Tunisie dans des milieux pauvres, car il est moins cher que la bière ou le vin. Parmi les six personnes décédées se trouvent trois frères, ont pour leur part rapporté des médias locaux.

Les 14 personnes hospitalisées ont été transférées dans divers services de réanimation du pays. L’incident a eu lieu immédiatement après la fin du mois sacré de ramadan, durant lequel les points de vente d’alcool officiels sont fermés, et l’interdit religieux de boire est observé plus strictement que d’habitude.