Traité militaire international « Ciel ouvert » : Réunion d’urgence à l’Otan ce vendredi après la décision américaine

DIPLOMATIE Donald Trump accuse la Russie de ne pas respecter ce traité qui vérifie les mouvements militaires et les mesures de limitation des armements des pays signataires

20 Minutes avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump, à la Maison-Blanche, le 11 mai 2020.
Le président américain Donald Trump, à la Maison-Blanche, le 11 mai 2020. — Alex Brandon/AP/SIPA

Vers des nouvelles tensions entre les États-Unis et  Russie. Les ambassadeurs des pays membres de l’Otan ont été convoqués ce vendredi pour une réunion d’urgence après l’annonce du retrait américain du traité « Ciel ouvert » (Open Sky en anglais) à cause de sa violation par la Russie, a-t-on appris jeudi de source diplomatie.

« La réunion a été convoquée vendredi après-midi » pour analyser les conséquences de la décision annoncée par le président Donald Trump. « La Russie n’a pas respecté le traité », a déclaré le président américain. « Donc tant qu’ils ne le respecteront pas, nous nous retirerons », a-t-il ajouté.

« Le retrait des Etats-Unis devrait être effectif dans six mois », a-t-on précisé de même source.

La porte des négociations ouverte

« Ciel ouvert » (Open Skies en anglais), signé par 35 pays, permet de vérifier les mouvements militaires et les mesures de limitation des armements des pays signataires au moyen de vols de surveillance

Donald Trump n’a pas fermé la porte à une renégociation de l’accord. « Je pense que ce qui va se passer, c’est que nous allons nous retirer et ils vont revenir et demander à négocier un accord », a-t-il assuré. « Nous avons eu de très bonnes relations récemment avec la Russie ».

« Difficultés d’application du traité »

La décision américaine est critiquée au sein de l’Alliance « Tous les alliés avaient demandé aux Etats-Unis de rester partie à ce traité », a-t-on expliqué de source diplomatique.

L’Allemagne a appelé jeudi les Etats-Unis à « reconsidérer » leur décision de se retirer du traité international Open Sky (Ciel Ouvert). Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères allemand Heiko Maas a également demandé à la Russie de respecter pleinement ses obligations. « Avec nos partenaires, nous allons nous investir pour que le gouvernement américain reconsidère sa décision », a déclaré Heiko Maas, relevant que la France, la Pologne et le Royaume-Uni avaient « à plusieurs reprises » expliqué à Washington que les « difficultés d’application du traité du côté de la Russie ces dernières années » ne « justifiaient pas » un retrait.

Le président américain a déjà retiré les Etats-Unis du traité sur le programme nucléaire iranien et du traité INF sur les missiles terrestres de moyenne portée.