Coronavirus : Plages interdites en Californie... Le masque obligatoire à bord des Eurostar...

EPIDEMIE Retrouvez avec nous les dernières infos liées à la pandémie de nouveau coronavirus

J.-L. D. & R. G.-V.

— 

Huntington Beach quasiment désertée le 2 mai 2020.
Huntington Beach quasiment désertée le 2 mai 2020. — AFP

L’ESSENTIEL

  • 24.760 personnes sont mortes en France depuis le début de l’épidémie (160 décès supplémentaires samedi). Bonne nouvelle : le nombre de nouvelles hospitalisations en réanimation n’a jamais été aussi faible depuis le début du confinement. Au total, il y en a moins de 4.000.
  • Ailleurs, les Etats-Unis sont, de loin, le pays (officiellement) le plus touché. 1.103.000 personnes ont été testées positives, dont 65.000 sont mortes, à travers les 50 Etats américains.
  • Olivier Véran a confirmé ce samedi la prolongation en France de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 24 juillet.

A LIRE

A VOIR

 

Ce live touche doucement à sa fin, merci de nous avoir suivi. Vous pouvez dès maintenant continuer à suivre en direct l'actualité du coronavirus sur notre live dominical.

7h52 : Le coronavirus s’acharne sur la population carcérale américaine

Cellules surpeuplées, personnel débordé, manque d’équipement de sécurité et détenus souffrant souvent de pathologies augmentant le risque : une vague de contagion du Covid-19 s’abat aux Etats-Unis sur la plus vaste population carcérale du monde. C’est une prison à Marion, dans l’Etat de l’Ohio, qui arrive au sommet des établissements américains les plus touchés, maisons de retraite comprises, avec plus de 80 % de ses quelque 2.500 détenus et 175 employés pénitentiaires testés positifs au coronavirus.

Le nombre de décès dans les prisons du pays est aussi en hausse, poussant certains à appeler à la libération des détenus condamnés pour des peines non violentes, afin d’alléger la gigantesque population carcérale de 2,3 millions de personnes. Selon Covid Prison Data, un groupe de chercheurs universitaires, 13.436 détenus et 5.312 employés pénitentiaires ont été testés positifs au nouveau coronavirus.

4h48 : Démocrates et républicains refusent l’offre de Trump de dépister les membres du Congrès

Dans un message commun rarissime, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, grands rivaux politiques, ont rejeté samedi « respectueusement » l’offre de l’administration Trump de dépister rapidement les sénateurs qui reviendront à Washington la semaine prochaine malgré l’épidémie de coronavirus et les consignes de confinement. Ils déclarent que le « Congrès veut continuer à envoyer les ressources vers les établissements en première ligne », comme les hôpitaux. Plus de détails à lire par ici.
 

4h12 : Greta Thunberg appelée à l’aide de la forêt amazonienne

Le maire de Manaus, l’une des villes les plus touchées du Brésil, au cœur de l’Amazonie, a demandé samedi à la militante écologiste suédoise de faire jouer « son influence » pour l’aider à combattre la pandémie. « Nous avons besoin d’aide. Il faut sauver les vies des protecteurs de la forêt, les sauver du coronavirus. Nous sommes face à un désastre, une barbarie », a indiqué l’édile Arthur Virgilio Neto sur Twitter, dans une vidéo en anglais adressée à la célèbre adolescente. « Je sais l’influence que vous avez et je connais votre capacité à ressentir de la compassion pour les autres. Mon peuple souffre, c’est pourquoi je vous adresse ces quelques mots. Aidez l’Amazonie, l’Amazonie et la forêt doivent être sauvées », a-t-il conclu.

Greta Thunberg a retweeté samedi un communiqué de Greenpeace dénonçant l’absence de protection des peuples indigènes durant la pandémie. « C’est complètement inacceptable. La situation en Amazonie durant la pandémie de coronavirus est vraiment alarmante. Il faut défendre les défenseurs de la forêt », a-t-elle écrit.

3h54 : Les passagers à bord des Eurostars devront porter des masques
Cette mesure entrera en vigueur dès la semaine prochaine, dans le cadre des mesures de protection contre le coronavirus, a indiqué la société samedi. « A partir du 4 mai, les passagers devront porter des masques dans nos gares et à bord de nos trains, comme requis par les gouvernements français et belge », a indiqué la compagnie sur son site Internet. Les trains Eurostar continuent de traverser la Manche, mais avec une fréquence bien moindre à cause des restrictions de mouvement, des renforcements des contrôles et d’une moindre demande de la part des passagers. Les voyageurs qui n’auraient pas le visage couvert pourraient être refusés à bord des trains ou soumis à des amendes de la part des autorités française ou belge.

3h22 : 1.435 nouveaux décès aux Etats-Unis
A 20h30 heure locale samedi (2h30 dimanche, heure française), l'Université Johns Hopkins, dont le comptage fait référence, avait enregistré aux Etats-Unis plus de 1,1 million de cas d'infection au Covid-19 et 66.224 décès, soit une hausse de 2% par rapport au bilan de vendredi.

3h08 : La NBA chez Disney ou à Las Vegas?

Le groupe d'hôtellerie et de casinos MGM Resorts International a proposé à la NBA de terminer la saison, interrompue par le coronavirus, dans ses infrastructures de Las Vegas, rapporte samedi le New York TimesSelon ce projet, les joueurs, leurs familles et le personnel nécessaire demeureraient dans des zones placées en quarantaine dans des hôtels de MGM sur le Las Vegas Strip où ils pourraient disputer les matches et s'entraîner. MGM, qui possède 13 hôtels à Las Vegas, transformerait 24 centres de convention en salles de basket. Selon la chaîne ESPN, la NBA étudie un projet similaire d'une zone de quarantaine à Orlando, en Floride, dans des hôtels et salles appartenant à Disney World.

2h51 : Sur la plage d’Huntington Beach, les surfers font de la résistance

Le soleil, les palmiers, les surfeurs : la carte postale de Huntington Beach serait parfaite si des policiers n’avaient pas déroulé des rubans en plastique jaune pour tenter de barrer l’accès de cette célèbre plage californienne, longtemps restée ouverte malgré les consignes de confinement contre le coronavirus. Alarmé par l’impact sanitaire des milliers de personnes qui ont déferlé à Huntington Beach le week-end dernier, le gouverneur démocrate Gavin Newsom a ordonné la « fermeture totale » des plages du comté d’Orange, bastion républicain à la population aisée. 

Huntington Beach quasiment désertée le 2 mai 2020.
Huntington Beach quasiment désertée le 2 mai 2020. - AFP

La plupart des plages de l’Etat sont fermées depuis des semaines, comme Los Angeles ou Malibu, mais la décision est particulièrement mal passée à Huntington Beach, où plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi:

 

2h33 : Pécresse demande aux entreprises de poursuivre le télétravail

La présidente de la région Ile-de-France appelle à ce que les salariés « aujourd’hui en télétravail ne retournent pas au bureau la semaine du 11 mai » pour éviter d’engorger les transports en commun, dans une interview au JDD. « Avec l’Etat, nous proposons que 100 % des salariés qui sont aujourd’hui en télétravail ne retournent pas au bureau la semaine du 11 mai. Nous voulons tendre vers un objectif de 90 % la deuxième semaine, puis 80 % jusqu’à l’été. Nous sommes en train de négocier avec les organisations patronales – Medef, U2P, CPME – une charte dans laquelle les employeurs s’engagent à ce retour très progressif », annonce Valérie Pécresse.

2h18 : Le pire des scénarios avait été envisagé pour Boris Johnson

Les médecins chargés de traiter le Premier ministre britannique, atteint par le coronavirus, avaient préparé l’annonce de son décès après son hospitalisation dans le service des soins intensifs, raconte "Bojo" dimanche dans un entretien au tabloïd The Sun on Sunday. « Ca a vraiment été un moment très dur, je ne le nierai pas. Ils avaient une stratégie pour le faire selon un scénario du type "mort de Staline". Je ne me trouvais pas dans un état particulièrement brillant et je savais qu’il y avait des plans de contingence en place. Les médecins avaient toutes sortes de préparatifs pour ce qu’il fallait faire si les choses prenaient mauvaise tournure ».

 

1h34 : Confiance stable des Français dans le gouvernement

Au total, 39 % des Français font confiance au gouvernement pour gérer la crise liée au Coronavirus, un chiffre stable pour la troisième semaine consécutive mais seize points inférieurs à celui obtenu mi-mars, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche. La confiance des personnes interrogées dans le gouvernement pour gérer la crise est ainsi passée de 55 %, les 19 et 20 mars, à 39 % dimanche, selon cette étude.

Ils sont 47 % des sondés à faire confiance au gouvernement pour « aider les entreprises en difficulté en raison du coronavirus », comme la semaine dernière ; un chiffre en baisse par rapport au début de la crise (57 %), selon un sondage mené les 19 et 20 mars. Interrogés, 20 % des sondés estiment que la dirigeante du Rassemblement national (RN) et candidate malheureuse à la présidentielle de 2017, Marine Le Pen, ferait mieux qu’Emmanuel Macron pour gérer la crise du Covid-19, ex-aequo avec l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, suivi du leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (15 %), selon l’enquête Ifop.

21h19 : Damien Abad accuse l’Etat d’un « défaut d’anticipation » sur les masques

Le chef de file des députés d’opposition LR, Damien Abad, fustige samedi soir l’Etat pour son « défaut d’anticipation », estimant qu’il a été « supplanté par les grandes surfaces », qui ont affirmé avoir « sécurisé » plusieurs centaines de millions de masques en vente dès lundi.

« Comment se fait-il que l’Etat français soit supplanté par les grandes surfaces et qu’on n’ait pas pu préempter les commandes de masques, et les stocks pour les distribuer aux masseurs, dentistes, sages-femme, infirmiers libéraux… à toutes celles et tous ceux qui ont manqué de masque et ont dû gérer la pénurie au quotidien ? », interroge auprès de l’AFP le député de l’Ain.

Les professionnels de santé ont dénoncé eux « une surenchère de l’indécence » alors que certains ont dit manquer de masques pendant des semaines. Des accusations jugées « diffamatoires » par les distributeurs, qui assurent qu'« il n’y a pas de stocks cachés » mais des commandes à venir.

20h27 : New York ferme ses hôpitaux de campagne

Un hôpital de campagne aménagé dans Central Park pour traiter les malades du Covid-19 va fermer, a annoncé samedi l'organisation qui s'en occupe, signe supplémentaire, après le départ d'un navire-hôpital militaire, que la pandémie ralentit à New York.

Cette annonce intervient donc deux jours après le départ du gigantesque navire-hôpital militaire USNS Comfort, arrivé le 30 mars dans le port de Manhattan dans le cadre d'une vaste opération visant à doubler le nombre de lits d'hôpital dans l'Etat de New York, épicentre américain de l'épidémie.

Mais le nombre d'hospitalisations s'est avéré nettement en-deçà des prévisions les plus pessimistes, et l'hôpital de campagne mis en place dans le centre de conférences new-yorkais Javits Center, avec une capacité de près de 3.000 lits, doit aussi fermer la semaine prochaine.

20h24 : Les cartes météo de déconfinement mis à jour ce samedi

 

20h05 : 166 morts supplémentaires en 24 heures en France, 24.760 décès au total

20h00 : L’heure d'applaudir et de demander à la fenêtre de l’argent pour l’hôpital public

19h50 : Deux clubs de football italien ouvrent leur terrain à leurs joueurs pour s’exercer

Les clubs de Bologne et Sassuolo vont ouvrir leurs terrains d’entraînement extérieurs à leurs joueurs qui souhaiteraient s’y entretenir physiquement, après le feu vert de la région d’Emilie-Romagne (centre), ont-ils annoncé samedi.

Les clubs de Serie A ont unanimement répété vendredi leur désir de mener à terme le championnat en cours, une issue à la merci des autorités, dont la décision pourrait intervenir dans les prochains jours. Officiellement, les entraînements ne sont possibles qu’à compter du 18 mai pour les sports collectifs et lundi pour les disciplines individuelles.

19h40 : Reprise entre le 14 mai et le 4 juin pour les écoliers lyonnais

Le retour à l’école des élèves lyonnais se fera après le déconfinement de façon échelonnée, par niveau de classe, entre le 14 mai et le 4 juin, sauf pour les petites et moyennes sections de maternelle, selon la mairie.

Les enfants scolarisés en grande section de maternelle, CP et CM2 pourront retrouver leurs enseignants et camarades le 14 mai, les CM1 le 25 mai, tandis que les élèves de CE1 et CE2 devront patienter jusqu’au 4 juin, précise un communiqué diffusé samedi. Pour les enfants de toute petite, petite et moyenne sections de maternelle, « les mesures de distanciation et les gestes barrières étant très complexes à mettre en œuvre », aucune date n’est actuellement arrêtée, ajoute la mairie.

19h30 : La Guinée-Bissau réceptionne la boisson présumée anti-Covid made in Madagascar
La Guinée-Bissau a réceptionné samedi des cartons d'une potion promue par le président de Madagascar comme un remède au Covid-19 et vouée selon les responsables des deux pays à être distribuée en Afrique de l'Ouest, ont constaté les correspondants de l'AFP.

Le président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, récemment reconnu par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) après s'être auto-proclamé, s'est déplacé en personne à l'aéroport Osvaldo Vieira de Bissau pour accueillir l'Airbus en provenance d'Antananarivo transportant la cargaison, présentée comme un don de Madagascar.

19h10 : Ankara facilite l’exportation de matériel médical

​La Turquie a levé samedi les restrictions sur l’exportation de matériel médical, une mesure qui devrait faciliter la vente d’équipements aux pays occidentaux confrontés à des pénuries. Le ministère du Commerce a levé les restrictions sur la vente à l’étranger de respirateurs, d’incubateurs et de produits désinfectants comme l’éthanol, selon un décret paru au journal officiel.

Jusque-là, la vente de ces équipements à l’étranger était soit interdite, soit soumise à l’obtention d’une autorisation du gouvernement turc, laquelle était délivrée avec parcimonie.

18h50 : Les Tour Eiffel et Montparnasse scintilleront samedi à 20h00

Les Tour Eiffel et Tour Montparnasse vont scintiller samedi soir à 20h00, pour clore le mouvement initié par leur acolyte américain, l’Empire State Building, intitulé « #HeroesShineBright » en l’honneur de ceux que le coronavirus a placés en première ligne, a annoncé la société d’exploitation SETE.

A 20h00, « les deux tours scintilleront d’un blanc cristallin en même temps que les applaudissements des Parisiens résonneront dans la capitale » pour saluer « le courage sans faille des personnels soignants face à la pandémie de coronavirus », a annoncé dans un communiqué, la société d’exploitation de la Tour Eiffel.

18h40 : En Afrique du Sud, distribution alimentaire géante aux confinés les plus démunis

Samedi, des milliers d'habitants déshérités du quartier d'Olievenhoutbosch ont patienté sous le soleil, à distance règlementaire les uns des autres, pour recevoir 2.200 tonnes de nourriture et d'équipements (masques ou gel hydroalcoolique) distribués par une ONG.

Le confinement ordonné le 27 mars par le président Cyril Ramaphosa à ses compatriotes pour lutter contre le coronavirus a placé des millions de pauvres, privés de leurs petits boulots de subsistance, en situation d'insécurité alimentaire.

18h30 : « Oyez oyez, confinés ! », à Bordeaux, les messages personnels sont « criés » dans la rue

« Oyez oyez, confinés, confinettes ! » : avec clairon ou mégaphone, des artistes arpentent depuis quelques jours les rues de Bordeaux pour « crier », à la manière des anciens gardes champêtres, les messages d’amours ou d’humour des habitants.

Ces « crieurs de rue », à l’initiative de la Ville de Bordeaux, vont, par binômes et à jours fixes, déclamer au pied des immeubles les poèmes, chansons, blagues ou voeux d’anniversaire, déposés sur une boîte email et vocale mises spécialement à la disposition des habitants.

18h20 : Emmanuel Macron promet des mesures mercredi pour la culture

Emmanuel Macron a promis samedi de « premières décisions » mercredi, pour le monde de la culture, à l’arrêt complet et en grande difficulté depuis le confinement imposé dans la lutte contre le Coronavirus.

« Aux artistes qui se sont exprimés, je veux dire que je les entends. L’État continuera de les accompagner, protègera les plus fragiles, soutiendra la création. L’avenir ne peut s’inventer sans votre pouvoir d’imagination », a écrit le chef de l’Etat, dans un tweet posté samedi après-midi. « Mercredi j’annoncerai des premières décisions en ce sens », a-t-il poursuivi dans son message.

 

17h50 : 474 nouveaux morts dans le décompte italien, prenant en compte certains décès non-comptabilisés en avril

L’Italie a annoncé samedi le plus important nombre de décès quotidien depuis le 21 avril, avec 474 morts, selon le bilan officiel de la pandémie de coronavirus. Le chiffre est cependant à relativiser car il prend en compte certains morts qui n’avaient pas été comptabilisé lors du mois d’avril.

Ce « rebond » (à relativiser donc) intervient deux jours avant le début du processus de déconfinement du pays. Ce sont désormais près de 29.000 personnes (28.710) qui ont été tuées par le coronavirus dans la péninsule, premier pays frappé de plein fouet en Europe.

17h40 : Instant auto-promo

Vu qu'aucune de mes collègues de live n'avait partagé mon article pendant leur live, je m'en charge moi-même. On n'est jamais mieux servi que par soi.

 

17h30 : En République démocratique du Congo, le coronavirus arrive en prison, risque de « catastrophe »

Le Covid-19 a commencé à frapper en milieu carcéral en République démocratique du Congo, avec des risques de « catastrophe » et d'« hécatombe » dans des prisons « insalubres et surpeuplées », où des détenus meurent par dizaines chaque année. Au total 43 détenus ont été testés positifs jeudi et vendredi à la prison militaire de Ndolo en plein centre de la capitale Kinshasa, troisième plus grande ville d’Afrique avec au moins dix millions d’habitants.

Le bilan pourrait s’alourdir puisque les « prélèvements de tous les détenus sont en cours » d’après le dernier bulletin épidémiologique des autorités sanitaires vendredi. La prison militaire de Ndolo compte 1.900 à 2.000 prisonniers selon les sources.

17h20 : La météo s'améliore progressivement par le sud

Le temps dimanche sera marqué par une amélioration progressive par le sud, alors que la vigilance orange pour pluie-inondation est maintenue sur l'Isère, la Savoie, et la Haute-Savoie jusqu'à dimanche à 12h00, selon Météo-France. L'Isère et la Savoie sont également placées en vigilance orange en raison d'un risque de crues importantes sur le bassin de l'Isère.

Sur les Alpes du nord, l'épisode pluvieux se poursuivra dans la nuit de samedi à dimanche et dimanche matin. La fonte nivale viendra s'ajouter aux pluies importantes tombées ces deux derniers jours. Dans le reste du pays on observera une amélioration de l'épisode pluvieux par le sud.

17h10 : Le beachgate continue

Les Bretons tiennent à leurs plages et à pouvoir circuler dessus. Le maire d’Ouessant (Finistère) s’est emporté sur France Bleu Breizh Izel : « Je ne veux pas emmerder les gens s’ils ont envie de se balader » sur la plage, a-t-il déclaré, arguant que les distances de sécurité d’un mètre pourraient « largement se tenir, même dix mètres ».

 

 

17h00 : Les tests sérologiques du Covid-19 utiles dans des cas précis, affirme la Haute autorité de la santé

La Haute autorité de Santé (HAS) a présenté samedi les cas où les tests sérologiques sont utiles dans la lutte contre le Covid-19, pour confirmer un diagnostic ou pour les personnels soignants et en hébergement collectif.

La HAS s’est concentrée sur les tests réalisés en laboratoire de biologie médicale, dits ELISA, et rendra un autre avis sur les tests de diagnostic rapide ou les autotests « dans huit ou dix jours », a fait savoir la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, lors d’une conférence de presse en ligne.

Les tests sérologiques viennent en complément des tests virologiques, qui permettent de poser un diagnostic et de dire si un malade est infecté au moment où on les réalise. Les tests sérologiques en laboratoire se font par « prise de sang et cherchent à détecter les anticorps que l’organisme produit vis-à-vis d’un virus », a rappelé Dominique Le Guludec.

16h50 : 621 décès de plus au Royaume-Uni, le pays recense 28.131 morts

Le Royaume-Uni a recensé samedi 621 morts supplémentaires dus au nouveau coronavirus, portant le bilan total des décès à 28.131 dans le pays, le deuxième le plus touché en Europe, a annoncé le ministre du Logement, Robert Jenrick.

Le nombre de contaminations officiellement comptabilisées atteint 182.260 cas (+4.806), a précisé le ministre lors d’une conférence de presse. Le Royaume-Uni est le troisième pays au monde le plus durement touché par la maladie Covid-19 en termes de décès, derrière les Etats-Unis et l’Italie, pays européen qu’il talonne de près.

16h40 : Les Français les plus insatisfaits par la gestion de crise de leur gouvernement

Parmi les citoyens de sept pays interrogés par l'institut Ipsos pour un centre de recherche politique français, le Cevipof, et plusieurs partenaires internationaux, Français, Britanniques et Italiens sont ainsi ceux qui notent le plus mal leurs dirigeants et se montrent les plus pessimistes. Le plus mal classé, le président français Emmanuel Macron, dont l'action ne satisfait pas 42% de ses concitoyens, reçoit une note de 4,1 (notes de 0 à 10). 

C'est aussi en France que la gestion de la crise par le gouvernement laisse le plus fort taux d'insatisfaits (62%) contre 9% en Nouvelle-Zélande (Italie: 45% "pas satisfaits", Royaume-Uni: 39%, Suède, un pays qui a décidé de ne pas confiner: 30%, Allemagne: 26%). Leur gouvernement a-t-il mieux géré la crise que la plupart des autres pays? 43% des Français disent non (3% en Nouvelle-Zélande), 12% sont d'accord (85% en Nouvelle-Zélande). Le taux de pessimisme pour l'avenir du pays est inversement proportionnel à la confiance accordée aux dirigeants: 43% en France se disent pessimistes --pour seulement 12% d'optimistes --, 6% de pessimistes en Nouvelle-Zélande (Italie 34%, Royaume-Uni 29%, Suède 21%, Allemagne 19%, Autriche 13%).

16h30 : En Autriche, des masques et des soldes pour la grande rentrée commerciale

Les artères commerçantes de Vienne ont retrouvé l'animation d'un samedi ordinaire avec la réouverture de l'ensemble des magasins et le retour d'une clientèle nombreuse, attendue avec masques, gel désinfectant et soldes dans la plupart des enseignes.

L'Autriche a franchi une nouvelle étape dans la levée des restrictions prises pour lutter contre le nouveau coronavirus: les surfaces commerciales de plus de 400 m² ont rouvert leurs portes, quinze jours après le redémarrage des petits commerces. Cette reprise, combinée avec la fin officielle, depuis vendredi, des limitations de sortie, a drainé une affluence que les zones commerciales n'avaient plus connu depuis la mi-mars et la mise à l'arrêt des activités.

16h20 : Près de 10.000 détenus libérés des prisons philippines, infectées par le coronavirus

Quelque 10.000 détenus ont été libérés aux Philippines pour tenter d’enrayer la propagation du nouveau coronavirus dans les prisons surpeuplées du pays, a annoncé la Cour suprême samedi.

« La Cour est tout à fait consciente du surpeuplement de nos prisons », a déclaré à la presse Mario Victor Leonen, magistrat de la Cour suprême, en annonçant la libération de 9.731 prisonniers, qui attendent leur procès en prison faute de pouvoir payer leur caution.

16h10 : Des crèches italiennes rouvriront en juin avant une révolution éducative

Les écoles resteront fermées jusqu'en septembre en Italie, mais des crèches et écoles maternelles pourraient rouvrir en juin, avant le lancement d'une révolution des méthodes d'enseignement, rapporte samedi la presse italienne. 

Ces réouvertures se feraient pour des petits groupes de 3 à 6 enfants de 0 à 6 ans, dont la température serait contrôlée à l'entrée, détaille le quotidien Corriere della Sera, citant un projet du ministère de l'Education. Les enfants ne porteraient pas de masques, mais le personnel enseignant y serait contraint. 

15 h 54 : Marseille-Dakar

Les autorités sénégalaises ont dit dimanche leur intention de continuer à prescrire l’hydroxychloroquine aux malades du Covid-19 après une analyse préliminaire montrant une réduction de la durée d’hospitalisation, alors que le pays fait face à une augmentation constante de cas. Elles ont aussi, devant cette hausse continue, annoncé leur décision de ne plus hospitaliser systématiquement les malades qui présenteraient pas ou peu de symptômes, mais de les isoler dans des sites ouverts à cet effet, afin de soulager les hôpitaux.

Elles ont aussi décidé samedi soir de fermer les marchés de Dakar les samedis et dimanche et de réduire leur fréquence en semaine. Les autorités sanitaires ont officiellement déclaré 1.115 cas de contamination et neuf décès au cours des deux mois depuis la confirmation de l’apparition du virus le 2 mars, selon un nouveau bilan communiqué dimanche. « Le constat majeur est que l’épidémie ne faiblit pas », a dit à la presse le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr.

15 h 45 : Impasse du Rock

 

15 h 36 : Les clubs de football anglais veulent une reprise de la Premier League

Tous les clubs de Premier League veulent terminer la saison malgré « de nombreux obstacles » à la reprise du championnat, suspendu par la pandémie de nouveau coronavirus, a assuré samedi la vice-présidente de West Ham, Karren Brady. Lors d’une réunion vendredi, les vingt clubs de Premier League ont été informéss des projets de redémarrage, qui incluent le fait que les 92 matches restants de la saison 2019-2020 devraient être disputés sur terrain neutre.

« Durant la réunion d’hier, chaque club a déclaré qu’il souhaitait que la saison reprenne », a écrit Brady dans une chronique publiée samedi par le journal The Sun. « Tout compromis doit être équitable et respecter l’intégrité du jeu », a-t-elle souligné alors qu’il demeure une opposition à l’idée de ne pas terminer la saison 2019-20 sur la base de matches à domicile et à l’extérieur.

15 h 27 : Sous les signatures, la plage

 

15 h 18 : Pédaler dans la semoule, une définition

La Fédération française de cyclisme (FFC) a annoncé samedi que la période de suspension des compétitions de son ressort, toutes disciplines confondues, était reportée jusqu’à fin juillet. « Cette décision, partagée avec la Ligue nationale du cyclisme, uniformise la perspective d’une reprise de l’ensemble des épreuves à partir du 1er août 2020, sous réserve de l’autorisation des autorités publiques », a précisé la FFC.

Suite aux annonces du Premier ministre et aux précisions de la ministre des Sports, la fédération, dont le bureau exécutif s’est réuni vendredi en visioconférence, s’est déclarée « satisfaite de la possibilité d’une pratique cycliste individuelle à compter du 11 mai, comme elle l’avait demandé régulièrement ».

15 h 09 : Va falloir redémarrer plusieurs fois a priori

 

15 h 00 : En Espagne, les masques obligatoires dans les transports dès lundi

Le port du masque sera une « obligation » dans les transports publics en Espagne dès lundi pour éviter un rebond des contagions de coronavirus alors que le pays entame son déconfinement progressif, a annoncé samedi le chef du gouvernement Pedro Sanchez.

Le gouvernement, qui avait jusqu’ici seulement « hautement recommandé » l’utilisation du masque, distribuera 6 millions de masques dans tout le pays lundi et en donnera 7 millions aux mairies et aux provinces pour qu’elles les distribuent de leur côté, a-t-il ajouté.

14 h 55 : Les plages restent fermées, insiste Christophe Castaner

Après plusieurs polémiques, notamment chez les maires bretons, demandant d’ouvrir des plages selon eux peu fréquentées. Une pensée pour mon amie à Brest.

14h50 : Le dispositif pour contrôler les déplacements de plus de 100 kilomètres « n’est pas encore arrêté dans ses modalités et est en réflexion », annonce Christophe Castaner

Il n’y aura par contre pas « d’interdicction de franchissement des frontières administratives », que ce soit de quitter un département rouge pour un département vert, de quitter une région, une commune, tant que c’est dans la limite des cent kilomètres.

14h45 : Les agents de sécurité dans les transports pourront verbaliser, affirme Olivier Véran

14h40 : La grande distribution ne disposait pas de grands stocks de masques, mais a passé des commandes « toute une différence », nuance Olivier Véran

Suite aux polémiques après que certains grands groupes de distribution aient assurés pouvoir vendre plusieurs centaines de millions de masques.

14h35 : Les données récoltées par les brigades sanitaires « indépendantes de l’application Stop-Covid » assure Olivier Véran

14h30 : Pas d'attestation nécessaire le 11 mai pour se déplacer, mais le Premier ministre pourra acter des restrictions de déplacement

Comme c'est déjà le cas pour les déplacements limités sauf raison majeure à un rayon de cent kilomètres autour du domicile.

14h25 : L'Espagne passe la barre des 25.000 morts

Avec 276 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, l'Espagne a enregistré au total 25.100 décès depuis le début de l'épidémie. Le nombre de contaminations a progressé de 1.366 cas pour atteindre 216.582 cas au total.

 

14h20 : « Nous avons pu sauver des milliers de vies grâce à la mobilisation de tous », souligne Christophe Castaner

14h15 : L'isolement et la quarantaine obligatoires qu'en cas d'arrivée ou de départ de la métropole française, annonce le ministre de la Santé

C'est notamment le cas en cas de voyage en France d'Outre-mer, en Corse, mais également en cas d'arrivée ou de départ de pays étrangers

14h10 : Olivier Véran confirme la prolongation de l'état d'urgence sanitaire pour deux mois supplémentaires

14h00 : Et je cours, je me raccroche à la vie

Trop heureux de ressortir après 48 jours de confinement très strict, les Espagnols sont allés marcher, courir, pédaler samedi sous le soleil pour jouir de l’autorisation de se promener et de refaire du sport en plein air.

« Hier j’étais comme un enfant à la veille de Noël. Après tant de semaines de confinement, j’avais très envie de sortir, courir, voir du monde », s’enthousiasme un conseiller financier de 42 ans, Marcos Abeytua, sorti faire du jogging en plein centre de Madrid. Préparez vous à une explosion du nombre de tendinites du genoux chez nos voisins espagnols.

13h50 : Le président algérien exclut le recours au FMI malgré la chute du pétrole

L'Algérie a exclu de contracter des prêts auprès du Fonds monétaire international (FMI) et des organismes financiers internationaux en dépit de la crise financière qui menace le pays en raison de l'affaiblissement des cours du pétrole, a affirmé le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

«L'endettement porte atteinte à la souveraineté nationale», a estimé Abdelmadjid Tebboune lors d'une rencontre avec des médias algériens diffusée vendredi soir. L'Algérie est très dépendante de la rente pétrolière, qui représente plus de 90% de ses recettes extérieures, et ses réserves de change se sont réduites comme peau de chagrin, passant de 162,4 milliards d'euros en 2014 à près de 57 milliards d'euros fin 2019.

13h40 : Nette chute des nouvelles contaminations en Iran selon les autorités

Les autorités iraniennes ont fait part samedi d'une "nette chute" des nouvelles contaminations au Covid-19, tombées, selon les chiffres officiels, à leur plus bas niveau depuis le 10 mars. Ces chiffres, jugés largement sous-estimés par plusieurs responsables iraniens, dessinent depuis un mois une tendance de ralentissement du rythme des décès liés à la maladie et de sa propagation.

Entre vendredi midi et samedi à la mi-journée, 802 nouvelles infections ont été enregistrées, ce qui porte à 96.448 le nombre de cas confirmés de patients ayant contracté le nouveau coronavirus en Iran, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour.

13h30 : L’école élitiste d’Eton veut réduire les inégalités causées par le coronavirus

Le collège d’Eton, école secondaire fréquentée par les garçons de l’élite britannique, a annoncé un investissement de 100 millions de livres (113 millions d’euros) sur cinq ans pour contribuer à réduire les inégalités éducatives creusées par la pandémie de nouveau coronavirus.

« Il ne fait aucun doute que le fossé des inégalités se creuse dans l’éducation en raison du Covid-19. Et nous avons un rôle à jouer », a commenté le directeur Simon Henderson dans une vidéo publiée par l’établissement, situé à Windsor, à une quarantaine à l’ouest de Londres.

L’école privée va notamment augmenter le nombre d’élèves défavorisés dispensés des frais de scolarité (42.500 livres par an, soit près de 48.000 euros), rendre gratuitement accessibles des cours en ligne et développer des partenariats avec des écoles publiques, surtout « dans des zones défavorisées », a-t-il détaillé.

13h20 : En Tunisie, un robot pour aider les soignants

Un robot a été déployé dans l’un des principaux hôpitaux tunisiens qui prend en charge les patients atteints du Covid-19, afin de limiter les contacts entre soignants et malades et d’améliorer les échanges entre patients et familles, une première dans le pays.

Cet appareil longiligne à roues, surmonté d’un écran, est spécialisé dans le domaine médical : il peut mesurer la température, le pouls ou encore la saturation d’oxygène dans le sang. Mais à l’hôpital Abderrahmane Memmi de l’Ariana, près de Tunis, le premier à être équipé de ce type d’appareil dans le pays, le robot va surtout permettre aux médecins et aux proches de se rendre virtuellement au chevet des patients.

13h10 : Le FMI accorde un prêt d’urgence de 643 millions de dollar à l’Equateur

Le Fonds monétaire international a approuvé vendredi le versement de 643 millions de dollars d’aide d’urgence à l’Equateur, frappé par l’épidémie de coronavirus mais également par la chute des prix du pétrole. Le ministre des Finances et de l’Economie de cet état d’Amérique centrale a indiqué dans un communiqué que que ce prêt avait été obtenu dans des « conditions favorables » avec un taux d’intérêt de 1,05 %.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’Equateur a déclaré 24.000 cas de Covid-19, et le décès de 900 personnes, ce qui a provoqué une urgence sanitaire particulièrement forte dans la capitale économique du pays, Guayaquil.

13h00 : La Route du Rock annule son édition 2020

L’édition 2020 de la Route du Rock, qui devait célébrer cette année les 30 ans du festival malouin, initialement prévu du 19 au 22 août, est reportée à 2021, ont annoncé les organisateurs sur leur site internet.

« La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à rendre les armes à notre tour (…). En dehors de toute considération réglementaire et économique, il était de toute façon impensable de mettre un seul festivalier en danger », a annoncé l’association organisatrice, Rock Tympans. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mardi l’interdiction de tout évènement de plus de 5.000 participants jusqu’en septembre, douchant les espoirs du festival breton, qui enregistre chaque année des participations de plus de 20.000 festivaliers.

12h50 : Presque 10.000 nouveaux cas quotidiens en Russie, un record

La Russie a annoncé samedi avoir enregistré quasiment 10.000 nouveaux malades du coronavirus au cours des dernières 24 heures, un record de contaminations pour un seul jour, pour le pays. Le nombre de malades du Covid-19 a bondi de 9.623 pour s'établir à 124.054, selon les chiffres des autorités.

Cinquante-sept personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures, faisant passer le total de morts à 1.222, un taux de décès officiel restant limité par rapport à d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne, la France ou les Etats-Unis.

12H40 : Elite mondial

 

12h30 : Junior Sambia, footballeur professionnel de Montpellier, va mieux

Le milieu de Montpellier Junior Sambia, premier joueur de Ligue 1 officiellement contaminé par le coronavirus, est sur la voie de la guérison et s’apprête à quitter l’hôpital, a indiqué vendredi le club héraultais. « Tous tellement heureux que tu ailles mieux. On espère te revoir très vite sur les terrains », a tweeté Montpellier.

Le milieu de terrain du MHSC, âgé de 23 ans, a contracté le coronavirus la semaine passée avant d’être hospitalisé à partir du jeudi à l’hôpital Arnaud de Villeneuve de Montpellier et d’être plongé provisoirement dans un coma artificiel.

12h20 : A Moscou, 2% des habitants ont le coronavirus, selon le maire

Environ 2% des habitants de Moscou -- soit plus de 250.000 personnes -- sont atteints par le Covid-19, a indiqué samedi le maire de la capitale russe, citant le résultat de tests. 

«D'après des tests de dépistages réalisés sur des groupes de population variés, le nombre réel de personnes infectés est d'environ 2% de la population totale de la ville», a écrit le maire Sergueï Sobianine sur son blog. La Russie a jusqu'ici déclaré plus de 114.000 cas de coronavirus dont 57.300 cas à Moscou, épicentre de la contagion.

12h10 : Milan remercie ses soignants avec une gigantesque fresque

Milan, capitale de la Lombardie, région italienne la plus touchée par le coronavirus avec quelque 14.000 morts, a choisi de remercier son personnel soignant, en première ligne dans cette crise, en commandant une gigantesque fresque en leur honneur. « L’idée était de créer une fresque qui durera des années et sera un mémorial pour les gens qui passent devant. C’est pourquoi elle est intitulée : "Pour ne pas oublier" », explique à l’AFPTV l’artiste milanais qui en est l’auteur, Lapo Fatai.

La fresque représente une infirmière les mains gantées, les cheveux recouverts d’une charlotte et un masque abaissé sur le menton découvrant un grand sourire. A côté de son visage est inscrit un message en lettres capitales : « MERCI ! » « L’infirmière sourit en dépit des marques que le port du masque a laissées sur son visage. C’est un symbole d’espoir et d’esprit positif envers et contre tout », observe Lapo Fatai, qui a travaillé gratuitement sur ce projet.

12h00 : Un chat testé positif au coronavirus pour la première fois en France

« L’unité mixte de recherche en virologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA), de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et de l’Inrae, en lien avec l’Institut Pasteur, a détecté le premier chat porteur du SRAS-CoV-2 en France », peut-on lire sur le site de l’ENVA.

Cette unité a mené des tests, avec l’aide des vétérinaires d’Ile-de-France, sur une dizaine de chats dont les propriétaires avaient une suspicion d’infection au Covid-19. L’un des chats, situé « près de Paris », a été testé positif et présentait « des signes cliniques respiratoires et digestifs ». « À ce stade des connaissances scientifiques, il semble que les chats ne sont pas aisément infectés par le virus SRAS-CoV-2 même en contact avec des propriétaires infectés », indique toutefois l’ENVA, « avec seulement quatre chats naturellement infectés signalés à ce jour dans le monde ».

11h50 : Plus d’un million et demi de cas déclarés en Europe

Plus d'un million et demi de cas de contamination par le nouveau coronavirus ont été officiellement diagnostiqués en Europe, soit un peu moins de la moitié du total mondial, selon un comptage réalisé par l'AFP ce samedi matin.

Avec au moins 1.506.853 cas, pour 140.260 décès, l'Europe est le continent le plus touché par la pandémie de Covid-19. Au total dans le monde, 3.350.224 cas et 238.334 morts ont été recensés.

11h40 : Les championnats d’Europe de cyclisme sur route reportés à 2021

Les championnats d’Europe de cyclisme sur route, prévus à Trente (Italie) du 9 au 13 septembre, ont été reportés en 2021 en raison de la pandémie, a annoncé samedi l’Union européenne de cyclisme (UEC). Les organisateurs ont expliqué n’avoir « pas pour le moment les garanties nécessaires » au vu de « l’incertitude actuelle liée à la crise sanitaire ».

11h30 : A peine remis du coronavirus, Boris Johnson a un bébé

A peine de retour aux affaires après avoir souffert du coronavirus, le Premier ministre britannique Boris Johnson a assisté mercredi matin à l’accouchement de sa fiancée Carrie Symmonds, qui a donné naissance à un petit garçon.

Avec la gestion de la pandémie -- le Royaume-Uni est l’un des pays d’Europe les plus durement touchés-- et de l’après-Brexit, le chef du gouvernement conservateur a une nouvelle raison de peu dormir la nuit.

11h20 : Le confinement et les grues

J'ai trouvé très belle cette vidéo Youtube qui traite indirectement de l'épidémie, et je crois qu'on a besoin de beau dans cette période de dernière ligne droite. Vous pouvez donc aller la zieuter pendant les sept minutes qu'elle dure puis revenir sur ce live (merci bien pour mon audience)

 

11h10 : Les Espagnols ressortent enfin se promener et faire du sport

Tous les Espagnols sont de nouveau autorisés à sortir de chez eux depuis samedi pour se promener ou faire du sport après 48 jours de confinement très strict pour freiner l’épidémie de coronavirus.

Après avoir déjà permis aux enfants de moins de 14 ans de sortir depuis le 26 avril, le gouvernement a de nouveau allégé les conditions du confinement imposé depuis le 14 mars, qui était l’un des plus stricts au monde. Auparavant les Espagnols n’étaient autorisés à quitter leur domicile que pour aller travailler, si le télétravail n’était pas possible, acheter à manger, se rendre à la pharmacie, chez le médecin ou promener brièvement leur chien.

11 h 00 : C’est son heure

Mais pas tant que le 11 mai. Jean-Loup Delmas reprend le live.

 

10 h 53 : Le PDG de la SNCF envisage un plan d’aide de l’Etat et des suppressions de postes

Le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a esquissé samedi la perspective d’un plan d’aides de l’Etat pour soutenir la SNCF, à qui la crise sanitaire a déjà coûté deux milliards d’euros, et envisagé des suppressions de postes, sur France Inter.

« Je crains toutefois que notre bilan, notre endettement soit trop important (…). La notion d’un plan d’aides à la SNCF ne me parait pas déraisonnable », a-t-il dit, tout en prévenant que « la thématique (de l’emploi) est sur la table » : « si la reprise est lente et si nous produisons moins de trains que par le passé, il ne sera pas anormal et illogique d’ajuster le niveau d’emploi au volume d’activité. »

10 h 48 : Diplomatie épidémiologique

 

10 h 39 : La catastrophe qui vient au Brésil

Avec un confinement de moins en moins respecté et un système de santé précaire, le Brésil semble condamné à devenir le prochain épicentre de la crise planétaire du coronavirus, qui s’y propage à une vitesse galopante. « La question n’est pas de savoir si le Brésil sera un jour le principal foyer de contamination au monde : c’est déjà le cas », dit à l’AFP Domingos Alves, responsable du Laboratoire de renseignements sur la Santé (LIS) de l’université de Sao Paulo (USP).

Selon les estimations du collectif de chercheurs Covid-19 Brasil, dont il fait partie, le Brésil comptait plus d’1,3 million de cas de coronavirus jeudi et une hécatombe se profile. C’est 16 fois plus que les 85.646 cas confirmés ce jour-là par le ministère de la Santé, dans ce pays de 210 millions d’habitants où l’on dépiste très peu. À titre de comparaison, les Etats-Unis, qui comptent le plus grand nombre de personnes infectées, viennent de franchir officiellement le cap du million. Le Brésil a par ailleurs le taux de contamination le plus élevé du monde (2,8), selon l’Imperial College of London.

10 h 30 : Côté face

Un peu de l’Amérique, par le même Philippe Berry.

 

10 h 21 : Côté pile

Philippe Berry est le correspondant le 20 Minutes aux Etats-Unis.

 

10 h 12 : Lassie, chien fiable ?

Inti, Nash, Onda et cinq autres chiens deviendront-ils de redoutables agents dans la lutte contre le Covid-19 ? Depuis vendredi, ces animaux sont entraînés à Ajaccio à détecter une éventuelle odeur du virus, dans le cadre d’un essai mené par vétérinaires et pompiers. Baptisée Nosais, cette recherche développée par le professeur Dominique Grandjean de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, en région parisienne, prévoit d’expérimenter des compétences cynotechniques afin de repérer des odeurs particulières qui pourraient être émises par des patients positifs au coronavirus.

« Si on arrive à valider cette expérimentation, le but est d’apporter une solution complémentaire aux tests qui existent déjà » pour dépister la maladie, explique à l’AFP Aymeric Bernard, vétérinaire chef et conseiller cynotechnique du Service d’Incendie et de Secours de la Corse-du-Sud (SIS 2A), qui prend part au projet. « L’hôpital a besoin de moyens de dépistage nombreux et fiables. Aujourd’hui, le test PCR a une fiabilité de 70 %. Nous avons donc besoin de croiser ce test avec d’autres types de dépistage », indique pour sa part le directeur de l’hôpital d’Ajaccio, Jean-Luc Pesce.

10 h 03 : C’est l’amour à la plage

 

9 h 54 : C’est au programme

 

9 h 45 : Pas tous les enfants à l’école le 11 mai, dit aussi Nantes

La maire de Nantes Johanna Rolland (PS) a prévenu samedi qu’il ne serait « pas possible » que tous les enfants retournent à l’école le 11 mai et que la rentrée ne pourra être que « progressive ». « Il ne faut pas laisser croire aux Français que tous les petits écoliers vont reprendre le chemin de l’école, tout simplement parce que ce n’est pas possible si on veut respecter correctement les normes sanitaires », a déclaré sur France Inter Johanna Rolland.

« Beaucoup de maires s’étaient organisés en fonction des premières annonces du ministre de l’Education nationale qui nous avait dit que rentreraient à l’école les CP, les CE1 et les CM2. Quelques jours après, changement de programme, le Premier ministre n’a pas retenu ces orientations », a-t-elle relevé. « Des milliers de communes ont planché sur un plan qu’il faut revoir », a ajouté Johanna Rolland en appelant le gouvernement à « se tenir à un cap clair ». La maire de Nantes a assuré que la ville « ne prendrait aucun risque ». « S’il y a des endroits où on ne peut pas le faire, nous le dirons ».

9 h 36 : Zig-zag

Olivier Véran était sur LCI hier soir et la journaliste de France Inter, Fabienne Sintès, s’est étonnée de sa réponse sur les tests.

 

9 h 27 : L’école pas pour toutes et tous à Paris

 

9 h 18 : La sécurité privée aussi sur le front

Entre manque de reconnaissance, besoin de protections et baisse d’activité, les agents de sécurité se disent « oubliés », en « première ligne » depuis le début du confinement. Enzo*, chef de poste dans un supermarché à Paris, dénonce par exemple le manque de protection : « Parfois, je dois ramener mes propres masques… On est la cinquième roue du carrosse alors que sans nous, la France est à l’arrêt », soutient l’homme de 32 ans. Malgré ça, si c’était à refaire, « j’y retournerai, il faut bien manger », glisse-t-il.

Pourtant, il y a quelques semaines, il a perdu un ancien collègue, Satia, 58 ans, décédé des suites du Covid-19, alors qu’il travaillait à l’aéroport de Roissy. Selon les organisations représentatives du secteur, une dizaine d’agents sont décédés depuis le début de la pandémie en France : huit selon la CGT et quinze selon la Fédération Française de la Sécurité Privée (FFSP).

9 h 09 : Possibilité de pratiquer le sport en club… mais seulement en extérieur à partir du 11 mai

La ministre des Sports étaient sur France Info ce matin.

 

9 h 00 : Contre les « profiteurs et profiteuses »

 

8 h 51 : Le harcèlement de rue, c’est encore pire

Rues désertes, transports peu fréquentés : en cette période de confinement, de nombreuses femmes témoignent du harcèlement et des agressions sexuelles subies dans l’espace public, où elles ont désormais « autant peur le jour que la nuit ». En pleine journée, Fatima Benomar s’est fait suivre « par une bande de jeunes », rue de Rivoli, à Paris. « Ils se sont collés à moi car je ne répondais pas à leurs avances, m’ont insultée, menacée et m’ont suivie en criant "de toute façon, ça se voit que t’es une salope" ».

Cette militante féministe de 36 ans confie « avoir vraiment eu peur » : « Je ne pouvais me réfugier nulle part, tous les magasins étaient fermés et je pouvais demander de l’aide à personne ». Pour l’anthropologue Chris Blache, la période de confinement offre « un précipité de ce qu’on connaît d’habitude » en matière de domination des hommes dans l’espace public. « Quand on vide l’espace public, des principes mécaniques reviennent : les propriétaires de ces espaces expérimentent leur droit à la propriété », ajoute la cofondatrice du laboratoire Genre et ville, évoquant une « impunité/immunité » face au coronavirus chez des hommes pour lesquels « il est plus facile de jouer au chat et à la souris » dans ces espaces désertés.

8 h 42 : Le manque à gagner qui coûtait 3 milliards

 

8 h 33 : Des crieurs et crieuses de rues à Bordeaux !

« Oyez oyez, confinés, confinettes ! » : avec clairon ou mégaphone, des artistes arpentent depuis quelques jours les rues de Bordeaux pour « crier », à la manière des anciens gardes champêtres, les messages d’amours ou d’humour des habitants. Ces « crieurs de rue », à l’initiative de la Ville de Bordeaux, vont, par binômes et à jours fixes, déclamer au pied des immeubles les poèmes, chansons, blagues ou vœux d’anniversaire, déposés sur une boîte email et vocale mises spécialement à la disposition des habitants.

En ces temps de confinement, en plus des échanges numériques, « nous avons essayé de mettre en place des dispositifs qui permettent de réengager l’humain », explique à l’AFP Yohan Delmer, initiateur du projet. Les sept comédiens, des intermittents, « sont payés. C’est important pour eux », ajoute ce responsable culture à la mairie pour qui il s’agit aussi « d’expérimenter des projets nouveaux, de regarder comment on va pouvoir toucher les publics différemment, parce qu’il va falloir sortir des salles ».

8 h 24 : Un Conseil des ministres aujourd’hui

Le gouvernement doit entériner aujourd’hui la prolongation pour deux mois de l’état d’urgence sanitaire contre le Covid-19. Le Conseil des ministres se penche sur le projet de loi prorogeant l’urgence sanitaire à compter du 24 mai. Son examen au Sénat est prévu dès lundi, avant qu’il ne soit transmis l’Assemblée nationale en vue d’une adoption définitive dans la semaine. Le texte précise que la mise en quarantaine et le placement à l’isolement, afin de lutter contre la propagation du virus, pourront intervenir « lors de l’arrivée sur le territoire national ».

Bonjour à toutes et bonjour à toutes ! Installez-vous bien confortablement pour ce premier week-end du mois de mai devant votre live préféré, le live de la rédaction de 20 Minutes sur la pandémie de Covid-19. Rachel Garrat-Valcarcel, puis Jean-Loup Delmas, pour vous servir.

Retrouvez les infos de la nuit sur notre précédent live.