Coronavirus : Réouverture des lycées de la province chinoise d'où est partie l'épidémie...

CORONAVIRUS Retrouvez en direct avec nous les derniers événements liés à la pandémie de Covid-19

L.Br, J.-L.D. et M.A.

— 

Des policiers devant un lycée de Wuhan, le 6 mai 2020.
Des policiers devant un lycée de Wuhan, le 6 mai 2020. — AFP

L’ESSENTIEL

  • L’épidémie de coronavirus a causé 330 décès supplémentaires en 24 heures en France, soit un total de 25.531 décès depuis le 1er mars, selon un bilan diffusé mardi soir par la direction générale de la Santé.
  • Le Royaume-Uni comptabilisait mardi plus de 30.000 décès sur son territoire, une première pour un pays européen, avec un total de 32.313 morts. C’est le deuxième pays au monde recensant le plus de morts, après les Etats-Unis. Dans le monde, plus de 250.000 personnes ont succombé au coronavirus depuis son apparition en décembre en Chine.
  • Lundi, le Sénat a refusé de voter le plan de déconfinement du gouvernement par 89 voix contre 81 et 174 abstentions, sans conséquence majeure toutefois sur sa mise en œuvre.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce live est à présent terminé. Retrouvez tout de suite notre suivi en direct de la journée de mercredi par ici.

6h45 : Réouverture des lycées dans la province du Hubei

Les lycées du Hubei, province chinoise où se trouve la ville de Wuhan où est apparu le coronavirus en décembre, ont rouvert leurs portes mercredi pour accueillir les élèves de terminale dans un premier temps. La date de reprise des cours pour les autres classes de lycée, de collège ou d’école primaire, n’a pas été annoncée. Masque sur le visage, les élèves sont passés devant des caméras infrarouge qui détectent une possible fièvre tout respectant une distance d’un mètre entre eux. Les écoles et les universités du pays ont été fermées fin janvier, pour cause de Nouvel an chinois puis de coronavirus. La plupart des provinces de Chine ont déjà rouvert en partie les établissements scolaires, notamment pour les élèves de terminale, à l’exception notable de la capitale Pékin.

6h31 : La primaire démocrate de l’Etat de New York pourrait finalement avoir lieu

Un juge fédéral de Manhattan a invalidé mardi l’annulation de la primaire présidentielle démocrate de l’Etat de New York, décidée unilatéralement par le bureau électoral, qui pourrait faire appel. Soutenu par le parti démocrate, le bureau des élections de l’Etat avait préféré annuler le scrutin pour cause de pandémie mais aussi parce que la primaire démocrate était déjà jouée en faveur de Joe Biden. Mais l’un des candidats, Andrew Yang, qui avait pourtant jeté l’éponge dès le 11 février, avait saisi la justice fédérale pour contester cette annulation, qu’il jugeait arbitraire et non conforme aux principes démocratiques.

6h07 : L’ONU appelle à prendre soin des personnes handicapées

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé mercredi les gouvernements à prendre en compte spécifiquement le milliard de personnes handicapées vivant dans le monde, dans leurs différentes réponses à la pandémie. Ces personnes, en temps normal, ont déjà du mal à avoir accès à l’éducation, aux soins et au travail, rappelle-t-il dans un communiqué publié en appui d’une étude de l’ONU sur cette tranche de population. « La pandémie renforce les inégalités – en posant de nouvelles menaces », ajoute-t-il, en soulignant leur vulnérabilité face au virus. « Nous devons garantir des droits égaux aux handicapés afin qu’ils puissent avoir accès aux soins et aux mesures décidées pour sauver des vies pendant la pandémie », insiste aussi le chef de l’ONU.

5h18 : Le bilan dépasse les 15.000 morts en Amérique latine

L’Amérique latine et les Caraïbes ont dépassé mercredi le seuil des 15.000 morts du coronavirus, le Brésil étant le pays le plus touché avec près de 8.000 décès, selon un décompte de l’AFP basé sur des données officielles. Cette région du monde où la pandémie devrait être au plus haut dans les prochains jours a enregistré plus de 282.000 cas de Covid-19 à 4h30 mercredi, heure française. Après le Brésil (7.921 décès et 114.715 contaminés), les pays les plus touchés sont le Mexique (2.271 et 24.905) puis l’Équateur (1.569 et 31.881).

4h21 : Tunisie et France appellent le Conseil de sécurité de l’ONU au « compromis »

La Tunisie et la France ont appelé mardi le Conseil de sécurité de l’ONU au « compromis » sur un projet de résolution sur la pandémie de Covid-19 discuté depuis des semaines et que les Etats-Unis et la Chine continuent de bloquer. Il s’agit d’un « moment de vérité pour l’Organisation des Nations Unies et le système multilatéral qui fait face à la crise la plus difficile à laquelle l’ONU ait été confrontée depuis la Seconde Guerre mondiale », a dit à quelques médias dont l’AFP l’ambassadeur tunisien Kais Kabtani.

« En étroite coordination avec la France, la Tunisie travaille déjà d’arrache-pied pour présenter un accord d’ensemble final aux parties concernées et compte sur l’esprit de compromis des membres du Conseil », a-t-il ajouté, après l’organisation dans la journée par Tunis et Paris d’une réunion du Conseil visant à débloquer la situation. Selon des diplomates interrogés par l’AFP, cette visioconférence à huis clos n’a pas permis de percée immédiate permettant de programmer un vote de la résolution. « Les positions de la Chine et des Etats-Unis n’ont pas changé », a indiqué à l’AFP un de ces diplomates.

2h30: +2.333 décès aux Etats-Unis, bilan journalier en forte hausse

Avec 2.333 décès supplémentaires du nouveau coronavirus en 24 heures, le bilan journalier aux Etats-Unis est reparti à la hausse mardi à 20h30 locales, selon le comptage de l'université Johns Hopkins qui fait référence.

Le pays avait enregistré la veille le bilan quotidien le plus bas en un mois avec 1.015 morts, selon les chiffres de l'université actualisés en continu. Ces nouveaux décès portent le bilan total de l'épidémie sur le territoire américain à 71.022 morts. Les Etats-Unis comptent également le plus grand nombre de personnes diagnostiquées malades du Covid-19, avec plus de 1,2 million de cas recensés.

1h50 : L’école est finie « pour une longue durée » au Pérou

Le président péruvien, Martin Vizcarra, a écarté mardi toute éventualité que les établissements scolaires et les universités puissent bientôt reprendre la classe étant donné l’ampleur de l’épidémie de nouveau coronavirus dans le pays. Il a également prévenu de conséquences économiques très importantes sur le pays, similaires à celles liées à la Guerre du Pacifique (1879-1884) entre le Chili -- qui est sorti vainqueur -- et les alliés Pérou et Bolivie.

« Il est absolument clair qu’à court et moyen termes les cours ne se feront pas sur place, mais à distance », a déclaré M. Vizcarra, lors d’une conférence de presse sur Internet, annonçant que plus de 51.100 cas de contamination avaient été recensés dans le pays et que le nombre de décès approchait les 1.500. Il a précisé que l’enseignement jusqu’au niveau universitaire devrait se faire « pour une longue durée » par Internet mais aussi via la radio et la télévision.

1h10: Le Sénat vote la prolongation de l'état d'urgence sanitaire

Le Sénat a voté dans la nuit de mardi à mercredi en première lecture le projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire, qu'il prévoit jusqu'au 10 juillet, et moyennant des «garanties» en vue du déconfinement. La chambre haute dominée par l'opposition de droite a adopté le texte par 240 voix contre 25, et 80 abstentions. Il va maintenant être examiné à l'Assemblée nationale, mercredi en commission, puis jeudi dans l'hémicycle, en vue d'une adoption définitive avant la fin de semaine.

0h40 : Macron va dévoiler ce mercredi un « plan pour la culture »

Emmanuel Macron tiendra mercredi matin une visioconférence avec des artistes de différents domaines avant d’annoncer les premières orientations d’un « plan pour la culture » que « le gouvernement sera amené à mettre en oeuvre rapidement », a annoncé l’Elysée mardi soir.

Le 13 avril, le chef de l’État avait promis un plan spécifique d’aide pour les secteurs « durablement impactés », dont le secteur culturel. « Un mandat clair a été donné en ce sens au ministre de la Culture Franck Riester, qui y travaille en lien avec les autres ministères concernés et en menant des concertations avec chaque filière », précise la présidence.

Au préalable, le chef de l’État échangera pendant environ deux heures avec des artistes de différents domaines (littérature, danse, cinéma, théâtre, cirque contemporain, musique classique, musiques actuelles, art contemporain) dont le nom n’a pas été divulgué, en présence de Franck Riester et de ses collègues de l’Economie Bruno Le Maire et du Travail Muriel Pénicaud.

0h15 : Un homme porte une cagoule du KKK en guise de masque, enquête ouverte à San Diego

La police a ouvert une enquête en Californie après qu’un homme a revêtu une cagoule du Ku Klux Klan, organisation raciste connue pour ses actes violents, en guise de masque de protection contre le coronavirus pour faire ses courses dans un supermarché.

« Je suis choqué, choqué parce que c’est toujours triste quand quelqu’un arbore un symbole de haine, quelle que soit l’idée qui est derrière », a déclaré à la télévision locale ABC John Minto, maire de la petite ville de Santee, près de San Diego, où les faits se sont déroulés le week-end dernier. Des images de l’homme portant la cagoule blanche pointue traditionnelle du KKK, poussant son chariot dans les rayons du supermarché, ont suscité un vif émoi et le shérif de San Diego a annoncé l’ouverture d’une enquête.

0h00: Donald Trump visite une usine qui fabrique des masques... sans en porter

Le président américain avait déjà indiqué qu'il ne souhaitait pas porter de masque. C'est confirmé lors de sa première sortie en plus de six semaines: il a visite une usine de fabrication de masque en Arizona en portant de simples lunettes de protection. Avec une bande-son plutôt mal choisie pour l'occasion: Live and let die (Vivre et laisser mourir) des Guns.

 

23h20 : La courbe des Etats-Unis beaucoup moins plate sans New York

Mike Pence a déclaré que les Etats-Unis avaient réussi à « flatten the curve ». Dans l’absolu, la courbe des nouveaux cas d’infection semble en effet avoir atteint in plateau. Mais c’est parce que le nombre de cas a nettement décliné à New York. En enlevant New York, la courbe du reste des Etats-Unis continue de grimper.

 

22h45 : Wall Street termine en hausse grâce au pétrole

La Bourse de New York a fini dans le vert mardi, profitant de l’envolée des prix du pétrole et de la confiance des investisseurs en un redémarrage de l’activité économique aux Etats-Unis et dans le monde. Le Dow Jones Industrial Average, son indice vedette, a gagné 0,56 % à 23.883,09 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 1,13 % à 8.809,12 points. L’indice élargi S & P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, est lui monté de 0,90 % à 2.868,44 points.

22h25: Un salarié new-yorkais d'Amazon est décédé du Covid-19

L'entreprise a confirmé le décès au site américain The Verge. L'employé travaillait dans l'entrepôt JFK8, à Staten Island. Amazon précise qu'il n'y a pas de preuve à ce stade que le salarié ait été contaminé dans ses locaux. Mais selon The Verge, au moins 29 employés du site ont été testés positifs et placés en quarantaine. Plusieurs mouvements de grève ont été organisés à New York depuis six semaines. Amazon a depuis mis en place des  mesures à l'intérieur de ses entrepots (distanciation sociale, prise de température etc) mais les employés estiment que ce n'est pas suffisant.

En France, Amazon a été sommé par la cour de procéder à une évaluation des risques liés à la crise du coronavirus avec les représentants du personnel et de réduire son activité d'ici là sous astreinte de 100.000 euros par infraction constatée. L'entreprise a décidé de fermer ses entrepôts dans l'Hexagone jusqu'au 5 mai inclus.

22h10: Airbnb va supprimer un quart de ses effectifs

Le leader de la location entre particuliers va supprimer 25% de ses effectifs, selon une note interne obtenue par les sites CNBC et The Information. Cela représente 1.900 employés sur 7.500.

 

21h55 : Au moins 10 millions de litres détruits à cause du confinement

Au moins 10 millions de litres de bière vont être détruits, parce que non consommés à temps en raison du confinement, a-t-on appris mardi auprès de Brasseurs de France. « La fermeture brutale des cafés, restaurants, l’arrêt des activités touristiques et l’annulation de tous les festivals et salons a laissé plus de 10 millions de litres de bières, majoritairement en fûts, en souffrance », a annoncé le syndicat professionnel mardi. Ce chiffre est l’un des enseignements tirés par Brasseurs de France d’une consultation menée fin avril auprès de ses 300 adhérents, qui représentent 98 % de la production française.

« La destruction de cette bière aura aussi un coût non négligeable pour les entreprises », indique le syndicat, qui en appelle aux pouvoirs publics. Parmi les nombreuses mesures demandées par les brasseurs, une aide à la « destruction des stocks de bière », comme le réclament les viticulteurs auprès de Bruxelles pour le vin. Si ces 10 millions de litres semblent peu de choses au regard des 22,5 millions d’hectolitres produits pour 2020 (estimation), ils représentent plusieurs millions d’euros de pertes pour des brasseurs parfois fragiles financièrement.

21h40: 15 enfants atteints de symptômes inflammatoires peut-être liés au Covid-19 à New York

Quelque 15 enfants ont été hospitalisés ces derniers jours à New York car ils souffraient d'une maladie inflammatoire qui pourrait être liée au coronavirus et dont des dizaines de cas ont déjà été signalés ailleurs. Les patients, qui ont été hospitalisés entre le 17 avril et le 1er mai, âgés de 2 à 15 ans, étaient tous atteint de fièvre, et certains présentaient des éruptions cutanées, des douleurs abdominales, des vomissements ou diarrhées, ont indiqué les autorités de santé de la ville.  Plusieurs cas similaires ont été signalés récemment en Europe, principalement dans les pays les plus touchés par le coronavirus. Non traités, la maladie de Kawasaki ou le syndrome du choc toxique peuvent entraîner la mort dans certains cas.

Leurs symptômes ressemblaient à ceux de la maladie de Kawasaki, maladie inflammatoire qui touche le plus souvent des enfants de moins de 5 ans, ou du syndrome du choc toxique, lié à la production de toxines en réponse à une infection bactérienne. Tous ces enfants ont eu besoin d'assistance respiratoire ou cardiaque, et parfois des deux.

Les patients ont reçu un traitement qui comprend notamment de l'aspirine et aucun n'est décédé des suites de la maladie. La responsable du département de la santé de la ville de New York, Oxiris Barbot, a indiqué qu'aucun lien formel n'avait été établi entre cette maladie et le coronavirus. Parmi les enfants malades, 4 ont été testés positifs au coronavirus et 6 autres présentaient des anticorps.

21h15: La Task Force coronavirus de la Maison Blanche bientôt démantelée?

C'est la grande confusion. Selon le New York Times, Donald Trump réfléchit à démanteler la Task-Force coronavirus d'ici la fin mai, et de déléguer la gestion de la crise à l'agence Fema (qui s'occupe des catastrophes naturelles). Le Dr Anthony Fauci, qui fait partie de la Task-Force a démenti, mais le vice-président Mike Pence vient de déclarer que «des discussions avaient lieu» à ce propos, estimant que la cellule avait «rempli sa mission en aplanissant la courbe». Pourtant, le nombre de nouveaux cas aux Etats-Unis ne semble pas être sur la pente descendante mais rester sur le sommet du plateau.

 

20h56 : Valérie Pécresse réclame des forces de l’ordre ou de sécurité dans les gares

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a réclamé mardi des « renforts » en forces de l’ordre ou de sécurité dans les gares pour mieux filtrer les usagers des transports et faire respecter la distanciation pour le déconfinement à partir de lundi. « Il faut des renforts de forces de l’ordre, des renforts de forces de sécurité dans les gares pour nous permettre de filtrer » les usagers, a déclaré Valérie Pécresse dans l’émission « C à Vous » sur France 5.

« Parce que si les gens rentrent dans la gare, alors là on ne pourra pas faire respecter la distanciation sociale », a-t-elle expliqué. « Ça peut être des forces de l’ordre – on les a trouvées au moment des + gilets jaunes - des forces municipales, des secouristes, des pompiers », a précisé la présidente ex-LR d’Ile-de-France. « Si on n’arrive pas à limiter les flux en amont », Valérie Pécresse a dit craindre « la fermeture de lignes et la fermeture des gares ». « Ce serait très injuste parce que pendant le confinement on a réussi à ne rien fermer ».

20h55 : La filière vin française réclame un plan d’aides de 500 millions d’euros

La filière viticole française estime à « haut moins 500 millions d’euros » ses besoins pour faire face aux enjeux conjugués de la crise du coronavirus, des taxes de Trump et la baisse de la consommation globale de vin dans l’Union européenne.

« Malheureusement, à ce stade la réponse de la Commission européenne est très insuffisante tant au niveau financier que sur les assouplissements réglementaires », écrivent mardi soir huit organisations représentant une filière agricole et commerciale qui génère quelque 500.000 emplois directs et indirects en France. « Nos organisations attendent du gouvernement français qu’il fasse preuve d’un plus fort engagement », ajoutent-elles, en réponse à l’annonce par le ministre de l’agriculture Didier Guillaume jeudi soir d’un « plan de soutien » à la viticulture, avec son homologue de l’Economie Bruno Le Maire.

20h25 : Emmanuel Macron en baisse dans les sondages, Edouard Philippe remonte

La cote d’Emmanuel Macron chute de 6 points en un mois, alors que celle d’Edouard Philippe grimpe de 3 points et dépasse celle du chef de l’Etat en pleine crise sanitaire, selon un sondage Ifop-Fiducial publié mardi.

Avec 40 % des Français interrogés qui approuvent son action, Emmanuel Macron replonge après un gain de 13 points enregistré le mois dernier, dans les premières semaines du confinement. Les jugements négatifs sont en forte hausse, avec près de six Français sur dix (59 %, +5) qui désapprouvent son action, selon cette enquête pour Paris Match et Sud Radio.

La cote du Premier ministre, très exposé dans la gestion de l’épidémie de coronavirus, est en revanche en hausse. Avec 46 % de jugements positifs sur son action, Edouard Philippe progresse depuis le début de la crise et gagne 10 points sur deux mois.

20h16 : Les compagnies préviennent que la distanciation à bord ferait grimper le prix des billets

Les compagnies aériennes, opposées à la distanciation physique, estiment que cette mesure pourrait faire grimper le prix des billets de plus de 50 %, a indiqué mardi leur fédération l’Iata. S’il était demandé aux compagnies de laisser le siège du milieu vide, le taux de remplissage maximum des avions tomberait « à 62 %, bien en dessous du seuil de rentabilité (d’un vol) de 77 % », estime l’association internationale du transport aérien (Iata). Les tarifs des billets pourraient alors augmenter de « 43 à 54 %, selon les régions ».

L’Iata prône le port du masque pour les voyageurs et l’équipage parmi les précautions sanitaires à mettre en place « temporairement quand le trafic aérien va reprendre », une mesure qui réduirait, selon elle, le « risque déjà faible » de transmission à bord. Pour compléter le port du masque, l’Iata plaide pour un contrôle de la température, des procédures d’embarquement évitant les contacts, la limitation des déplacements pendant le vol, une restauration à bord « simplifiée » et des nettoyages plus fréquents et plus poussés des cabines.

20h10 : Enseignants, quelle approche pédagogique prévoyez-vous pour vos élèves à le reprise de l’école ?

Si vous êtes enseignant, comment comptez-vous rassurer les élèves à leur retour en classe ? Allez-vous continuer aussi à envoyer du travail à distance à vos autres élèves ? Si oui, de quel type ? A quelles difficultés pédagogiques vous attendez-vous ? N’hésitez pas à témoigner juste ici et vos contributions serviront à la rédaction d’un article.

19h55 : Voici la carte du jour

La nouvelle carte provisoire du déconfinement, qui fait la synthèse de deux indicateurs (circulation active du virus et les capacités de réanimation) compte cinq départements en moins en rouge. Les 5 départements des Hauts-de-France (Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme) passent de rouge à orange.

Au total la carte de France compte 27 départements en rouge, 24 départements en orange et 50 départements en vert. Les départements en orange (une catégorie provisoire) ne présentent qu’un seul des deux critères favorable – la circulation active du virus ou les capacités en réanimation. Le 7 mai, ne resteront que deux catégories -vert et rouge- qui détermineront le niveau d’assouplissement des restrictions mises en œuvre depuis le 17 mars. On fait le point juste ici

19h51 : 3.430 patients atteints du Covid-19 en réanimation

Selon le ministère de la Santé, 6.406 patients se trouvent en réanimation (126 % de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale), dont 3.430 atteints du Covid-19. Dans le détail, 111 nouveaux cas graves ont été admis, mais 266 malades sont sortis, le solde reste doc négatif.

Autre donnée, 24.775 personnes sont toujours hospitalisées une infection au Covid-19, avec 987 nouvelles admissions en 24 heures.

19h41 : 25.531 morts en France depuis le début de l’épidémie, dont 330 en 24 heures

Pas de conférence de presse ce mardi soir, mais selon un communiqué de presse du ministère de la Santé, 25.531 personnes sont décédées en France depuis le 1er mars, soit 330 de plus en 24 heures. Dans le détail, 16.060 personnes sont décédées dans les hôpitaux et 9.471 dans les Ehpad.

 

19h40 : Jean-Michel Blanquer répondra à des enfants mercredi sur France 4

Après son collègue Olivier Véran, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer répondra mercredi soir sur France 4 à des questions posées par des enfants au sujet du coronavirus et du retour à l’école, dans une édition spéciale du magazine « Allo Okoo », a annoncé mardi la chaîne publique.

Diffusée à 20h50 (et également disponible sur la plateforme Okoo et le portail France.tv), l’émission aura exceptionnellement une durée de 15 minutes (au lieu d’un format habituel de 5 minutes), pour donner plus de temps au ministre, afin d’expliquer comment le retour à l’école sera organisé, de partager des informations pratiques et de répondre à des questions posées par des enfants.

19h35 : 16 % de fréquentation en moins dans les stations de ski

L’épidémie de Covid-19 et le confinement décrété pour l’endiguer ont « brisé dans son élan » la saison de ski 2019-2020 en l’amputant de 16 % de sa fréquentation, a annoncé mardi Domaines Skiables de France (DSF).

La chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables dans les différents massifs français a produit un bilan provisoire de cette saison tronquée qui a diversement touché les massifs et les stations, par rapport à l’année précédente. Les massifs de Haute-Savoie, de l’Isère-Drôme, des Alpes du Sud et des Pyrénées auront enregistré une fréquentation 10 % au-dessous de la dernière saison, la Savoie -19 %, le Jura -26 %, le Massif central -45 % et les Vosges -57 %.

19h33 : Le coût du confinement devenu « insupportable » pour la Corse

Le confinement a « un coût humain, social, sanitaire et économique qui est devenu insupportable » pour la Corse, a déclaré mardi le préfet de l’Ile de Beauté Franck Robine, qui insiste sur la nécessité d’une sortie « progressive ».

Des malades ont vu leur état de santé s’aggraver du fait du report d’opérations et il y a « un recul inquiétant » de la vaccination des jeunes enfants, a mis en garde le préfet lors d’un point presse commun avec la directrice de l’Agence régionale de santé : « Si on ne sort pas du confinement, on aura un coût sanitaire réel ». Il a également pointé le « coût social pour les enfants qui ne sont plus scolarisés physiquement » et le « coût humain pour les indépendants, les libéraux, les agriculteurs (..) qui n’ont plus de revenus depuis deux mois ».

Depuis le début du confinement le 17 mars, l’Etat a versé un total de 730 millions d’euros pour la Corse répartis sur les différents dispositifs mis en place avec notamment 230 millions d’euros pour le chômage partiel, 360 millions d’euros pour le prêt garanti par l’Etat, 10,9 millions d’euros pour le fonds de solidarité au bénéfice de 3.300 petites entreprises, 57 millions d’euros pour les reports de charges fiscales et 52,5 millions pour les reports de charges sociales.

19h17 : Agnès Buzyn a-t-elle soigné un malade avec de l’hydroxychloroquine ?

Une publication assure que l’ancienne ministre de la Santé, qui est redevenue médecin, d’avoir administré la molécule à un malade. Ce patient dément auprès de 20 Minutes. Mathilde Cousin, journaliste à la rubrique Fake Off, démêle le vrai du faux. C'est à lire juste ici. 

18h57 : Comme chaque soir, Jérôme Salomon va donner les chiffres de l’épidémie en France

Le directeur général de la Santé dévoilera aussi la carte de la situation épidémiologique départements par départements. On va suivre ça ensemble.

18h55 : A la Réunion, près de la moitié des communes ne rouvriront pas leurs écoles

Les maires de 11 des 24 communes de La Réunion ont annoncé mardi qu’ils n’ouvriront pas les écoles à la rentrée prévue le 18 mai dans l’île, estimant que « les conditions sanitaires pour accueillir les élèves en toute sécurité ne sont pas réunies ».

Une réunion de concertation sur la préparation de cette rentrée s’est tenue mardi après-midi entre le préfet, le recteur et les maires. « Les mesures préconisées par le gouvernement pour garantir la sécurité de l’ensemble de la communauté scolaire sont inapplicables », a déclaré mardi en début d’après-midi le maire divers droite de Saint-Paul (ouest) Joseph Sinimalé.

18h50 : Le gouvernement prépare un budget « de relance » pour 2021

Le budget de la France qui sera présenté à l’automne pour fixer les recettes et dépenses pour l’année prochaine sera un budget « de relance », a affirmé mardi le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

« Nous sommes en train de travailler pour le budget 2021 en imaginant (…) une construction » qui permette « d’isoler les dépenses » consacrées à la relance des budgets alloués aux différents ministères, a affirmé le ministre lors d’une audition devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale. Le gouvernement a d’ores et déjà prévu de présenter à l’automne un plan de relance de l’économie française.

18h45 : Le « durcissement » du chômage partiel, un dilemme pour le gouvernement

A partir de juin, le gouvernement va revoir les règles du chômage partiel et hormis certains secteurs, l’État ne compensera plus à 100 % le coût pour les entreprises. Le débat porte sur le risque économique de l’allégement – ou de la conservation – d’un chômage partiel généreux. Notre journaliste économie Nicolas Raffin fait le point dans son article juste ici.

18h33 : A Marseille, des malades pourront être isolés dès le déconfinement

Les personnes malades du coronavirus et qui ne peuvent pas se confiner efficacement dans leur logement seront « mises à l’abri » et « à l’écart » dès le déconfinement, a assuré le directeur de l’Agence régionale de santé Paca, Philippe De Mester.

Lundi, des médecins participant à un dispositif spécial de dépistage dans les quartiers populaires de Marseille ont rappelé aux autorités « l’extrême nécessité de trouver des lieux d’hébergement » pour des personnes malades vivant dans des appartements surpeuplés. « Pour le déconfinement tout est prêt pour une mise à l’abri : on a identifié deux lieux à Martigues et à Marseille et on cherche à en ouvrir d’autres », a expliqué Philippe De Mester.

18h13 : « Il faut tirer les leçons de l’épidémie sur le "Charles-de-Gaulle" pour mieux protéger nos équipages », déclare Florence Parly

Dans un entretien accordé à 20 Minutes, la ministre des Armées Florence Parly évoque le défi du déconfinement pour les personnels de la défense, touchés notamment par une importante épidémie de coronavirus à bord du porte-avions « Charles-de-Gaulle ». L’interview, réalisée par Mathilde Ceilles et Clément Giuliano, est à lire juste en dessous.

 

18h08 : 29.315 personnes décédées en Italie, dont 236 ces dernières 24 heures

29.315 personnes sont décédées du coronavirus en Italie depuis le 1er mars, dont 236 ces dernières 24 heures, selon les chiffres communiqués par les autorités italiennes ce mardi. Dans le détail, 85.231 sont guéries ou sorties de l’hôpital, dont 2.352 en 24 heures. Ce mardi, 1.427 personnes se trouvent toujours en soins intensifs, soit 52 de moins qu’hier.

18h03 : A quelques jours du déconfinement, l’exécutif face à de nouveaux couacs et obstacles

Les modalités du déconfinement sont toujours critiquées par de nombreux acteurs locaux que le gouvernement tente de rassurer. Mais l’exécutif reste en proie à des couacs de communication. Notre journaliste du service politique Laure Cometti vous explique tout dans son article juste ici. (Oui, oui, on fait de l’auto-promo)

17h55 : Nouveau bond de 10.000 cas en Russie, plus forte hausse en Europe

La Russie a enregistré mardi un nouveau bond de dix mille cas détectés de coronavirus, soit la plus rapide progression en Europe de la pandémie pour le troisième jour consécutif, avec un bilan de mortalité limité.

Le virus, qui a notamment contaminé et envoyé à l'hôpital la semaine dernière le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, puis le ministre de la Construction Vladimir Iakouchev, a cette fois emporté un haut-responsable du secteur spatial.

17h50 : La Bourse de Paris finit sur un net rebond (+2,40%) à 4.483,13 points

La Bourse de Paris a fini sur un net rebond mardi (+2,40%), sans s'attarder sur une décision retentissante de la Cour constitutionnelle allemande, privilégiant le rebond du pétrole qui a tonifié le secteur de l'énergie.

L'indice CAC 40 a progressé de 104,90 points à 4.483,13 points. La veille, l'indice parisien avait fini en fort repli de 4,24%.

17h45 : Deux cas de coronavirus dans le club de football de Mönchengladbach 

Six des dix cas de coronavirus officiellement détectés parmi les clubs de 1re et 2e divisions allemandes de football sont désormais localisés: après trois cas à Cologne révélés vendredi, deux concernent Mönchengladbach et un Dresde (D2).

Lundi, la Ligue allemande de football (DFL) a annoncé que dix personnes sur les 1724 testées dans les 36 clubs de première et deuxième divisions étaient positives. Mardi, le quotidien régional Rheinische Post rapporte, citant des sources proches du club, que deux cas concernent un joueur et un physiothérapeute de Mönchegladbach.

17h35 : Un médecin bosnien scandalise en faisant la fête avec 20 personnes

Un médecin réputé de Bosnie a scandalisé le pays en organisant sa fête d'anniversaire avec un ministre et une vingtaine d'autres amis dans un restaurant huppé de Sarajevo, en violation flagrante des restrictions anti-coronavirus. Alertées par les images diffusées en direct sur les réseaux sociaux, les forces de l'ordre ont écourté les festivités lundi soir, verbalisant les convives présents, selon un communiqué de la police. 

Et une pensée pour notre collègue Rachel, que vous connaissez sur ce live sous le pseudonyme de R. G.-V., dont l'anniversaire tombe le 10 mai, soit pile la veille du déconfinement.

17h25 : Le gouvernement retire le service controversé « désinfox coronavirus » de son site

Le gouvernement a décidé de supprimer de son site internet le service «désinfox coronavirus», qui recensait des articles de «fact-checking» de certains médias à propos du Covid-19, et qui était fortement critiqué au sein des rédactions , a annoncé mardi le ministre de la Culture, Franck Riester.

Cette initiative (émanant du Service d'information du gouvernement, SIG)  «ne représentait évidemment pas un objectif de tri d'articles ou d'informations, pour autant je peux comprendre les inquiétudes qui ont été suscitées par ce service dans les rédactions», a  déclaré le ministre, ajoutant que l'exécutif avait dès lors «pris la décision de retirer cette page du site du gouvernement».

17h15 : Les greffes de rein encore au ralenti

Les greffes de rein, globalement entravées par l’épidémie de Covid-19, sont encore loin d’avoir retrouvé en France leur rythme d’avant la crise, d’après les chiffres de l’Agence de la biomédecine qui travaille à leur « relance ». Au mois d’avril 28 greffes de coeurs, 8 poumons, 72 foies et 10 reins ont pu être faites, indique mardi l’agence sanitaire.

A titre de comparaison en février 2020 (28 jours), ont été greffés : 33 coeurs, 2 coeurs/poumons, 36 poumons, 94 foies, 284 reins et 4 pancréas. Plus de 13.600 patients sont en attente de greffe de reins en France.

17h05 : Les assureurs sous la pression du gouvernement pour mieux soutenir le tourisme

Les organisations patronales de l’hôtellerie restauration négocient avec les assureurs, en vue d’un soutien renforcé de ces derniers à un secteur du tourisme dévasté par la crise sanitaire, a annoncé le gouvernement, qui faute d’accord, envisage de « légiférer ».

Le président de la République Emmanuel Macron a incité les assureurs « à faire plus et à faire mieux » pour aider le secteur du tourisme, lors d’une réunion à l’Elysée consacrée à la filière le 24 avril, a rappelé mardi le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne.

16h55 : L'académie Goncourt décernera des prix le premier jour du déconfinement
Il vous reste donc précisément six jours pour finir votre roman, que l'académie le lise, et qu'elle vote pour lui. Bonne chance à vous les loulous.

16h45 : En Espagne, les nouveau cas de coronavirus sont en large majorité des soignants

Parmi les 867 nouveaux cas confirmés, 73% (631) sont des professionnels de la santé dans le pays, l'un des plus endeuillés par la pandémie où le bilan s'élève au total à 25.613 morts. Une tendance notée depuis plusieurs jours. Depuis le 28 avril, le personnel soignant a représenté 66% (avec 5.587 cas) des plus de 8.500 nouveaux cas dans le pays.

 

16h35 : Accalmie sur le pays mercredi, dégradation orageuse en Bretagne l’après-midi

Le temps sera à l’accalmie mercredi sur la majeure partie du territoire mais une dégradation orageuse touchera la Bretagne dans l’après-midi, prévoit Météo-France. Terrible nouvelle pour les photos des plages bretonnes qui demandent à être libérées.

16h25 : Edouard Philippe attend « avec sérénité » la comparaison de sa gestion avec d’autres pays

Edouard Philippe a dit mardi attendre « avec sérénité » la comparaison de sa gestion de l’épidémie de coronavirus avec celle des autres pays européens, soulignant que « tout le monde sait bien que nous vivons quelque chose de redoutablement complexe ».

« A un moment nous pourrons regarder dans le détail avec la sagesse du regard rétrospectif », « j’attends ce jour avec sérénité », a déclaré le Premier ministre lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée. « Je le dis avec tranquillité, avec humilité : on peut toujours aller chercher l’exemple qui fonctionne le mieux. On verra à la fin », a insisté Edouard Philippe.

16h15 : Le Royaume-Uni comptabilise plus de 30.000 morts, une première en Europe

Le Royaume-Uni est devenu mardi le premier pays d'Europe à dépasser les 30.000 morts liés au nouveau coronavirus, soit le deuxième pays le plus touché par la pandémie dans le monde après les Etats-Unis, selon des statistiques officielles compilées mardi.

Les chiffres hebdomadaires des différentes agences régionales des statistiques du pays affichent un bilan de 32.313 décès dont le Covid-19 est la cause suspectée indiquée sur le certificat de décès, soit un chiffre supérieur à l'Italie. Le dernier bilan du ministère de la Santé, qui ne comprend que les morts en hôpital et en maisons de retraite de patients testés positifs au Covid-19, était de 28.734 morts lundi.

16h05 : La Croix-Rouge recrute des influenceurs pour combattre « l’infodémie »

La Croix-Rouge a lancé mardi ce qu’elle présente comme le premier réseau mondial d’influenceurs pour lutter contre la désinformation sur le nouveau coronavirus et diffuser du contenu essentiel pour le grand public.

Les fausses informations, théories du complot, traitements inappropriés, faux conseils de prévention ou publicités mensongères sur la pandémie abondent sur les réseaux sociaux et l’internet. Sur son site, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dresse une longue liste de « mythes » en circulation à propos de la maladie Covid-19, comme les vertus supposées d’une exposition prolongée à la lumière pour s’en protéger ou en guérir.

15h55 : Les compétitions de cyclisme de retour en août

Le WorldTour (première division du cyclisme mondial) reprendra le 1er août, par les Strade Bianche, suivant le nouveau calendrier publié mardi par l’Union cycliste internationale (UCI).

« Ces dates, cruciales pour les parties prenantes, restent toutefois naturellement subordonnées à la levée, jusqu’à la fin de la saison, des restrictions instaurées par les autorités compétentes dans les territoires concernés s’agissant de l’organisation d’événements », a précisé l’UCI. « Nous constatons une situation changeante, qui pourrait conduire l’UCI à ajuster le calendrier pour tenir compte de l’évolution de la pandémie », a ajouté la fédération internationale.

15h45 : Le déconfinement ramène le prix du baril au-dessus de 30 dollars

Le prix du baril de pétrole a atteint un peu plus de 30 dollars mardi, une première depuis mi-avril, alors que les mesures de déconfinement se précisent, signe encourageant pour la reprise de la consommation d’or noir, durement touchée par la pandémie.

Vers 13h35, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 30,08 dollars à Londres, en hausse de 10,59 % par rapport à la clôture de lundi, un niveau plus vu depuis le 15 avril. A New York, le baril américain de WTI pour juin s’appréciait de son côté de 16,58 %, à 23,77 dollars.

15h35 : Le secteur aéronautique estime ses besoins à plus d’un milliard

Le secteur aéronautique chiffre à plus d’un milliard d’euros ses besoins pour surmonter la crise provoquée par le coronavirus, a indiqué mardi le président du groupement des industries aéronautiques et spatiales (Gifas) Eric Trappier.

La chaîne des fournisseurs « est très touchée puisqu’elle travaille principalement pour Airbus, Safran ou Boeing et elle subit de plein fouet » les baisses de cadences de production d’avions engendrées par l’effondrement du trafic aérien et les difficultés des compagnies aériennes, a-t-il expliqué lors d’une visioconférence.

15h25 : Le déficit commercial des Etats-Unis bondit de 11,6 % en mars

Cela sous l’effet d’un plongeon record des exportations, conséquence de la pandémie du coronavirus qui a mis un coup d’arrêt à l’activité aux Etats-Unis, selon les données du département publiées mardi.

Le solde des échanges des biens et services s’est établi à -44,4 milliards de dollars, résultat d’exportations en repli de 9,6 % à 187,7 milliards et d’un recul nettement moins marqué des importations (-6,2 %) à 232,2 milliards. Ce creusement du déficit est quasiment en ligne avec les attentes des analystes qui tablaient sur -44,2 milliards de dollars.

15h15 : L’Espagne clarifie les conditions de reprise de l’entraînement sportif

Les sportifs professionnels peuvent à nouveau s’entraîner depuis lundi en Espagne, mais pas encore dans des centres d’entraînement, ont tenu à préciser les autorités mardi après notamment la publication d’une vidéo du N.1 mondial du tennis Novak Djokovic s’entraînant dans un club d’Andalousie.

« Tellement heureux de jouer sur de la terre battue » : le Serbe n’a pas caché sa joie de reprendre l’entraînement lundi à Marbella (sud) où il est confiné. Problème, « l’ouverture des centres d’entraînement et des clubs se fera à partir du lundi 11 mai », a tenu à préciser la fédération espagnole de tennis, tard lundi soir. Face aux polémiques naissantes et aux questionnements des sportifs, le Conseil supérieur des sports (CSD), dépendant du ministère espagnol des Sports, a également publié lundi un document pour clarifier les conditions de reprise de l’entraînement, autorisé par le gouvernement à partir de lundi 4 mai.

15h05 : La reprise d’activité « ne marchera pas » sans dialogue social en entreprise selon Laurent Berger

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a regretté mardi que le « protocole national de déconfinement » du ministère du Travail édictant les règles de reprise en entreprise n’évoque à aucun moment le « dialogue social », sans lequel selon lui « ça ne marchera pas ».

Ce protocole, diffusé dimanche par le ministère du Travail, « est intéressant sur les aspects techniques, mais il n’a de sens que s’il fait l’objet de discussions, de dialogue », a estimé le dirigeant lors de l’émission en ligne Ecorama (Boursorama et l’Opinion). « Il fait l’exploit, le protocole du gouvernement, de ne jamais prononcer ou écrire "dialogue social, représentants du personnel" », a-t-il relevé. « Si ça ne fait pas l’objet d’un dialogue social au sein de l’entreprise, ça ne marchera pas », a-t-il ajouté, à propos de la reprise de l’activité.

14h55 : La Bundesliga espère mercredi le feu vert des autorités

Le foot allemand n'attend plus que le feu vert gouvernemental: les autorités politiques doivent décider mercredi d'autoriser ou non la reprise de la Bundesliga, à huis clos et sur la base d'un protocole sanitaire draconien. 

A l'approche de cette réunion cruciale de la chancelière Angela Merkel avec les dirigeants des Länder (Etats régionaux), les indicateurs semblent au vert pour un retour sur les terrains à la mi-mai. L'Allemagne serait ainsi le premier championnat majeur à redémarrer depuis l'arrêt du sport mi-mars pour cause de coronavirus

14h45 : 58% des Français pratiquent une activité sportive pendant le confinement

Selon un sondage Ginkoia réalisé par OpinionWay. Une pensée pour notre journaliste vidéo Lise qui aura appris à faire correctement ses premières pompes pendant cette période.

 

 

14h35 : Le coronavirus, arme pour les partisans de la réunification irlandaise ?

En Irlande, la crise du coronavirus touche toute l’île, apportant de l’eau au moulin de ceux qui souhaitent la réunification. Au fur et à mesure de la crise, le bilan humain a souvent été comptabilisé pour l’ensemble de l’île. Environ 1.700 morts selon les chiffres publiés lundi. Le virus « ne connaît pas de frontières et nous sommes ensemble » face à lui, déclarait le mois dernier le ministre irlandais de la Santé Simon Harris. « Il est essentiel que nous continuions à faire tout ce que nous pouvons à travers l’île pour combattre cette pandémie. »

Des paroles qui ont une résonance particulière dans une île agitée depuis des décennies par un débat sur le sort de l’Irlande du Nord, province britannique. « Pour le moment, les gens voient la question de l’unité irlandaise sous le prisme de l’épidémiologie », relevait récemment la chroniqueuse Una Mullally dans le quotidien britannique The Guardian. « La pandémie est beaucoup de choses, mais elle est aussi politique, ses conséquences le seront aussi ».

14h25 : Un homme condamné à mort lors d’un procès en visio-conférence

Un homme a été condamné à mort pour meurtre lors du premier procès tenu en visio-conférence par un tribunal nigérian, a-t-on appris mardi de sources judiciaires. « Je vous déclare coupable et vous condamne à mort par pendaison. Que Dieu ait pitié de votre âme. Voici le jugement virtuel de la Cour », a prononcé le juge Mojisola Dada, sur l’application de visio-conférence Zoom.

14h15 : Les régions allemandes passent outre Angela Merkel sur le déconfinement

Le déconfinement s’accélère en Allemagne sous la pression des régions qui font de plus en plus fi des consignes de prudence d’Angela Merkel. Sans attendre une réunion prévue mercredi sur le sujet entre la chancelière et les différents Etats régionaux du pays, pour définir une ligne d’action commune, le plus grand de ces Etats, la Bavière, a dévoilé mardi son propre programme.

Elle a annoncé la réouverture des restaurants et hôtels à la fin du mois de mai, lançant un signal fort en vue d’un retour à la normale dans le pays. « Le moment est venu pour une ouverture prudente. Les succès sont évidents » dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus, a déclaré à la presse le chef du gouvernement régional bavarois, Markus Söder, considéré comme un successeur possible de Angela Merkel fin 2021.

14h05 : 14 masques par semaine sur ordonnance pour les malades dès le 11 mai

Les malades du coronavirus et les « personnes contacts » pourront se faire prescrire 14 masques chirurgicaux par semaine à partir du 11 mai, selon une note du ministère de la Santé, qui augmente aussi les quantités distribuées aux soignants libéraux.

« En phase de sortie de confinement (…), la stratégie de répartition des masques sanitaires par l’État a vocation à évoluer », indique ce document daté de lundi et destiné aux professionnels de santé. Les malades pourront retirer leurs masques en pharmacie, « sur prescription médicale et sur présentation d’un résultat positif à un test virologique Covid-19 ».

13h55 : Situation « dramatique » dans les maisons de retraite en Angleterre

Plus de 6.000 personnes sont mortes du coronavirus en trois semaines en Angleterre dans les maisons de retraite, où la situation « dramatique » continue de se dégrader malgré la décrue de l’épidémie au Royaume-Uni, a indiqué mardi le Bureau national des statistiques (ONS).

Au total, 6.391 morts liées au virus ont été recensées par les maisons de retraite du 10 avril au 1er mai, dont 2.044 se sont produites la dernière semaine d’avril selon ces statistiques qui ne portent que sur l’Angleterre.

Jusqu’à récemment, le gouvernement n’annonçait que les décès de personnes atteintes du coronavirus survenus à l’hôpital. Accusé de minimiser l’impact de la pandémie, il inclut désormais dans ses bilans quotidiens les morts en maisons de retraite. Avec 28.734 morts au total, selon le dernier bilan communiqué lundi, le Royaume-Uni est le deuxième pays le plus touché en Europe par le virus après l’Italie.

13h49 : En Bulgarie, l’école ne reprendra pas avant septembre

Les élèves bulgares ne reprendront pas l’école avant le mois de septembre, le gouvernement souhaitant prendre le maximum de précautions même si le pays est l’un des moins touchés en Europe, a annoncé mardi le ministre de l’Education.

« L’éducation à distance continuera jusqu’à la fin de l’année scolaire », a déclaré le ministre Krassimir Valtchev lors d’une conférence de presse. Avec 1.689 cas avérés de contamination au Covid-19 et 78 décès, la Bulgarie est l’un des pays européens les moins touchés par la pandémie de coronavirus.

13h38 : Pour les vacances d’été, « on restera entre Européens »

Les Français pourront-ils partir en vacances ? : « Il est trop tôt pour vous dire qu’on pourra avoir des vacances mais on va limiter les déplacements internationaux : on restera entre Européens, il faudra peut-être même réduire un peu plus. On saura début juin », a déclaré Emmanuel Macron, avant d’ajouter : « Je veux rappeler qu’on n’a pas gagné la bataille le virus : on l’a ralenti ».

13h34 : « On va regarder l’évolution de l’épidémie »

Le chef de l’Etat tente de rassurer sur la reprise le 11 mai : « On va rouvrir nos écoles, nos entreprises, nos concitoyens auront des contraintes quand les enfants ne seront pas gardés. Il faudra la compréhension des employeurs si l’école est fermée ou si un salarié doit partir plus tôt pour aller chercher ses enfants ». « On va regarder l’évolution de l’épidémie. Dans trois semaines, on verra si on a une remontée forte aux urgences, on verra si on peut continuer le déconfinement ou le refermer », a-t-il ajouté, appelant à la responsabilité de chacun.

13h31 : Un conseil de défense jeudi sur le déconfinement

Un conseil de défense aura lieu jeudi et des « décisions seront prises » concernant le déconfinement, a précisé Emmanuel Macron. Interrogé sur les conséquences des départements en rouge ou en vert, le président a indiqué que les ministres « y reviendront en détail » dans les prochains jours.

13h29 : « On ne vous mettra jamais en situation de danger »

Interrogé sur les enseignants qui ne souhaitent pas reprendre les cours, le président de la République a tenté de rassurer : « A ceux qui s’inquiètent je veux leur dire : parlez avec vos collègues qui ont su faire ». « On ne vous mettra jamais en situation de danger, on ne dira jamais à un enseignant pour qui les conditions ne sont pas remplies,"vous devez venir travailler" », a-t-il ajouté.

13h26 : « Tous les maires veulent rouvrir, même ceux qui ont signé des tribunes »

Interrogé sur la reprise, Emmanuel Macron a écarté la possibilité de contraindre les maires à rouvrir les écoles : « Le tout, c’est que les maires, avec les directeurs d’école et les enseignants, et les parents soient informés. Tous les maires veulent rouvrir, même ceux qui ont signé des tribunes ».

13h24 : « Je veux plutôt une bonne rentrée qu’une rentrée en nombre »

« Mon objectif, c’est que tous les enfants qui ont besoin de revenir à l’école (…) puissent trouver une école ouverte avec un temps aménagé », a poursuivi Emmanuel Macron. « Je veux plutôt une bonne rentrée qu’une rentrée en nombre », a-t-il ajouté.

« Le 11, dans la plupart des écoles, ça sera une journée de pré-rentrée, comme on le connaît quand on fait la rentrée scolaire. (…) Et le 12, ou le 14 et là il faut laisser sur le terrain les choix (…), on va accueillir progressivement les enfants », a poursuivi le président de la République.

13h20 : « Mon objectif, ce n’est pas le nombre d’école rouvertes »

« Progressivement la semaine prochaine, avec des classes réduites. On va devoir collectivement organiser les choses. Mon objectif, ce n’est pas le nombre d’école rouvertes, c’est que tous les enfants qui sont décrocheurs, qui sont en difficulté, dont les parents retournent au travail, retournent en cours », explique le président sur la reprise des cours.

13h : « L’école à la maison, c’est quand même très traumatisant »

« Dans la vie d’un enfant, rester deux mois à la maison c’est quand même très traumatisant : on a des enfants qui décrochent (…) les inégalités sociales, les inégalités de logement sont multipliées », a débuté Emmanuel Macron, depuis Poissy (Yvelines), où il a visité une école primaire ce mardi matin. « On va progressivement réouvrir les écoles, d’abord les écoles maternelles et primaires puis les collèges et lycées », a-t-il ajouté.

12h53 : Emmanuel Macron va s’exprimer à 13 heures

On va évidemment suivre son allocution ensemble.

12h45 : Le plus grand Etat régional allemand va rouvrir les restaurants

Faudra attendre bien plus longtemps en France, mais on a quand même une nourriture bien meilleure, du coup ça vaut le coup de patienter les loulous.

12h35 : Hong Kong commence à lever les restrictions

Hong Kong a annoncé ce mardi un assouplissement des restrictions ordonnées pour combattre le coronavirus, et notamment la réouverture des écoles, des cinémas et des bars, une décision rendue possible par une nette réduction de la circulation du virus dans l’ex-colonie britannique.

Cette levée de certaines restrictions, qui interviendra vendredi, offrira un soulagement à une ville dont l’économie, déjà malmenée l’an passé par la guerre commerciale sino-américaine et par la crise politique, a été plombée par l’épidémie. Les autorités ont aussi annoncé un projet visant à distribuer des masques réutilisables aux 7,5 millions d’habitants de la ville.

12h25 : Les violences domestiques explosent en Russie

Les cas de violences domestiques signalés ont plus que doublé en Russie en période de confinement pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a déclaré mardi Tatiana Moskalkova, déléguée aux droits de l’Homme auprès du Kremlin.

« Selon les ONG, depuis le 10 avril, le nombre de victimes et de cas de violences domestiques a augmenté de 2,5 fois », a déclaré Tatiana Moskalkova à l’agence russe Ria Novosti. « Les femmes signalent que dans le cadre du régime d’auto-isolement, elles ne peuvent pas se présenter aux (autorités) » pour demander de l’aide « et si elles y vont, elles ne sont généralement pas acceptées », a-t-elle déclaré.

12h15 : La grippe espagnole «de 1917» a-t-elle «probablement mis fin à la première guerre mondiale», comme l’énonce Donald Trump?

C'est à retrouver dans le Fake off minute papillonesque du jour, par l'excellente Anne-Laëtitia Béraud, que je n'avais pas vanté depuis longtemps.

 

12h05 : Le patronat satisfait de l’exonération des charges

Les organisations patronales se sont montrées satisfaites mardi de la décision du gouvernement d’exonérer de charges sociales et fiscales les entreprises fermées durant le confinement, la CPME demandant toutefois que ce ne soit qu’une « première étape ».

Le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué lundi au Sénat que le gouvernement était prêt à convertir les reports déjà accordés « en exonérations définitives de charges, non seulement pour les entreprises du secteur de la restauration et du tourisme, mais aussi pour toutes les TPE ayant fait l’objet de mesures de fermeture ».

11h55 : Les enfants ne doivent pas être des « cobayes », avertit Olivier Faure

« Si j’avais à me poser la question, je chercherais à savoir dans quelles conditions l’école rouvre » à partir de la semaine prochaine, a affirmé sur Cnews Olivier Faure, Premier secrétaire du PS, en précisant que ses propres enfants n’étaient pas concernés par la reprise car pas prioritaires.

En effet « je ne souhaite pas que mes enfants, ni qu’aucun enfant de France, soient les cobayes d’une expérience qui pourrait être malheureuse », a ajouté le responsable PS lors de cette interview égayée par l’interruption de son jeune fils encore ensommeillé.

11h45 : L’Assemblée nationale prête pour le déconfinement

Quelque 150 députés autorisés à partir du 11 mai dans l’hémicycle, obligation du masque dans les couloirs et en commission, plateaux repas au bureau, colloques annulés : l’Assemblée nationale a mis au point son plan de déconfinement.

Dans cette ruche où circulent environ 4.000 personnes au quotidien en temps normal, seul « un millier » devrait s’y retrouver, selon le président de l’Assemblée Richard Ferrand (LREM). Le plan de « reprise d’activité progressive » a été adopté à l’unanimité mardi par le bureau de l’Assemblée, sorte de conseil d’administration de l’institution. Il a été approuvé par l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France et est accompagné d’une charte de sécurité sanitaire.

11h35 : Quel prix pour la viande ?

« Cet après-midi, je réunis l’ensemble de l’interprofession, des producteurs jusqu’à la distribution, pour regarder pourquoi ce prix continue à baisser chez les éleveurs », a déclaré le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume sur l’antenne de Sud-Radio.

En raison du confinement, et du report des repas de la restauration collective vers la consommation à domicile, « l’achat de steaks hachés frais a augmenté de 35 %, et l’achat de steaks hachés surgelés de 55 % », a rappelé le ministre, sans pour autant que l’éleveur n’en recueille les fruits.

Les éleveurs réclament depuis des semaines au ministre d’instaurer un prix minimum qui couvrirait le coût de production des éleveurs, très largement supérieur à l’argent qu’ils reçoivent des acheteurs pour l’industrie et la grande distribution.

11h25 : La pandémie continue de progresser en Russie

La Russie a enregistré mardi un nouveau bond de plus de dix mille nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, pour le troisième jour d’affilée, connaissant la plus rapide progression de la pandémie en Europe.

Selon les chiffres officiels, 10.102 nouveaux cas ont été enregistrés, à peine moins que les deux jours précédents. La Russie compte désormais 155.370 cas et 1.451 morts. Au sommet de l’Etat, le Premier ministre Mikhaïl Michoustine a déclaré jeudi avoir contracté le Covid-19. « Il se sent bien dans l’ensemble », a indiqué mardi le porte-parole de son cabinet, Boris Belïakov.

11h15 : L’application StopCovid prête le 2 juin, sans Apple ni Google

L’application StopCovid, qui doit permettre de tracer les contacts avec des personnes diagnostiquées positives au coronavirus, sera prête le 2 juin pour accompagner le déconfinement, sans avoir recours aux plateformes d’Apple et Google, a annoncé mardi le secrétaire d’Etat au Numérique Cedric O.

« Aujourd’hui, on peut se dire qu’on sera prêt pour le 2 juin », a affirmé M. O sur BFM Business.

11h05 : Les taux de crédit immobilier remontent légèrement en avril

Le mois dernier, les taux des crédits immobiliers accordés par le secteur concurrentiel se sont en moyenne établis à 1,17 %, détaille dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement/CSA, qui associe les principales banques françaises à un institut d’études de marché.

C’est une petite progression par rapport au taux enregistré pour mars – 1,15 % –, mais cela reste proche du plancher historique atteint l’an dernier, le record à battre restant 1,12 % en novembre. « Au lieu de la remontée rapide et brutale que certains ont si souvent annoncée, le taux moyen n’a en fait grappillé que 1 à 2 points de base chaque mois depuis décembre 2019 », souligne l’observatoire.

10h55 : Les ventes de livres s'effondrent au premier trimestre

Les ventes de livres ont plongé de 11% en volume et de 10,5% en euros courants au premier trimestre 2020 par rapport à la même période de l'année précédente, selon le baromètre Xerfi I+C pour le magazine professionnel Livres Hebdo.

Pour le seul mois de mars, les ventes de livres ont chuté de 33% en euros courants alors qu'elles avaient enregistré une hausse de 6% en février. Cette baisse s'explique par la chute drastique de fréquentation des librairies qui ont fermé leurs portes le 17 mars en raison de l'épidémie de Covid-19.

10h45 : Emmanuel Macron interviendra à la télévision à 13h ce mardi

Emmanuel Macron, attendu ce mardi matin dans une école de Poissy (Yvelines), donnera à l'issue de sa visite une courte interview qui sera diffusée à la télévision vers 13H00, a annoncé l'Elysée.

Le chef de l'Etat répondra sur place aux questions de deux journalistes de France Télévision et de TF1, échange qui pourra être retransmis sur d'autres chaînes, approximativement autour de 13H05, a précisé la présidence.

10h35 : La justice allemande demande à la BCE de justifier son programme anti-crise

10h25 : Plus de 6 millions de personnes en chômage partiel au Royaume-Uni

Quelque 6,3 millions de personnes ont été placées au chômage partiel au Royaume-Uni, profitant de l’indemnisation d’urgence du gouvernement britannique face à la crise du coronavirus, a indiqué lundi soir le ministre des Finances Rishi Sunak.

Cela représente environ un cinquième de la population active britannique, qui s’élevait à 34,4 millions de personnes environ, selon les dernières statistiques. Au total, 800.000 entreprises ont profité de ce dispositif visant à éviter les licenciements pendant l’arrêt de l’activité dans nombre de secteurs accusant les mesures de confinement vouées à lutter contre la pandémie de coronavirus.

10h15 : J'ai trouvé ça beau

Et on a besoin de beau en ce moment (bon en fait, on a toujours besoin de beau).

 

10h05 : Pour le tourisme, Buxelles travaille sur des « règles d’accueil harmonisées »

Les institutions européennes travaillent sur des « règles finalisées et harmonisées au niveau européen » afin d’accompagner cet été un secteur touristique frappé par la crise sanitaire, a indiqué mardi le commissaire européen chargé du Marché intérieur Thierry Breton.

Fermés depuis mars en raison des mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19, les commerces qui vivent du tourisme partout en Europe doivent « rouvrir le plus rapidement possible, le mieux possible mais en ayant les règles les plus harmonisées », a prévenu le commissaire sur la radio française France Info.

9h55 : Franck Riester assure que les intermittents bénéficieront d’un dispositif pendant l’été

Le ministre de la Culture Franck Riester travaille sur un dispositif de protection des intermittents du spectacle durant les mois d’été mais n’a pas encore tranché sur l’éventualité de leur accorder l'« année blanche » qu’ils réclament.

Interrogé par un auditeur au micro d’Europe 1, le ministre a réfuté tergiverser et rester inactif : « Nous avons pris dans l’urgence la décision de repousser de trois mois le délai pour regarder le nombre d’heures obtenues par les intermittents du spectacle pour bénéficier de leur régime d’assurance-chômage et de leur protection sociale ». « Nous travaillons avec la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le gouvernement à prolonger les dispositifs pour que, notamment pendant l’été, les intermittents du spectacle ne soient pas pénalisés », a-t-il poursuivi, à la veille de l’annonce par Emmanuel Macron de mesures pour le monde de la culture.

9h45 : Des masques dans les pharmacies parisiennes à partir du 7 mai

C'est ce qu'a expliqué la maire de la Ville Anne Hidalgo ce matin sur LCI.

 

9h35 : Nous sommes de retour bientôt

Vous nous avez beaucoup BEAUCOUP lus sur Internet ces dernières semaines, et c’était fort plaisant pour notre ego et nos audiences. Mais il est temps d’à nouveau varier nos activités, et de redécouvrir le formidable monde du papier. Dès le 11 mai, nous serons donc de retour sur format papier gratuit. Evidemment, le suivi de l’actualité sur Internet restera aussi massif que pendant ce confinement (et les lives continueront probablement encore un bout de temps).

 

9h25 : Plus de 280.000 chômeurs supplémentaires en avril en Espagne

L’Espagne a recensé 282.891 chômeurs supplémentaires en avril, principalement dans le tourisme, après plus de 300.000 en mars, en raison de l’impact de la pandémie de coronavirus, a annoncé mardi le ministère du Travail.

Le volume des aides publiques versées aux chômeurs a atteint un « record historique », avec une hausse de près de 137 % en avril, précise le ministère dans un communiqué.

9h20 : La Bourse de Paris ouvre en hausse de 1,77%

La Bourse de Paris a débuté en hausse mardi (+1,77%), retrouvant une progression positive, dynamisée par le rebond du pétrole et les déconfinements graduels, après deux séances compliquées.

A 09H00, l'indice CAC 40 prenait 77,51 points à 4.455,74 points. La veille, l'indice parisien avait fini en fort repli de 4,24%, un recul qui s'ajoutait aux 2,12 déjà perdus jeudi dernier.

9h10 : Posons les vraies questions, le doudou des tout-petits est-il menacé ?

Certaines crèches préviennent déjà qu’il ne pourra pas circuler entre la maison et la crèche. Il va donc falloir trouver deux doudous. Une aberration pour Julie Marty-Pichon, du collectif « Pas de bébés à la consigne ! », qui s’interroge sur l’intérêt sanitaire d’une telle mesure. « Le doudou est un objet transitionnel qui doit faire le lien entre la maison et le lieu d’accueil. Si vous cassez ça, vous mettez les enfants dans une grande situation de stress », prévient-elle.

8h55 : Anne Hidalgo plus précise sur les enfants qui feront leur rentrée dans les écoles franciliennes

Les enfants de personnels médicaux, de commerçants, des agents de la RATP seront accueillis dans les écoles. Mais également les enfants handicapés ou ceux en décrochage scolaire.

 

8h45 : « L’ouverture des cafés, des bars, des restaurants, c’est aussi notre art de vivre. Il faut effectivement pouvoir rouvrir ces commerces mais ça dépend de l’organisation des acteurs économiques », poursuit l’ex-ministre de la Justice

8h34 : « Aujourd’hui c’est impossible de rendre obligatoire le masque dans l’espace public car cela signifierait qu’il y a un masque pour tout le monde », déclare Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris sur RMC

8h28 : Pour aider leur club à survivre, des supporters de tous horizons ont trouvé le moyen de les aider quand même

 

8h15 : Attention aux arnaques

Aux Etats-Unis, de faux SMS signalant que l’on a été en contact avec une personne contaminée ont été envoyés sur des téléphones, prévient la police. Si vous recevez un message similaire, ne cliquez surtout pas sur le lien !

 

8h02 : La Poste revient le samedi

A partir du 11 mai et « de façon progressive, le facteur passera six jours par semaine pour distribuer les colis, les lettres recommandées et prioritaires (avec timbre rouge), la presse quotidienne, collecter le courrier, et assurer les services de proximité » à partir du 11 mai, a indiqué ce mardi le groupe public dans un communiqué.

Les autres courriers (lettres vertes, écopli, courrier de gestion, courrier publicitaire…) seront distribués cinq jours par semaine, du lundi au vendredi, a ajouté La Poste. La Poste va parallèlement proposer aux « personnes isolées et fragiles » de collecter à leur domicile leur courrier à envoyer, dont elles pourront payer l’affranchissement par chèque ou en espèces en faisant l’appoint, ou en imprimant une étiquette achetée sur le site Internet laposte.fr.

7h43 : Tsunami à venir chez les coiffeurs

 

7h28 : L’OMS balaie les affirmations des USA sur l’origine du virus

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré ce lundi considérer à ce stade comme « spéculatives », faute d’être corroborées par des preuves, les déclarations des dirigeants américains selon lesquelles le nouveau coronavirus provient d’un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan.

« Nous nous concentrons sur les preuves dont nous disposons, et les preuves que nous avons à partir du séquençage et de tout ce qu’on nous a transmis c’est que le virus est d’origine naturelle », a-t-il précisé. « La science doit être au centre. La science trouvera les réponses », a encore estimé Michael Ryan, directeur des programmes d’urgence de l’OMS.

7h18 : Emmanuel Macron se rend dans une école francilienne

Parmi tous les obstacles liés au déconfinement, l'école est probablement l'un des sujets qui inquiètent le plus. Pour tenter de rassurer maires, enseignantes et enseignants, Emmanuel Macron se rend ce mardi à l'école Pierre de Ronsard de Poissy, en compagnie du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Le déconfinement approche et vous voulez en savoir plus sur la pandémie pour briller à nouveau à la machine à café ? Ici Lucie, Jean-Loup et Manon, pour vous informer tout au long de la journée. C’est parti ! (et pour remonter les infos de la nuit : c'est par ici)