Coronavirus : 3,5 millions de cas déclarés dans le monde...

EPIDEMIE Retrouvez avec nous les derniers développements de l’actualité autour du nouveau coronavirus

R. G.-V., J.-L. D et L. C.

— 

Une infirmière dans une résidence près de Barcelone, en Espagne.
Une infirmière dans une résidence près de Barcelone, en Espagne. — Quique Garcia/EFE/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Plus de 3,5 millions de cas ont été déclarés dans le monde, faisant au moins 246.000 morts.
  • Alors qu’en France il faudra au moins attendre lundi 11 mai, dès ce lundi une grande partie de nos voisins européen commencent à sérieusement desserrer l’étau du confinement, comme l'Espagne et l'Italie, les deux pays les plus touchés en Europe.
  • Le président américain Donald Trump a promis un vaccin avant la fin de l'année.

A LIRE

A VOIR

 

7h00 : Il est temps de clore ce live. Rendez-vous tout de suite par ici pour continuer à suivre l'actualité liée à la pandémie.

5h42 : Plus de 3,5 millions de cas déclarés dans le monde

Au moins 3.500.517 cas d’infection, parmi lesquels 246.893 décès, ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus des trois quarts en Europe et aux Etats-Unis, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 5h. L’Europe est le continent le plus touché avec 1.547.180 cas et 143.584 décès. Les Etats-Unis comptent 1.158.040 cas dont 67.680 décès. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas graves.

5h19 : Le pétrole rechute en Asie

Les prix du pétrole ont à nouveau chuté lundi en Asie à l’ouverture du marché après leur rétablissement de la semaine dernière, les craintes de surproduction et de manque de capacités de stockage refaisant surface. Dans les premiers échanges lundi matin, le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain perdait environ 8 % à 18,19 dollars le baril. Quant au baril de Brent de la mer du Nord, il reculait de 3 % à 25,56 dollars. Les cours du pétrole avaient terminé en ordre dispersé la semaine dernière alors qu’entrait en vigueur un accord censé faire drastiquement baisser la production d’or noir dans le monde et redonner un peu d’équilibre à un marché qui croule sous les barils, et alors que plusieurs grandes économies mondiales prévoient de se déconfiner et de redémarrer.

4h32 : Trudeau hésiterait à renvoyer ses enfants à l’école

Le Premier ministre canadien a reconnu dimanche qu’il ne savait pas s’il renverrait ses enfants à l’école s’ils étaient scolarisés au Québec, province canadienne la plus touchée par le coronavirus. « Je ne sais pas », a admis Justin Trudeau, interrogé sur la question lors d’une émission diffusée dimanche soir sur la chaîne publique Radio-Canada. « Ca va être une décision extrêmement personnelle pour beaucoup de parents », a-t-il reconnu. Ses trois enfants sont scolarisés « dans une école publique francophone en Ontario qui ne va pas rouvrir » dans un proche avenir, a-t-il souligné. « Je prendrais cette décision probablement à la dernière minute », après avoir notamment étudié l’organisation des cours et des récréations, le nombre d’enfants par classe ou l’état d’esprit des professeurs, a expliqué le chef du gouvernement.

3h50 : Plus de 100.000 cas et 7.000 décès au Brésil
Le pays a franchi dimanche le cap symbolique des 100.000 cas confirmés de Covid-19, qui a fait 7.025 morts selon des chiffres officiels largement sous-évalués. Le pays de 210 millions d’habitants se situe au neuvième rang mondial en termes de personnes infectées, avec 101.147 cas, selon le dernier bilan officiel du ministère de la Santé. Mais il est le septième au classement des décès, dépassant l’Allemagne, avec 275 nouvelles morts liées au Covid-19 lors des dernières 24 heures.

2h58 : 1.450 nouveaux décès aux Etats-Unis

Un chiffre stable par rapport à la veille qui porte le bilan total américain à 67.674 décès, selon l’Université Johns Hopkins, basée à Baltimore, dont le comptage fait référence. Elle a enregistré plus de 1,15 million de cas d’infection au Covid-19 aux Etats-Unis.

2h41 : Trump ne goûte pas l’appel de Bush à l’empathie en temps de crise

Le président américain a répondu dimanche sur Twitter à une vidéo dans laquelle son prédécesseur républicain George W. Bush appelait, sans le nommer, au rassemblement et à la compassion dans le pays face à la pandémie. Dans cette vidéo partagée samedi, l’ancien président dresse un parallèle avec les attentats qui avaient endeuillé les Etats-Unis le 11 septembre 2001, quelques mois seulement après son arrivée à la Maison-Blanche.

« J’ai vu un grand pays se relever ensemble pour honorer ses héros, pleurer ses morts et s’attaquer à de nouvelles tâches inévitables ». « Souvenons-nous combien nos différences sont minimes face à cette menace », demande-t-il. « Souvenons-nous que l’empathie et la gentillesse sont des outils essentiels et puissants ».

Régulièrement critiqué pour son manque d’empathie depuis le début de l’épidémie de coronavirus, Donald Trump s’est peut-être senti visé. Il a commenté tôt dimanche matin le tweet d’un consultant de la chaîne conservatrice Fox News s’interrogeant du mutisme de George W. Bush lors de la récente procédure en destitution à l’encontre du milliardaire républicain. « Il était aux abonnés absents quand il s’agissait de s’élever contre la plus grosse supercherie de l’histoire américaine », a écrit Donald Trump à propos de son prédécesseur.

2h20 : L’Algérie referme des commerces à cause de l’indiscipline

De nombreux commerces, rouverts la semaine, dernière, ont dû fermer à nouveau ce week-end dans plusieurs régions d’Algérie, dont Alger, en raison du non-respect des règles d’hygiène et de la distanciation sociale, selon les autorités locales. Confrontés depuis le début du ramadan à la non-application des mesures de prévention par des commerçants et des habitants, une quinzaine de préfets (sur 48) ont ordonné la fermeture des commerces récalcitrants, notamment des magasins d’habillement et de chaussures, des boutiques de pâtisseries et de gâteaux traditionnels, très prisées durant le mois sacré, ainsi que des parfumeries et des salons de coiffure. Les images de files s’étirant devant certaines enseignes ont provoqué la colère des autorités et des professionnels de santé.

1h44 : Trump estime qu’un vaccin sera disponible d’ici fin 2020

« Nous pensons que nous aurons un vaccin d’ici la fin de cette année », a déclaré le président américain lors d’une émission spéciale sur Fox News. « Les médecins vont dire : vous ne devriez pas dire cela. Je dis ce que je pense », a-t-il ajouté. La communauté scientifique estime qu’il faudra 12 à 18 mois pour qu’un vaccin arrive sur le marché.

1h24 : Des maires d’IDF disent à Macron leur refus de rouvrir les écoles le 11 mai

L’association des maires d’Ile-de-France, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, a écrit dimanche au chef de l’Etat pour lui demander de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure, dénonçant un déconfinement « à marche forcée », « alors que nous n’avons pas encore toutes les informations pour préparer la population, et que les directives sont mouvantes », font valoir les 329 maires signataires de la lettre ouverte au président, publiée sur le site de La Tribune.

« Nous, maires d’Île-de-France, vous demandons solennellement de repousser la date de réouverture des écoles s’agissant des départements classés rouges et en particulier de l’Île-de-France », écrivent les maires. Ils demandent aussi « que l’Etat s’assure que toutes les conditions sanitaires soient réunies » et « de ne pas faire reposer sur les maires la responsabilité juridique, politique et morale de la réouverture des écoles », alors que des parlementaires envisagent des initiatives pour mieux protéger juridiquement les maires.

22h00 : Moins de 100 personnes en réanimation dans le Haut-Rhin

Le nombre de personnes atteintes du Covid-19 hospitalisées en réanimation ou en soins intensifs dans le Haut-Rhin, l’un des départements les plus touchés par l’épidémie, est repassé ce dimanche sous la barre des 100 personnes, selon les données de Santé Publique France.

Un total de 93 hommes et femmes sont encore hospitalisés en service de réanimation ou en soins intensifs dans le Haut-Rhin, mais ce nombre a diminué de neuf par rapport à samedi et repasse sous la centaine pour la première fois depuis le 24 mars. Il avait atteint jusqu’à 163 personnes le 3 avril.

Le nombre total d’hospitalisations est désormais en diminution depuis plusieurs jours, atteignant 834 patients dimanche. Depuis le 1er mars, 696 personnes sont décédées des suites du Covid-19 dans le Haut-Rhin.

21h30 : Plus de 245.000 morts du Covid-19 dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 245.576 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles ce dimanche soir.

 

Plus de 3.479.220 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 195 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 1.063.600 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

 

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès ce dimanche sont les Etats-Unis, le Brésil et le Royaume-Uni.

21h16 : Les opérateurs de transports publics sonnent l’alerte

Les principaux opérateurs publics redoutent des « troubles à l’ordre public » et de « fortes tensions » dans les trains et le métro, lors du déconfinement, selon un courrier adressé par plusieurs d’entre eux (RATP, SNCF, Transdev, Keolis…) au Premier ministre, le 30 avril, que le magazine Le Point a pu consulter.

Concernant les gestes barrières et les règles de distanciation physique, les patrons de ces sociétés, assurent encore qu’il leur est « impossible de répondre d’une obligation de résultat qui pourrait [leur] être imposée », selon Le Point. Ils craignent, « en cas de forte affluence », des « risques d’arrêt du service susceptibles de générer des troubles » et « des tensions sociales de la part du personnel », telles que droits de retrait ou assignations judiciaires. Selon eux, la seule option à partir du 11 mai serait de « limiter drastiquement les flux en amont », c’est-à-dire le nombre de passagers.

21h05 : Un cas de Covid-19 dès le 27 décembre en France ?

Un médecin affirme que les premières traces du coronavirus sur le territoire français pourraient en fait remonter au moins au 27 décembre 2019, soit un mois avant la détection des premiers cas officiels. Invité sur la chaîne BFMTV, le professeur Yves Cohen, chef de service de réanimation des hôpitaux Avicenne à Bobigny, et Jean Verdier à Bondy, en Seine-Saint-Denis, explique avoir «repris toutes les PCR [une technique de d'analyse d'ADN] testées chez des patients atteints de pneumonie en décembre et janvier dont les résultats étaient négatifs».

A l'époque, ces tests n'étaient pas faits pour le Covid-19, mais pour la grippe et d'autres coronavirus. En testant à nouveau ces échantillons, «sur les 24 patients, nous avons eu un cas positif au Covid-19, le 27 décembre, quand il était hospitalisé chez nous, à Jean Verdier», a annoncé le médecin.

20h55 : Pas de quarantaine pour toutes les personnes arrivant en France

La France n'imposera pas de quarantaine à «toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l'Union européenne, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni», a annoncé ce dimanche l'Elysée. L'espace Schengen comprend les territoires de 26 Etats européens.

 

Pour les autres cas, comme celui de Français ou Européens arrivant d'une autre zone que l'UE, l'espace Schengen ou le Royaume-Uni, «les modalités seront précisées par le Quai d'Orsay dans les prochains jours», a ajouté l'Elysée.

 

La veille, le ministre de la Santé Olivier Véran avait affirmé que les mesures de quarantaine, prévues dans le projet de loi de prolongation de l'état d'urgence sanitaire, s'appliqueraient «aux personnes entrant sur le territoire national ou arrivant dans un territoire d'Outre-mer» ou en Corse.

20h30 : L’antiviral remdesivir pourra être exporté en dehors des Etats-Unis

Le directeur du laboratoire américain Gilead a affirmé ce dimanche que Washington ne bloquerait pas les exportations de l’antiviral expérimental remdesivir, qui accélère de plusieurs jours, selon un grand essai clinique, le rétablissement des patients les plus gravement atteints du Covid-19.

« Je pense que nous sommes en phase avec le gouvernement américain pour servir aussi bien les patients ici aux Etats-Unis » que ceux des « autres pays autour du monde », a déclaré Daniel O’Day sur la chaîne américaine CBS. « Vous avez le droit d’exporter ? », lui a demandé la journaliste. « Oui. Nous avons exporté des milliers de doses pour des essais cliniques et pour un usage compassionnel », a-t-il répondu, évoquant les programmes spéciaux employant des médicaments encore non autorisés.

20h00 : Trois départements classés « orange » passent en « vert »

On fait le point sur la carte mise à jour quotidiennement par le gouvernement, en synthétisant les chiffres de circulation du coronavirus et de la tension hospitalière dans chaque département. Selon la direction générale de la Santé, il y a une «amélioration» ce dimanche, avec le passage du « orange » au « vert » du Gers, de la Loire-Atlantique et de la Mayenne, grâce à une diminution de la circulation active du virus.

Voici la carte mise à jour ce dimanche ci-dessous :

 

19h50 : Nouvelle baisse du nombre de décès quotidiens

Ces dernières 24 heures, les autorités ont enregistré 135 morts du Covid-19, selon un communiqué de la Direction générale de la Santé publié ce dimanche. Au total, l’épidémie a tué 24.895 personnes en France, dont 15.583 dans les hôpitaux et 9.312 dans les Ehpad.

« 6.816 patients sont hospitalisés en réanimation (135 % de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale de 5.065 lits), dont 3.819 atteints d’infection COVID-19. 80 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif en réanimation grâce aux sorties avec 8 patients atteints de COVID-19 en moins. »

19h30 : Le patron de Southwest Airlines juge que l’on peut de nouveau voler en toute sécurité

Le patron de Southwest Airlines, l’une des principales compagnies aériennes américaines, a estimé dimanche que l’on pouvait de nouveau voler en toute sécurité, tout en notant une reprise du trafic aérien, quasi paralysé par la pandémie depuis le mois de mars.

Interrogé sur CBS si l’on pouvait à nouveau prendre l’avion sans danger, Gary Kelly a répondu : « Oui, on peut ». Il a énuméré toutes les précautions prises par sa compagnie, comme le port du masque obligatoire pour les passagers et l’équipage, le nettoyage en profondeur des appareils ou encore en évitant de remplir tous les sièges.

19h20 : Washington durcit encore sa guerre des mots sur l’origine chinoise du virus

Après avoir déjà menacé cette semaine la Chine de taxes punitives, les Etats-Unis ont encore durci le ton dimanche en affirmant disposer d’un « nombre significatif de preuves » que le nouveau coronavirus provient d’un laboratoire de la ville de Wuhan, berceau de la pandémie. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo n’a pas pris de gants pour faire monter d’un cran supplémentaire l’escalade verbale à l’encontre de Pékin.

« Il existe des preuves immenses que c’est de là que c’est parti », a déclaré le secrétaire d’Etat sur la chaîne ABC, à propos de l’Institut de virologie de Wuhan. « Ce n’est pas la première fois » que la Chine met ainsi « le monde en danger » à cause de « laboratoires ne respectant pas les normes », a-t-il insisté, sans vouloir dire s’il pensait que le nouveau coronavirus avait été libéré intentionnellement par Pékin.

19h10 : Nuit d’émeutes à Tsoundzou après la dispersion d’un rassemblement interdit

Grenades lacrymogènes des forces de l’ordre contre jets de pierre : la scène a duré pendant six heures à Mamoudzou entre forces de l’ordre et des jeunes qui refusaient de se soumettre au couvre-feu imposé à Mayotte en raison du Covid-19.

Les forces de l’ordre sont intervenues dans la nuit de samedi à dimanche pour disperser un rassemblement de « murengué » (boxe traditionnelle mahoraise) de près de 400 personnes des quartiers de Tsoundzou et Doujani dans le sud de la commune de Mamoudzou. Un mineur a été placé en garde vue et neuf gendarmes et un policier ont été blessés, a-t-on appris de source policière.

 

19h00 : Du gif explicatif

 

18h50 : « Nous n’avons pas été assez clairs » sur les masques, reconnaît Castaner

Le gouvernement n’a « certainement pas été assez clair » sur le sujet des masques de protection contre le coronavirus, a reconnu dimanche Christophe Castaner alors que Gérard Collomb a dénoncé les « allers-retours » du gouvernement sur la question.

« Nous n’avons certainement pas été assez clairs sur ce sujet », a déclaré dimanche le ministre de l’Intérieur interrogé au Grand Jury (RTL/LCI/Le Figaro). Son prédécesseur à la place Beauvau, Gérard Collomb, a dénoncé dans le Journal du Dimanche les « aller-retours » de l’exécutif à ce sujet.

« Il y a une pénurie mondiale de masques. Tous les pays du monde ont été confrontés à cela (…) ce n’est plus le cas de la France aujourd’hui », a expliqué Christophe Castaner. « Ce que l’on dit, c’est ce que disent les professionnels et les conseils scientifiques du milieu sanitaire », s’est justifié le ministre de l’Intérieur.

18h40 : A Neuchâtel, la messe célébrée en ligne et les paroissiens présents… en photo

Dans la basilique de la ville suisse de Neuchâtel, la messe se célèbre en ligne sur Facebook et les paroissiens sont bien présents sur les bancs… mais en photo. Près du lac qui borde cette cité de l’ouest du pays, l’orgue de Notre-Dame de l’Assomption, également surnommée l’église rouge, résonne à l’heure de l’office mais l’accès à l’édifice est fermé.

Les événements publics, qu’ils soient culturels ou cultuels, sont interdits en Suisse depuis l’entrée en vigueur en mars de mesures destinées à endiguer la propagation du nouveau coronavirus. Les croyants de ce pays à majorité protestante, comme des centaines de millions de croyants à travers le monde, ne peuvent communier ensemble en leur lieu habituel de prière.

18h30 : La Pro League belge reporte de nouveau sa décision sur l’arrêt du championnat

L’Assemblée générale des clubs professionnels belges (Pro League), qui devait entériner lundi la fin définitive de la saison actuelle du championnat en raison de la pandémie de Covid-19, a été reportée au 15 mai, selon un communiqué dimanche.

« La Pro League souhaite pouvoir traiter les recommandations sur les conséquences de la crise du coronavirus, formulées par le Conseil d’Administration le 2 avril, avec toutes les informations nécessaires », indique le communiqué. Le conseil d’administration de la Pro League avait recommandé de mettre fin aux championnats de D1 et de D2.

18h20 : Les règles du déconfinement se précisent pour les entreprises

Selon un « protocole de déconfinement » dévoilé dimanche par le JDD, dont la teneur a été confirmée par le ministère du Travail, plusieurs mesures « universelles » vont s’imposer aux entreprises qui souhaitent faire revenir leurs salariés à partir du 11 mai. Parmi elles : l’instauration d’un espace minimum de 4 m2 par salarié pour les espaces de bureaux et les commerces. Cette règle s’appliquera également aux espaces communs, dont les ascenseurs, où ne pourront donc pas monter plus d’un ou deux salariés à la fois.

Si cette règle ne peut pas être mise en place pour des raisons techniques, le port d’un masque de protection sera obligatoire chez les employés. Masques que les entreprises seront contraintes de leur fournir, précise le protocole.

18h10 : Le concert du DJ Bob Sinclar depuis l’Arc de Triomphe reporté

Le concert caritatif du DJ français Bob Sinclar au sommet de l’Arc de Triomphe prévu lundi a été reporté à une date non définie, ont annoncé les organisateurs dimanche sur Facebook.

J’en profite néanmoins pour intercepter ceux et celles qui voudraient faire la blague « Ho non, là ça va trop loin le confinement lol », comme à chaque évènement non-essentiel annulé, cette blague n’a jamais été drôle, arrêtez de la faire, merci.

18h00 : Le Royaume-Uni prépare son déconfinement

Le Royaume-Uni, qui a passé le pic de l’épidémie selon les autorités, est le deuxième pays le plus touché en Europe derrière l’Italie, qu’il talonne de très près. Pressé de fournir une stratégie de sortie du confinement, Boris Johnson compte annoncer dans les prochains jours une « feuille de route » sur l’allègement des restrictions en vigueur depuis le 23 mars et prolongées jusqu’au 7 mai, avec de lourdes conséquences économiques et sociales.

La population n’est actuellement autorisée à sortir que pour faire des courses, se faire soigner ou faire de l’exercice une fois par jour. Les autorités craignent qu’un assouplissement prématuré du confinement n’entraîne une deuxième vague de contaminations, malgré le recul du nombre d’hospitalisations. « Cela ne sera assurément pas comme avant », a prévenu dimanche le ministre des Transports Grant Shapps sur la télévision Sky News.

17h50 : 174 morts en Italie en 24 heures, plus faible total depuis le premier jour du confinement 

Une bonne nouvelle à (un peu) relativiser, car le nombre de morts est historiquement bas les dimanche, journée où les informations remontent plus mal qu'en semaine.

17h40 : Le gouvernement a « bon espoir » que StopCovid soit prête fin mai, début juin

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a affirmé dimanche avoir « bon espoir » que l’application controversée de suivi numérique (traçage) StopCovid soit prête fin mai, début juin.

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait confirmé samedi que StopCovid ne serait pas « disponible » le 11 mai et que si elle « devait voir le jour (…) il y aurait un débat spécifique au Parlement ». « J’ai bon espoir pour que d’un point de vue technique (StopCovid) soit prête à la fin du mois de mai ou au début du mois de juin », a déclaré la représentante du gouvernement sur France Inter/Le Monde/France Télévisions.

17h30 : 315 décès de plus au Royaume-Uni, 28.446 morts recensés dans le pays

Le Royaume-Uni a recensé dimanche 315 morts supplémentaires dus au nouveau coronavirus, portant le bilan total des décès à 28.446 dans le pays, le deuxième le plus touché en Europe, a annoncé le ministre d’Etat Michael Gove.

Cette évolution marque un repli par rapport à la veille (+621 morts), mais les chiffres officiels sont très volatils et marquent souvent une baisse pendant le week-end, due aux retards dans les enregistrements, suivie d’une recrudescence.

17h20 : Retour de travailleurs palestiniens en Israël après une pause liée au virus

Après des semaines d'interdiction pour cause de coronavirus, des milliers de travailleurs palestiniens de Cisjordanie occupée ont été autorisés dimanche à entrer en Israël dans le cadre d'une politique de redémarrage progressif de l'économie locale. 

Selon un accord entre Israël et l'Autorité palestinienne, 40.000 personnes sont autorisées à se rendre en Israël d'ici lundi, pour y travailler et rester pendant un mois, a indiqué Rami Mehdawi, un porte-parole du ministère palestinien du Travail. Leurs employeurs israéliens doivent leur fournir un logement salubre et une assurance santé, a précisé Rami Mehdawi.

17h10 : Quatre « faux policiers » interpellés en Ile-de-France

Ils se faisaient passer pour des policiers et prétextaient des contrôles d’attestations de déplacement pour voler des automobilistes : quatre Iraniens ont été interpellés après avoir sévi pendant plusieurs semaines en Ile-de-France, a-t-on appris dimanche de source policière.

Trois hommes et une femme d’une trentaine d’années ont été interpellés jeudi à Noisy-le-Sec et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) par les enquêteurs de la Sûreté départementale de Seine-et-Marne. Ils ont été placés en détention provisoire, a indiqué à l’AFP le directeur de ce service d’enquête, Nathan Boher. Le groupe doit être jugé lundi en comparution immédiate pour "vol en bande organisée.

17 h 01 : Le début du déconfinement, le point dans les Balkans

En Croatie, certains magasins, les musées, les bibliothèques, ainsi que les transports publics ont rouvert la semaine dernière. Les rassemblements religieux sont autorisés depuis samedi. Lundi, les services impliquant un contact rapproché avec le client, comme les coiffeurs, pourront rouvrir. Le 11 mai, ce sera le tour des terrasses, bars et restaurants. Les rassemblements seront autorisés jusqu’à dix personnes et les jardins d’enfants et écoles rouvriront sur la base du volontariat.

En Serbie, réouverture lundi des cafés et restaurants avec distanciation sociale, des transports publics, trains intercités et bus longue distance avec port du masque obligatoire. Les centres commerciaux rouvriront le 8 mai, les jardins d’enfants le 11. Le couvre-feu est maintenu.

Enfin, en Grèce, près de 10 % des commerces fermés vont pouvoir rouvrir lundi : librairies, salons de coiffure et de beauté, magasins d’électronique et d’articles de sport, jardineries. Le 11 mai, tous les autres magasins pourront rouvrir à l’exception des centres commerciaux, fermés jusqu’au 1er juin.

16 h 52 : La Russie n’est pas sortie

A l’heure du déconfinement progressif dans plusieurs pays européens, les autorités municipales de Moscou – de loin le principal foyer de la pandémie avec plus de la moitié des malades du pays – ont appelé les habitants à ne pas sortir de chez eux, malgré le soleil radieux sur la capitale russe. Selon les chiffres officiels, 10.633 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24 heures, portant le nombre total de malades à 134.687 en Russie, désormais le pays d’Europe connaissant le plus de nouvelles infections.

Le taux de mortalité demeure toutefois faible par rapport à des pays comme l’Italie, l’Espagne ou les Etats-Unis : 58 nouveaux malades sont décédés depuis samedi, portant le nombre total de mort à 1.280.

16 h 46 : Détails

Sur ce plan, Delphine Bancaud, notre spécialiste éducation, vous explique tout.

 

16 h 40 : Martine pas à la plage

L’humoriste Guillaume Meurice s’en prend au plan de Jean-Michel Blanquer pour la réouverture des écoles, sur Twitter.

 

16 h 34 : Patriarcat, tu perds ton sang-froid

En Tunisie, le confinement très strict mis en place le 22 mars va commencer à être levé lundi, avec une reprise de l’activité à 50 % des effectifs dans de nombreux secteurs non essentiels. Dans un décret paru dans la nuit de samedi à dimanche au Journal officiel, le gouvernement prévoit que certaines personnes continuent de rester confinées, dont « les retraités de plus de 65 ans », les personnes atteintes de maladies chroniques ainsi que les femmes enceintes et « les mères dont l’âge des enfants ne dépasse pas 15 ans » – la mesure pour les enfants eux-mêmes n’est pas précisée.

Ce décret a déclenché un tollé, de nombreux internautes dénonçant un texte « patriarcal ». Dimanche, la présidence du gouvernement a fini par publier un communiqué sur les réseaux sociaux, évoquant une « erreur dans la rédaction finale du texte ». Celui-ci sera amendé et une nouvelle version publiée.

16 h 28 : Prendre des risques, mais sans risque

Quelque 138 députés et députées et 19 sénateurs et sénatrices de La République en marche (LREM) annoncent qu’ils vont proposer une meilleure « protection juridique » des maires, inquiets par la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Il s’agit d’adapter la législation pour « protéger les maires pénalement mais aussi toutes les personnes dépositaires d’une mission de service public dans le cadre des opérations de déconfinement et ce, pour une période limitée », disent-ils dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche.

Des opposants estiment que cette diminution des responsabilités est aussi potentiellement dangereuse. Nul doute que le débat sera vif dans les jours à venir sur ce sujet.

16 h 22 : D’ailleurs, sachez que c’est pas facile le confinement pour Marianne et Héloïse

Eva Victor est une humoriste américaine.

 

16 h 16 : « Alors c'est aujourd'hui que je me baigne »

Depuis quelques jours, les Bretons et Bretonnes se mobilisent pour la réouverture des plages dès le 11 mai. Mais attention :

 

16 h 10 : 135 euros, le matin

Hélène Ménal n’était pas sur la plage mais vous dit tout.

 

16 h 04 : Assurance tout risque

En cas de besoin, l’Etat « sera là pour Airbus », a assuré dimanche le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, sans donner de précisions sur le type d’aide que l’avionneur pourrait recevoir. « Nous verrons bien, et si jamais il y a des difficultés nous serons là pour aider Airbus », a indiqué Gérald Darmanin sur Radio J, expliquant que « l’aéronautique comme l’automobile d’ailleurs sont deux grandes industries qu’il nous faudra particulièrement aider, et le gouvernement sera au rendez-vous ».

15 h 58 : En parlant des autres

On leur attribue souvent les pires choses. Notamment, en ce moment, on trouver qu’ils sortent trop, quand on est nous-même dehors. Clément Viktorovitch explique, chez Clique, à quoi ça tient.

 

15 h 52 : L’enfer c’est les autres

C’est, encore, Hakima Bounemoura qui est aux manettes. Notre équipe du week-end en feu.

 

15 h 46 : Début du déconfinement, le point en Europe de l’Est

En Slovénie, réouverture lundi des terrasses de café et restaurants, coiffeurs, musées, librairies. Reprise des entraînements sportifs professionnels. Masque obligatoire dans les lieux publics fermés, les transports et les magasins.

En Hongrie, hors Budapest, réouverture des terrasses de café et restaurants, des plages et bains publics. Reprise des entraînements sportifs professionnels. Masque obligatoire dans les transports et les magasins.

En Pologne, le gouvernement a annoncé l’ouverture lundi d’hôtels, de centres commerciaux, d’une partie des institutions culturelles, dont des bibliothèques et certains musées. A partir de mercredi, crèches et jardins d’enfants pourront rouvrir, mais les autorités locales dont ils dépendent ont annoncé que la plupart d’entre eux resteront fermés.

15 h 40 : Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà

Le regard porté sur le sport et le sport pro par les gouvernants et gouvernantes est très différent en Espagne.

 

15 h 34 : 36 37

Les principaux dirigeants européens, dont le président français Emmanuel Macron, ont apporté leur soutien à une collecte de fonds mondiale organisée lundi à Bruxelles pour la recherche d’un vaccin et de traitements contre le nouveau coronavirus. Organisatrice de cette grande conférence en ligne d’appels aux dons, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen espère lever 7,5 milliards d’euros. Gouvernements, philanthropes, dirigeants d’entreprises et célébrités sont appelés à y participer.

15 h 28 : Deuxième vague et resac

A l’heure où de nombreux pays commencent à assouplir les mesures de confinement décidées pour lutter contre le coronavirus, la crainte dans tous les esprits est que les contaminations repartent de plus belle, provoquant une « deuxième vague » épidémique. Car, effet pervers paradoxal du confinement : s’il a évité une explosion du nombre de personnes infectées, prévenant la saturation des hôpitaux, seule une faible partie de la population a été en contact avec le virus et est donc potentiellement immunisée. L’Institut Pasteur évalue ainsi à moins de 6 % la proportion de Français qui auront été infectés le 11 mai.

« Pour revoir le virus circuler dans la population française, il va falloir attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois », a assuré la virologue Anne Goffard sur France Inter. Plusieurs études de modélisation dans différents pays concluent à une deuxième vague épidémique « très probable » et « au plus tôt fin août », mais ce pourrait être aussi « plus tard dans l’automne, en octobre ou en novembre », ajoute-t-elle.

15 h 22 : Au bout du rouleau

Plus de 222.000 personnes sont allées lire l’article du Wikipédia en anglais sur le papier toilette. En pleine ruée sur ce produit au début du confinement. Ce qui inspire ce commentaire aux organisateurs et organisatrices de l’encyclopédie libre : « Nous sommes tous un peu désespérés, mais nous sommes tous dans le même bateau. »

 

15 h 16 : Priorité télétravail

 

15 h 10 : Début de la saignée sociale

Le groupe industriel britannique Rolls-Royce envisage jusqu’à 8.000 suppressions de postes à cause de l’effondrement du trafic aérien provoqué par la pandémie de coronavirus, d’après une source proche du dossier jointe dimanche par l’AFP.

« L’impact du Covid-19 est sans précédent. Nous avons pris des mesures rapides pour augmenter nos liquidités, réduire drastiquement nos dépenses (…). Mais nous aurons besoin d’aller plus loin », a pour sa part indiqué un porte-parole du groupe, précisant que des discussions étaient en cours avec les syndicats et que les décisions sur les emplois devraient être annoncées d’ici fin mai.

15h01 : Chérie, ne fais pas les valises, on reste à Paris

 

14 h 52 : Long ballottage

Le second tour des élections municipales « devra se faire au plus tard en juin » (21 ou 28 juin), a rappelé dimanche Christophe Castaner mais, si cela n’était pas possible, ses services travaillent sur « une hypothèse » de deux tours « fin septembre » pour les seuls conseils municipaux non élus. Ces déclarations au Grand Jury (RTL/LCI/Le Figaro) confirment une information du Journal du dimanche que nous vous donnions un peu plus tôt.

14 h 43 : C’est clair, c’est pas si clair

En fait « vert », c’est peut-être juste pour les parcs ?

 

14 h 34 : StopCovid ou encore ?

Hakima Bounemoura mène l’enquête.

 

14 h 25 : Début du déconfinement, le point au Portugal

Librairies et concessionnaires automobile vont rouvrir lundi. Le commerce local, jusqu’à 200 m2, donnant sur la rue, va pouvoir rouvrir, avec masque obligatoire. Salons de coiffure et d’esthétique le pourront aussi sur rendez-vous. Certains services publics, tels que les centres d’impôts, vont rouvrir sur rendez-vous, avec masque obligatoire.

Dans les transports publics, le masque est obligatoire. Les sports individuels en plein air sont autorisés. Les lycées, musées, galeries d’art, restaurants et cafés rouvriront le 18 mai, les théâtres et les cinémas le 1er juin, avec des règles de distanciation sociale.

14 h 16 : Oui, les tests sérologiques sont utiles

Dit la Haute autorité de santé.

 

14 h 07 : Inclinez-vous devant la chocolatine

 

13 h 58 : Le gouvernement « amuse la galerie », juge Marine Le Pen

Le gouvernement « amuse la galerie » avec ses propositions de brigades ou d’application StopCovid pour le déconfinement, a estimé ce dimanche Marine Le Pen, qui « ne croit pas » à la mise en place de ces instruments.

« On amuse la galerie, on annonce toute une série de choses alors que l’essentiel, le primordial, on ne l’a pas. Avant tout cela, ce qui est très important c’est de tester les gens et de leur offrir des masques, c’est ce que réclame l’OMS depuis fin janvier », a déclaré sur BFMTV la présidente du Rassemblement national, en répétant que l’Etat avait « totalement failli » depuis le début de la crise sanitaire.

13 h 49 : Il est prématuré de discuter d’une aide à la SNCF, selon Djebbari

Il est prématuré de discuter d’une aide que l’Etat pourrait apporter à la SNCF, a répondu en substance le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, au lendemain d’un appel en renfort du PDG du groupe ferroviaire.

« Tant que nous n’avons pas une vision extrêmement précise du coût qu’aura porté le coronavirus sur la SNCF, d’ailleurs tant que nous ne connaissons pas non plus la dynamique de reprise, notamment de l’offre TGV, nous n’avons pas une vision suffisamment précise pour rentrer dans ce type de discussion avec la SNCF », a dit Jean-Baptiste Djebarri dimanche sur la chaîne France 3.

13h40 : On continue notre volet football avec la Série A 

Tout à fait mon cher Thierry, avec le gouvernement italien qui a autorisé la reprise des entraînements individuels, et ce, dès lundi.

Initialement la reprise des entraînements pour les sports collectifs était fixée le 18 mai, les sports individuels pouvant reprendre dès lundi, quand l'Italie entame son processus de déconfinement.  Mais plusieurs régions avaient décidé samedi de devancer cet appel et autorisé les clubs, notamment de football, à ouvrir les portes de leurs centres d'entraînement pour permettre à leurs joueurs d'y faire de l'exercice, en extérieur et à distance les uns des autres. 

13 h 31 : Possibilité de rejoindre sa résidence principale dès maintenant assure Christophe Castaner

« Nous n’interdisons pas les gens de rentrer à leur domicile principal » a déclaré Christophe Castaner à la chaîne LCI ce dimanche. Si vous êtes munis d’une attestation de retour à son domicile, « il n’est pas illégitime de rentrer », selon le ministre de l’Intérieur.

13h22 : Pour De Bruyne, le championnat de football anglais « va redémarrer le plus tôt possible »

Le meneur de jeu belge de Manchester City Kevin De Bruyne estime qu’au vu « des enjeux financiers trop importants », le Championnat d’Angleterre « va redémarrer le plus tôt possible », dans un entretien publié dimanche par le quotidien belge Het Laatste Nieuws.

« Mon sentiment est que nous pourrons peut-être nous entraîner de nouveau dans deux semaines. Le gouvernement veut redémarrer le football le plus tôt possible pour donner aux gens quelque chose. Je crois que cette saison sera terminée », explique le Belge. Liverpool devrait donc pouvoir aller au titre dans une des saisons les plus étranges de l’histoire.

13h13 : Le Portugal limite le taux d’occupation de ses avions

Le Portugal a décidé de limiter l’occupation des avions à deux tiers de leur capacité afin de respecter la distanciation sociale entre les passagers alors que sa compagnie nationale TAP va reprendre jeudi ses premiers vols internationaux.

Cette limite qui entre en vigueur dimanche "permet de garantir une distance appropriée entre les passagers et assurer leur sécurité", précise le décret publié au journal officiel. Le décret prévoit toutefois des exceptions notamment pour les vols assurant des opérations de rapatriement.

13 h 04 : Le Sénat, toujours caillou dans la chaussure du gouvernement

Le Sénat a acté le principe de la mise en place d’une commission d’enquête sur la crise sanitaire du coronavirus « au mois de juin », a annoncé dimanche le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau.

« Nous venons, il y a quelques jours la semaine dernière (mercredi, ndlr) autour de Gérard Larcher en conférence des présidents, de décider le principe d’une commission d’enquête qui portera sur l’ensemble de la chronologie de la crise, à partir des premières révélations de la Chine jusqu’à la fin de la crise », a déclaré Bruno Retailleau sur Europe1/CNews/Les Echos.

12 h 55 : Nouvelle plainte

Floréal Hernandez se charge de vous en dire plus.

 

12 h 46 : Assouplissement en Corée du Sud

La Corée du Sud a annoncé aujourd’hui un assouplissement, dans la semaine à venir, des mesures de distanciation sociale, après la chute du nombre de cas de nouveau coronavirus dans le pays au cours des derniers jours. A compter de mercredi, « les rassemblements et de nombreux événements seront (à nouveau) autorisés, à la condition qu’ils mettent en place des mesures de désinfection », a annoncé le Premier ministre Chung Sye-kyun durant une réunion du gouvernement.

Le gouvernement devrait également annoncer cette semaine les dates de réouverture des écoles, qui devrait intervenir vers la mi-mai, selon l’agence de presse Yonhap.

12 h 37 : Au bal masqué

Ohé ohé.

 

12 h 28 : Trop peu de carrés musulmans dans les cimetières français

« Des défunts attendent à la morgue de Rungis depuis trois semaines, c’est terrible. » Avec la crise du coronavirus, le manque de places dédiées au culte musulman dans les cimetières apparaît criant dans les régions les plus frappées. De rares maires ont d’ores et déjà agrandi les carrés musulmans de leurs cimetières communaux. Mais, faute de solutions, familles et associations se tournent vers les autorités et la justice. Lundi, le tribunal administratif a rejeté le recours de l’association Tahara, jugeant que le caractère d’urgence n’était pas rempli. Son avocat a saisi le Conseil d’Etat. « Le sous-entendu est d’alerter les autorités publiques, et notamment le ministère de l’Intérieur », dit Me Nabil Boudi, qui a été contacté par ce dernier.

Selon le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, « en temps normal, environ 80 % des défunts se font enterrer dans leur pays d’origine ». Et, parmi les 35.000 cimetières français, seuls « environ 600 » ont des places dédiées au culte musulman, qui prévoit notamment que les morts soient enterrés dans un délai très court, en direction de La Mecque.

12 h 19 : Amiens ne veut pas de sa relégation en Ligue 1 de football

Mikaël Libert, de notre bureau de Lille, vous explique.

 

12 h 10 : Covid is the new black

Cellules surpeuplées, personnel débordé, manque d’équipement de sécurité et détenus souffrant souvent de pathologies augmentant le risque : une vague de contagion du Covid-19 s’abat aux Etats-Unis sur la plus vaste population carcérale du monde. C’est une prison à Marion, dans l’Etat de l’Ohio, qui arrive au sommet des établissements américains les plus touchés, maisons de retraite comprises, avec plus de 80 % de ses quelque 2.500 détenus et 175 employés pénitentiaires testés positifs au coronavirus.

Et le nombre de décès dans les prisons du pays est aussi en hausse, poussant certains à appeler à la libération des détenus condamnés pour des peines non violentes, afin d’alléger la gigantesque population carcérale de 2,3 millions de personnes. Des soulèvements ont éclaté dans des prisons des Etats de Washington et du Kansas, des détenus dénonçant le manque de mesures de protection et la lenteur des autorités à réagir.

12 h 01 : Crescendo, très crescendo

La reprise « normale » de l’école en Italie, c’est peut-être même pas pour septembre.

 

11 h 52 : Début du déconfinement, le point en Belgique

Les entreprises qui n’accueillent pas de public s’apprêtent à voir revenir leurs employés à partir de lundi, et le masque deviendra obligatoire dans les transports. La plupart des commerces rouvriront à partir du 11 mai, à condition de respecter la distanciation sociale. Certaines classes rouvriront le 18 mai, avec un maximum de 10 élèves par classe. Réouverture progressive des restaurants à compter du 8 juin au plus tôt.

11 h 43 : Rien ne va plus, à Las Vegas

La quiétude inhabituelle du célèbre Strip de Las Vegas, dont les hôtels et casinos sont fermés depuis la mi-mars, cache une ville meurtrie en plein questionnement sur son avenir : à quoi ressemblera la capitale du jeu dans le monde d’après ? Rouvrir Vegas (pas avant le 15 mai), ses immenses complexes hôteliers et ses casinos, nécessitera forcément des aménagements. Des écrans de plexiglas pourraient à l’avenir séparer joueurs et croupiers autour des tables de black jack et de roulette. Les employés seront sans doute amenés à travailler masqués et gantés. Et des établissements envisagent de contrôler la température des clients.

Pour l’historien local David Schwartz, la vraie question n’est pas de savoir quand et de quelle façon les casinos rouvriront. Mais « combien de touristes pourront revenir » tant que la pandémie continuera à affecter les déplacements internationaux ?

11 h 34 : Solidarité montpelliéraine

Jérôme Diesnis est journaliste à notre bureau local.

 

11 h 25 : Bilan quotidien le plus faible depuis le 18 mars en Espagne

25.264 personnes sont mortes du Covid-19 en Espagne depuis le début de la crise. Seuls 164 noms sont venus s’ajouter à la liste les vingt-quatre dernières heures, le chiffre le plus faible depuis le 8 mars. Attention, il s’agit d’un chiffre « de week-end » précisent les observateurs, il n’est donc pas impossible de voir une hausse en début de semaine. Néanmoins, c’est le quatrième jour de suite que le bilan quotidien est sous les 300 décès.

11 h 16 : Début du déconfinement, le point en Autriche

Vienne a déjà autorisé la réouverture de certains commerces non essentiels. Grandes surfaces alimentaires, coiffeurs et installations de sport en plein air (tennis, golf…) ont rouvert ce week-end. Les restrictions de déplacement sont levées, les rassemblements autorisés jusqu’à 10 personnes, avec respect de la distanciation sociale.

Lundi, les élèves de terminale passant le bac vont retourner à l’école dans un cadre aménagé, avant une rentrée progressive pour les autres. Les restaurants devraient rouvrir mi-mai. Masque obligatoire dans les transports et les magasins.

11 h 10 : Gérard Collomb se rappelle aux bons souvenirs du gouvernement

Mon collègue Jean Saint-Marc au soutien.

 

11 h 01 : L’Iran rouvre ses mosquées

Les mosquées iraniennes, fermées depuis mi-mars dans le cadre du combat contre la propagation du nouveau coronavirus, rouvriront à partir de lundi dans 30 % des comtés du pays, a annoncé dimanche le président Hassan Rohani. « Nous avons décidé aujourd’hui de rouvrir les mosquées dans 132 comtés […] à faible risque (de la maladie Covid-19) dès demain, et d’y recommencer la prière du vendredi tout en respectant les protocoles sanitaires », a-t-il déclaré lors de la réunion du Comité national de lutte contre la pandémie diffusée à la télévision d’Etat.

Le comté («chahrestân » en persan) est une subdivision de la province : l’Iran compte ainsi 434 comtés sur 31 provinces. « Respecter la distanciation sociale est plus important qu’assister à la prière collective », a souligné Hassan Rohani. La République islamique a enregistré officiellement 6.156 morts sur 96.440 cas de contaminations liés à la maladie Covid-19 depuis le 16 février quand les autorités ont annoncé les premiers cas de décès.

10 h 52 : Fake off gouvernemental ?

Hakima Bounemoura vous en dit un peu plus.

 

10 h 43 : Début du déconfinement, le point sur l’Allemagne

La plupart des magasins de moins de 800 mètres carrés ont rouvert le 20 avril. A partir de demain lundi, les écoles vont rouvrir progressivement dans certains Länder (Sarre, Saxe-Anhalt, Brême). Les coiffeurs vont rouvrir. Les lieux de cultes, musées, mémoriaux, zoos, aires de jeu le pourront aussi ou l’ont déjà fait.

Lieux culturels, bars, restaurants --sauf pour les livraisons--, aires de jeu, terrains de sports, demeurent fermés. Les grands rassemblements resteront interdits au moins jusqu’au 31 août. Masque progressivement obligatoire dans les transports et les magasins.

10 h 34 : Reprise du sport, mode d’emploi

La ministre Roxana Maracineanu, en a dit plus hier.

 

10 h 25 : Les sénateurs LR veulent saisir le Conseil constitutionnel

Le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, très critique sur le projet de loi organisant le déconfinement, affirme au JDD que les sénateurs de son parti saisiront le Conseil constitutionnel notamment sur la responsabilité des élus. Le président de la République n’a pas tenu, à ses yeux, ses « engagements » sur la responsabilité des élus, ajoute Bruno Retailleau pour expliquer cette saisine du Conseil.

« Lors d’une réunion, le 21 avril, Emmanuel Macron s’était engagé auprès de Gérard Larcher à traiter la question de la responsabilité des élus locaux. Or elle est absente du texte », fait-il valoir. Le protocole sanitaire de 63 pages prévu pour les écoles « est une défausse. C’est une usine à gaz hors sol qui vise à protéger la bureaucratie et met sur les épaules des élus plus de contraintes qu’ils ne peuvent en porter. Ces règles sont autant de potentielles mises en cause de la responsabilité pénale d’un élu », selon lui.

10 h 16 : Epidémie de clichés

Solidarité « en bande organisée ». C’était le titre d’un article de Paris-Match sur le confinement en Seine-Saint-Denis, plus précisément à Pantin, juste à côté de Paris. Un article bourré de clichés dénoncé par de nombreuses personnalités du département et pas seulement. Ici, l’ancienne rédactrice en chef du Bondy blog, la journaliste Nassira El Moaddem, relais le droit de réponse de l’association Pierre de lune, suivie par Paris-Match.

 

10 h 07 : Damien Abad montre les dents sur les masques

Le chef de file des députés d’opposition LR, Damien Abad, fustige samedi soir l’Etat pour son « défaut d’anticipation », estimant qu’il a été « supplanté par les grandes surfaces », qui ont affirmé avoir « sécurisé » plusieurs centaines de millions de masques en vente dès lundi. « Comment se fait-il que l’Etat français soit supplanté par les grandes surfaces et qu’on n’ait pas pu préempter les commandes de masques, et les stocks pour les distribuer aux masseurs, dentistes, sages-femme, infirmiers libéraux… à toutes celles et tous ceux qui ont manqué de masque et ont dû gérer la pénurie au quotidien ? », interroge le député de l’Ain.

« Il ne s’agit pas de mettre en cause les grandes surfaces », assure l’élu, « mais ce qui est incompréhensible c’est que Carrefour et Leclerc sont plus puissants que l’Etat » et « ont la capacité de faire des commandes massives ».

9 h 58 : La culture crie « à l’aide »

 

9 h 49 : A part suivre notre live, vous pouvez aussi faire d’autres trucs

 

9 h 40 : Début du déconfinement, le point en Espagne

Le confinement extrêmement strict du pays a été assoupli le 26 avril avec l’autorisation de sortir se promener une heure avec un adulte pour les enfants et, depuis samedi, avec l’autorisation pour les plus de 14 ans de faire du sport individuellement ou se promener sous conditions strictes. A partir de lundi, certains petits commerces comme les coiffeurs pourront recevoir des clients individuellement sur rendez-vous. Bars et restaurants auront le droit de vendre à emporter.

Le masque sera obligatoire dans les transports. Dans certaines petites îles des Baléares et des Canaries, la plupart des magasins, les musées et les terrasses des bars et restaurants seront autorisés à rouvrir avec des capacités limitées, de même que les hôtels sous conditions. Le reste du pays suivra le 11 mai. Cinémas et théâtres rouvriront normalement deux semaines plus tard. Les écoles seront fermées jusqu’en septembre. Jusqu’à la fin du déconfinement, les Espagnols ne pourront se déplacer hors de leur province.

9 h 31 : Après la polémique Etat/masques, une polémique grande distribution/masques ?

 

9 h 22 : En Haïti, mourir de faim aujourd’hui ou du coronavirus demain

L’apparition du coronavirus en Haïti a fait paniquer autorités et communauté humanitaire, compte tenu de l’extrême faiblesse du système de santé du pays, mais les conséquences économiques de la pandémie pourraient être davantage meurtrières auprès de la majorité pauvre de la population. Avec huit décès recensés au dernier bilan officiel samedi, l’épidémie de Covid-19 n’en est encore qu’à ses prémices en Haïti, où confinement et distanciation sociale constituent un luxe inaccessible pour de nombreux habitants vivant de l’économie informelle.

Pour endiguer la propagation du virus, le gouvernement a annoncé samedi soir que le port du masque serait obligatoire dans tous les lieux publics à partir du 11 mai, sous peine de sanction légale. Mourir de faim aujourd’hui ou du coronavirus demain : sur les hauteurs de la capitale Port-au-Prince, les marchandes des rues de Pétionville ont fait leur choix en manifestant contre la vaine tentative de la mairie de limiter leur activité à trois jours par semaine.

9 h 13 : Un plan « mort de Staline »

 

9 h 04 : Hervé Morin pas chaud pour la réouverture des écoles

C’est le président centriste de la région Normandie. Il était ce matin sur France Info.

 

8 h 55 : Début du déconfinement, le point en Italie

Dans certains secteurs (bâtiment, automobile, luxe…), le travail a commencé à reprendre le 27 avril. A partir de demain lundi, les Italiens pourront rendre visite à leur famille et se réunir en nombre limité. Les parcs rouvriront, avec maintien de la distanciation sociale. Le secteur manufacturier, celui de la construction et le commerce de gros pour ces filières seront ouverts. Bars et restaurants auront le droit de vendre à emporter. Leur réouverture complète aura lieu le 1er juin, tout comme celle des salons de beauté ou de coiffure.

Le 18 mai, tous les commerces de détail pourront rouvrir, ainsi que musées, lieux culturels et bibliothèques. Les écoles resteront fermées jusqu’en septembre. Les déplacements continueront d’être limités à l’intérieur de la commune de résidence et liés aux seules exigences de travail et de santé.

8 h 46 : Cartes 3.0

Ou 1.2 ? Bref, voici les nouvelles cartes provisoires du déconfinement présentées hier soir.

 

8 h 37 : Vers des municipales au début de l’automne ?

C’est ce que dit Le Journal du dimanche, ce matin. Jusqu’à présent, il était question de faire un second tour dans les quasi-5.000 communes où c’était nécessaire. Mais l’avis scientifique s’annonce négatif. Alors le gouvernement planche sur un nouveau scrutin, avec deux tours pour ces 5.000 communes, fin septembre et début octobre.

 

8 h 28 : Un appel à Greta Thunberg en Amazonie

Le maire de Manaus a demandé samedi à la militante écologiste suédoise Greta Thunberg de faire jouer « son influence » pour l’aider à combattre la pandémie de coronavirus dans sa ville, l’une des plus touchées du Brésil, au cœur de l’Amazonie. « Nous avons besoin d’aide. Il faut sauver les vies des protecteurs de la forêt, les sauver du coronavirus. Nous sommes face à un désastre, une barbarie », a indiqué l’édile Arthur Virgilio Neto sur Twitter, dans une vidéo en anglais adressée à la célèbre adolescente.

L’Etat d’Amazonas, dont Manaus est la capitale, a dépassé samedi les 500 morts dus au Covid-19, dont de nombreux membres de peuples autochtones. Les hôpitaux manquent cruellement de matériel et certains ont recours à des containers frigorifiques où sont entassés des cadavres.

8 h 19 : Le ministre de l’Intérieur allemand favorable à une reprise de la Bundesliga (officiel)

C’est le championnat de football de première division masculine outre-Rhin.

Le ministre allemand de l’Intérieur et des Sports s’est dit favorable dimanche à une reprise en dépit de la pandémie de coronavirus, dans une interview au quotidien Bild. « Je trouve le calendrier proposé par la Ligue allemande de football plausible et je soutiens un redémarrage en mai », a déclaré Horst Seehofer, à trois jours d’une réunion des autorités allemandes pour trancher sur ce sujet.

Cette nouvelle arrive alors que l’arrêt de tous les championnats de France a été acté cette semaine.

Bonjour à tous et bonjour à toutes ! C’est la fin de ce -normalement- avant-dernier week-end de confinement. Mais Olivier Véran l’a dit, si on est pas sage, ça va continuer. Le meilleur moyen, c’est donc de rester chez vous, devant le live de 20 Minutes. Ici Rachel Garrat-Valcarcel, et plus tard Jean-Loup Delmas, on vous dit tout !

Toutes les infos de la nuit se trouvent dans notre précédent live.