Nom de code: «Atalante», mission: dissuader les pirates des mers

SOMALIE L'opération militaire européenne débutera entre le 8 et le 13 décembre...

MD avec agence

— 

Le superpétrolier saoudien capturé pendant le week-end par des pirates somaliens était ancré mardi au large du port somalien de Harardere, au nord de Mogadiscio, a déclaré à l'AFP un haut-responsable de la région du Puntland (nord de la Somalie).
Le superpétrolier saoudien capturé pendant le week-end par des pirates somaliens était ancré mardi au large du port somalien de Harardere, au nord de Mogadiscio, a déclaré à l'AFP un haut-responsable de la région du Puntland (nord de la Somalie). — AFP AFP

«Un acte fort de dissuasion.» C'est ainsi que François Fillon a qualifié la toute prochaine opération militaire européenne, baptisée Atalante, contre la piraterie dans le golfe d'Aden en Somalie. «Nous n'avons pas la prétention de pouvoir tout régler dans un espace aussi considérable, mais nous avons la prétention de répondre à tous les coups et de dissuader les pirates de s'en prendre en particulier aux navires européens», a déclaré le Premier ministre lors d'une visite aux commandos français qui seront impliqués dans cette mission de dissuasion, de protection et d'intervention.

«Atalante» va débuter entre le 8 et le 13 décembre avec une demi-douzaine de bateaux assistés d'avions de patrouille maritime. L'Otan a annoncé le 18 novembre qu'au-delà de l'aide qu'elle allait fournir à l'opération, elle réfléchissait à un rôle «à plus long terme» face à la piraterie.

«Pas d'impunité possible»

Après l'arrestation d'une partie des pirates qui avaient capturé le navire français «Le Ponant» en avril, «les pirates savent désormais que lorsqu'on s'en prend au drapeau français, nous ripostons», a souligné François Fillon. Et d'ajouter: «Il n'y a pas de trêve, pas de compromis, pas d'impunité possible.»

Le chef du gouvernement a rappelé que «le tiers des approvisionnements pétroliers européens transite aujourd'hui au large de la Somalie». «Nous ne pouvons pas tolérer que les pirates, mus par leur seule avidité, menacent les approvisionnements de l'Europe», a-t-il dit.

Selon François Fillon, «seule une coopération régionale et le rétablissement d'un Etat fort en Somalie permettront à terme de garantir de façon durable la sécurité des eaux». «Mais en attendant, a t-il souligné, je ne doute pas que l'action de la France, de l'Europe et de toutes les nations engagées démontre son efficacité pour la rétablir peu à peu.»

Sirius Star

Les pirates qui détiennent le super-pétrolier saoudien Sirius Star depuis le 15 novembre ont déclaré lundi qu'ils restaient prêts à négocier, alors que l'ultimatum qu'ils avaient fixé a expiré dimanche.