Australie : Le « StopCovid » du pays a identifié un seul cas malgré les millions de téléchargements

DETECTION À ce jour, l’appli de traçage numérique n’a recensé qu’un seul « cas contact », à savoir une personne potentiellement contaminée par le coronavirus

20 Minutes avec agence

— 

L'appli de tracking numérique StopCovid.
L'appli de tracking numérique StopCovid. — Mathieu Pattier

Les pays du monde entier développent des applications de traçage numérique. Censées endiguer l’épidémie de Covid-19, ces applis ne tiennent pas forcément leurs promesses. En Australie, l’application COVIDSafe, lancée fin avril n’a recensé pour l’heure qu’un seul cas contact malgré six millions de téléchargements comptabilisés, rapporte BFMTV qui cite également le Guardian.

Une appli inefficace ?

Le principe de ces applications repose sur le fait d’avertir l’utilisateur de la présence à proximité d’un cas contact, c’est-à-dire une personne potentiellement contaminée par le virus. Pour cela, COVIDSafe s’appuie sur la technologie Bluetooth et le système de localisation de votre smartphone.

Présentée dans un premier temps comme une solution de premier choix par le gouvernement australien, l’appli de traçage peine à porter ses fruits. Aujourd’hui, les autorités semblent revoir leurs ambitions à la baisse. Les campagnes de promotion de l’appli, diffusées à la télévision, à la radio ou sur Internet, se font plus rares.

Un outil devenu « complémentaire »

Aujourd’hui, COVIDSafe est considéré comme un simple outil de complément au traçage manuel du coronavirus. Ce traçage est effectué « par des brigades sanitaires pour repérer, par le biais de données de santé et de questionnaires, les potentielles contaminations », résume BFMTV.

En France, le projet contesté d’application de traçage numérique « StopCovid » est toujours confronté à d’importants défis techniques. .