Coronavirus: Plus de 75.000 morts aux Etats-Unis

LIVE Revivez avec nous les derniers événements liés à l'épidémie de coronavirus

M.A., R.G.-V. et L.Br.

— 

Coronavirus hôpital
Coronavirus hôpital — SIPA

L’ESSENTIEL

  • L’épidémie de Covid-19 a causé en France la mort de 178 personnes en 24 heures, portant le total à 25.987 morts au moins depuis le 1er mars, a indiqué ce jeudi soir la Direction générale de la santé.
  • Edouard Philippe a présenté, ce jeudi, les modalités du plan de déconfinement qui débute lundi 11 mai. Dans les quatre régions classées en rouge (Ile-de-France, Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Grand-Est), le déconfinement sera plus strict. Seuls les déplacements de plus de 100 km nécessiteront une attestation et le port du masque sera obligatoire dans les transports publics.
  • Aux Etats-Unis, plus de 2.000 personnes sont décédées en 24 heures. A New York, épicentre de l’épidémie, le nombre de morts a fortement baissé, mais d’autres foyers sont apparus, comme la région de la capitale Washington.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce Live est maintenant terminé. Merci d’avoir suivi avec nous les derniers développements de la crise sanitaire mondiale. Bonne journée

3h40: Près de 2.500 décès supplémentaires en 24 heures aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont déploré jeudi 2.448 décès supplémentaires du coronavirus en 24 heures, portant le bilan total de l'épidémie dans le pays à plus de 75.500 morts, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Les Etats-Unis comptent par ailleurs plus de 1,25 million de cas officiellement diagnostiqués (+27.300 en 24h). Quelque 195.000 personnes sont déclarées guéries. Plus de 8,1 millions de tests de dépistage ont été réalisés dans le pays, de même source.

2h10: Voici les masques "MAGA"

C'est Brad Parscale, le directeur de la campagne de Donald Trump, qui le porte.

 

1h45 : Un entraîneur évoque une reprise du championnat le 20 juin en Espagne

L’entraîneur de Leganes, Javier Aguirre, a affirmé jeudi que le championnat espagnol reprendrait le 20 juin pour terminer fin juillet, tandis que la Ligue refusait de confirmer ces dates. Le technicien mexicain a déclaré à un quotidien sportif de son pays, Marca Claro, qu’il avait été informé de ce calendrier après deux mois d’arrêt dus à l’épidémie de coronavirus.

« Nous avons déjà une date de reprise du championnat : le 20 nous reprenons la Liga et en cinq semaines nous terminons, officiellement le 26 juillet », a-t-il expliqué. Il a ajouté que les rencontres des 11 dernières journées auraient lieu au rythme de deux par semaine : le samedi et dimanche, et le mercredi et jeudi.

« La Ligue vient de m’informer officiellement et j’en suis très content parce que nous avons déjà programmé les entraînements. Nous commençons dès demain (vendredi), heureusement les tests ont été concluants », a-t-il ajouté. La Ligue espagnole de football n’a pas communiqué sur ce calendrier, affirmant se concentrer sur l’organisation de la reprise des entraînements.

1h10: Le Brésil face à un risque «d'effondrement» de son économie, selon un ministre

Le Brésil pourrait être confronté dans un mois à un «effondrement de (son) économie», avec des pénuries alimentaires, et à une «désintégration» sociale, a averti jeudi le ministre de l'Economie Paulo Guedes, à quelques semaines du pic du coronavirus. «L'alerte est sérieuse», a dit le ministre: jusqu'ici «le peuple a de l'argent en main», mais «d'ici à 30 jours il se pourrait que les choses commencent à manquer sur les étagères (des magasins), que la production soit désorganisée et qu'on entre dans un système non seulement d'effondrement de l'économie mais de désintégration sociale», a-t-il prévenu.

Le Brésil voit sa courbe de contamination du Covid-19 progresser à un rythme très inquiétant, et a dépassé jeudi soir les 135.000 cas, avec 9.146 décès. Ces chiffres sont en outre largement sous-estimés, selon la communauté scientifique. Dans de grandes villes comme Sao Paulo, Rio, Recife, ou Manaus en Amazonie, les unités de soins intensifs des hôpitaux sont déjà quasi saturées.

23h50 : Premier décès d’un migrant en détention du Covid-19 aux Etats-Unis

La police de l’immigration américaine a fait état jeudi du premier décès d’un migrant sans-papiers des suites du Covid-19 dans l’un de ses centres de détention, qualifiés de « pièges mortels » par des militants des droits humains. Il s’agit d’un homme de 57 ans, Carlos Escobar-Mejia, originaire du Salvador et entré illégalement aux Etats-Unis en 1980, a indiqué la police de l’immigration (ICE) dans un communiqué. Il avait été arrêté en janvier et était détenu au centre d’Otay Mesa, dans le comté de San Diego. Carlos Escobar-Mejia avait été hospitalisé le 24 avril après avoir manifesté des symptômes du Covid-19 et avoir été testé positif à cette maladie. Son décès est survenu mercredi matin à l’hôpital, souligne l’ICE.

C’est le premier décès lié au nouveau coronavirus connu à ce jour dans les centres de détention pour migrants aux Etats-Unis, où 705 cas sont officiellement recensés, dont 132 pour le seul centre d’Otay Mesa, géré par un opérateur privé sous contrat.

23h30: La saison Indycar commencera le 6 juin sans public

L'IndyCar a confirmé jeudi que sa saison 2020 débuterait le 6 juin sur le circuit Texas Motor Speedway pour une course nocturne sans public, en raison de la pandémie de coronavirus. La saison d'IndyCar aurait dû commencer le 15 mars à St. Petersburg en Floride mais la course avait dû être reportée, comme d'ailleurs les 500 Miles d'Indianapolis, le rendez-vous majeur de la saison, prévu le 24 mai mais repoussé au 23 août. Pour l'ouverture de la saison au Texas, le Grand Prix de Fort Worth a été raccourci et se jouera en 200 tours d'ovale de 2,32km, contre 248 tours auparavant prévus.

23h05 : L’Assemblée vote une précision de la législation sur la responsabilité des décideurs

Au moment où certains maires craignent d’être mis en cause en cas de transmission du coronavirus dans les écoles, l’Assemblée s’est prononcée jeudi soir en faveur d’une précision de la législation sur la responsabilité pénale des décideurs publics comme privés, mais a supprimé un aménagement plus large voulu par le Sénat.

Comme prévu, le débat a été long et âpre au Palais Bourbon, l’opposition comme la majorité se reprochant mutuellement de tenter d’installer une « impunité » pour les décideurs. Dans le cadre du projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire, les députés ont voté pour que le juge tienne compte « en cas de catastrophe sanitaire, de l’état des connaissances scientifiques au moment des faits ».

Selon la Garde des Sceaux Nicole Belloubet et les députés de la majorité, il ne s’agit que d’une précision qui correspond à la jurisprudence actuelle, puisque le juge « apprécie toujours la situation in concreto, au cas par cas ». Dans l’opposition, plusieurs députés à droite comme à gauche ont jugé sans intérêt cette modification et réclamé de s’en tenir à la législation en cours, la loi Fauchon de 2000.

22h40 : Le Covid pourrait faire entre 83.000 et 190.000 morts en Afrique, selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé jeudi que « 83.000 à 190.000 personnes en Afrique pourraient mourir du COVID-19 et 29 à 44 millions pourraient être infectées au cours de la première année ».

Tel serait le bilan de la pandémie « si les mesures de confinement échouent, selon une nouvelle étude du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique », indique un communiqué reçu par l’AFP à Brazzaville, siège régional de l’organisation. « Cette recherche, qui s’appuie sur la modélisation, porte sur 47 pays de la région africaine de l’OMS, soit une population totale d’un milliard d’habitants », précise l’OMS. L’Afrique est pour le moment le continent le moins touché avec l’Océanie, avec 53.334 cas dont 2.065 morts, d’après le décompte de l’AFP.

22h25 : Uber triple ses pertes à 3 milliards de dollars au dernier trimestre

Uber a perdu 2,9 milliards de dollars au premier trimestre, soit quasiment le triple d’il y a un an, à cause de la pandémie de Covid-19 qui a « durement frappé » la réservation de voitures avec chauffeur, selon les mots du patron Dara Khosrowshahi. Par contraste, son service de livraisons de repas à domicile profite du « Grand confinement », avec un chiffre d’affaires en hausse de 53 % à 819 millions, une portion encore maigre des 3,5 milliards de recettes accumulées en tout.

22h10 : Lyon annonce deux actions en justice contre l’arrêt de la Ligue 1

Le président de Lyon, Jean-Michel Aulas a annoncé jeudi avoir intenté deux actions en justice après l’arrêt de la saison de Ligue 1 en raison de la pandémie de coronavirus. « Nous avons beaucoup hésité à le faire. Le conseil d’administration d’OL Groupe a pris la décision ce matin (jeudi) de déposer deux recours », a-t-il confié sur la chaîne l’Equipe.

L’OL est classé 7e du championnat et pourrait ne pas participer à une coupe d'Europe la saison prochaine sauf s’il venait à gagner la coupe de la Ligue pour laquelle il doit jouer la finale contre le PSG, voire gagner la Ligue des Champions (Lyon a gagné son 8e de finale aller contre la Juventus, le retour pourrait se disputer le 8 août). « Le football français n’est pas sûr de se remettre de cet arrêt prématuré », a par ailleurs estimé Jean-Michel Aulas. « Car rien ne méritait que l’on prenne une décision pareille ».

22h05 : Le Covid-19 est-il aussi une MST ?

Une équipe de chercheurs chinois a constaté que le sperme de plusieurs personnes ayant contracté le Covid-19 était positif au virus, y compris chez des patients en rémission, selon une étude publiée jeudi par la revue scientifique américaine Journal of American Medical Association.

L’étude a été réalisée par ces chercheurs de Pékin sur 38 hommes passés par l’hôpital de Shangqiu, dans la province du Henan (nord-est). Six de ces patients ont vu leur sperme testé positif, soit 16 %, dont deux qui avaient passé la phase aiguë de la maladie et étaient considérés comme en rémission.

Les auteurs soulignent que la portée de l’étude est « limitée par la faible taille de l’échantillon » testé et que d’autres études seront nécessaires pour mieux comprendre la durée de vie du virus dans le sperme et les conditions de sa transmission.

21h50 : Une cargaison de masques destinés à des mairies d’Ile-de-France braquée en Espagne

Une cargaison de 200.000 masques en tissu destinés à plusieurs communes d’Ile-de-France a été volée à son transporteur jeudi sur une aire d’autoroute en Espagne, a-t-on appris auprès de l’entreprise et des mairies.

« Le chauffeur s’est fait braquer sur une aire de repos, c’est encore très flou », a déclaré à l’AFP l’entreprise, Sissi et Cie, spécialisée dans l’import-export de textile. En provenance du Portugal, sa livraison, d’une valeur de 400.000 euros, était destinée aux villes de Bobigny, Bondy, Montreuil (Seine-Saint-Denis), Nozay (Essonne), Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), Chelles (Seine-et-Marne) et Us-en-Vexin (Val-d’Oise), a-t-elle précisé. « C’est honteux et dramatique », a réagi l’entreprise, qui a déjà livré plusieurs collectivités depuis le 30 avril, sous escorte de la police ou de la gendarmerie.

21h40: Plus de 10.000 morts en Asie

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a tué plus de 10.000 personnes en Asie, dont un peu moins de la moitié en Chine, où a débuté l'épidémie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi.

Avec un total de 10.001 morts (pour 269.025 cas), l'Asie est loin de l'Europe (151.576 décès) et des Etats-Unis et du Canada (79.328 à eux deux), les plus durement touchés par la pandémie de Covid-19. Celle-ci a tué 266.919 personnes dans le monde. La Chine (4.633 décès), qui n'a recensé qu'un nouveau mort depuis trois semaines, l'Inde (1.783) et l'Indonésie (930) sont les pays asiatiques les plus atteints.

21h35 : Déconfiner les départements rouges, « de la pure folie » pour le président du Bas-Rhin

« Le gouvernement annonce ce jeudi après-midi vouloir maintenir le déconfinement des départements rouges. C’est de la pure folie ! », a lancé Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin, qui réclame une stratégie de déconfinement « différenciée » et « adaptée au contexte » en Alsace.

Il cite une étude épidémiologique dont « les résultats sont terribles » en cas de déconfinement, même avec les précautions des masques, des tests et des gestes barrière. « Cette étude démontre que le risque absolu est de subir une nouvelle catastrophe sanitaire avec de nouveaux morts. Seules de strictes règles sanitaires d’accompagnement adaptées aux territoires pourront être les garde-fous de la pandémie », s’alarme Frédéric Bierry.

« Ici en Alsace, première région frappée de plein fouet par l’épidémie du coronavirus, nous ne sommes clairement pas prêts à subir la violence d’une seconde vague », insiste-t-il, ajoutant que « la situation sanitaire alsacienne est hautement précaire ». Le président du conseil départemental du Bas-Rhin estime donc « inconcevable » un « déconfinement aveugle uniforme où la différence entre zones rouges et vertes est aussi épaisse qu’une feuille de papier à cigarettes ».

21h30 : Trois joueurs positifs à la Fiorentina

Trois joueurs et trois membres de l’encadrement de la Fiorentina ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé jeudi le club, alors que les pensionnaires de la Serie A retrouvent le chemin de l’entraînement individuel cette semaine.

« Après des analyses en laboratoire conduites mercredi après-midi, la Fiorentina annonce que trois athlètes et trois membres de l’encadrement technique/sanitaire sont positifs au Covid-19. Le club a procédé, conformément au protocole, à l’isolement des personnes concernées », écrit le club toscan. Les trois joueurs en question --Patrick Cutrone, German Pezzella et Dusan Vlahovic-- avaient déjà été testés positifs au Covid-19 en mars, mais avaient depuis été jugés guéris.

21h25 : 72 décès dus au coronavirus chez les évangéliques en France, dont 31 au sein de Porte Ouverte chrétienne de Mulhouse

Ce fut l’un des premiers foyers en France. Le Conseil national des évangéliques de France (Cnef) affirme avoir recensé 72 décès dus au coronavirus au sein du mouvement évangélique, dont 31 parmis l’église Porte ouverte chrétienne à Mulhouse (Haut-Rhin), selon un recensement interne dans leurs communautés. Le Cnef, qui a envoyé un questionnaire auprès de quelque 2.500 églises évangéliques, a obtenu 580 réponses, selon ce recensement transmis à la presse.

Parmi ces 580 églises, « 31 % disent avoir été touchées » par des malades du Coronavirus. Au total 72 décès sont recensés, dont 31 au sein de la seule église Porte Ouverte chrétienne de Mulhouse, a précisé le Cnef à l’AFP.

21h15 : Polémique autour de 73 saisonniers bulgares refoulés à Roissy

Soixante-treize ressortissants bulgares, qui avaient atterri mardi à l’aéroport de Roissy pour venir travailler notamment dans le maraîchage, ont été refoulés jeudi, dénoncent les défenseurs des migrants.

Ces 73 Bulgares, ressortissants de l’UE, ont été « refoulés en violation de la protection de la santé et des droits fondamentaux », a explique à l’AFP Laure Palun, directrice de l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé).

Ils avaient une attestation de travail en France, prouvant qu’ils avaient été recrutés par des entreprises pour travailler dans le maraîchage ou le BTP comme saisonniers, poursuit Laure Palun, qui s’est rendue sur place. Selon elle cette décision est « contradictoire » avec les dérogations énoncées le jour même par le ministre de l’Intérieur.

21h10: La justice ordonne la fermeture provisoire de Renault à Sandouvile

La justice a contraint jeudi Renault à fermer son usine de Sandouville (Seine-maritime), en raison de mesures de protections jugées insuffisantes face au Covid-19 mais le groupe automobile français annonce qu'il va faire appel.

Saisi par la CGT, le tribunal judiciaire du Havre condamne en référé Renault «à suspendre la reprise de la production» car celle-ci ne «permet pas d'assurer (...) la sécurité des travailleurs de l'usine face au risque lié au Covid-19», selon l'ordonnance de référé révélée par le média normand Le Poulpe, dont l'AFP a également eu une copie.

L'usine, qui compte 1.848 collaborateurs, avait repris partiellement son activité le 28 avril après l'avoir arrêtée le 16 mars à cause de l'épidémie. Elle a été arrêtée jeudi après-midi jusqu'à nouvel ordre, selon la direction.

20h55 : L’état d’urgence sanitaire est-il légal ? Macron saisit le Conseil constitutionnel pour s’en assurer

Emmanuel Macron a décidé, ce jeudi, de saisir le Conseil constitutionnel sur la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, juste après l’adoption du projet de loi par le Parlement. Et ce, afin de s’assurer de la constitutionnalité du texte, avance l’entourage du chef de l’Etat. Le projet de loi prévoit notamment un suivi des malades du coronavirus, et la possibilité d’une mise en quarantaine ou en isolement à l’arrivée sur le territoire national dans certains cas.

20h36 : Amazon va prolonger la suspension de ses activités en France jusqu’au 13 mai

Amazon a annoncé jeudi vouloir prolonger jusqu’au 13 mai inclus la suspension de l’activité de ses centres de distribution en France, après une décision de justice lui imposant d’évaluer les risques liés à l’épidémie de Covid-19.

Le géant américain de la logistique, qui proposera cette prolongation lors d’un comité social et économique central du groupe vendredi, a également annoncé se pourvoir en cassation pour « contester la décision de la cour d’appel de Versailles » du 24 avril donnant raison aux syndicats.

20h30 : Mayotte a « besoin des mesures déployées en Alsace il y a deux mois »

Mayotte, « à contre-temps » de la métropole qui va entamer son déconfinement, « a besoin des mesures déployées en Alsace il y a deux mois » pour lutter contre le coronavirus, a souligné la directrice de l’ARS et ancienne ministre, Dominique Voynet. Le Premier ministre Edouard Philippe, qui avait déjà annoncé le report du déconfinement pour ce département d’Outre-mer où le virus circule activement, a indiqué jeudi qu’il devrait faire l’objet « d’une vigilance particulière ».

Selon Dominique Voynet, « depuis le discours d’Emmanuel Macron » amorçant le déconfinement et « depuis le début du ramadan », le confinement n’est presque plus respecté dans l’île, où 82 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. « Tous les deux ou trois jours, il y a un doublement du nombre de cas », dû en partie à l’augmentation des tests menés par l’ARS, a-t-elle expliqué. « On constate une augmentation des tests positifs », qui avoisinent « les 30 % à 45 % par jour », c’est-à-dire quasiment un test sur deux positif.

20h25 : Mais au fait, c’est quoi un motif impérieux ?

Pour se déplacer à plus de 100 kilomètres de son domicile, à compter du 11 mai, il faudra justifier d’un « motif impérieux », ont confirmé ce jeudi Edouard Philippe et Christophe Castaner. Un terme encore un peu flou que vous explique notre journaliste Romarik Le Dourneuf dans cet article.

20h10 : Le Mont-Saint-Michel entame son déconfinement

Le Mont-Saint-Michel a annoncé une « reprise d’activité effective » dès lundi, dans le cadre du déconfinement progressif confirmé jeudi par le gouvernement, qui prévoit la réouverture des commerces et hôtels, mais l’accès à l’abbaye restera fermé. Les mesures prévoient notamment « un sens unique de circulation dans le village du Mont, afin d’éviter les croisements de personnes qui montent ou descendent », précise l’établissement public du Mont-Saint-Michel dans un communiqué.

Pour « éviter au maximum les croisements », les visiteurs seront « invités dès leur arrivée sur le parking à rejoindre le Mont via un circuit piéton aller spécifique » avec un « fléchage adapté » et « la police municipale veillera au respect de ces nouveaux circuits par les visiteurs », est-il précisé. Le Mont restera accessible 24h/24 par navette, via son service de transport, mais « dans le respect des directives ministérielles, la capacité d’accueil dans les navettes Transdev sera réduite » et « le port du masque sera obligatoire pour tous à bord ». Sur le rocher, l’abbaye restera fermée, tandis que « les différents commerces rouvriront progressivement ».

20h07 : Magasins, parc, musée… Où pourrez-vous aller à partir du 11 mai ?

Parce que c’est pas hyper simple de s’y retrouver, notre journaliste Delphine Bancaud a fait le point et vous donne toutes les réponses juste ici.

19h58 : Déconfinement aussi pour les tout-petits

Masques obligatoires pour les professionnels et groupes de 10 enfants maximum : le gouvernement a détaillé, ce jeudi dans un « guide ministériel », les conditions de réouverture des crèches à partir de lundi, reconnaissant que tous les bambins n’auront pas droit à une place.

Ce guide détaille les précautions sanitaires nécessaires au fonctionnement des structures d’accueil – avec notamment des conseils pratiques en matière de nettoyage, d’aération quotidienne des locaux, ou de distance à maintenir entre les enfants pendant leur repas ou leur sieste. Seront prioritaires les enfants des soignants, des personnels des maisons de retraite et de la protection de l’enfance. Puis les enfants des enseignants, des couples bi-actifs où au moins l’un des deux parents ne peut pas télétravailler, et des familles monoparentales.

19h52 : 25.987 personnes sont mortes en France depuis le 1er mars, dont 178 en 24 heures

Depuis le 1er mars, 25.987 personnes sont décédées du coronavirus, dont 16.386 décès dans les hôpitaux et 9.601 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux, selon le dernier bilan de la direction générale de la Santé, publié ce jeudi soir.

23.208 personnes sont hospitalisées pour une infection Covid-19 et 728 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 2.961 malades se trouvent en réanimation, dont 99 nouveaux cas graves en 24 heures. Le solde reste négatif en réanimation, avec 186 malades de COVID-19 en moins. ​

19h39 : Si vous avez loupé la présentation du plan de déconfinement, la voici

 

19h30 : Le déconfinement, une « bonne nouvelle » pour Marine Le Pen

Interrogée par Franceinfo sur la présentation des modalités de déconfinement par Edouard Philippe, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a estimé que c'« est une bonne nouvelle » mais que « le gouvernement reste toujours extrêmement flou ». Elle a néanmoins regretté que le port obligatoire du masque n’ait pas été rendu obligatoire « dans l’espace public ».

19h07 : Les Bretons, champions de la détection

La Bretagne, qui a pourtant connu deux « clusters », est l’une des régions les moins touchées par la mortalité due au coronavirus en raison de « la précocité de la détection » de ces deux foyers épidémiques, ont souligné jeudi des médecins.

« Les leçons que l’on peut retenir concernant le contrôle rapide des quelques clusters qu’on a eus en Bretagne est l’importance de la précocité de la détection », a affirmé Pierre Tattevin, chef de service des maladies infectieuses au CHU de Rennes lors d’une conférence de presse. Début mars, un foyer épidémique («cluster ») a été découvert dans le Morbihan autour de Crac’h. Un second a été identifié à Bruz, près de Rennes, conduisant la préfecture à prendre un arrêté la classant « zone de circulation active du virus », avec des mesures immédiates « applicables à la seule commune ».

19h04 : Vous aviez pris des places pour Roland-Garros ?

Roland-Garros, repoussé du printemps à l’automne en raison de la pandémie de coronavirus, va « rembourser tous les billets déjà achetés », annonce la Fédération française de tennis (FFT) jeudi. Initialement prévu du 24 mai au 7 juin, le Grand Chelem parisien est reporté à ce stade fin septembre-début octobre, probablement du 27 septembre au 11 octobre.

La FFT, qui organise le tournoi, dans un message envoyé à toutes les personnes qui avaient acheté des places pour l’édition 2020 avant l’annonce de son report. « En attendant d’en avoir dessiné tous les contours, la Fédération française de tennis a pris la décision d’annuler et de rembourser tous les billets déjà achetés », complète-t-elle, sans pour l’instant donner de précision sur les « nouvelles modalités liées à la billetterie ».

18h56 : Aucune application de traçage dans le monde n’est complètement sécurisée

Toutes les applications de suivi du Covid-19 lancées dans le monde présentent des failles de sécurité « plus ou moins critiques », estime l’expert en sécurité mobile Pradeo qui a classé 30 applications déjà en service dans une étude publiée jeudi.

Plus de la moitié de ces applications gouvernementales ou soutenues par des organismes publics portent atteinte à la vie privée et 3 figurent en tête de palmarès avec le pire score possible (3/3) à la fois sur la sécurité et sur la confidentialité : celles de la Turquie (koronaonlem.saglik.gov.tr), du Royaume-Uni (covid.joinzoe.com) et des Etats-Unis (howwefeel.org).

Ces applications proposées sont « clairement problématiques », selon l’équipe de recherche. Les applications les plus sécurisées et garantissant le mieux la confidentialité de l’usager sont pour l’instant celles développées en Allemagne – disponible uniquement sur montre connectée pour collecter les données de santé comme le pouls ou le sommeil –, au Brésil et en Israël.

18h50 : La RATP voit rouge

Le syndicat CGT de la RATP a dénoncé jeudi l’attribution, à partir de lundi, « aux agents RATP chargés du contrôle (d')un autre rôle en les associant à un filtrage des individus » autorisés à emprunter les transports de la RATP aux heures de pointe.

« Pour la CGT-RATP, cette mesure est inacceptable » et la crise sanitaire « ne peut pas être un prétexte à attribuer » ce nouveau rôle aux contrôleurs, proteste le syndicat dans un communiqué. La CGT-RATP voit une « nouvelle étape franchie contre les libertés individuelles » dans la nécessité d’une attestation de l’employeur pour utiliser les transports en commun en Ile-de-France aux heures de pointe. « Dans cette nouvelle mesure, nous ne sommes plus dans notre mission » de service public, juge le syndicat.

18h45 : Vos masques et équipements de protection sont-ils conformes ?

La Direction générale des finances publiques (DGFip) a procédé à plus de 500 contrôles d’honorabilité de fournisseurs de masques et autres équipements de protection à la demande de collectivités, d’Ehpad, d’hôpitaux ou de l’État, a indiqué jeudi son directeur général Jérôme Fournel.

« Il y a beaucoup de commandes qui se font, de masques, de gels, etc. et malheureusement on rencontre (…) des gens qui ne sont pas nécessairement des gens bien intentionnés », a affirmé Jérôme Fournel lors d’une audition devant la commission des Finances du Sénat. « On a développé une réponse de contrôle sur demande (…) pour faire en sorte d’être capable d’apporter dans des temps très courts des éléments d’appréciation face à des fournisseurs qui pourraient se révéler problématiques », a-t-il ajouté. La DGFip a ainsi répondu à plus de 500 demandes à la fin avril.

18h36 : La plus célèbre avenue du monde va reprendre vie

Le spectaculaire vide de l’une des plus célèbres artères commerçantes de la planète va enfin prendre fin lundi 11 mai. Après huit semaines de fermeture, plus de la moitié des enseignes des Champs-Élysées ont décidé d’ouvrir de façon coordonnée, du lundi au samedi de 11 h à 19 h, et le dimanche entre 11 h et 18 h. La totalité des commerces de détail reprendra du service dans les deux prochaines semaines.

18 h 12 : Un hôpital de Colmar évoque de possibles cas dès la mi-novembre

L’hôpital privé Albert-Schweitzer de Colmar considère a posteriori avoir reçu des patients avec des signes typiques du Covid-19 dès le mois de novembre, selon une étude rétrospective menée sur les scanners thoraciques réalisés par l’établissement, qui nécessiterait toutefois une confirmation biologique. Cette étude montre de « premiers cas notés dans notre centre le 16/11 », avant une « progression très lente de l’incidence de la pathologie jusqu’à la fin février », puis une augmentation rapide avec un pic le 31 mars, explique jeudi cet hôpital de 233 lits dans un communiqué de presse.

Selon le Dr Schmitt, médecin chef du département d’imagerie médicale, « quelques cas étaient donc déjà en circulation dans la région au début du mois de novembre », mais le « virus s’est alors dispersé de manière très sporadique », avant une accélération « au moment des événements de fin d’année : marchés de Noël, fêtes de famille, jusqu’à ce que l’épidémie explose après un rassemblement religieux à Mulhouse, la dernière semaine de février ».

18 h 01 : Bonjour à tous !

Je reste avec vous jusqu’à 21 heures. On continue à suivre ensemble toute l’actualité.

18 h 00 : Et c’est la fameuse Manon Aublanc qui reprend le live pour ce début de soirée !

Restez bien à l’écoute.

via GIPHY

17 h 55 : Mélenchon n’y croit pas

 

17 h 52 : On fait le bilan, calmement

Ma collègue Manon Aublanc a aussi suivi la conférence de presse et vous a rangé tout ça ici.

17 h 44 : C’est terminé sur un Edouard Philippe très en colère de cette question plus « politique »

17 h 43 : C’est terminé !

17 h 41 : Pas de réponse de Philippe sur d’éventuelles tensions avec le président de la République

« Confiance et fluidité qui a peu de précédents » avec Macron depuis trois ans, dit Philippe.

17 h 40 : Philippe attend l’avis du conseil scientifique du 23 mai sur la réunion des conseils municipaux totalement élus le 15 mars

Mais lui est pour.

17 h 38 : Sur l’augmentation du temps de travail

Edouard Philippe botte en touche et veut un « débat » sur d’éventuelles augmentations du temps de travail ou la suppression de jours fériés. « Il faudra que collectivement nous nous donnions les moyens de dépasser cette crise. Mais pour l’heure je me concentre sur la sortie de la crise sanitaire. »

17 h 37 : Quelles mesures barrière sur les plages qui rouvriront ?

Philippe renvoie à des discussions entre préfets et élus locaux.

17 h 35 : Edouard Philippe assume de ne pas rouvrir les lieux de convivialité tout de suite

« Nous voulons procéder progressivement. Car un redémarrage de l’épidémie serait terrible. » Visiblement, dans les départements verts, le 2 juin semble être une date possible. 

17 h 33 : Sur le déconfinement dans les Ehpad

« Il faut être encore plus prudent que pour la population générale. Les visites sont possibles mais elles doivent être organisées avec la plus grande prudence. Nous allons poursuivre de cette manière, de façon certaine dans les trois semaines qui viennent. (…) Je ne peux pas dire s’il sera possible d’alléger encore le 2 juin dans les départements verts. Dès que nous le saurons nous le dirons », dit Philippe.

17 h 28 : Sur la polémique sur les masques brûlés encore jusqu’à fin mars par l’Etat

C’est l’information révélée par Le Monde daté de demain. Philippe parle de 75 millions de masques périmés en décembre 2019 récupérés car utilisables. Pour d’autres, dont les dates de péremption étaient antérieures, ce n’était pas possible, soit plus de 360 millions. 85 millions de ceux-là peuvent être utilisés comme « masque grand publique ».

17 h 26 : Sur les masques

D’abord, l’Etat va distribuer des masques à ses agents, aux profs, aux plus vulnérables (économiquement et physiquement). 50 % du coût des commandes faites par les collectivités locales pris en charge pas l’Etat.

Sur le port du masque en permanence dans l’espace public, « ce n’est pas le choix que nous avons fait. Quand on marche seul ça n’a pas d’intérêt immédiat. »

17 h 22 : Le premier ministre demande du dialogue localement entre maire, écoles pour convaincre les parents

« Ma conviction est qu’on verra rapidement que ça se passe bien. »

17 h 21 : Quelles garanties pour les parents d’élèves et les profs ?

« Je crois au bon sens des Français. Il est de l’intérêt des enfants d’aller à l’école. (…) Mais je comprends, compte tenu de la période, qu’on s’interroge. »

17 h 19 : Sur l’attestation de l’employeur obligatoire dans les transports en commun franciliens

Pour l’instant ce n’est donc obligatoire qu’en Ile-de-France, pas ailleurs. Mais Edouard Philippe se dit à disposition d’autres autorités organisatrices des transports.

17 h 16 : Question sur le plan de reconfinement éventuel

« Nous l’envisageons. Nous avons toujours indiqué préférer ne pas avoir à en arriver là mais nous ne pouvons l’écarter d’emblée. Le moment du déclenchement de cette mesure dépend de beaucoup de facteurs dont la circulation du virus. Nous faisons tout pour éviter cette extrémité. »

17 h 12 : Les cartes continueront d’être mises à jour chaque soir

Mais le prochain rendez-vous reste le 2 juin. Si votre département rouge passe au vert la semaine prochaine ça ne change rien, c’est indicatif.

17 h 10 : Il sera possible d’aller plus loin le 2 juin dans les départements verts, mais pas dans les départements qui seront toujours rouges

17 h 08 : « Pas de France à deux vitesses » malgré les départements verts et rouges, dit Philippe

Il faut être vigilants partout.

17 h 07 : On passe aux questions des journalistes

17 h 04 : Les cotisations sociales patronales totalement supprimées et non seulement reportées pour mars, avril, et mai pour les entreprises des secteurs contraints à la fermeture avait annoncé avant cela Bruno Le Maire

17 h 03 : Edouard Philippe reprend la parole

« Il nous reste trois jours pour continuer à nous préparer. Lundi prochain sera le premier jour d’une phase nouvelle. Ce ne sera pas une vie totalement normale. Mais ce sera le début de cette nouvelle phase. Elle demandera de la discipline et de la responsabilité. C’est dans la durée que nous arriverons à maîtriser la circulation du virus. Nous saurons faire preuve collectivité de cette responsabilité. »

17 h 01 : « Nous comptons sur la responsabilité de chaque entreprise pour recourir au télétravail autant que possible. »

Elle demande aussi la mise en place d’horaires décalés.

17 h 01 : « La santé des salariés n’est pas une variable d’ajustement. »

17 h 00 : Muriel Pénicaud, ministre du Travail, est la dernière

16 h 59 : « Situation économique d’une gravité sans précédent dans notre histoire récente. »

16 h 58 : TVA à 5,5 % pour tous les masques industriels et artisanaux qui respectent les normes

16 h 57 : Fonds de solidarité toujours dispo jusqu’à fin mai pour les commerces qui rouvriront le 11 mai

16 h 56 : Le Maire demande d’accélérer la reprise pour les secteurs « au ralenti » comme le BTP

16 h 55 : « L’économie française doit redémarrer. Le 11 mai, tous les commerces rouvriront à l’exception des lieux de convivialité », pour ceux là date de décision fin mai

400.000 entreprisés, pour 800.000 emplois vont rouvrir.

16 h 54 : Au tour de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie

16 h 53 : Moins de 6 % de verbalisation lors des contrôles depuis le début du confinement, dit Castaner

16 h 52 : Pas de quarantaine pour l’espace Schengen

16 h 50 : Les frontières restent fermées

16 h 49 : « La règle générale reste la fermeture des plages et lacs. Mais les préfets pourront autoriser sur demande des maires. »

Les maires devront alors présenter un plan.

16 h 48 : En sport, seulement une pratique individuelle en extérieure

16 h 48 : Une nouvelle attestation pour les déplacements de plus de 100 km à vol d’oiseau de son domicile

Castaner indique que les déplacements de plus de 100 km restent possibles dans son propre département.

16 h 47 : 20.000 policiers et gendarmes mobilisés dans les transports

16 h 46 : Au tour de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur

16 h 45 : 135 euros pour non-port de masque dans les transports en commun

16 h 44 : Déplacement interrégionaux très limités pendant cette nouvelle période, « offre volontairement réduite »

20 à 30 % de l’offre TGV et Intercité dès le 11 mai contre 7 % aujourd’hui. Maximum 40 %. Et seulement 50 % des places dans les trains.

16 h 43 : « Le télétravail restera la règle » indique Elisabeth Borne

16 h 42 : « Dès le 11 mai l’offre de transport de proximité augmentera beaucoup avec au minimum 50 % et 100 % dès le mois de juin »

"En île de France, de 30 % aujourd’hui à 70 % dès lundi prochain."

16 h 40 : Au tour de la ministre des Transitions, Elisabeth Borne

16 h 39 : Collèges pourront rouvrir le 18 mai dans les départements verts, dit Philippe

16 h 38 : « Les mois de mai et juin ne seront pas habituels mais seront utiles du point de vue pédagogiques »

C’est fini pour Blanquer.

16 h 37 : « 87 à 90 % des communes ont préparé la rentrée pour la semaine prochaine »

16 h 36 : Décrocheurs, enfants de soignants prioritaires pour les écoles

16 h 35 : Prérentrée lundi 11 et éventuellement mardi 12 pour les profs

16 h 33 : Au tour du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer

16 h 32 : Pas d’assouplissement supplémentaire le 11 mai dans les Ehpad

475 millions d’euros de crédits supplémentaires pour les Ehpad. 1.500 euros pour les personnels dans les 33 départements où la crise a été la plus forte, 1.000 euros ailleurs. Prime défiscalisée.

16 h 31 : Véran incite les personnes fragiles à consulter leur médecin traitant, une consultation entièrement remboursée

16 h 29 : 100 millions de masques dispos dès la semaine prochaine, dit Véran

16 h 28 : Possibilité d’isolement dans les hôtels, confirme Véran

16 h 26 : « Quand vous êtes cas contacts, vous serez directement contacté par un agent. Si le risque est avéré, vous serez invité à rester chez vous en isolement. »

« Sept jours après le dernier contact vous serez à votre tour testé, sept jours car c’est le bon moment pour détecter le virus. Si c’est négatif, le médecin proposera d’alléger le confinement mais il reste un risque. »

16 h 25 : « Si les symptômes s’aggravent, n’attendez pas, prévenez votre médecin ou le 15. »

 

16 h 23 : « Si vous présentez des symptômes évocateurs du Covid-19 (…) il faut agir, n’attendez pas que ça passe, contactez immédiatement votre médecin, un médecin de garde ou le 15. »

« Il vous posera des questions et vous prescrira si nécessaire un test de dépistage », dit Véran. Les tests remboursés par l'Assurance maladie. 

16 h 21 : LA carte de synthèse

C’est rouge dans le Grand-Est, l’Ile-de-France, la Bougogne-Franche-Comté, les Hauts-de-France et Mayotte. Vert partout ailleurs.

 

16 h 20 : « La France est prête pour tester massivement. La capacité de test est au niveau des besoins estimés », dit Véran

16 h 18 : « Les capacités hospitalières ne sont plus menacées de la Seine-Maritime aux Alpes-Maritimes » c’est vert donc, dit Véran

16 h 16 : La carte des capacités sanitaires, c’est la deuxième carte

C’est rouge en Ile-de-France, Grand-Est, Mayotte et Bourgogne-Franche-Compté. Orange en Hauts-de-France, Centre, Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’agit du taux d’occupation des lits de réanimation.

 

16 h 15 : Olivier Véran précise le code couleur des cartes définitives qu’il va présenter

Première carte, celle de la circulation du virus : trois départements en rouge : Paris, Val-d'Oise et Mayotte. 

16 h 13 : Sur les transports en commun en Ile-de-France

« Nous allons imposer des règles très strictes pour qu’ils se transforment en vecteur de transmission de l’épidémie, au moins les trois premières semaines. »

16 h 12 : « Il n’y aura pas de confinement obligatoire pour les personnes vulnérables après le 11 mai, même en Ile-de-France »

« Mais je veux dire aux personnes qui se savent vulnérables : continuez à observer dans toute la mesure du possible les règles de prudence très strictes des deux derniers mois. Nous faisons confiance aux personnes vulnérables pour se protéger. »

16 h 08 : « Deux cas particuliers dans les départements rouges : Mayotte et l’Ile-de-France »

« Le nombre de cas est faible mais en augmentation à Mayotte. En Ile-de-France le nombre de cas baisse mais moins vite qu’espéré. » Déconfinement retardé à Mayotte, pas en Ile-de-France mais "cela nous impose une discipline renforcée" du fait de la densité de la région.

16 h 07 : « Moins bonne nouvelles : certains départements ont des résultats moins bons qu’espérés »

« Le pays est divisé en deux. Dans la majeure partie du pays nous avons retrouvé des marges de manœuvre et l’hôpital et nous sommes prêts pour les tests. Ce sont les départements verts. »

16 h 05 : « Un processus très progressif, sur plusieurs semaines. »

« Nous cherchons en permanence le bon équilibre entre l’indispensable reprise de la vie normale (…) et l’indispensable respect des précautions qui empêche l’épidémie de repartir. »

16 h 04 : Edouard Philippe commence son intervention

Il confirme la levée progressive du confinement le 11 mai.

15 h 59 : *craquement de doigts*

C’est dans quelques minutes qu’Edouard Philippe doit arriver devant son pupitre de Matignon. 

 

15 h 53 : Où sont les femmes ?

Pas à la télé sur les plateaux, de toute évidence. Le CSA a annoncé aujourd’hui le lancement d’une étude sur la place des femmes dans les médias « dans le contexte particulier que traverse le pays ». Le Conseil va analyser un panel de programmes d’information diffusés entre mars et avril 2020 à des moments-clés de cette actualité, a précisé le CSA dans un communiqué.

Ses résultats et recommandations seront rendus publics à la mi-juin afin de « contribuer au débat », en échangeant avec les chaînes mais aussi le secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations ou la mission parlementaire de Céline Calvez.

15 h 47 : Fumée blanche pour les églises italiennes

L’Eglise et le gouvernement italiens ont signé jeudi un accord pour permettre aux catholiques de renouer avec les célébrations religieuses à partir du 18 mai, à condition d’avoir un masque de protection, d’être bien espacés et de se passer d’eau bénite. Le protocole signé entre la Conférence épiscopale italienne (CEI) et le gouvernement, approuvé par un comité scientifique, détaille une série de mesures obligatoires permettant au public d’assister aux messes et aux autres cérémonies religieuses, comme les baptêmes, les mariages et les funérailles.

15 h 41 : Masque ou PV

Le maire (LR) de Nice, Christian Estrosi s’est étonné, jeudi, qu’aucune verbalisation ne soit prévue par le gouvernement pour non-respect du port du masque dans les transports publics. « J’interpelle le Premier ministre, il est incompréhensible que le non-respect du port du masque » dans les transports ne soit pas verbalisé, a insisté le maire de Nice, qui avait présenté mardi soir au préfet les mesures de sécurité prises par sa municipalité pour la période de déconfinement qui débutera lundi.

15 h 35 : Enfin, peut-être

 

15 h 29 : L’Eldorado breton

Un papier de Camille Alain, du bureau de 20 Minutes à Rennes.

 

15 h 20 : Surprise (non)

Les personnes noires, asiatiques ou d’autres minorités ethniques habitant au Royaume-Uni ont bien plus de chance de mourir du nouveau coronavirus que la moyenne, selon deux études publiées jeudi pointant notamment le rôle de facteurs socio-économiques. Selon une analyse menée par le Bureau national de statistiques britannique (ONS), les hommes et femmes noirs sont respectivement 4,2 fois et 4,3 fois plus susceptibles de mourir du virus que leurs compatriotes blancs d’une même tranche d’âge.

15 h 11 : Rencontre à XV

Le médecin chef de la Fédération internationale de rugby (World Rugby), Eanna Falvey, a indiqué jeudi qu’il serait « très surpris » que les compétitions, interrompues par l’épidémie de Covid-19, ne reprennent pas en 2020. « Je n’écarterais pas (la possibilité que le rugby reprennent avant la fin de l’année). En fait, je serais même très surpris qu’il n’y ait pas des compétitions de rugby qui reprennent avant la fin de l’année », a-t-il déclaré dans un entretien au quotidien Irish Times.

15 h 02 : Dans une heure, c’est l’heure

Le premier ministre Edouard Philippe va détailler son plan de déconfinement dans une heure à l’Assemblée nationale. Tout sera ici !

14 h 56 : Cui-cui

Mathilde Ceilles, de notre bureau bucco-rhodanien, vous parle des oiseaux de Camargue.

 

14 h 50 : 3,169 millions de nouveaux inscrits au chômage en une semaine aux Etats-Unis

Plus de trois millions de personnes se sont inscrites pour la première fois au chômage la semaine passée aux Etats-Unis, et le nombre total de chômeurs indemnisés a atteint son plus haut niveau de l’histoire, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Les analystes étaient un peu moins pessimistes, et attendaient 2,9 millions de nouveaux inscrits. Au total depuis le début de la crise du coronavirus dans le pays, mi-mars, près de 33,5 millions de personnes ont pointé au chômage. Et le nombre de personnes indemnisées au cours de la dernière semaine d’avril a atteint un nouveau record, avec 22,6 millions de personnes.

14 h 44 : Lundi des patates, mardi des patates…

Après la bière ou le vin par exemple, c’est au tour du secteur de la pomme de terre industrielle, décimé par la fermeture des fast-foods et cantines depuis deux mois, d’alerter sur un excédent de 450.000 tonnes et demander rapidement des débouchés de stockage. 200.000 qui étaient destinées au marché français et 250.000 à l’exportation, a indiqué jeudi le groupement interprofessionnel de la pomme de terre (GIPT) dans un communiqué. Traversant « la plus grave crise de son histoire », le GIPT sollicite une « aide d’urgence » de la part du « gouvernement français et de l’Union européenne » afin de « prévenir de graves conséquences sanitaires et environnementales dues aux surplus de stocks de pommes de terre ».

14 h 38 : Service militaire minimum

 

14 h 32 : Ça ne va pas beaucoup mieux en Russie

La ville de Moscou, épicentre de l’épidémie en Russie du nouveau coronavirus, va imposer le port du masque dans les transports publics à partir de mardi, a annoncé le maire. Sergueï Sobianine a expliqué qu’avec la reprise à cette date des chantiers et du fonctionnement des usines, un demi-million de personnes supplémentaires seront autorisées à circuler dans la capitale russe, rendant nécessaire cette mesure.

Moscou a décidé hier de prolonger le confinement pour la grande majorité de la population : bureaux, l’essentiel des commerces, les restaurants et autres services à la personne resteront fermées.

14 h 26 : Paris, ville de l’amour et des miasmes pour Madonna

Sa fin de tournée à Paris, Madonna s’en souviendra : la mégastar affirme avoir été testée positive au Covid-19 après avoir été malade « il y a sept semaines » en France, comme une partie de sa troupe, tout cela n’étant plus qu’un mauvais souvenir.

« Quand vous êtes testés positifs aux anticorps, cela veut dire que vous AVIEZ le virus, ce qui a clairement été mon cas puisque j’ai été malade à la fin de ma tournée à Paris il y a sept semaines, comme plusieurs autres artistes de mon show », a posté sur ses réseaux sociaux dans la nuit de mercredi à jeudi l’interprète de La Isla Bonita. « Mais à l’époque, nous pensions tous que nous avions une très mauvaise grippe. Dieu merci nous sommes tous en forme et en bonne santé maintenant », révèle encore la star de 61 ans.

Tous ces détails n’avaient pas été révélés quand la tournée mondiale de Madonna s’était achevée le 9 mars avant les deux dernières dates prévues dans la capitale française.

14 h 20 : L’humour post-11 mai

 

14 h 14 : L’armée russe entame son retrait d’Italie

Alors, dit comme ça c’est flippant, mais en fait l’armée russe avait déployé ses experts médicaux fin mars pour aider dans la lutte contre l’épidémie de nouveau coronavirus qui y faisait des ravages. Rome a remercié Moscou pour son aide humanitaire, mais celle-ci a aussi suscité une controverse, le ministère russe des Affaires étrangères s’étant emporté contre des articles du quotidien La Stampa qui s’inquiétait début avril que l’assistance russe ne dissimule des velléités d’espionnage, citant des sources anonymes gouvernementales et des officiers.

14 h 08 : Le point sur les transports à Bordeaux

Les tramways et bus de l’agglomération bordelaise rouleront à 65 % dès le 11 mai, visant le 100 % début juin, mais la métropole redoute une réticence du public encore inquiet, et se satisferait de 30 % de fréquentation aux premières semaines du déconfinement. Sens d’entrée et de sortie des rames, autocollants interdisant un siège sur deux, désinfection chaque nuit au virucide, entre rotations au bacticide, sièges interdits près de la cabine conducteur, marquage de croix au sol aux stations, agents distribuant du gel hydroalcooliques aux stations les plus fréquentées…

 

13 h 59 : Le mauvais élève

Lors de sa visite dans une usine de masques, ce mercredi, le ministre de l'Intérieur a visiblement oublié d’appliquer lui-même les mesures barrières.

 

13 h 52 : La belle idée du jour

 

13 h 38 : Masque obligatoire dans les neuf tribunaux de la cour d’appel de Paris

Port du masque exigé : allant au-delà des directives nationales du ministère de la Justice, la cour d’appel de Paris a décidé de rendre obligatoire dès lundi le port du masque dans les neuf tribunaux de son ressort, a-t-elle annoncé jeudi.

« À compter du 11 mai, le port du masque sera généralisé (…) pour les personnels, les auxiliaires de justice comme pour le public », indiquent les chefs de la cour d’appel de Paris, Jean-Michel Hayat et Catherine Champrenault, dans un message adressé aux juridictions du ressort. Ce masque de protection « devra être porté pour accéder aux juridictions, à l’occasion de toute circulation au sein de celles-ci ainsi que dans les salles d’audiences, à la seule exception des grandes salles permettant le respect de la distanciation physique », est-il expliqué dans le message.

13 h 18 : Les députés PS présentent 34 propositions pour aider le tourisme

Annulations de taxes, prolongation du chômage partiel ou encore création d’un « Airbnb » à la française : les députés PS ont présenté jeudi 34 propositions pour aider le secteur du tourisme à « rebondir vite et loin » après la crise du coronavirus. Articulé en trois volets – « l’urgence », « la relance », « anticiper le tourisme d’après », leur plan se veut une « boîte à outils », selon Hervé Saulignac (Ardèche).

Les élus PS proposent notamment « une annulation de l’impôt sur les sociétés, de la taxe sur les salaires et des cotisations sociales (hors cotisations salariales) sur la période allant du 15 mars au 31 décembre 2020 » pour les cafés, restaurants ou hébergements touristiques, estimant que « les reports annoncés par le gouvernement » sont insuffisants. Ils suggèrent aussi dans les mesures d’urgence une « annulation des taxes, redevances et impôts locaux » pour 2020, de « prolonger les mesures en faveur de l’activité partielle des salariés jusqu’au 15 mars 2021 », ou encore d’élargir l’accès au fonds de solidarité.

Pour accompagner la relance, ils plaident notamment pour un accès aux chèques-vacances pour les indépendants, artisans et retraités, via leurs caisses de retraite, ou pour une opération « viens chez nous on lève la barrière », permettant aux professionnels du tourisme volontaires de rembourser des frais de péage.

13 h 10 : Donner, c’est bien, sans se faire arnaquer, c’est mieux

Fausses cagnottes solidaires, appels frauduleux aux dons : les escroqueries liées à l’épidémie de Covid-19 se multiplient, ont averti le régulateur des banques et assurances et les services de répression des fraudes.

« Des appels aux dons ou des cagnottes solidaires à destination du public peuvent être organisés par des entités ou des sites Internet non autorisés à exercer cette activité en France », détaillent les régulateurs. « Des escrocs peuvent également tenter de recourir à des cagnottes mensongères, dont ils demandent la mise en ligne sur des sites de financement participatif de dons dûment enregistrés, pour tromper le public et détourner les sommes collectées », poursuivent-ils.

12 h 58 : Très très forte hausse des violences conjugales pendant le confinement

Les services d’urgence à travers l’Europe ont enregistré une hausse allant jusqu’à 60 % des appels de femmes victimes de violences conjugales pendant le confinement lié à la lutte contre le nouveau coronavirus, a alerté ce matin l’OMS Europe. « Les signalements sont en hausse dans presque tous les pays », a souligné une experte de l’organisation, Isabel Yordi.

L’agence des Nations Unies chargée de la santé sexuelle et reproductive (UNFPA) a estimé que 31 millions de cas supplémentaires de violences familiales seraient à déplorer dans le monde si le confinement se poursuivait encore six mois.

12 h 52 : C’est non

Les députés LR voteront contre le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire, examiné jeudi à l’Assemblée, si le gouvernement n’amende pas le texte notamment sur la responsabilité des élus, a affirmé le patron du groupe Damien Abad. « La balle est dans le camp du gouvernement : Soit il accepte la version que nous avons proposée au Sénat et nous voterons le texte, soit ce n’est pas le cas et nous voterons contre », a-t-il déclaré à Sud Radio.

12 h 46 : Minute Papillon !

Ma collègue Anne-Laëtitia Béraud est toujours au bout du micro pour sa livraison podcastique quotidienne. Aujourd’hui : l’ennui, un mal salutaire pendant le confinement ? Pause philo avec Alexandrine Schniewind, professeure de philosophie à l’Université de Lausanne, en Suisse, qui explore la notion de l’ennui

12 h 40 : D’ailleurs, Paris aussi va élargir les trottoirs et assez drastiquement réduire la place de la voiture

C’est Anne Hidalgo qui le dit.

 

12 h 34 : Déconfinement des particules fines ?

Il est essentiel de préserver la qualité de l’air après le déconfinement et avec la reprise d’activité, plaident jeudi les organismes chargés de surveiller la qualité de l’air (Atmo), qui rappellent que la pollution de l’air tue 48.000 personnes par an. Avec le déconfinement, « la reprise de l’activité peut, selon la météo et l’intensité des sources d’émission, dégrader la qualité de l’air et augmenter l’exposition de la pollution », avertissent-elles, appelant à privilégier « les transports actifs comme le vélo, la trottinette, la marche » (c’est d’ailleurs pour cela que bien des villes créent des pistes cyclables en masse et en urgence).

Un retour massif de la voiture conduirait à une hausse des émissions de particules fines et de plus, « les automobilistes sont plus exposés à la pollution de l’air que les piétons et les cyclistes », car « le faible volume d’air dans l’habitacle concentre les polluants ».

12 h 28 : Vélorution culturelle

Même à Nice, c’est vous dire.

 

12 h 22 : Urnes suspendues en Pologne

Jusque-là le très très droitier parti au pouvoir à Varsovie faisait la sourde oreille devant une victoire facile annoncée, faute de campagne électorale à cause de la crise sanitaire. Le gouvernement polonais a finalement du se rendre à l’évidence et reporter le scrutin.

 

12 h 16 : Slow confinement

Le gouvernement britannique doit prolonger formellement jeudi le confinement en vigueur depuis fin mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, avant l’annonce attendue ce week-end d’un assouplissement de certaines restrictions. Mais pour l’annonce d’un déconfinement, il faudra attendre quelques jours de plus. Le chef du gouvernement, Boris Johnson, a d’ores et déjà indiqué qu’il dévoilerait dimanche sa stratégie pour la suite en s’adressant directement aux Britanniques.

Il a laissé entendre mercredi devant les députés que certaines restrictions pourraient être assouplies dès lundi, tout en répétant qu’il voulait à tout prix éviter une deuxième vague de l’épidémie. Selon les médias britanniques, les Britanniques pourront bientôt faire de l’exercice physique de manière illimitée à l’extérieur, faire des pique-niques ou même prendre des bains de soleil dans les parcs, à condition de respecter une distance de sécurité de deux mètres entre les personnes.

12 h 10 : Variété

 

12 h 04 : Ben quand y’a de la gêne y’a pas de plaisir, Kevin

 

11 h 58 : Un nouveau médecin décédé dans le Haut-Rhin

Un médecin d’un centre de dialyse de Mulhouse est mort du Covid-19 mardi, a indiqué jeudi cet établissement privé à l’AFP, après déjà au moins trois autres décès de médecins dans le département du Haut-Rhin, l’un des plus touchés. Âgé d’une soixantaine d’années, le Dr Abdelmajid Ben Aicha, était néphrologue au centre Diaverum, installé à l’hôpital Emile-Muller de Mulhouse.

Selon le Dr Abdellatif Benmoussa, également néphrologue (spécialiste des maladies des reins) dans ce centre, le Dr Ben Aicha a travaillé jusqu’au 7 avril, avant d’être hospitalisé : « il a fait sa garde le 7 avril et le 8 il n’a pas pu se lever », a-t-il raconté.

11 h 52 : Point météo

Un temps magnifique pendant quasiment deux mois de confinement, et…

 

11 h 46 : Pour les fans du championnat masculin de football professionnel en Allemagne

S’il y en a.

 

11 h 40 : Comme un peu tous les confinés, les scientifiques cherchent les pièces de puzzles

Sauf que dans leur cas c’est une image. Comment le nouveau coronavirus est-il apparu puis passé de la chauve-souris à l’homme ? « Il manque une pièce du puzzle », estime le chercheur Meriadeg Le Gouil, qui coordonne un projet de recherche sur les origines de la pandémie. « Personne ne peut dire qu’il a compris l’émergence de ce virus », souligne à l’AFP le virologue et écologue à l’Université de Caen, membre du Groupe de recherche sur l’adaptation microbienne (Gram).

« Dans ce coronavirus, on retrouve les traces de plusieurs virus qu’on connaît dans le milieu sauvage. Sauf qu’on ne connaît pas les parents récents, on ne connaît que les cousins », explique le chercheur de 39 ans, qui exclut une « origine synthétique » du virus (par exemple dans un laboratoire chinois).

11 h 34 : Bonne nouvelle

 

11 h 28 : Plus de 26.000 morts et mortes en Espagne

26.070 pour être précise, soit 213 de plus en une journée. Un bilan quotidien en baisse sur une journée (il y avait eu 248 décès de plus en une journée hier). 221.000 personnes ont été officiellement contaminées en Espagne.

11 h 22 : OK corona

Un scientifique d’origine chinoise qui travaillait sur le nouveau coronavirus aux Etats-Unis a été tué par balles à Pittsburgh et son agresseur s’est suicidé, selon les médias, qui indiquent que la police privilégie la piste d’une dispute intime. Bing Liu, 37 ans, a été retrouvé mort le week-end dernier à son domicile.

Le corps de son agresseur présumé, Hao Gu, 46 ans, a été découvert à proximité, selon la chaîne locale WTAE qui rapporte que les autorités privilégient l’hypothèse d’un suicide.

Selon la police, ce drame est le résultat d’une dispute entre les deux hommes au sujet d’un « partenaire intime » et aucun indice ne laisse penser que le meurtre de Bing Liu serait en lien avec ses recherches, a rapporté WTAE mercredi.

11 h 16 : Isolement et surpopulation

Adrien Max, de notre bureau phocéen, nous donne des nouvelles de Marseille.

 

11 h 10 : Pékin dénonce des propos « mensongers » après les critiques de Trump

La Chine a dénoncé jeudi des propos « mensongers » des Etats-Unis, au lendemain de critiques du président Donald Trump, qui a répété que Pékin aurait dû stopper l’épidémie de coronavirus. Assurant mercredi que la pandémie, apparue en Chine à la fin de l’an dernier, était « pire » que l’attaque sur Pearl Harbor en 1941 et les attentats du 11-Septembre, le président américain a renouvelé ses attaques à l’adresse de la Chine, en estimant que « cela n’aurait jamais dû arriver ».

11 h 04 : Bobonne

Ce ne sont pas les clichés mais les faits, qui ont la peau dure, dans les couples hétéros. Le confinement ne fait que le confirmer ou l’aggraver. Romarik Le Dourneuf vous en parle.

 

10 h 59 : Un petit tourisme et puis s’en vont

Le nombre de touristes internationaux pourrait reculer de 60 à 80 % en 2020 sous l’effet de la pandémie de nouveau coronavirus, a annoncé jeudi l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui tablait fin mars sur une chute de 20 à 30 %. Les arrivées ont déjà chuté de 22 % au premier trimestre sur un an, et même de 57 % au mois de mars après le début du confinement dans de nombreux pays, précise cette agence de l’ONU basée à Madrid dans un communiqué.

10 h 50 : Donnez moi un D, donnez moi un E, donnez moi un M, donnez moi un O…

…donnez moi un C, donnez moi un R, donnez moi un A, donnez moi un T, donnez moi un I, donnez moi un E !

 

10 h 41 : Visiter local

Une campagne promotionnelle est lancée à partir du 18 mai en Nouvelle-Calédonie pour inciter les résidents à faire du « tourisme solidaire », alors que le trafic aérien international sera fermé au moins jusqu’à la fin de l’année à cause du coronavirus, ont annoncé jeudi les autorités.

« Le tourisme est clairement le secteur le plus touché par cette crise. On veut booster le tourisme domestique pour compenser un peu les pertes du tourisme international », a déclaré lors d’une conférence de presse Sonia Backès, présidente de la province Sud.Avec 18 cas et un retour à la vie normale en cours, la Nouvelle-Calédonie est peu touchée par l’épidémie de Covid-19 mais ses frontières pourraient rester fermées « au moins jusqu’à la fin de l’année ».

10 h 32 : Corovavirile

Des élues dénoncent que les hommes soient largement visible sur les plateaux alors que ce sont les femmes qui sont en premières lignes.

 

10 h 23 : C’est l’heure de la réunion !

 

10 h 14 : Justicier masqué

Vincent Vantighem vous explique comme la justice, au moins à Paris, va se déconfiner.

 

10 h 05 : Un tour palais Brongniart

Aucun rapport avec Koh-Lanta. La Bourse de Paris se montrait rassurée ce matin par le rebond surprise des exportations en Chine, mais les investisseurs restaient vigilants face au regain de tensions sino-américaines. A 09 h 30, l’indice CAC40 prenait 0,51 % (+22,65 points) à 4.455,03 points. La veille, la place parisienne avait fini en baisse (-1,11 %).

« La hausse surprise des exportations chinoises constitue la bonne nouvelle du jour », observe Christopher Dembik, responsable économique chez Saxo Banque. Mais, tempère-t-il, « cette hausse est vouée à être de courte durée car le commerce international, notamment en Asie du Sud-Est, reste plombé par l’épidémie de coronavirus et le maintien de mesures de confinement strictes dans certains pays ».

9 h 56 : Comment manger des chips avec un masque ?

Vous avez trois heures et ce papier de l’amie Lucie Bras pour y répondre.

(Jean-Loup Delmas est lui en repos mais toujours présent pour la promo des collègues #corpo)

9 h 47 : 1 2 1 2 test 1 2

La région de Rome a engagé une campagne de tests sérologiques dont le but est d’avoir une estimation du nombre de personnes touchées par le coronavirus depuis le début de la pandémie et de cartographier la propagation de l’infection. Quelque 150.000 tests sanguins doivent être pratiqués dans les prochains jours dans la région du Latium, dont Rome est la capitale, sur les populations jugées à risque que sont les personnels médicaux et les forces de l’ordre.

Au centre hospitalier de Tor Vergata, l’un des cinq hôpitaux de Rome reconvertis dans l’accueil des malades du Covid-19, la campagne de tests a commencé début mai et les premiers résultats sont attendus dans la deuxième quinzaine du mois.

9 h 38 : Immobilier

Non, pas du tout, R0, ça n’a rien à voir en l’occurrence. Il s’agit du taux de transmission du virus. Notre spécialiste santé, Anissa Boumediene vous explique.

 

9 h 29 : Il voit rouge

Jean-Luc Mélenchon était sur France Info ce matin. Le député France insoumise de Marseille estime que les conditions ne sont pas réunies pour le déconfinement.

 

9 h 20 : Mauvaise surprise party

 

9 h 11 : Génération Covid

La crise du Covid-19 accouchera-t-elle d’une génération sacrifiée ? Les 700.000 jeunes qui sortent chaque année du système éducatif envisagent avec appréhension leur arrivée sur un marché du travail bouleversé par l’épidémie, avec une baisse de 8 % du PIB attendue cette année.

« Les jeunes sont en position d’entrants sur le marché du travail et subissent à la fois les effets conjoncturels du rétrécissement des emplois en temps de crise et les changements structurels du marché du travail », observe Florence Lefresne, directrice du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Cereq).

« Les économistes disent qu’il surréagissent à la conjoncture, avec un effet amplificateur. Ils sont aussi en première ligne des effets structurels, car même si le CDI reste la norme d’emploi (trois quarts des jeunes vont aboutir à un CDI), cette norme a tendance à s’éroder ».

8 h 44 : L’Insee enregistre une « légère reprise » de l’activité à l’approche du déconfinement

L’emploi salarié a baissé de 2,3 % au premier trimestre en France et l’organisme de statistiques a enregistré 453.000 destructions nettes d’emploi.

8 h 22 : L’artiste Banksy rend hommage aux soignants britanniques

Intitulée « Game Changer », cette œuvre qui mesure environ un mètre carré est accrochée dans un couloir de l’hôpital de Southampton. Le célèbre street artist britannique a représenté en noir et blanc un garçonnet en salopette, à genoux, brandissant la poupée d’une super héroïne, une infirmière portant cape, masque et tablier orné d’une croix rouge, seule touche de couleur. Dans une corbeille près de l’enfant, on aperçoit Batman et Spiderman, délaissés. Elle sera vendue aux enchères au profit du système de santé britannique, a annoncé ce mercredi l’agence Press association.

 

8 h 11 : La Banque d’Angleterre prévoit une chute de 14 % du PIB au Royaume-Uni en 2020

La Banque d’Angleterre (BoE) prévoit une chute massive de 14 % du produit intérieur brut au Royaume-Uni cette année à cause du choc économique provoqué par la pandémie de coronavirus, et a maintenu parallèlement son taux directeur à 01 %, à un record de faiblesse.

La Commission européenne a, elle, prévu mercredi une récession « historique » dans l’UE cette année, avec une chute record du PIB de 7,7 % en zone euro, puis un rebond de 6,3 % en 2021.

7h44 : La trêve hivernale des expulsions prolongée jusqu’en juillet en France, annonce Julien Denormandie

« On va décaler la trêve hivernale jusqu’en juillet », a déclaré Julien Denormandie sur Franceinfo, ajoutant que la date précise serait annoncée dans la journée après consultation des parlementaires. La trêve avait jusqu’à présent été prolongée jusqu’au 31 mai pour aider les ménages, dont les revenus ont été amputés à cause du confinement.

7h40 : Le Mexique, deuxième pays le plus touché en Amérique Latine, est au pic de la pandémie

Le Mexique atteint ces jours-ci le pic de la pandémie de coronavirus sans pour autant avoir amené l'hécatombe pressentie dans un pays où l'infrastructure sanitaire reste faible. Le pays se situe au deuxième rang en Amérique latine en nombre de décès après le Brésil, avec 2.704 décès mercredi, et plus de 27.634 personnes contaminées.

Il y a certes plusieurs hôpitaux saturés dans les régions les plus touchées, mais rien n'indique à ce stade que le taux de mortalité général au Mexique a augmenté particulièrement depuis le début de l'urgence sanitaire. Et même si le gouvernement mexicain reconnaît lui-même que ces nombres ne sont pas exhaustifs, il estime que le virus va faire environ 6.000 morts au Mexique, soit beaucoup moins qu'aux Etats-Unis limitrophes ou certains pays d'Europe.

7h35 : A quoi ressemble le confinement pour l’explorateur Mike Horn ?

Confiné dans son chalet en Suisse, à Château d’Oex (canton de Vaud), l’aventurier sud-africain s’est attelé à plusieurs tâches : couper du bois pour se chauffer l’hiver prochain, faire le vide des vieux skis et équipements accumulés au fil des voyages et écrire sur l’une de ses premières expéditions : la descente de l’Amazone en hydrospeed. Il en a également profité pour passer plus de temps avec ses deux filles et s’entraîner dans les forêts qui entourent sa maison.

« Ce corona m’a aussi donné l’occasion de réfléchir sur ma trajectoire », confie-t-il. « Je me suis dit : écoute Mike, à ton âge [53 ans] maintenant, tu dois aussi commencer à changer ta vie, tu dois faire quelque chose de différent, peut-être tu peux être plus actif dans l’éducation des jeunes concernant l’état de notre planète », a-t-il ajouté.

7h31 : Air France-KLM encaisse les premiers effets de l’épidémie

Le groupe Air France-KLM a accusé une perte nette de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre et a affiché jeudi des perspectives très sombres jusqu’au troisième trimestre compris.

Le transporteur aérien franco-néerlandais, qui doit recevoir une aide de 7 milliards d’euros de l’Etat français pour garder la tête hors de l’eau, fait état d’une baisse de capacités de déjà 10,5 % au premier trimestre (-35 % en mars), et anticipe un effondrement de 95 % pour le deuxième trimestre et de 80 % au troisième, selon un communiqué.

7h30 : Le plan de déconfinement présenté à 16h

Edouard Philippe, a rendez-vous à 16h pour présenter depuis Matignon « la préparation de l’étape du 11 mai » concoctée par son gouvernement. Et le chef du gouvernement ne sera pas seul pour cet exercice puisque les principaux ministres concernés seront à ses côtés : Olivier Véran (Santé), Christophe Castaner (Intérieur), Bruno Le Maire (Economie), Muriel Pénicaud (Travail), Jean-Michel Blanquer (Education) et Elisabeth Borne (Transition écologique et Transports).

Le déconfinement se déroulera de manière « progressive » et « différenciée », a prévenu le Premier ministre.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Comme chaque jour, nous allons suivre l’actualité liée à l’épidémie de Covid-19. Ici Lucie, Rachel et Manon pour vous informer tout au long de cette journée importante : c’est aujourd’hui que l’on va savoir si le déconfinement aura bien lieu le 11 mai, et à quelles conditions. C’est parti ! (pour retrouver les infos de la nuit, c'est ici)