Une bombe tue une personne et blesse 22 manifestants à l'aéroport national de Bangkok

THAILANDE Quelques heures plus tôt, les opposants au Premier ministre avaient levé le blocus du siège du gouvernement...

Avec agence

— 

L'ambassade de France à Bangkok, qui a mis en place une cellule de crise, reste toutefois prudente sur le nombre exact de Français encore bloqués en Thaïlande.
L'ambassade de France à Bangkok, qui a mis en place une cellule de crise, reste toutefois prudente sur le nombre exact de Français encore bloqués en Thaïlande. — Saeed Khan AFP

Une personne de 29 ans a été tuée et 22 manifestants qui occupaient l'aéroport national de Bangkok ont été blessés par l'explosion d'une bombe mardi matin, peu après minuit (lundi 18h à Paris), selon un centre de secours d'urgence.

L'attentat à l'aéroport Don Mueang est survenu quelques heures après que l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), qui regroupe des opposants au gouvernement du Premier ministre Somchai Wongsawat, a mis fin à trois mois de blocus du siège du gouvernement.

Des attaques à l'explosif à répétition

Les manifestants avaient décidé de quitter les lieux en raison, avaient-ils indiqué, des attaques à la grenade dont ils ont été la cible. Ils avaient ajouté vouloir renforcer le blocus des aéroports de Bangkok.

Une attaque à la grenade contre le complexe abritant les bureaux du Premier ministre dans la nuit de dimanche à lundi avait fait une cinquantaine de blessés. Des combats du même type avaient déjà fait deux morts dans les rangs des manifestants en novembre.

Par ailleurs, deux touristes canadiens ont trouvé la mort dans un accident de voiture dans le sud du pays.

>>> «La Thaïlande est dans une impasse»: notre interview décryptage sur la situation est ici

>> Tous nos articles sur la crise thaïlandaise sont ici


Vous êtes sur place ou quelqu'un de votre famille est coincé à Bangkok, envoyez vos témoignages, vos photos, vos vidéos, par SMS au 33320, ou par email au 33320 @ 20minutes.fr