Etats-Unis : La police demande au riche quartier d’Hollywood de modérer ses fêtes nocturnes

BRUIT Normalement le secteur est encore confiné à cause de la crise sanitaire, mais les restrictions sont moins fortes

20 Minutes avec AFP

— 

Hollywood pendant le confinement.
Hollywood pendant le confinement. — APU GOMES / AFP

Les autorités de Los Angeles ont demandé mardi aux résidents du quartier chic de Hollywood Hills de modérer leurs fêtes à domicile, devenues un « problème majeur » selon la police pendant la pandémie mondiale de coronavirus. La police et le bureau du procureur ont diffusé mardi une vidéo avertissant que des mesures seront prises pour faire face aux grands rassemblements, qui sont interdits dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie Covid-19.

C’est un « problème majeur » à cause de la musique forte, « les gens qui hurlent (…) à trois heures du matin », et la congestion du trafic dans des rues étroites, avance un policier. « L’état ivresse sur la voie publique et le fait d’uriner dans les rues sont également un problème que nous constatons », explique aussi un officier dans la vidéo. « Si vous pouvez éviter ces situations, alors vous pouvez vous éviter une visite à votre agence de police locale au milieu de la nuit ».

« Cela prend beaucoup de temps aux policiers »

Un autre policier a exhorté les habitants du quartier chic de la colline d’appeler la police en cas de poursuite d’une fête et de prendre des photos et des vidéos à partager avec les autorités. « Si la police est appelée sur le lieu d’une fête, il y aura des conséquences », a averti Ethan Weaver, du bureau du procureur de la ville. Il a menacé de poursuites judiciaires et de sanctions pouvant aller jusqu’à six mois de prison.

Le commissariat de Hollywood a reçu 49 appels liés à des fêtes la semaine dernière, a dit le capitaine Steve Lurie au journal Los Angeles Times, soit 15 à 20 % de plus que la normale d’un week-end de vacances. « Cela prend beaucoup de temps aux policiers », a-t-il déploré. Le confinement a commencé en mars à Los Angeles, lorsque l’épidémie s’est répandue dans tout le pays. La ville a assoupli ce confinement, mais les bars et restaurants restent fermés.

Le quartier de Hollywood Hills, qui abrite des célébrités et des jeunes millionnaires, a déjà causé des problèmes ces dernières années. En février, les autorités locales ont interdit les animaux exotiques dans les fêtes du quartiers, et de toute la ville, à des fins de divertissement, à la suite de nombreuses plaintes de voisins concernant le bruit et l’attroupement.