Le pays ne sourit plus au tourisme

Maud Descamps, Catherine Fournier et Armelle Le Goff - ©2008 20 minutes

— 

Partir en Thaïlande en ce moment, est-ce bien raisonnable ? Pas pour le ministère des Affaires étrangères qui, sur ses pages adressées aux voyageurs, déconseille formellement de se rendre dans le pays, en raison du blocage des deux aéroports de Bangkok, la capitale. Mais que faire si on a déjà acheté un voyage pour la Thaïlande dans les semaines à venir ? Le Syndicat national des agences de voyages (Snav) a recommandé à ses adhérents, producteurs et distributeurs de séjours, de proposer à leurs clients un report sans frais sur la même destination ou sur une autre à une date ultérieure. « Nous sommes en réflexion pour prolonger cette recommandation jusqu'au 8 décembre », expliquait hier Jean-Marc Rozé. Le secrétaire général du Snav a néanmoins souligné que cette disposition ne concernait que les personnes ayant acheté un voyage organisé.

De manière générale, les agences de voyages et compagnies aériennes ont peu de visibilité sur la situation. Chez Air France, on indique que les passagers ayant réservé un vol pour Bangkok entre le 24 novembre et le 7 décembre ont la possibilité de le reporter sans frais jusqu'au 28 février. « Au-delà du 7 décembre, on ne peut pas prévoir », nous a-t-on précisé hier.