Mali : Un légionnaire français est mort ce lundi, « tué au combat »

TERRORISME Kévin Clément appartenait au 1er régiment étranger de cavalerie de Carpiagne (Bouches-du-Rhône), le même régiment que le légionnaire décédé trois jours plus tôt

P.P. avec AFP

— 

Dans le centre d'entraînement de l'armee de terre Cenzub (illustration)
Dans le centre d'entraînement de l'armee de terre Cenzub (illustration) — Bony/SIPA

Un légionnaire a été « tué au combat » ce lundi lors d'une opération de lutte contre les groupes armés jihadistes au Mali, a annoncé l'Etat-major des armées, précisant qu'il était du même régiment que le légionnaire décédé vendredi.

Le légionnaire de 1ère classe Kévin Clément, appartenait au 1er régiment étranger de cavalerie de Carpiagne (Bouches-du-Rhône). Ce décès porte à 43 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l'intervention française en 2013, selon un comptage effectué à partir de chiffres publiés par l'état-major.