Coronavirus en Inde : Quatorze travailleurs migrants écrasés par un train alors qu’ils tentaient de rentrer chez eux pendant le confinement

CONFINEMENT Le terrible accident s’est produit dans l’État du Maharashtra, dans l’ouest de l’Inde

20 Minutes avec AFP

— 

Une gare indienne (ici Kokalta) pendant la crise du coronavirus.
Une gare indienne (ici Kokalta) pendant la crise du coronavirus. — D.Sarkar/AFP

Terrible drame consécutif au confinement. Quatorze travailleurs migrants sont morts écrasés par un train dans l’ouest de l'Inde alors qu’ils dormaient sur les rails au cours de leur retour chez eux, ont annoncé vendredi les autorités locales. Des dizaines de millions d’Indiens ont perdu leur emploi en raison du confinement en place depuis fin mars dans le pays d’Asie du Sud pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

L’arrêt de l’activité a entraîné un exode de migrants des grandes villes indiennes vers leurs villages d’origine, malgré l’absence de moyens de transports publics et la fermeture des frontières entre les États.

Ils rentraient chez eux à pied

« Les travailleurs migrants étaient en train de marcher pour rentrer chez eux (dans l’État du Madhya Pradesh) lorsqu’ils ont décidé de se reposer sur une voie ferrée. Un train de fret les a percutés au petit matin », a déclaré S.S. Sutale, un responsable de la police locale de la région d’Aurangabad, dans l’État du Maharashtra.

Trois autres migrants sont sortis de l’accident blessés mais vivants. Les trains de passagers ne circulent plus en Inde depuis fin mars, mais le transport du fret reste autorisé sur le réseau ferroviaire. « Après avoir aperçu des travailleurs sur la voie, le pilote de locomotive d’un train de fret a tenté d’arrêter le train mais les a percutés entre les stations Badnapur et Karmad », a indiqué le ministère des chemins de fer.

Des trains spéciaux pour les migrants

Les États indiens ont récemment mis en place des trains spéciaux pour ramener des migrants bloqués loin de leur foyer familial. Mais parfois incapables de payer le billet, certains d’entre eux continuent de tenter de rentrer chez eux à pied, marchant parfois des centaines de kilomètres.

L’Inde a enregistré à la date de vendredi 1.886 morts pour 56.342 cas confirmés de Covid-19.