Coronavirus : Plus de 250.000 morts dans le monde… La reprise des transports publics est « un pari risqué »…

EPIDEMIE Retrouvez avec nous en direct les événements liés à l'épidémie de Covid-19

M.A., L.Br. et J.-L.D.

— 

Des hommes vêtus d'équipements protecteurs à New Delhi, le 4 mai 2020.
Des hommes vêtus d'équipements protecteurs à New Delhi, le 4 mai 2020. — AFP

L’ESSENTIEL

  • Le coronavirus a causé 306 morts supplémentaires en 24 heures en France, portant le total des décès à 25.201. Pour la première fois, la carte de synthèse des couleurs des départements n’a vu aucune modification par rapport à la journée précédente.
  • A partir de ce lundi, les grandes surfaces vont vendre des masques chirurgicaux, dont le prix de vente est plafonné à 95 centimes l’unité, soit 47,50 euros maximum pour une boîte de 50 masques.
  • Le Sénat a rejeté de quelques voix le plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe ce lundi, un vote avant tout symbolique. Le Premier ministre avait mis l’accent sur le volet économique et l’importance d’une reprise au plus tôt en France.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Et c'est la fin de notre live qui a donc réalisé deux tours de pendule. L'heure aussi de retrouver notre nouveau direct dès maintenant, par ici.

6h51 : Le sport reprend ses droits en Corée du Sud

La saison sud-coréenne de baseball débute mardi avec cinq matchs à huis clos qui augurent d’une reprise progressive très attendue du sport professionnel dans ce pays qui était il y a quelques mois l’un des premiers foyers de coronavirus, pour le plus grand plaisir de téléspectateurs en manque de « directs » dans le monde entier. Les footballeurs donneront à leur tour vendredi le coup d’envoi de la K-League, le championnat professionnel, avant que certaines des meilleures golfeuses sud-coréennes ne s’affrontent la semaine prochaine.

Aucun spectateur ne sera admis dans les tribunes des cinq enceintes qui accueilleront mardi les premiers matchs de la fédération sud-coréenne de baseball (KBO), dont la saison professionnelle aurait dû débuter le 28 mars. Des mesures sanitaires drastiques ont en outre été imposées aux joueurs, qui seront tenus de porter un masque facial à tout moment, sauf sur le terrain et sur le banc de touche. Tous devront subir deux contrôles de température avant le match. La fédération leur a par ailleurs interdit de se serrer la main ou d’échanger des « high five » (tapes dans la paume de main) et tout crachat est rigoureusement prohibé.

6h28 : Malgré le retour de Ronaldo, les doutes subsistent dans le foot italien

La grande star du calcio est arrivée lundi soir à Turin et les joueurs peuvent reprendre l’entraînement individuel, mais rien ne dit que le championnat reprendra en Italie, qui a allégé lundi ses mesures de confinement. Un jet privé avec à son bord Cristiano Ronaldo et sa famille a atterri à l’aéroport de Turin en provenance de son île natale de Madère où il a passé deux semaines en confinement. Mais ceux qui espéraient que le feu vert du gouvernement à une reprise des entraînements individuels annonçait un rapide retour à la compétition ont vite été douchés par le ministre des Sports, Vincenzo Spadafora. « Je lis des choses étranges, mais rien n’a changé par rapport à ce que j’ai toujours dit sur le football : les entraînements (collectifs) des équipes ne reprendront pas avant le 18 mai et la reprise du championnat, on n’en parle pas du tout pour l’instant », a-t-il écrit sur Facebook.

6h01 : Et dans les lieux culturels, on déconfine comment ?

Distance entre les sièges, port du masque, suppression des buvettes, marquage au sol et nettoyage systématique des lieux clos : un rapport remis au gouvernement préconise une série de mesures pour déconfiner le secteur de la culture, à l’arrêt complet depuis mi-mars. Le rapport table sur plusieurs niveaux de confinement et recommande le maintien de gestes barrières adaptés aux salles de spectacle, en distinguant les lieux clos, ouverts et les plateaux de tournage. Pour les théâtres ou les salles de cinéma, le rapport recommande de laisser un à deux sièges entre les spectateurs, selon le degré de circulation du virus, d’aérer la pièce de 10 à 15 minutes après la séance, voire de changer « régulièrement » les filtres pour la climatisation.

5h16 : Le pétrole poursuit sa hausse

Les prix du pétrole ont poursuivi leur hausse en Asie mardi suite à des signes d’amélioration de la demande alors que les grandes économies ont commencé à assouplir le confinement et que les principaux producteurs réduisent la production. Le prix du WTI américain pour juin augmentait de 7,26 % à 21,87 dollars le baril dans les échanges du matin. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence sur le marché international, pour juillet, a pris 3,86 % à 28,25 dollars.

4h48 : Trafics de drogue, prostitution... Paris s’inquiète du nouvel usage des logements AirBnb
L’adjoint en charge du Logement à la maire de Paris, Ian Brossat, s’inquiète de la recrudescence d'« activités illégales », comme le trafic de drogues ou la prostitution, dans des logements traditionnellement réservés à la location touristique via AirBnb. « Certains loueurs, faute de touristes sans doute, semblent se tourner vers des activités illégales », interpelle l’élu parisien dans un courrier adressé au ministre du Logement Julien Denormandie le 28 avril, et dont l’AFP a obtenu copie. Il y a une « diversification alarmante du profil des personnes et des activités hébergées », rapporte Ian Brossat, qui assure que « les signalements ne cessent d’affluer ».

4h29 : Le Syndicat national des journalistes demande la suppression de la page « Desinfox Coronavirus »

Le SNJ a déposé lundi un recours devant le Conseil d’Etat pour que le gouvernement supprime de son site la page « Desinfox Coronavirus » qu’il a créée pour lutter contre « la prolifération » de « fausses informations » sur la crise sanitaire, a-t-il annoncé sur Twitter.
Dans son référé-liberté (recours en urgence), que l’AFP a pu consulter, le SNJ demande au juge d’enjoindre le Premier ministre à supprimer cette page « afin de faire cesser immédiatement l’atteinte grave et manifestement illégale portée aux principes de pluralisme dans l’expression des opinions et de neutralité des autorités publiques ».

 

3h34 : Les élus de Guadeloupe votent une reprise de l’école en septembre
Ce sont « 29 maires » (sur 32), « la présidente du département, le président de région », qui s’opposent « à un retour des élèves en établissement scolaire le 11 mai prochain comme annoncé par le gouvernement, tout en prenant en compte la volonté de certaines collectivités qui seraient prêtes pour une rentrée avancée », selon la motion votée par les élus, réunis en conférence territoriale.

3h18 : Le Sénat adopte un dispositif pour protéger les décideurs
Le Sénat a donné son feu vert lundi soir, contre l’avis du gouvernement, à un dispositif visant à aménager le régime de responsabilité pénale des employeurs, élus locaux et fonctionnaires qui seront amenés à prendre des mesures pour permettre la sortie du confinement. Lors de l’examen en première lecture du projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, le Sénat à majorité de droite a validé le dispositif proposé par le rapporteur LR Philippe Bas, rejetant l’amendement du gouvernement visant à le supprimer. Le dispositif adopté stipule que pendant l’état d’urgence sanitaire « nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée » pour des contaminations par le coronavirus, sauf en cas d’intention délibérée, imprudence ou négligence.

2h54 : 1.015 nouveaux décès aux Etats-Unis, au plus bas depuis un mois

Les Etats-Unis ont déploré lundi 1.015 morts supplémentaires du nouveau coronavirus en 24 heures, le bilan quotidien le plus bas en un mois, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, actualisé en continu et qui fait référence. Ces nouveaux décès enregistrés entre 20h30 locales lundi et la veille portent à 68.689 décès le bilan total de l’épidémie dans le pays, le plus endeuillé par le Covid-19 au monde selon les chiffres officiels.

Les bilans journaliers aux Etats-Unis ne sont pas passés en dessous de la barre des 1.000 morts depuis début avril. Depuis mi-avril, le pays est bloqué sur un « plateau » dont il peine à redescendre. Et le gouvernement Trump prévoit un quasi-doublement du nombre de morts quotidiens dus à la pandémie de coronavirus d’ici le 1er juin, selon un document interne rapporté lundi par le New York Times et le Washington Post. Plus d’infos à lire par ici.

1h36 : Au Honduras, des habitants bloquent des enterrements par peur de la contagion

Dans plusieurs régions du pays d’Amérique centrale, des habitants « empêchent de passer les corbillards » de morts du nouveau coronavirus par peur de la contagion, a déploré lundi le vice-ministre de la Santé. Environ 300 personnes ont ainsi bloqué lundi une route entre Tegucigalpa et Olancho, à une dizaine de kilomètres à l’est de la capitale, avec des pierres et des branches d’arbres pour empêcher l’enterrement de victimes de la maladie dans un cimetière à proximité. Dans certains cas, ce sont les familles elles-mêmes qui refusent de prendre en charge les corps par peur de la contagion, alors même que les dépouilles leur sont rendues dans des cercueils hermétiquement scellés, a ajouté le ministre. Ce sont alors les autorités sanitaires qui ont dû se charger des inhumations.

1h17 : Plus de 250.000 morts dans le monde

Au total, 250.203 décès ont été recensés dans le monde (pour 3.570.093 cas), dont 145.023 en Europe (1.572.178 cas), continent le plus touché, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 0h30. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (68.689), devant l’Italie (29.079), le Royaume-Uni (28.734), l’Espagne (25.428) et la France (25.201).

22h51 : À Paris, retour des élèves le 14 mai, trois jours après les enseignants

Les enseignants feront leur retour à l’école à Paris le 11 mai, les élèves étant eux attendus à partir du jeudi 14, selon un courrier du directeur de l’académie, la maire de Paris évoquant lundi le retour d’environ « 15 % des élèves » à cette date.

« La rentrée sera très progressive », dans les écoles maternelles et primaires, prévient le directeur de l’académie de Paris Marc Teulier dans sa lettre adressée dimanche soir aux chefs d’établissements, le temps que les chefs d’établissements puissent assurer « des conditions de sécurité sanitaire maximale » dans leurs locaux. Autant que possible, il encourage d’ailleurs les établissements à accueillir moins que le seuil de 15 élèves par classe, fixé par le ministère de l’Education nationale.

22h34 : À Paris, plus de voies cyclables et moins de stations de métro

A une semaine du début du déconfinement, la silhouette du Paris « libéré » se profile. Sur BFMTV, le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari annonce que certaines stations de métro seront « certainement fermées » lundi prochain.

Ce soir également, dans une interview au Parisien, la maire Anne Hidalgo dit qu'elle va « doubler le nombre de places dans les parkings relais et dans (les) parcs de stationnement aux portes de Paris », avec « 2.000 places réparties dans 30 parcs », gratuites pour les titulaires du pass Navigo. Dans le but d'encourager les automobilistes à laisser leur voiture à la périphérie. 

Quant aux pistes cyclables, outre la rue de Rivoli, annoncée la semaine dernière, « l'avenue du Général Leclerc, le boulevard Saint-Michel, le tunnel de l'Etoile et la porte Maillot... Au total, 50 km de voies, d'habitude réservées aux voitures, seront consacrées aux vélos », détaille encore l'édile.

22h21 : Le déconfinement de Montréal reporté

Alors que les commerces ont pu rouvrir ce lundi dans tout le reste du Québec, le Premier ministre de la région francophone canadienne, François Legault, a décidé de faire marche arrière pour ceux situés dans la région de Montréal, encore trop touchée par l'épidémie.

22h07 : Vers un doublement du nombre de morts aux Etats-Unis ?

L'un des grands modèles de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis a fortement revu à la hausse lundi sa prédiction de décès causés par le nouveau coronavirus, de 72.000 à près de 135.000 morts d'ici le 4 août, en raison d'un déconfinement prématuré dans certaines régions du pays. A ce jour, 68.000 décès ont été officiellement enregistrés.

Cette hausse remet le modèle de l'Institute for Health Metrics and Evaluation, qui était critiqué comme trop optimiste, dans le rang d'autres estimations faites par d'autres institutions. Plusieurs prévoyaient déjà que les Etats-Unis passeraient les 100.000 morts d'ici début juin.

21h14 : À Strasbourg, le maire sortant ne souhaite pas reporter le retour des enfants à l’école

Notre correspondant a suivi les débats du conseil municipal, ce lundi à Strasbourg, consacrés à la crise sanitaire et à ses conséquences. Une crise qui a déjà coûté plus de 10 millions d’euros à la ville. Le maire sortant, Roland Ries, a exclu de reporter la rentrée des écoliers prévue le 11 mai, sauf en cas de nouveau pic d’épidémie. Un compte-rendu à lire ici.

20h50 : Carnival annule ses croisières jusque fin juillet, reprise lente en août

La croisiériste Carnival Cruise Line a annoncé lundi que toutes ses croisières nord-américaines et australiennes seraient annulées jusqu'au 31 juillet en raison de la pandémie, avant une reprise très progressive à partir d'août, au départ de trois ports des Etats-Unis uniquement.

Toutes les croisières de la compagnie, qui opère depuis l'Amérique du Nord et l'Australie, sont annulées jusqu'au 31 juillet, alors que le Covid-19 paralyse l'activité touristique dans le monde. A partir du 1er août, huit des 28 bateaux de Carnival Cruise Line reprendront du service, au départ uniquement de Miami et Port Canaveral (Floride), et de Galveston (Texas).

20h40 : L’administration Trump tablerait en privé sur un redémarrage de l’épidémie en mai

L’administration du président Donald Trump prévoit un quasi-doublement du nombre de morts quotidiens dus à la pandémie de Covid-19 d’ici le 1er juin, selon un document interne rapporté lundi par deux journaux américains. Le rapport prédit plus de 3.000 morts et 200.000 nouveaux cas enregistrés par jour à cette date, contre entre 1.500 et 2.000 morts et de l’ordre de 25.000 à 30.000 nouveaux cas enregistrés chacun de ces derniers jours, selon le New York Times et le Washington Post.

La Maison Blanche n’a pas contesté l’authenticité du rapport, qualifié de « document interne des CDC » (Centres de prévention et de lutte contre les maladies), mais a argué que « ces données ne reflétaient aucune modélisation du groupe de travail » de l’exécutif sur le coronavirus, selon le porte-parole Judd Deere.

20h30 : La reprise des transports publics, « un pari très risqué » selon les usagers

Faire repartir les transports publics dans de bonnes conditions en respectant les règles de distanciation est « un pari très risqué », a estimé lundi Bruno Gazeau, le président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut). « La grande difficulté » est de rendre la reprise de l’activité compatible avec la distanciation sociale à la fin du confinement après le 11 mai, a estimé Bruno Gazeau sur RTL.

Si les premiers jours devaient relativement bien se passer grâce à la poursuite du télétravail et au décalage des horaires, « après, il faut arriver à obtenir que ne bénéficient des transports publics, aux heures de pointe, que ceux qui vont travailler », a-t-il relevé. « Il faut absolument obtenir de ceux qui n’ont pas l’obligation de se déplacer qu’il ne se déplacent pas pendant au moins quatre heures le matin et quatre heures le soir », a-t-il insisté.

20h20 : La quasi-totalité des marins du Charles de Gaulle déclarés guéris et sortis de confinement

La quasi-totalité des marins du porte-avions Charles de Gaulle, testés positifs au Covid-19 à bord ou à leur retour à terre, ont été déclarés guéris et sont sortis de l'hôpital ou de leur confinement en enceinte militaire, a indiqué lundi soir le porte-parole de la Marine.

"Il ne reste plus que deux marins à l'hôpital", dont "un officier marinier en réanimation" et un deuxième marin sous surveillance, selon le capitaine de vaisseau Eric Lavault. 18 autres marins sont encore en confinement à Toulon, en enceinte militaire. Ainsi, "98% des cas positifs du groupe aéronaval sont guéris", a souligné le porte-parole.

20h10 : Identification d’un anticorps monoclonal prometteur

Un anticorps monoclonal capable en laboratoire de neutraliser le virus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19, a été identifié par une équipe de chercheurs néerlandais. Cet anticorps neutralisant contre le coronavirus responsable du Covid et aussi contre celui responsable du Sras de 2003, pourrait constituer une piste pour la « prévention et le traitement » de ces maladies, selon l’article des chercheurs publié lundi par la revue scientifique Nature.

L’équipe associée à l’Université d’Utrecht et au Centre médical Erasmus de Rotterdam sous la direction de Berend-Jan Bosch et de Frank Grosveld, a créé 51 lignées cellulaires produisant des anticorps visant une protéine remarquable à la surface des deux coronavirus.

20h00 : J-7

 

 

19h50 : Les passagers d’Air France devront mettre un masque pour prendre l’avion

Le port du masque sera obligatoire à bord des avions Air France à compter du 11 mai et les passagers seront priés de se munir de leur propre masque avant d’embarquer, a annoncé lundi la compagnie aérienne.

Le gouvernement français a indiqué qu’il entendait rendre obligatoire le port du masque dans les transports publics, y compris dans les avions, pendant au moins trois semaines après la fin du confinement le 11 mai. A Air France, « les clients seront notifiés de cette obligation sur tous les canaux de communication (e-mail, SMS, sites internet) en amont de leur départ et invités à se munir d’un ou plusieurs masques pour leur voyage », précise la compagnie dans un communiqué. Les membres d’équipage et les agents au sol doivent également porter des masques et le service à bord a été adapté.

 

19h40 : Recours contre l’utilisation de drône par la police

L’association la Quadrature du Net et la Ligue des droits de l’Homme ont déposé un recours en urgence contre le déploiement de drones de surveillance par la préfecture de police de Paris, demandant que cesse « ce dispositif illégal ».

« Depuis le début du confinement, la police prétend se faire assister de drones pour lutter contre les infractions », disent les requérants. Ces drones sont notamment utilisés pour « repérer les contrevenants, guider les patrouilles au sol et filmer les personnes échappant à la police », en « l’absence de tout cadre légal spécifique et adapté », affirment-ils.

19h30 : L’OMS juge « spéculatives » les déclarations américaines sur l’origine du nouveau coronavirus

 

19h20 : La carte du déconfinement mis à jour

 

19h18 : 306 décès en 24 heures en France, 25.201 décès au total

La pression sur les services de réanimation continue de s’alléger, avec 123 patients Covid-19 en moins, mais le nombre total de cas graves hospitalisés dans ces services reste élevé à 3.696, et en comptant les malades en réanimation pour d'autres pathologies toujours supérieur (127%) aux capacités initiales de quelque 5.000 places, selon un communiqué.

19h05 : Les Etats-Unis atteindront sans doute 100.000 morts du Covid-19 d’ici juin

Les États-Unis passeront probablement la barre des 100.000 morts du Covid-19, évoquée dimanche par Donald Trump, dès le mois de juin, selon de multiples modèles épidémiologiques qui ne prédisent pas d’arrêt subit des contagions pendant l’été.

« Nous allons perdre 75.000, 80.000 ou 100.000 personnes », a dit le président américain dimanche sur Fox, en arguant que la mise à l’arrêt de l’économie avait permis d’éviter un bilan qui aurait autrement atteint « au minimum » 1,5 million de morts américains.

18h55 : Lancement d’un essai clinique avec un vieux médicament de psychiatrie

Un vieux médicament antipsychotique, prescrit notamment contre la schizophrénie, la chlorpromazine, va faire l’objet d’un premier essai clinique exploratoire en France chez des patients sous oxygène atteints de la maladie Covid-19 due au nouveau coronavirus, selon la responsable de l’essai.

« L’essai pilote baptisé reCoVery doit débuter cette semaine sur 40 patients Covid-19 hospitalisés, non psychiatriques, dont la moitié recevra la chlorpromazine et le traitement standard (oxygène, hydratation, anticoagulants si nécessaire…) et l’autre le traitement standard », indique à l’AFP le Dr Marion Plaze de hôpital Sainte-Anne à Paris.

18h45 : A Marseille, « tout est prêt » pour la rentrée scolaire, affirme Jean-Claude Gaudin

« Tout est prêt » à Marseille pour la rentrée scolaire après le 11 mai, a assuré lundi le maire LR Jean-Claude Gaudin, affirmant que la cité phocéenne était la ville « la plus testée » de France face au coronavirus.

« La rentrée scolaire représente une étape majeure tant elle conditionne d’enjeux essentiels pour la relance de l’activité et pour une reprise confiante de notre vie collective », explique Jean-Claude Gaudin dans une vidéo diffusée sur Twitter.

18h40 : La Grèce espère lancer sa saison touristique le 1er juillet

« Dans le meilleur des scénarios, la Grèce va pouvoir commencer son activité touristique à partir du 1er juillet et nous travaillons afin d’atteindre cet objectif », a soutenu le Premier ministre grec dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNN, alors que le pays a débuté son déconfinement ce lundi.

« Supposons que les gens fassent des tests avant de prendre l’avion et qu’ils soient suivis de près, alors l’expérience touristique ne pourrait être que très légèrement différente des précédentes années », a poursuivi le chef du gouvernement. Une pensée pour ma meilleure amie qui aurait du être en train de bronzer actuellement sur les bords de la Grèce sans ce coronavirus.

18h35 : Après le jogging, les Espagnols retrouvent leurs coiffeurs

Soulagés de pouvoir de ressortir dans les rues depuis samedi, pour des promenades ou des séances de sport individuel, les Espagnols peuvent aussi désormais dompter leurs chevelures endiablées par sept semaines de confinement strict. 

Mais chacun doit prendre rendez-vous au préalable. Et la règle est d'un coiffeur par client. Vu ma tignasse immonde, il me tarde de pouvoir faire ça également.

18h30 : Weekend plaisir

 

 

18h20 : La commission européenne lève 7,4 milliards d’euros pour financer un vaccin

Une conférence des donateurs organisée en ligne lundi par la Commission européenne a permis de lever 7,4 milliards d’euros pour financer la recherche et le développement d’un vaccin contre le nouveau coronavirus, a annoncé sa présidente.

« Nous l’avons fait. Nous avons obtenu 7,4 milliards d’euros » de contributions, a déclaré Ursula von der Leyen, en précisant que la star Madonna venait de contribuer pour 1 million de dollars. L’objectif de ce téléthon mondial était de recueillir 7,5 milliards d’euros.

18h15 : Le Sénat ne valide pas le plan de déconfinement du gouvernement à 89 voix contre 81 et 174 abstentions

Le Sénat, à majorité de droite, n'a pas validé lundi la stratégie de déconfinement du gouvernement à 89 voix contre 81 et 174 abstentions, avec une abstention "massive" des élus LR et un vote contre des groupes socialiste et communiste.

Présenté par le Premier ministre, ce plan avait été approuvé par l'Assemblée nationale mardi dernier par 368 voix contre 100, et 103 abstentions. Ces deux votes, en application de l'article 50-1 de la Constitution, ont surtout une valeur symbolique et pas d'impact sur le lancement du déconfinement, prévu à partir du 11 mai.

17h45 : Des résultats sur l’essai Discovery contre le Covid-19 le 14 mai

Emmanuel Macron a annoncé lundi que les résultats de l’essai Discovery, destiné à trouver un anti-viral efficace contre le Covid-19, seraient disponibles le 14 mai, « une étape importante », le président appelant toutefois à la « prudence ».

L’essai doit tester quatre traitements, dont la controversée hydroxychloroquine, sur 3.200 patients en Europe, dont au moins 800 en France, – uniquement des patients hospitalisés et gravement atteints. « On aura des résultats le 14 mai pour ce protocole Discovery », a indiqué le président de la République lors d’un point presse à l’Elysée. « A ce stade, il faut être très prudent, on n’a rien de concluant et ce matin on ne m’a pas dit "On va avoir un traitement disponible dans 15 jours" », a-t-il ajouté.

17h40 : Des élus du littoral demandent un accès « raisonnable » aux plages

Des élus de communes du littoral ont indiqué avoir demandé au gouvernement d’autoriser un accès « raisonnable » aux plages du littoral dès la sortie du confinement le 11 mai, en prenant en compte les « particularités des situations locales ». Selon le plan présenté par Edouard Philippe, les plages doivent rester fermées « au moins jusqu’au 1er juin ».

« On voit ce qui se trame : on va rouvrir telle ou telle plage en fonction du département en rouge ou vert », a déclaré Jean-François Rapin, sénateur LR du Pas-de-Calais et président de l’Association nationale des élus du littoral (Anel), craignant, avec ce scénario, « une forme d’injustice terrible ». Daniel Fasquelle, député LR du Pas-de-Calais, plaide également pour une réouverture « encadrée », dès le 11 mai, avec « des horaires » et « des règles à fixer par les préfets et les maires », « comme pour les marchés ».

17h34 : 44 % des jeunes de 18 à 30 ans pensent que la société post-Covid-19 sera pire qu’avant

20 Minutes s’est associé à OpinionWay et à HEYME pour mettre en place un baromètre hebdomadaire du moral des jeunes de 18 à 30 ans pendant le confinement. Et selon ce sondage, 44 % des 18-30 ans pensent que la société post-Covid-19 sera pire qu’avant. Si vous voulez en savoir plus, c'est par ici​.

17h25 : Et si les premiers cas étaient apparus en France bien avant qu’on ne le pense ?

Si le premier cas « officiel » de coronavirus remonte au 24 janvier 2020, le chef du service de réanimation de l’hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis), Yves Cohen, lui, assure avoir identifié un cas positif au Covid-19 datant du 27 décembre. Notre journaliste Vincent Vantighem fait le point dans cet article juste ici.

17h19 : Une association demande la création d’un fonds d’indemnisation des victimes du Covid-19

L’association Coronavictimes a demandé au gouvernement de créer un fonds d’indemnisation des victimes du Covid-19 sur le modèle de celui des victimes de l’amiante, pour aller plus loin que la reconnaissance en maladie professionnelle.

« La notion de maladie professionnelle est inadaptée à une épidémie comme celle du Covid-19 » car « elle ne concerne que la personne contaminée dans le cadre du travail et pas les membres de sa famille, qui ne pourront pas être indemnisés par ce système », estime-t-elle.

16h43 : Les décès en hausse de 27 % depuis mars par rapport à 2019

Le nombre de décès constatés en France depuis le 1er mars est en hausse de 27 % par rapport à l’an passé à la même période, mais le nombre moyen de décès par jour est en nette décrue depuis un pic atteint le 1er avril, indique lundi l’Insee.

Les services de l’état civil ont enregistré en moyenne 1.780 décès par jour pendant la première quinzaine de mars 2020, puis 2.230 au cours de la deuxième quinzaine, avant un pic à 2.776 enregistré le 1er avril. Depuis, cet indicateur diminue, avec 2.620 décès par jour en moyenne entre le 1er et le 10 avril, puis 2.120 du 11 au 20 avril, selon des données encore provisoires publiées chaque semaine par l’Insee pendant l’épidémie de Covid-19.

16h39 : Emmanuel Macron appelle à aborder le déconfinement avec « calme, pragmatisme et bonne volonté »

Emmanuel Macron a déclaré lundi que la phase du déconfinement, à partir du 11 mai, devait être abordée avec « beaucoup d’organisation », de « calme », « de pragmatisme et de bonne volonté ». « C’est l’esprit qui est le nôtre », a ajouté le chef de l’Etat, en indiquant « comprendre toutes les inquiétudes », en particulier sur la réouverture des écoles ou la reprise du travail, sur lesquels « les derniers détails » seront annoncés jeudi par le gouvernement.

16h30 : Emmanuel Macron mardi dans une école des Yvelines

Emmanuel Macron se rendra mardi dans une école à Poissy (Yvelines) pour faire le point sur la préparation du déconfinement décidé dans la crise du coronavirus, a annoncé lundi l’Elysée.

Cette visite à l’école élémentaire Pierre Ronsard, en compagnie du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, intervient au moment où des doutes entourent le retour, à partir du 12 mai, des élèves « dans la majorité des écoles » maternelles et primaires, avec un maximum de 15 enfants par classe. A la suite de la visite, le chef de l’Etat s’entretiendra avec d’autres maires des Yvelines, en visioconférence, sur ce dossier, a précisé l’Elysée.

16h15 : Directeurs d’école, principaux, proviseurs, comment préparez-vous le retour en classe ?

Vous êtes chef d’établissement, expliquez-nous comment vous vivez cette préparation. Serez-vous prêt le 11 mai ? Quelles sont les tâches les plus complexes dans cette préparation ? Comment anticipez-vous les premiers jours ? Vous pouvez témoigner juste ici.

16h : La dure réalité du confinement pour les accros aux jeux

Si le confinement a provoqué sur l’augmentation de la consommation d’alcool, de drogues ou de tabac, les « accros » aux jeux d’argent, de hasard et autre paris se sont, eux aussi, retrouvés confrontés à leurs addictions. Notre journaliste Pierre Cloix a recueilli leurs témoignages et c'est à lire juste ici​.

15h53 : Le temps passé par les Français devant la télé marque un nouveau record en avril

Le temps passé par les Français devant la télévision, qui bat des records depuis l’entrée en vigueur du confinement, a atteint un nouveau sommet historique en avril, avec 4h40 en moyenne par personne et par jour, soit 11 minutes de plus qu’en mars, selon des données de Médiamétrie publiées ce lundi.

Par chaînes, TF1 reste en tête du podium avec une part d’audience de 18,9 % (-0,3 point sur un an), devant France 2 (+0,6 point à 14,3 %) et M6 (en hausse de 0,1 point à 9 %), tandis que France 3 cède 0,6 point à 8,6 %.

15h26 : Edouard Philippe termine la présentation du plan national

« Le 11 mai ne sera pas le début de l’insouciance, ce sera le début de la reprise. Il faut nous y engager avec prudence et responsabilité », déclare Edouard Philippe, avant de conclure : « J’ai la conviction la plus inébranlable que nos institutions, nos talents, notre jeunesse, saurons nous en relever avec un surcroît de force et de solidarité. »

Les sénateurs, qui prennent la parole en ce moment, vont ensuite voter. La semaine dernière, l’Assemblée nationale avait adopté ce plan à une large majorité par 368 voix contre 100, et 103 abstentions.

15h24 : « La vie économique doit reprendre impérativement et rapidement »

« La vie économique doit reprendre impérativement et rapidement, avec des aménagements, avec de la bonne volonté », a affirmé Edouard Philippe. Le Premier ministre a aussi mis en avant la nécessité de « continuer à accompagner les entreprises en difficulté », avec notamment un dispositif d’activité partielle qui « restera en vigueur jusqu’au 1er juin », puis sera adapté « progressivement » et une prolongation du fonds de solidarité « jusqu’à la fin du mois de mai ».

15h22 : Le déconfinement est « reporté » à Mayotte où le virus circule « activement »

Le déconfinement est reporté à Mayotte, où « le virus circule activement », a annoncé Edouard Philippe, précisant qu’un « point » serait fait le 14 mai « pour envisager l’assouplissement du confinement et en particulier le retour à l’école primaire le 18 mai ».

« La prolongation du confinement est l’unique manière d’éviter la saturation d’un système hospitalier déjà très sollicité par l’épidémie de dengue, elle aussi mortelle pour les Mahorais », a expliqué le Premier ministre. Mayotte qui « vient de passer en phase 3 », comptabilise lundi 686 cas, dont 6 personnes en réanimation, et six décès.

15h18 : Le gouvernement envisage une reprise des offices religieux à partir du 29 mai

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le gouvernement était « prêt à étudier » la reprise des offices religieux le 29 mai au lieu de la date du 2 juin précédemment établie, « si la situation sanitaire ne se dégrade pas au cours des premières semaines de levée du confinement ». « Beaucoup de cultes ont fait des propositions, pour concilier le déroulement de leurs réunions avec les exigences de distanciation physique », a-t-il rapporté.

15h13 : La fermeture des écoles, une « catastrophe » pour les enfants vulnérables

La fermeture des écoles « est une catastrophe pour les plus vulnérables des enfants et des adolescents » et le décrochage scolaire « probablement une bombe à retardement », a souligné le Premier ministre.

« Cinq mois de décrochage scolaire, pour des dizaines de milliers de jeunes, c’est probablement une bombe à retardement », a insisté Edouard Philippe, en rappelant le plan de « réouverture très progressive des maternelles et de l’école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat », et à partir du 18 mai pour des collèges dans les départements en vert, peu touchés par le virus.

15h03 : Le masque obligatoire pour les collégiens si la distanciation ne peut être respectée

Le masque ne sera finalement obligatoire pour les collégiens que si les règles de distanciation sociale ne peuvent être respectées, a indiqué lundi le Premier ministre devant le Sénat. « Nous fournirons des masques au personnel de l’Education nationale et aux collégiens. Pour ces derniers, le masque sera obligatoire quand les règles de distanciation sociale risquent de ne pas être respectées », a-t-il déclaré.

15h01 : Maintien des interdictions d’arrivée en Outremer « au-delà du 11 mai »

Edouard Philippe a affirmé lundi que les interdictions d’arrivée dans les territoires d’Outremer seraient maintenues « au-delà du 11 mai » avec « obligation de quatorzaine », mais qu’un point d’étape serait effectué « début juin » sur ces mesures qu’il a reconnues « très contraignantes ».

« La principale adaptation de la stratégie nationale porte sur le maintien des interdictions d’arrivée dans ces territoires (d’Outremer) au-delà du 11 mai », a déclaré le chef du gouvernement, en présentant au Sénat sa stratégie de déconfinement. « Seules les personnes ayant des motifs familiaux ou professionnels impérieux ou une obligation de santé pourront se rendre outremer » et elles « demeureront soumises à l’obligation de quatorzaine », a-t-il précisé.

14h54 : « Il n’y a jamais eu de stocks cachés » de masques, affirme Edouard Philippe

« Il n’y a jamais eu de stocks cachés » de masques par les entreprises de la grande distribution, a affirmé Edouard Philippe, évoquant un « malentendu » qui a « échauffé quelques esprits peut-être en mal de polémique ».

« Il n’y a jamais eu de stocks cachés : il y a eu des commandes massives, et il faut un certain temps avant qu’elles se concrétisent », a expliqué le chef du gouvernement. « L’Etat, les collectivités, les entreprises, la grande distribution travaillent main dans la main pour que les masques soient accessibles à tous, sur tout le territoire à partir du 11 mai », a-t-il assuré.

14h47 : Edouard Philippe annonce une aide de 200 euros à 800.000 jeunes « précaires ou modestes » de moins de 25 ans

« Beaucoup de jeunes ont perdu les emplois dont ils ont besoin pour se nourrir ou payer leur loyer. Nous avons décidé de verser une aide de 200 euros à 800.000 d’entre eux », a déclaré Edouard Philippe. «Cette somme sera versée début juin aux étudiants ayant perdu leur travail ou leur stage et aux étudiants ultramarins isolés qui n'ont pas pu rentrer chez eux. Elle sera versée mi-juin aux jeunes de moins de 25 ans, précaires ou modestes, qui touchent des APL», a-t-il ajouté.

14h44 : Le coût « humain et économique » du confinement « colossal »

« Nous sommes à un moment critique parce qu’avec la France, c’est près de la moitié de l’humanité qui est confinée (…) même les plus grandes puissances paraissent désorientées », a déclaré le Premier ministre en préambule. « Le confinement s’est justifié par l’urgence mais son coût social, son coût humain, son coût économique est colossal », a-t-il ajouté.

14h41 : Edouard Philippe présente son plan de déconfinement devant le Sénat

Le Premier ministre Edouard Philippe débute la présentation du plan national de déconfinement devant le Sénat, qui doit être voté à l’issue d’un débat.

14h36 : La télévision chinoise dénonce des propos « déments » sur l’origine du coronavirus

La télévision publique chinoise a qualifié lundi de « déments et imprécis » les propos du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo sur l’origine de la pandémie liée au nouveau coronavirus, faisant monter encore d’un cran la tension entre la Chine et les Etats-Unis.

La veille, Mike Pompeo avait affirmé qu'« il existe un nombre significatif de preuves » que le nouveau coronavirus provient d’un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie. « Il existe des preuves immenses que c’est de là que c’est parti », avait-il insisté, refusant de dire s’il pensait que le virus avait été libéré intentionnellement par Pékin.

14h19 : A Paris, les écoliers reprendront le 14 mai, trois jours après les enseignants

Les enseignants feront leur retour à l’école à Paris le 11 mai, trois jours avant les élèves, attendus à partir du jeudi 14 mai, pour « donner le temps aux écoles de s’organiser », selon un courrier du Directeur de l’Académie adressé dimanche soir aux directeurs d’école. « Conscients des spécificités des écoles parisiennes (…), nous proposons une longue pré-rentrée, se déroulant sur trois journées. De ce fait les élèves, quant à eux, ne rentreront que le jeudi 14 mai », explique-t-il.

A partir du jeudi 14 mai, trois catégories d’élèves retourneront en classe en priorité : « Les élèves de grande section, CP et CM2 », qui sont des « classes charnières où les apprentissages sont à conforter », ceux qui sont « en situation de fragilité ou de précarité sociale », « les enfants de professionnels exerçant une activité indispensable à la gestion de la crise sanitaire et à la reprise progressive de l’activité ». Dans la liste des professionnels prioritaires – liste, qui « pourra évoluer », selon le courrier – se trouvent les enfants « de soignants, pompiers, policiers, travailleurs sociaux, d’enseignants et des personnels municipaux, de personnels RATP ou SNCF ».

14h10 : Le nombre de victimes repart à la hausse en Iran avec la réouverture des mosquées

L’Iran a rouvert des mosquées dans certains comtés du pays jugés moins touchés par la maladie de Covid-19, enregistrant lundi un net rebond du nombre de décès et des nouveaux cas de contamination au coronavirus. Entre dimanche midi et lundi à la mi-journée, 74 décès supplémentaires ont été recensés, ce qui porte à 6.277 le bilan des morts provoqués par le virus, a annoncé le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour.

Selon Kianouche Jahanpour, 1.223 nouveaux cas d’infection ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le total des cas confirmés à 98.647. Fermées pour la plupart depuis fin février, l’Etat a autorisé les mosquées à rouvrir leurs portes aux fidèles dans 132 comtés considérés comme à faible risque de la propagation du virus.

14h00 : Une personne infectée sur cinq ne présente pas de symptôme, selon une étude allemande

Une personne sur cinq infectée par le nouveau coronavirus ne présente pas de symptôme, révèle lundi une étude menée dans un des principaux foyers de la pandémie en Allemagne.

Une équipe de chercheurs de l’université de Bonn a mené une étude poussée des malades recensés à Gangelt, une localité d’environ 11.000 habitants située dans le district de Heinsberg, un des principaux foyers allemands après la participation à un carnaval d’un couple infecté.

Cette étude, basée sur des entretiens et analyses auprès de 919 personnes, issues de 405 ménages, permet ainsi de déterminer avec précision le taux de létalité de l’infection. A Gangelt, quelque 15 % de la population a été infectée. Le taux de décès parmi ces malades a atteint 0,37 %. « Si nous extrapolons ce chiffre aux près de 6.700 décès associés au Covid-19 en Allemagne, le nombre total de personnes infectées serait estimé à environ 1,8 million », selon l’étude, soit un nombre « dix fois supérieur au nombre total de cas officiellement signalés ».

13h50 : Un budget de 200 euros par mois et par famille pour les masques ?

Des millions de masques promis par les supermarchés commencent à arriver dans leurs rayons lundi, sans mettre fin aux polémiques : d’abord accusée de constituer des « stocks cachés » en pleine crise sanitaire, la grande distribution est désormais critiquée pour des prix jugés trop élevés.

Pour le président de l’UFC-Que Choisir, Alain Bazot, acheter suffisamment de masques équivaut à un budget mensuel de 200 euros par famille, ce qui est « intenable ». « Avec un masque chirurgical disons à 60 centimes d’euro, si on compte qu’il en faut trois par jour pour faire les choses correctement : pour quatre personnes, ça fait 7,20 euros par jour, donc on est à plus de 200 euros (216, NDLR) par mois », calcule-t-il.

13h40 : En Bretagne, les projets d'usines de masques se multiplient

Établie en Bretagne depuis les années 80, la principale usine française de masques avait fermé ses portes en 2018 dans l'indifférence générale. Aujourd'hui, trois projets plus ou moins avancés veulent faire revivre cette production régionale.

Fermée par le groupe américain Honeywell en 2018, l'usine de Plaintel (Côtes d'Armor) disposait en 2010 d'une capacité de production dépassant les 200 millions de masques pour 300 salariés. En 2005, le site était même le seul producteur de masques en France lorsque l’État lui passe d'énormes commandes afin de constituer des stocks en prévision d'une pandémie.

13h30 : Forte surcontamination des personnels soignants selon la CGT

Au moins 12.000 salariés des hôpitaux, cliniques, Ehpad et autres établissements sociaux ont été contaminés par le coronavirus, selon une enquête présentée lundi par la CGT-Santé, qui met en évidence un taux de contamination dix fois supérieur à celui de la population française.

Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, mais les récents retours du terrain sont éloquents : 11.844 employés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux ont été « atteints par le Covid-19 », selon les remontées de 356 syndicats locaux entre le 20 et le 27 avril.

13h20 : Marine Le Pen réclame « l’envoi de troupes » pour « rétablir l’ordre » à Mayotte

Marine Le Pen a réclamé lundi que l’Etat envoie « des troupes pour rétablir l’ordre » à Mayotte après des violences entre forces de l’ordre et des jeunes qui refusaient de se soumettre au couvre-feu imposé.

La présidente du Rassemblement national demande également l’envoi d’un « bateau-hôpital » pour faire face à l’épidémie de Covid-19 sur le territoire français de l’océan Indien. Selon le dernier bilan communiqué par l’ARS dimanche, Mayotte compte 650 malades confirmés et 6 morts.

13h10 : Les entreprises n’ont pas le droit de dépister leurs salariés, prévient Pénicaud

« Il est interdit de faire des campagnes généralisées de dépistage en entreprise », a déclaré Mme Pénicaud sur Franceinfo. Le « protocole national de déconfinement », publié dimanche par le ministère du Travail pour guider les entreprises dans leur reprise d’activité, rappelle « qu’à l’heure actuelle, seuls les tests virologiques RT-PCR sur prélèvement naso-pharyngés sont fiables pour confirmer le diagnostic de COVID-19 ».

« La réalisation de ces prélèvements sur prescription médicale est douloureuse, complexe logistiquement (équipements de protection et parcours des données patient) et doit être réalisée par des professionnels formés. En conséquence, à ce stade, aucune organisation par les employeurs de prélèvements en vue d’un dépistage virologique ne saurait s’inscrire dans la stratégie nationale de dépistage », stipule-t-il.

13h00 : Amazon a demandé le chômage partiel, refusé par l’administration

Amazon a demandé jeudi le chômage partiel pour ses six sites français dont l’activité a été suspendue, une demande refusée par l’administration, a-t-on appris lundi auprès de la direction du géant américain de la logistique et du ministère du Travail.

La direction a indiqué à qu’elle avait « fait une demande de chômage partiel pour six sites, soit environ 10.000 personnes, qui n’a pas abouti ». Le ministère a confirmé avoir reçu une demande « jeudi » et l’avoir refusée.

12h21 : Crédits immobilier et de consommation, comment les gérer pendant la crise ?

Au programme dans notre podcast du jour, notre journaliste Anne-Laëtitia Béraud a posé quelques questions à Nicolas Raffin, journaliste au service « économie » de 20 Minutes sur les crédits immobilier et de consommation. C’est à écouter juste en dessous.

12h17 : Des masques distribués aussi dans les stations-service

A l’instar des buralistes, des supermarchés et des pharmacies, des masques grand public en tissu vont aussi être mis en vente dans les stations-service, a annoncé le Comité National des professionnels de l’Automobile (CNPA) dans un communiqué publié vendredi.

12h14 : Les clubs de football veulent acter un prêt garanti par l’Etat

Les clubs de football français se réunissent lundi en assemblée générale pour acter la souscription d’un prêt collectif garanti par l’Etat pour soulager leur trésorerie après l’arrêt définitif du championnat à cause du coronavirus, a-t-on appris de sources proches du dossier.

A 15 heures, les 40 clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 se verront soumettre par la Ligue de football professionnel (LFP) ce dispositif censé leur donner de l’air, alors que le secteur s’apprête à connaître un arrêt complet d’activité de plus de quatre mois, ont précisé ces mêmes sources, sans confirmer le montant de ce prêt.

12h09 : Toujours hospitalisé, le député Jean-Luc Reitzer se rétablit doucement

Le député LR du Haut-Rhin Jean-Luc Reitzer, premier parlementaire français à avoir été officiellement touché par le Covid-19, est toujours hospitalisé mais plus en soins intensifs et devrait pouvoir quitter l’hôpital « dans les prochaines semaines », a-t-on appris lundi auprès de son équipe.

Sa sortie de l’hôpital est « envisagée au cours des prochaines semaines », a expliqué son bureau parlementaire, ajoutant que Jean-Luc Reitzer « est en lien avec son équipe au quotidien et se remet tout doucement à travailler, à donner son avis sur les dossiers ». Âgé de 68 ans, le député alsacien avait été hospitalisé en réanimation à Mulhouse début mars.

12h : Comment se procurer des masques vendus en grande surface à partir de ce lundi ?

Carrefour, Monoprix, Intermarché, Leclerc ou Lidl… A compter de ce lundi, des grandes enseignes ont mis en vente des masques chirurgicaux ou en tissu pour se protéger contre le coronavirus. On vous explique comment s’en procurer juste ici.

11h45 : Les centres de formation continue pourront de nouveau accueillir leurs stagiaires à compter du 11 mai 2020

À compter du 11 mai 2020, les centres de formation sont susceptibles d’accueillir à nouveau dans leurs centres des stagiaires en formation continue (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi), a annoncé le ministère du Travail dans un communiqué de presse.

Un guide destination des organismes de formation, travaillé avec la profession et validé par le ministère du travail, complétera le protocole national et sera publié demain mardi 5 mai.

11h39 : Un gendarme contrôle une baigneuse… Il s’agit d’une poupée gonflable

La vidéo fait le tour des réseaux. On y voit un gendarme s’approcher de ce qui semble être une femme sous un parasol, sans doute pour la verbaliser… C’était une poupée gonflable. On vous raconte cette histoire juste en dessous.

 

11h38 : Pourquoi Loire-Atlantique et Mayenne sont passées « au vert »

 

11h22 : Des députés et élus locaux pour la création d’un « chèque tourisme »

Une douzaine de députés, de présidents de région et de département proposent la création d’un « chèque tourisme » pour accompagner la reprise du secteur touristique, de l’hôtellerie et de la restauration, dans un courrier au Premier ministre diffusé lundi.

Les signataires proposent de soutenir le secteur « via un titre spécial de paiement dédié (type titres-restaurant, chèques culture, chèques vacances, chèques cadeaux, CESU, CAP, etc.) abondé par l’Etat, les collectivités locales volontaires et éventuellement aussi les comités d’entreprise ». « Ce moyen de paiement, sous forme d’un chèque ou dématérialisé, serait une aide à l’assiette, à la nuitée et au transport, qui pourrait être réservée aux 50 % de Français en dessous du revenu médian, c’est-à-dire un peu au-delà des 40 % de Français habituellement non-partant en vacances », expliquent-ils.

11h12 : Tables rondes et meeting d’une partie de la gauche pour « déconfiner le débat »

Des tables rondes numériques sur le monde d’après la crise du coronavirus vont réunir une partie de la gauche cette semaine, de LFI au PS en passant par Générations mais sans EELV, avant un meeting virtuel samedi, ont annoncé leurs organisateurs lundi.

Nommé « Déconfinons le débat ! », l’événement a pour but de remédier « au problème de représentation de la gauche dans les médias actuellement car on est presque absents », a expliqué Anthony Gratacos, de la Gauche républicaine et socialiste, le parti d’Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann à l’initiative.

Seront présents le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon pour un débat mardi sur la géopolitique, son numéro deux Adrien Quatennens sur la crise sociale et économique, le député PS Boris Vallaud sur la crise sanitaire, le coordinateur de Générations Guillaume Balas ou encore des membres du PCF, des Radicaux de gauche et de la Gauche démocratique et sociale.

11h : Les bars et restaurants rouvriront dès le 11 mai à Saint-Martin et Saint-Barth

Les bars et restaurant rouvriront dès le 11 mai à Saint-Martin et Saint-Barth, les Îles du Nord de la Guadeloupe, premiers territoires d’outre-mer à avoir été touchés par le coronavirus le 1er mars dernier, mais où l’épidémie est très limitée, a-t-on appris auprès des autorités. Ces conditions seront précisées d’ici le 11 mai, mais de sources proches du dossier il s’agit de conditions de distanciations physiques à respecter, notamment dans l’agencement des tables.

10h53 : La plateforme coupdepoucevelo.fr lancée

Les personnes souhaitant remettre en état un vélo d’occasion pourront trouver un professionnel sur la plateforme coupdepoucevelo.fr à partir du 11 mai, a indiqué lundi la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). Les réparateurs professionnels et les associations peuvent s’inscrire du 4 au 7 mai, précise la FUB.

Le gouvernement a mis en place un forfait de 50 euros (hors taxes) pris en charge par l’Etat et permettant de faire réparer sa bicyclette d’occasion, ou au moins de couvrir une partie des frais, sur présentation d’une pièce d’identité et d’un téléphone portable, indique la FUB. Il faut « que le vélo, en cette période de déconfinement, puisse trouver toute sa place », a indiqué la ministre de la Transition Elisabeth Borne sur LCI.

10h50 : Boris Johnson devrait dévoiler son plan de déconfinement dimanche

Le Premier ministre britannique Boris Johnson compte annoncer dimanche un plan de déconfinement progressif, avec une batterie de mesures pour rendre plus sûre la vie en entreprise, rapportent des médias lundi. Décrété le 23 mars, le confinement a été prolongé jusqu’à jeudi, date à laquelle il doit être réévalué.

Fermeture des cantines d’entreprises, réduction du nombre de bureaux partagés, nettoyages supplémentaires figurent parmi les pistes envisagées par le gouvernement pour permettre aux entreprises de reprendre leurs activités. Les employés en contact avec le public devraient être protégés par des écrans en plastique et les travailleurs qui le peuvent sont encouragés à continuer à travailler de chez eux. Ceux qui doivent impérativement se rendre au bureau sont encouragés à travailler en horaires décalés pour éviter que métros et trains de banlieue soient bondés.

10h47 : L’Exposition universelle 2020 à Dubaï va être reportée, annoncent les organisateurs

L’Exposition universelle de 2020 à Dubaï va être reportée d’un an, a annoncé lundi le Bureau international des expositions (BIE), la résolution en ce sens ayant obtenu la majorité requise de deux tiers des pays membres. « Le report de l’Expo 2020 Dubai au 1er octobre 2021 – 31 mars 2022 sera formellement approuvé par le Bureau International des Expositions (BIE), la résolution ayant obtenu à ce jour plus du seuil des deux-tiers requis », indique un communiqué de l’organisme.

10h26 : Jordan Bardella dénonce une « aberration totale » sur l’absence de quarantaine pour les personnes venant de l’UE

Le numéro 2 du Rassemblement national Jordan Bardella a qualifié lundi d'« aberration totale » la décision de ne pas imposer de quarantaine aux personnes entrant en France depuis un pays de l’UE ou de la zone Schengen. « On ne peut pas imposer des frontières par départements à l’ensemble de la population française quand on continue de refuser de mettre des contrôles aux frontières nationales », a-t-il affirmé sur France 2.

L’Elysée a annoncé dimanche que la France n’imposerait pas de quarantaine à « toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l’Union européenne, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni ». « Combien de morts est-ce qu’il va falloir pour qu’ils mettent en veilleuse leur fanatisme sans frontières, leur idéologie européiste » alors que « l’Europe est le principal foyer de l’épidémie ? », s’est interrogé Jordan Bardella.

10h20 : Rachida Dati dénonce la remise en cause du « principe d’obligation scolaire »

La candidate LR aux élections municipales de Paris, Rachida Dati, s’est inquiétée lundi que la réouverture des écoles ne crée une « remise en cause profonde de notre principe d’obligation scolaire », alors que le retour des élèves se fera sur la base du volontariat. « On est passé de la reprise progressive de l’école à une reprise basée aujourd’hui sur le volontariat des parents », a-t-elle regretté au micro de France Info.

« C’est une remise en cause profonde de notre principe d’obligation scolaire, qui remet en cause l’égalité des chances », estime l’élue. « Et à Paris, on va encore plus loin, puisqu’on nous demande de scolariser les enfants des publics prioritaires, sans les définir », s’agace Rachida Dati. Avec « des reprises comme ça à la carte, on va rajouter encore plus d’inégalités aux inégalités », a-t-elle ajouté.

10h16 : L’accès aux forêts autorisé le 11 mai dans tous les départements

Alors que plusieurs élus appelaient ce week-end à la réouverture des forêts, à partir du 11 mai, quelle que soit la couleur de leur département, le gouvernement a clarifié la situation dans un tweet : les forêts vont être rouvertes dans tous les départements, peu importe le niveau de circulation épidémique.

 

10h06 : « Raisonnable de dire » qu’un télétravail massif aura lieu au moins jusqu’à l’été

Interrogée sur Franceinfo, ce lundi matin, sur la reprise le 11 mai, Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a indiqué qu’il était « raisonnable de dire » qu’un télétravail massif aura lieu au moins jusqu’à l’été.

La ministre estime qu’il est « très important qu’au maximum possible », les cinq millions de salariés qui télétravaillent continuent à le faire « parce que ça évite d’être trop nombreux sur le lieu de travail. »

9h44 : Les musiciens tirent la sonnette d’alarme

Dans une tribune publiée ce lundi matin sur France Musique​, 263 musiciens indépendants ont interpellé Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et le ministre de la Culture Franck Riester sur la survie du spectacle vivant face à la crise du coronavirus, craignant d’être oubliés par l’Etat.

9h40 : En Italie, les médias appellent à la responsabilité

Médias et responsables politiques en Italie ont préféré un appel à la responsabilité à l’exaltation d’une liberté retrouvée pour accueillir le début du déconfinement dans le pays lundi. « C’est l’heure de la responsabilité », titre Il Corriere della Sera en annonçant l’entrée en phase 2 de la pandémie, synonyme de retour au travail pour 4,5 millions d’Italiens, qui voient leurs usines et leurs bureaux rouvrir leurs portes.

Le journal milanais relaie l’appel à la responsabilité lancé dimanche par le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, lequel a expliqué à ses compatriotes que le redémarrage du pays est « entre leurs mains ». « C’est à nous de décider si nous voulons qu’il soit décisif et définitif », avait-il déclaré. « Si le virus revient, on referme », titre pour sa part La Repubblica, expliquant qu'« il y aura désormais moins de contrôle sur les déplacements individuels.

9h35 : Les Français pourront-ils partir en vacances à l’étranger ?

Pour Elisabeth Borne, il est encore « trop tôt » pour donner une réponse précise sur les vacances d’été, a-t-elle déclaré, indiquant « comprendre l’impatience des Français » « Les réponses viendront quand on aura stabilisé cette première phase de déconfinement », a ajouté la ministre des Transports.

 

9h30 : « L’Etat sera aux côtés de la SNCF »

Interrogée sur les pertes de la SNCF liées à la crise du coronavirus mais aussi à la grève contre la réforme des retraites, Elisabeth Borne a assuré que « l’Etat sera aux côtés de la SNCF ».

« On soutiendra nos grandes entreprises stratégiques (…) On va trouver ensemble les solutions pour que la SNCF, qui est indispensable à beaucoup de Français, qui est essentielle dans notre pays, puisse continuer à rendre service aux Français, puisse poursuivre ses investissements », a déclaré la ministre des Transports.

9h27 : La Bourse de Paris ouvre en forte baisse de 3,48 %

La Bourse de Paris a ouvert en net repli (-3,48 %) lundi matin au terme d’un long week-end, s’inscrivant dans le sillage des importantes pertes de Wall Street vendredi, tandis que Donald Trump menace de nouveau la Chine de représailles commerciales. A 9 heures, l’indice CAC 40 perdait 159,04 points à 4.413,14 points. Jeudi, il avait fini en baisse de 2,12 %.

9h18 : Moins de flux dans les transports pour respecter la distanciation sociale

Invitée de LCI ce lundi matin, Elisabeth Borne, la ministre des Transports, s’est exprimée sur la reprise du trafic des transports en commun, estimant qu’il fallait « baisser drastiquement les flux, c’est ce qui rendra possible le respect de la distanciation dans les transports ».

« Il faut prévoir des contrôles et des sanctions pour ceux qui ne respecteraient pas les règles » de distanciation sociale, a-t-elle ajouté. « Dans certains cas, nous n’excluons pas de fermer certaines stations pour pouvoir s’assurer que le flux d’entrée dans les transports en commun est bien maîtrisé », a également déclaré la ministre.

9h14 : Le report de charges prolongé en mai pour les entreprises en difficulté

Gérald Darmanin a annoncé, ce lundi matin sur BFMTV-RMC, que le report de charges sera prolongé en mai pour toutes les entreprises en difficulté, pour un montant de 23 milliards d’euros.

 

9h09 : La réouverture des écoles, « un impératif social » pour Gérald Darmanin

Interrogé sur la réouverture des écoles la semaine prochaine, Gérald Darmanin a estimé, ce lundi matin sur BFMTV, qu’il s’agissait d’une « une grande mesure d’impératif social », a déclaré le ministre de l’Action et des Comptes publics en comparant deux familles.

La première, une famille de cadres avec un « grand appartement », une « grande bibliothèque », pour laquelle l’école à distance est plus facile à mettre en place. La seconde, une famille d’ouvriers. « Ce sont ces enfants-là des classes populaires qui subissent le plus de ne pas aller à l’école », a-t-il poursuivi.

8h59 : Bruno Le Maire dénonce une « mauvaise polémique » sur la vente de masques dans la grande distribution

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a également dénoncé « une mauvaise polémique » sur la grande distribution, accusée de constituer des « stocks cachés » de masques, assurant qu’elle a « joué le jeu » depuis le début de la crise. « Je constate que la grande distribution depuis le début de la crise sanitaire a parfaitement joué le jeu notamment pour garantir la sécurité de l’approvisionnement alimentaire des Français », a-t-il expliqué sur France Inter. « Je pense vraiment que c’est une mauvaise polémique ».

8h56 : Le fonds de solidarité maintenu pour les commerces fermés après le 1er juin, annonce Le Maire

« Après le 1er juin, le fonds de solidarité sera maintenu pour ceux dont l’activité continue à être fermée, qui ont peu de chances de voir leur activité se re-développer, tous ceux qui sont directement touchés par la fermeture des activités collectives », a poursuivi Bruno Le Maire

8h54 : « Le plus dur est devant nous du point de vue économique, nous nous y préparons », déclare Bruno Le Maire, qui reconnaît qu’« il y aura des faillites »

Trois secteurs sont particulièrement fragiles, selon le ministre de l’Economie, toujours sur France Inter : le tourisme, l’aéronautique et l’industrie automobile. Le gouvernement réfléchit « à un fonds d’investissement pour soutenir les sous-traitants » de l’aéronautique et à une mesure « de soutien à la consommation pour les véhicules propres ».

 

8h45 : Posez vos questions à Bruno Le Maire

Ce lundi à 11h30, le ministre de l’Economie doit participer à un live LinkedIn pour « répondre aux professionnels ». Le live sera accessible sur cette page.

8h40 : « Nous avons décidé que tous les indépendants pourront avoir accès à 5.000 euros pour payer leur loyer », confirme Bruno Le Maire
Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire est l’invité de la matinale de France Inter.

8h39 : L’UE autorise l’aide française de 7 milliards d’euros à Air France

La Commission européenne a autorisé ce lundi la France à octroyer un soutien de 7 milliards d’euros à Air France pour affronter les conséquences de la crise. « Cette garantie et ce prêt d’actionnaire accordés par la France, d’un montant de 7 milliards d’euros, fourniront à Air France les liquidités dont elle a un urgent besoin pour résister aux répercussions de la pandémie », a expliqué la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans un communiqué.

8h31 : SNCF, RATP, Transdev… Les entreprises de transports écrivent à Edouard Philippe

« Après plusieurs jours de travail et de concertation avec l’ensemble des parties prenantes, il apparaît que les transporteurs ne disposent pas, aujourd’hui, des moyens humains et des matériels de nature à satisfaire à une telle obligation », peut-on lire dans un courrier adressé au Premier ministre par les transporteurs dans Le Point. Parmi les signataires : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF ou Catherine Guillouard (RATP). Ces cheffes et chefs d’entreprise craignent, « en cas de forte affluence », des « risques d’arrêt du service susceptibles de générer des troubles » et « des tensions sociales de la part du personnel », telles que droits de retrait ou assignations judiciaires. Ils réclament également la mobilisation des forces de l’ordre pour gérer les flux de voyageurs.

8h25 : L’association des maires d’Ile-de-France demande « solennellement » de repousser la réouverture des écoles

Sur le site de La Tribune, plus de 320 élus, dont Anne Hidalgo (maire de Paris), ont signé une lettre adressée au président de la République, réclamant de repousser l’ouverture des écoles au-delà du 11 mai : « ce calendrier est, dans la plupart de nos communes, intenable et irréaliste », écrivent-ils. Les maires déplorent le manque d’information et le manque de temps pour s’organiser : « Nombreux sont ceux qui n’ont pas encore d’informations sur les enseignants qui seraient disponibles pour nos écoles, sur le nombre d’animateurs qui pourront être disponibles pour le périscolaire, ni même des effectifs des élèves à accueillir ».

8h12 : Kate Middleton passe un coup de fil à une femme qui vient d’accoucher pour la féliciter

« Ravie de vous rencontrer. C’est une première ! Toutes mes félicitations. C’est un petit garçon ou une petite fille ? », a demandé Kate Middleton lors d’une visioconférence diffusée sur Instagram et repérée par BFMTV. Cette vidéo a été réalisée à l’occasion du lancement au Royaume-Uni de la semaine dédiée à la santé mentale des mères.

8h05 : Au Japon, prolongement de l’Etat d’urgence jusqu’au 31 mai

Le Premier ministre Shinzo Abe l’avait instauré à Tokyo et dans six autres régions le 7 avril puis l’avait étendu à tout le pays. Cet état d’urgence, qui ne s’accompagne d’aucune mesure coercitive, a été prolongé jusqu’au 31 mai, le gouvernement jugeant prématuré de le lever face à la progression de l’épidémie de coronavirus. Le Japon fait état depuis le début de l’épidémie de plus de 15.000 infections au total et de 510 décès, bien moins que les chiffres publiés par nombre d’autres pays.

7h53 : Pas de quarantaine pour les personnes arrivant « de l’UE, espace Schengen ou Royaume-Uni »

La France n’imposera pas de quarantaine à « toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l’Union européenne, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni », a tranché dimanche l’Elysée, clarifiant un point évoqué par Olivier Véran, ministre de la Santé. Pour les autres cas, comme celui de Français ou Européens arrivant d’une autre zone que l’UE, l’espace Schengen ou le Royaume-Uni, « les modalités seront précisées par le Quai d’Orsay dans les prochains jours », a ajouté l’Elysée. Ce point fait partie de l’arsenal déployé grâce à l’état d’urgence sanitaire, prolongé de deux mois jusqu’en juillet.

7h44 : L’Allemagne plus pessimiste que Trump sur un vaccin

Le ministre allemand de la Santé a jugé qu’un vaccin pourrait prendre « des années » à voir le jour, alors que Donald Trump en a prédit un d’ici fin 2020. « Je serais ravi si c’était possible d’y parvenir en quelques mois mais je trouve qu’il nous faut rester réaliste, cela peut durer aussi des années car il peut y avoir des déceptions, nous en avons connu avec d’autres vaccins », a déclaré Jens Spahn dimanche soir sur la chaîne de télévision allemande ARD. « Le développement de vaccins fait partie des tâches les plus difficiles de la médecine », a-t-il ajouté.

7h41 : La difficile question du retour à l’école, même pour Justin Trudeau

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a reconnu dimanche qu’il ne savait pas s’il renverrait ses enfants à l’école s’ils étaient scolarisés au Québec, province canadienne la plus touchée par le coronavirus.

« Je ne sais pas », a admis Justin Trudeau, interrogé sur la question lors d’une émission diffusée dimanche soir sur la chaîne publique Radio-Canada. « Ça va être une décision extrêmement personnelle pour beaucoup de parents », a-t-il reconnu. Ses trois enfants sont scolarisés « dans une école publique francophone en Ontario qui ne va pas rouvrir » dans un proche avenir, a-t-il souligné.

7h35 : Bouffée d’air en Italie, où une partie des restrictions est levée à partir de ce lundi

L’Italie, confinée depuis deux mois, enclenche ce lundi une nouvelle phase dans sa lutte contre l’épidémie, avec une levée partielle des restrictions dans ce pays où le virus a tué plus de 29.000 personnes. « La phase II commence. Nous devons être conscients que ce sera le début d’un défi encore plus grand », a prévenu le responsable de la cellule chargée de répondre à la pandémie, Domenico Arcuri.

Réouverture des parcs, visite à la famille, déplacements limités et encadrés, vente à emporter pour les bars et restaurants… Les nouvelles règles sont attendues avec impatience par les Italiens. Elles diffèrent néanmoins dans les vingt régions du pays qui n’ont pas subi l’épidémie de la même manière, créant une certaine confusion.

7h30 : Un déconfinement à l’épreuve du Sénat

Réouverture des écoles, mesures de quarantaine… Après l’Assemblée nationale la semaine dernière, le Premier ministre Edouard Philippe doit soumettre ce lundi au Sénat son plan national de déconfinement à partir du 11 mai. Cette présentation prévue à partir de 14h30 doit être suivie d’un débat et d’un vote. Plus tard dans la soirée, le Sénat doit également se pencher sur le projet de loi prorogeant l’état d’urgence de deux mois, jusqu’au 24 juillet.

Bonjour à tous ! Bienvenue dans ce live du lundi 4 mai. Ici, Lucie, Manon et Jean-Loup pour vous présenter toutes les informations liées au coronavirus tout au long de la journée. Aujourd’hui au programme : la présentation du plan de déconfinement par Edouard Philippe au Sénat, et l’Italie commence à se déconfiner. C’est parti ! (Pour remonter l'info de la nuit, rendez-vous dans notre précédent live en suivant ce lien).